à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Ajax academy – Eredivisie 34e journée l’Ajax fête le titre

Jeudi 16 mai 2013

 

jaxiekamp[1]

Oh les champions ! On est tous ensemble !

Après plusieurs semaines à base d’Ajax en route, file, fonce, s’approche, déboule, fuse vers le titre, la ligne d’arrivée fut franchie en vainqueur avec la réception de Willem II pour la 33e journée.

Bon dernier, l’équipe de Tilburg avait peu de chances d’inquiéter l’Ajax. La victoire 5-0 a assuré le titre, le 32e, et le dernier match joué avec 2 grammes dans le sang à Groningen (0-2) dimanche dernier a scellé le parcours des champions.

A mesure que la concurrence fautait, l’Ajax réalisait un parcours quasi parfait. Oublié ce mois de février délicat, achevé par une élimination honteuse contre l’AZ en demi finale de coupe KNVB (0-3), et place à un printemps de folie. 9 victoires (dont la plus belle 2-3 au PSV) et un nul ont permis aux joueurs de célébrer un 3e titre en 3 saisons, et aux professionnels et amateurs de football néerlandais de célébrer Franck De Boer.

resultats ajax mars avril mai

Francky rejoint Rinus Michels et Louis Van Gaal au panthéon avec une stat flatteuse de 3 titres consécutifs de champion. La comparaison avec le Maître et le Pélican s’arrête aux frontières du royaume, et De Boer a exprimé son ambition d’imposer l’Ajax dans le top 16 européen chaque saison. Un objectif déjà présenté dans le plan quinquennal du conseil d’administration en 2006, avec en plus une hausse du chiffre d’affaire annuel de 5% et un titre de champion tous les 2 ans. Un bel échec.

 

Actif de l’intérieur…

Heureusement, les errements financiers des dernières années et leurs conséquences sont épongés, comme un symbole du départ de Sulejmani en juin pour Benfica. Les transferts à plus de 16 millions comme celui du Serbe ne se feront plus, et une limite de 5 millions par joueur a été fixée. Adam Maher pourrait être une exception. Le milieu de l’AZ et international néerlandais veut rester aux P-B et progresser de préférence à l’Ajax plutôt qu’au PSV. Une belle preuve d’intelligence et de goût pour ce joueur, et l’Ajax devrait taper dans son pactole des ventes prévues d’Eriksen, De Jong et Alderweireld pour signer un chèque de 7 à 10 millions à Alkmaar. Il est difficile de parler d’excès, tant il serait raisonnable de miser sur Maher.

Les finances assainies depuis 3 ans, l’Ajax peut se permettre cette petite folie. Le club était sorti du rouge quand Suarez y rentrait. Sa vente à Liverpool et les revenus de la ligue des champions avaient permis à l’Ajax de réaliser enfin un exercice excédentaire avec un bénéfice net de 5,5 millions d’euros en 2010/2011. Pour 2011/2102, le chiffre d’affaire a encore augmenté, 104 millions d’euros, avec un résultat net de 9,7 millions.

Ce plaisir comptable n’est rien comparé à l’arrivée de De Boer et d’un nouvel encadrement, avec quelques anciennes gloires, hymnes à l’amour du football :

Marc Overmars, directeur sportif, toujours aussi vif pour faire signer des contrats.

Wim Jonk, directeur du centre de formation.

Dennis Bergkamp, entraineur adjoint, en apprentissage avant de succéder à Wenger.

Van der Sar, directeur marketing, chargé de vendre ces jolis maillots roses : https://www.youtube.com/watch?v=77KOShqmsC0

 

…Et ça se voit à l’extérieur

Un encadrement efficace aux bienfaits contribuant évidemment à l’obtention des titres nationaux. Sérénité, efficacité et ambition, tout le transit interne du club et sa philosophie se retrouve sur le terrain. Oh certes, une dérégulation de temps à autre n’est pas exclue, et l’Ajax a barbouillé par moment en ligue des champions, contre le Vitesse Arnhem, en C3 ou encore l’AZ en coupe.

