AS Monaco – LOSC (2-1) : L’Unlimited Académie s’occupe de son président

Gérard Lopez est rassuré : personne n’insultera sa mère pendant les prochains matchs à domicile.

Ça y est, la France a enfin appris que Lille avait des supporters. Du coup, la LFP aussi. Le point positif, c’est que nos banderoles « Liberté pour les Ultras » seront enfin crédibles. Le point négatif, c’est qu’elles regarderont le match à la télé. Mais place au match, avec une répétition générale de ce huis-clos en se déplaçant à Monaco. Galtier aligne pratiquement la même équipe que contre Montpellier, avec les retours Mendès et Ié, mais il passe en 4-4-2. Malcuit est de retour sur le banc. En face, c’est Falcao qui est de retour.

 

1e mi-temps

Après cinq minutes où ils nous acculent dans nos trente mètres comme prévu, la première surprise du match apparaît : nous frappons les premiers. Puis en deuxième. En fait, ils nous laissent tellement jouer qu’on ouvre le score, et par Mothiba en plus. Terrible humiliation pour les Monégasques, qui déjouent complètement. On va alors dominer réellement Monaco et penser qu’on pourrait vraiment gagner ce match. Winamax perd 50% de sa capitalisation boursière, du coup le CM se fend d’un tweet aiguisé. Mais bien entendu, Monaco finit par égaliser juste avant la mi-temps, par un ancien des nôtres en plus. Gros plan sur le visage de Koffi, le gardien remplaçant.

Mi-temps, 1-1 partout, et on se sent volés. Improbable.

2e mi-temps

Allez hop, on expédie tout ça, Jovetic marque rapidement et on arrivera jamais à les mettre vraiment en danger. Coup de sifflet final, la seule lumière viendra de la chevelure de Malcuit, enfin de retour.

 

L’Unlimited Académie livre ses notes :

Maignan (1/5) :

Stop.

Ballo-Touré (3-/5) :

En progrès constant, ses erreurs par match se comptent désormais sur les doigts d’une seule main. En retard sur Lopes pour l’égalisation.

Alonso (3/5) :

A la fin du match, Rony Lopes s’est excusé de son but. Il le connait, il sait que des sicarios l’attendent à la sortie du stade avec une bassine et du ciment.

Soumaoro (3/5) :

J’ai toujours pensé qu’il pouvait maîtriser un tigre sans les mains. J’avais raison.

Ié (2/5) :

Il a tenté le record du monde de centre ratés en un match. Kurzawa n’a plus plus beaucoup d’avance sur lui.

Thiago maia (2/5) :

C’est un bon joueur. Parfois un joueur rageant. Mais quel que soit le commentateur, il est « l’homme qui a gagné les JO avec Neymar. Tiens d’ailleurs, puisque l’on ne connait pas le nom des joueurs sur le terrain, vous saviez que Neymar avait demandé une augmentation ? »

Amadou (2/5) :

A 24 ans, il semble être en fin de carrière au LOSC Unlimited.

Mendès (4/5) :

Au four, au moulin, à la boulangerie et à la passe décisive en première mi-temps. Moins bon ensuite.

Benzia (3/5) :

En fait, je pense que Benzia est vraiment un bon joueur.

Pepe (2/5) :

Bielsa avait pourtant passé longtemps à nous démontrer que Pepe n’était pas un avant-centre.

Mothiba (2/5) :

Le vigile que le LOSC a engagé après les événements de la semaine dernière est même parvenu à marquer ! Il a raté à peu près tout le reste, mais on ne peut pas lui en vouloir, ce n’est pas son métier.

Sangaré (0/5) :

On ne l’a pas vu du match.

 

Michel Saistout

Michel Saistout

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.