AS Roma – Internazionale (1-3) : Braquage à l’Italienne

Buongiorno a tutti,

—————————————————————-

Je vais vous avouer une chose. J’ai regardé un nombre incalculable de fois le classement de la Serie A cette semaine. Leader avec le Milan, soit qualifié pour la Ligue des Champions. Ça vire à l’obsession cette Ligue des Champions. Savez-vous que la dernière équipe à avoir joué contre l’Inter est l’Olympique de Marseille ? D’ailleurs, je donnerais n’importe quoi pour effacer ce triste souvenir et surtout le dénouement de cette double confrontation lors des 8es de finale de l’édition 2011/2012… Je verrai toujours ce contrôle improbable de Brandao et sa frappe enchaînée qui trompe Julio César et envoie l’OM en 1/4 de finale de la C1… Chaque année depuis, j’aspire qu’à une chose : revoir l’Inter en Champion’s League et ça plus que tout. Qu’importe la manière bordel, il faut qu’on y arrive. Cette année est la bonne? J’en ai marre de le dire à chaque début de saison pour être déçu encore et toujours au fil des défaites… Mais j’y crois!!!

Une semaine après sa brillante victoire contre la Fiorentina (3-0), l’Inter se déplaçait dans l’antre de la Roma pour le compte de la 2e journée de Serie A. Historiquement, la dernière victoire en championnat de l’Inter à Rome remonte à Octobre 2008 quand l’Inter dévastait tout sur son passage, les Nerazzuri s’étaient imposés 0-4, Ibrahimovic avait fait le doublé, Stankovic et Obinna pour le reste du score. L’Inter était intouchable, d’ailleurs cette saison-là, Mourinho glana 25 victoires pour 4 défaites et 84 points au compteur, 10 de plus que la Juventus seconde. Mais ça c’était avant.

Les compositions :

Spalletti fait confiance à 10 des hommes qui ont débutés la rencontre face à la Fiorentina, seul Gagliardini remplace Brozovic au milieu de terrain. Pour le reste c’est identique. Une défense à 4 avec Nagatomo et D’Ambrosio pour amener leur surplus offensif, Gagliardini à la récupération, Valero à l’orientation du jeu, Vecino pour le tampon entre les deux. Perisic / Candreva sur les ailes et Icardi seul devant pour l’attaque. Classique dans le dispositif.

Le match :

Primo tempo :

3e : La défense interiste n’arrive pas à se dégager, Nagatomo est obligé de mettre en corner. C’est tiré, ça arrive dans la boîte, gros cafouillage à la retombée, ça flirte avec le poteau d’Handanovic.

11e : Déboulé de Perisic après un relais avec Gagliardini, il pénètre dans la surface, centre en retrait, le ballon arrive jusque dans les pieds de Candreva qui se chiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie littéralement dessus, c’est repoussé, Icardi ne peut en profiter. Putain de merde.

13e : Strootman à 30 mètres dans l’axe qui balance dans la surface, Miranda de la tête repousse le danger, Defrel arrive à 25 mètres et reprend à ras de terre, POTEAU ! Handanovic était battu…

15e : La Roma pousse, Defrel à l’entrée de la surface remise pour Nainggolan en retrait, le Belge voit l’appel de Dzeko, il décoche une merveille de louche qui arrive pile dans les pieds du numéro 9 de la Roma qui contrôle et frappe dans la foulée, Gol per la Roma. Fuorigioco? Non c’est validé. D’Ambrosio est battu dans le duel, c’est du pain béni pour Dzeko. 1-0.

18e : La Roma toujours à l’attaque met la pression sur Gagliardini qui perd le ballon devant sa surface, Perotti le récupère et centre en retrait pour Defrel qui voit son tir contré s’envoler.

26e : Kolarov côté gauche transmet à Dzeko à 18 mètres, il bat Gagliardini et Vecino dans son contrôle orienté, puis se met sur son pied droit, frappe enroulée qu’Handanovic va chercher en deux fois.

30e : Icardi à la réception d’un ballon en cloche, donne à Valero de la tête, puis Candreva est trouvé dans l’axe, il récupère, s’enfonce dans la défense et frappe à ras de terre sans problème pour Alisson.

38e : Perotti côté gauche trouve Kolarov, le défenseur centre au 3e poteau, Defrel à la réception voit Nainggolan en retrait, il lui remet le ballon, 25 mètres frappe tendue et pure POTEAU !!!!! Handanovic était encore battu… deuxième poteau de la Roma !! Quelle frappe bordel.

42e : Candreva aux abords de la surface trouve Perisic sur son côté, le Croate patiente puis remet à Valero, il entre dans la surface de réparation, passe en retrait pour Icardi, frappe enchaînée Alisson à la parade.