Mais outre ces fuites et en comparaison avec les 2 précédentes saisons, la force collective dégagée par l’équipe fut plus grande. Facilitée par un bloc plus compact, la fluidité dans la transmission et remontée du ballon sous contrôle d’un triangle Poulsen ou Schone/Eriksen/De Jong, a caractérisé et bonifié le jeu de l’Ajax cette saison.

L’idée est toujours d’imposer son jeu à l’adversaire, par l’identitaire 4-3-3, le classique dédoublement des ailiers et latéraux, une possession de balle et récupération rapide reposant sur le triangle du milieu calqué sur le modèle Busquets-Xavi-Iniesta.

Soutenu par Alderwereild à la relance, Poulsen ou Schone sont les sentinelles participant activement au jeu, avec en position avancée Eriksen/De Jong ou Schone à la distribution/création/récupération, à des rôles complets et exigeants physiquement. A ce poste, les joueurs avalent les kilomètres, Eriksen a couru en moyenne 13 km par match en ligue des champions. Un jeu gourmand en énergie, et le schéma des dernières saisons s’est reproduit avec un coup de mou physique en janvier/février.

Hormis Poulsen, la polyvalence des milieux de terrains fut remarquable. Les blessures précoces de Sigthorsson, puis celle de Babel, ont repositionné De Jong en avant-centre, en alternance avec Hoesen qui a pu prouver ses qualités. Si De Jong a toujours jonglé entre les positions de 8,10 et 9, la nouveauté cette année fut de voir Eriksen l’imiter aux avant-postes, avec éclat contre Manchester City notamment. Cette situation fut tout de même rare tant le danois est plus précieux dans l’organisation du jeu.

Autre élément clé et autre danois, Lasse Schone, révélation de la saison avec le jeune Fisher. Transféré gratuitement de Nimègue pour étoffer le banc de l’Ajax pensait-on, sa polyvalence, sa constance et son intelligence tactique ont été une grande force pour De Boer. Schone a ainsi joué autant milieu défensif que relayeur cette saison, pour finir ailier droit suite à la blessure de Cuenca et les méformes de Sana et Boerrigter, s’incluant parfaitement dans le collectif. L’aile gauche a donné plus de garanties et satisfactions avec Viktor Fisher, 18 ans, et une première saison remarquable.

Mise à part l’aile droite, la déception principale et plus gênante fut défensive. Avec 31 buts encaissés, contre 36 la précédente saison, l’Ajax a la meilleure défense d’Eredivisie, mais elle n’en reste pas moins sa faiblesse. L’excellent Vermeer a souvent compensé la fébrilité des défenseurs, mais ce fut insuffisant pour répondre au niveau relevé de la coupe d’Europe. L’arrivée prochaine de Jaap Stam en tant qu’assistant de De Boer va aider à la progression de cet axe bientôt fragilisé et rajeuni par le départ d’Alderweireld.

Derrière

Daley Blind, que j’ai qualifié de « Jérémy Berthod époque Lyon » de l’Ajax, a beaucoup progressé et est devenu international cette saison. Ses qualités physiques et techniques sont toujours moyennes, mais il a été régulier, engagé, exemplaire. Il a le profil qui plait aux supporters, qui l’ont élu joueur de l’année. Blind a prolongé son contrat et le retour de blessure de Boilesen, absent plus d’un an à cause d’ischio-jambiers défectueux, assure au club 2 bons arrières gauches.

Ce trophée de meilleur joueur du club, Vermeer, Schone, Eriksen ou Fisher aurait pu l’obtenir, sans étonner quiconque.

Personnellement, j’aurais voté Vermeer. A ses débuts il y a 5 ans, ses caractéristiques de Stanley Menzo en fin de carrière ne lui donnaient guère d’avenir au club. Dans l’ombre de Stekelenburg jusqu’en 2011, c’est avec peu d’enthousiasme que les supporters ont accueilli sa promotion.

« Pas de la trempe du Stek ! » répandait-on des toilettes à la buvette de l’ArenA, la goutte au bout et le verre au bord des lèvres. Mais ces clameurs se sont éteintes avec les progrès de son jeu au pied et une diminution drastique de son taux de boulette. Ses qualités et étonnants réflexes n’ont plus été obscurcis par ses errements plantaires, il fut décisif à chaque match, au point d’être convoqué par Van Gaal chez les Oranjes. Son remplaçant Cillessen, sûrement numéro 1 dans tout autre club d’Eredivisie, a très bien assuré l’intérim quelques matchs, mais l’un d’eux ne sera plus au club la saison prochaine.

Alderweireld proche de l’AS Roma ou de l’Angleterre (Liverpool, Tottenham), sera remplacé par les jeunes de l’academy, Veltman et Denswil. Le prometteur Bazoer, pas encore 17 ans, pourrait être en soutien. Moisander, alias Moissonneur, montrera le chemin aux jeunots.

Quant au sosie et successeur de Van der Wiel, Van Rhijn, convaincant offensivement, il a reconnu ses médiocres prestations défensives et a promis de ne plus recommencer ses erreurs.

Devant

Isaac Cuenca souhaite prolonger d’une année son prêt à l’Ajax. Si son genou tient, pourquoi pas ? D’autres gentils Barcelonais pourraient suivre, et même des Mancuniens puisque Man United et Ajax discutent d’un partenariat. La présence de Cuenca va pousser Derk Boerrigter vers la sortie. Une saison délicate pour lui. Il a peiné, fut décisif par moment mais trop souvent en deçà de son niveau, et n’a pas confirmé sa première bonne saison. De Boer ne semble plus compter sur lui.

Pour les départs, il alimente les brèves depuis des mois, notre princesse Eriksen est pressentie à Dortmund ou en Angleterre (Liverpool, Tottenham). Captain Siem De Jong aussi est en partance pour l’Allemagne ou l’Angleterre (peut-être Liverpool et Tottenham ?).

Ryan Babel en fin de contrat n’ira pas à Liverpool ou Tottenham, mais d’après les rumeurs au Betis Seville.

Conformément à la politique raisonnable de recrutement, le club ne lâchera pas 15-20 millions pour Maher et Van Ginkel. Ca sera l’un ou l’autre ou aucun des deux mais davantage l’un, car l’espoir Van Ginkel du Vitesse Arnhem veut rejoindre l’Ajax mais sa direction s’y oppose. Il ne sera pas le remplaçant de De Jong et De Boer va faire confiance à Serero, qui entre deux blessures et suspensions a montré qu’il avait les capacités pour s’imposer, et à Klaassen. Les attentes sont fortes sur ce dernier, qui se remet d’une longue blessure d’une année.

Enoh en prêt à Fulham ne devrait pas revenir, Poulsen est courtisé par le Fc Copenhague et pourrait rentrer au pays. Sporskelde, et le Franco-Néerlandais ex-PSG Boccara apparu brièvement en début de saison, sont encore justes pour assurer pleinement le poste, mais rien n’est paru sur les intentions du club de recruter ou non un milieu défensif.

En pointe, Sigthorsson et Hoesen, peuvent suffire. L’islandais est le buteur dont le club a besoin, à condition qu’il résilie son abonnement à l’infirmerie.

Fin de la partie 1 et le bilan de l’Eredivisie est à suivre. En attendant, celui là :

 

hareng0[1]

 

 

 

 

vous savez où je vais me le mettre pour fêter le titre…

 

Anaal Kusjes,

Rhinit

 

En quête de sens et de causes à défendre ? Soutenez horsjeu.net en vous abonnant ici. Il y en a pour tous les goûts, de 2€ par mois jusqu’à 16€ par mois pour les riches. Et puis on vous promet de détourner le pognon, on n’est pas comme les autres qui disent qu’ils vont vraiment l’utiliser.

partenaire ajax académique.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Tristan Trasca dit :

    Bizarrement, ça fait toujours plaisir de voir l’Ajax champion.

    Bon après Daley Blind joueur de l’année… Sur les qq matchs que j’ai vu de lui, ça en dit long sur le niveau. Mais c’est le fiston.

  • Jan-Karl dit :

    Tu t’Harenges pas, c’est toujours aussi bon. Bel opportuniste ce Stam, qui profite de la dernière saison de sa carrière pour revendiquer un chromosome ajax.

  • kadi tiar dit :

    slt moi kadi de algerai j ss fotbaler an jsmt je recharch une club jai 17 ans mon nimiro 0795649022

Laissez un commentaire