« Docteur, je vois des fantômes » « Mais les fantômes n’existent pas » « Si et ils portent un maillot bleu et noir »

Secondo tempo :

19e : Perotti sur le côté gauche n’est pas attaqué, il s’avance, accélère et à 20 mètres excentré décoche une frappe sèche qui vient fracasser le poteau de Samir… 3e poteau de la Roma… ce Roma – Inter est en mode FIFA.

22e : Candreva, plein axe, s’infiltre dans la défense, il voit Icardi marqué de près mais il lui transmet le ballon au sol, Icardi le contrôle et se retourne, RETEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEEEEE !!!!! MAURO ICARDI !!!!!! Alisson est surpris par le mouvement du meilleur numéro 9 du monde et ne peut rien faire sur ce tir. Inimaginable de revenir à 1-1 tellement la Roma semble être au dessus. Maintenant c’est dans la tête et les couilles que ça va se jouer. 1-1 !!! Notons tout de même la très belle passe de Candreva, ça c’est le beau Candreva…

24e : Perotti donne à El Shaarawy qui a remplacé peu de temps auparavant Defrel, Handanovic sort à sa rencontre, le Pharaon le lobe, Dalbert arrive comme un taré et dégage quasiment sur sa ligne d’une reprise acrobatique. Chauuuuuuuuuuuuuuud !!!

28e : Candreva sur le côté droit de la défense, en 1 contre 1, patiente, tergiverse (boriiing !!!) mais finalement voit Joao Mario seul au second poteau, il centre, le Portugais au lieu de frapper comme ça vient préfère remettre en retrait, c’est raté… Incompréhension.

31e : Perisic sur son aile met Juan Jesus au supplice, il parvient à centrer au sol, Icardi au point de penalty récupère, il se retourne et frappe croisée… RETEEE RETEEEEEEEEEEE IL CAPITANOO !!!!!!!! Alisson est archi battu, il ne peut rien faire, c’est pur, c’est beau, c’est le meilleur attaquant du monde en action. Inter in vantaggio 1-2 !!!!

34e : Valero dans son camp voit l’appel d’Icardi en profondeur, superbe passe, Icardi la contrôle et part au but, il résiste à la défense et frappe, Alisson gagne son duel.

37e : Dzeko excentré dans la surface de réparation, face à face avec Skriniar, voit Nainggolan à l’entrée de la surface, seul, il lui remet à ras de terre, frappe du plat du pied, Miranda se jette et repousse, ça revient sur Nainggolan qui reprend, DALBERT EN OPPOSITION !!! au dessus !!!!! BOLLENTE… BOLLENTE…

43e : Joao Mario chipe le ballon à Nainggolan, proche du rond central, puis élimine Strootman, il s’en va vers l’horizon, la truffe au vent, déterminé, il sert Perisic à gauche, face à face contre Juan Jesus qui se fait violer de toutes parts par le Croate, centre tendu pour Vecino, pied en opposition, RETEEEEEEEEEE RETEEEEE MATIASSSS MATIASSSS 1-3 PER INTER !!!! Superbe travail de Perisic, intenable contre Juan Jesus, centre parfait et Vecino jaillit pour battre Alisson de près, magnifique.

 

VICTOIRE !!!! L’Inter réalise le braquage parfait. Jamais, je dis bien JAMAIS, avant le troisième but de Vecino j’aurais pu espérer voir l’Inter gagner ce soir. Jamais. C’est un braquage comme j’en ai rarement vu. Nous avons été tout simplement réaliste. Si j’occulte le raté monumental de Candreva et Icardi en début de match, on marque sur nos seules actions, trois. Icardi est un formidable buteur, il a un exceptionnel sens du but qui fait de lui ce qu’il y a de mieux au monde aujourd’hui. Oui, je pose mes couilles vous avez vu ? Tant pis, dites moi que j’ai faux, prouvez le moi mais en terme de ratio tirs/buts personne ne fait mieux qu’Icardi au monde. Ce joueur est tout simplement fantastique et si les ailiers faisaient davantage leur taf et perdaient moins bêtement les ballons, il serait chaque année à 30 buts en championnat et l’Inter gagnerait évidemment des places au classement.

Les notes :

Handanovic 3/5 : Finalement ce sont ses poteaux qui ont fait le boulot. Il est impuissant sur le but de Dzeko, en retard sur le tir de Defrel qui tape le 1er poteau, dépassé sur celui de Nainggolan, et battu sur la frappe de Perotti qui fracasse l’angle du poteau et de la transversale.

Nagatomo 3/5 : Un peu au dessus de la moyenne. Je m’étais dit qu’il s’est mis au régime américain à grands coups de travers de porc et d’hamburger dégoulinant de sauce et cheddar contre la Fiorentina tant il aura été intéressant et aura proposé du gras, autant là pas de doute il s’est remis au bol de riz et au régime. Moins en vue que contre la Fiorentina, c’est clair, mais pas non plus traumatisant. Néanmoins si un club de Ligue 1 le veut, c’est open bar. Remplacé par Dalbert (3+/5) à la 56e minute. Il a été énorme, sur son premier ballon il sauve l’Inter d’un 2-0 en allant repousser un lob qui prenait le chemin des filets, ensuite un débordement d’énergie qui m’a donné des frissons…

D’Ambrosio 2+/5 : Pas dans le tempo, mis à l’amende par ses adversaires du soir, ras le cul quoi… Des passes pas appuyées, des duels perdus, des courses dans le vide, bref beau florilège de choses qui m’agacent… battu dans le duel par Dzeko sur l’ouverture du score.

Skriniar 3+/5 : Il a fallu mettre des pieds, des têtes, des couilles pour contrer les tentatives de la Roma, Skriniar a fait le boulot, je ne dis pas le contraire, mais je l’ai trouvé moins serein que face à la Fiorentina car ce n’était pas la même opposition. Je vais pas tirer dessus hein, ça fait que deux matches, j’attends de voir. Néanmoins j’ai beaucoup d’espoir de voir en lui le défenseur qui pourrait rester chez nous de nombreuses années car indiscutable.

Miranda 3+/5 : Il s’est évertué à tenter de prendre un max de ballons de la tête pour soulager sa défense. Rien de plus à dire, pas trop de déchets sans pour autant être hyper serein. On voit tout de même un meilleur Miranda avec Skriniar qu’avec Murillo.

Gagliardini 1/5 : Qu’est ce que ça me fait chier de dire ça… Mais Roberto là c’est pas possible. Des erreurs multiples dans les transmissions, en retard dans les duels, ne tient pas sur ses quilles, a erré sans but pendant 45 minutes. Transparent. 1/5 pour avoir chaussé ses crampons. Remplacé par Joao Mario (3+/5) à la pause qui a dynamité le milieu et a offert beaucoup de plus de vitesse dans le jeu de l’Inter. Toujours ce souci dans la finition.

Valero 3/5 : Un 3/5 généreux car Valero n’a pas pesé dans le jeu. Plusieurs pertes de ballon, un mal de clébard à orienter le jeu de manière intelligente et surtout quasiment pas de transmissions vers l’avant mais surtout vers la défense, donc difficile dans ces conditions de peser dans l’animation offensive. Après je peux pas dire, il s’est démené pour faire son boulot mais la Roma était trop forte pendant près d’une heure.

Vecino 3+/5 : Bon match de Matias ponctué du troisième but de l’Inter qui enterre quasiment définitivement les espoirs de la Roma de revenir au score. Comme Valero, il s’est heurté à la niaque Romaine pendant une heure avant d’apparaître beaucoup à son avantage lorsqu’Icardi a égalisé à la 67e.

Candreva 1/5 : Du pur Candreva ce soir. Il a raté à peu près tout ce qu’il a voulu faire. Des passes au 10e poteau, un manqué MONUMENTAL en début de match quand il se retrouve à 6 mètres du but et qu’il foire totalement sa reprise en 1/2 volée, aucun apport dans le jeu. Le néant. Si Conte tombe sur cette académie « BUY HIM! ». Totem d’immunité. Je ne sais pas du tout ce qu’il a de plus qu’un Gabigol qu’on a vu 2 matches la saison passée et qui a coûté un bras. Je ne sais pas… Cette arnaque est sélectionnée en équipe d’Italie. Sûrement parce qu’il est très important dans le vestiaire. Quoi? il a fait une passe décisive? Rien à branler cette fois le 1/5 il le garde. Remplacé par Cancelo à la 84e.

Perisic 4/5 : Il a éclaté en deuxième mi-temps. Emprunté lors des 45 premières minutes comme ses coéquipiers, il s’est transformé en tornade après le retour des vestiaires. La défense de la Roma a souffert, et PAN deux passes décisives pour Icardi et Vecino. Grande Ivan!!

Icardi 4/5 : Il a encore montré que c’était un extraterrestre devant le but. A mon sens Candreva est plus fautif que lui lors du loupé monumental de la 11e minute. Ensuite, traversée du désert comme le reste de l’équipe jusqu’au retour des vestiaires. Deux piqûres qui font mal, un sens du but de dingue, deux pions et ciao la Roma !!! Il aurait même pu inscrire un triplé mais Alisson a sorti le grand jeu. Indispensable.

Pas de Serie A jusqu’au 10 Septembre, l’Inter recevra le promu SPAL à Meazza avec logiquement (mais rien n’est logique à l’Inter n’oubliez pas) une troisième victoire de suite. L’Inter sera le grandissime favori mais méfiance j’en ai déjà vu d’autres.

« Cette matraque… pas de doute l’Inter a gagné… »

 

Forza Inter,

Baci anali,

Diego.

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *