ASSE – Dijon FCO (2-2) : la Forez Académie piétine

Toujours pas de défaite, mais par contre ça ne gagne pas non plus.

Le match résumé en 1 phrase : « Deux points de perdus »

Les Verts avaient pourtant très bien démarré ce mâche mais se font punir sur un contre et en ratant un penalty. Deux fois menés au score, deux fois revenus, Sainté a de la ressource c’est clair. Sauf que quand on voit le nombre d’occasions manquées, on se dit que les Verts ont plutôt perdu deux points qu’ils n’en ont gagné un. Surtout à domicile, face à une équipe qui joue dans les mêmes eaux qu’eux.

 

La compo :

La composition est classique depuis quelques temps, on alterne juste au niveau des ailiers avec cette fois Hamouma et Bamba titulaires, mais par contre pas de N’Tep. Il n’est même pas sur le banc, apparemment gêné musculairement (pointe derrière la cuisse). Seule recrue hivernale à ne pas jouer régulièrement, son physique en carton et bien amoché par les tiges de 30 cm qu’il a dans les tibias ne le laisse pas tranquille. Pas sûr qu’il soit rétabli pour le prochain mâche, en gros Paul-Georges interroge.

  

Le mâche :

Sainté met le pied sur le ballon et se procure les meilleures occasions par Beric deux fois : frappe trop croisée après un bon contrôle de la poitrine (5e) et duel raté face à Reynet (10e). Duel que ne rate pas Tavares qui, après avoir fait manger la pelouse à Perrin sur un contact à l’épaule, glisse le ballon sous Ruffier pour ouvrir le score (0-1, 32e). Trois minutes plus tard les Verts ont l’occasion de revenir direct au score mais Beric rate son penalty avec une frappe molle que Reynet détourne sans problème (35e). Le Slovène se rattrape finalement avec une tête logée en pleine lucarne sur un centre de Silva (1-1, 45e). Sainté chie encore dans la colle et laisse Balmont déposer une balle piquée sur la tête de Saïd qui bat Ruffier (1-2, 54e). Et c’est encore Beric qui va jouer les sauveurs avec une frappe flottante de 25 m plein centre, que Reynet n’arrive pas à capter (2-2, 62e). Rien de notable derrière, les équipes se séparent sur ce nul.

Les Verts peuvent clairement regretter de ne pas avoir tué le mâche dès les premières minutes puisqu’ils ont ensuite passé le reste de la rencontre à essayer de refaire leur retard. Et une fois revenus au score, ils se sont endormis sur leurs lauriers, sans jamais trop chercher à bousculer à les Dijonnais. On notera quand même l’énorme partie réalisé par Selnæs qui prend de plus en plus d’épaisseur au milieu, parfaitement épaulé par M’Vila. Devant Beric a fait du Beric : il croque deux occasions « faciles » et rate un penalty, mais marque deux fois sur des gestes pas évidents. Il se rattrape bien mais on peut quand même lui en vouloir un peu de ne pas avoir converti plus tôt pour mettre l’équipe sur les bon rails. Sixième mâche de suite sans défaite, mais deuxième nul de suite : les Verts piétinent un peu et s’ils veulent se mettre à l’abri rapidement, il va falloir de nouveau gagner. Prochaine rencontre à Rennes, ce qui n’est pas forcément le plus évident mais le maintien passe aussi par des « petits » exploits. Et puis j’aimerai bien fermer la grande gueule de Khazri qui s’était fait remarquer en chambrant le Kop Sud à l’aller.

400e mâche pour le Cap’tain sous le maillot vert, ça restera pas un grand souvenir.

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes :

Ruffier (un jour sans, 3/5) :

Sans exploit, sans clean sheet, mais pas sans arrêt : il a réalisé celui qu’il fallait en 2e mi-temps face à Kwon.

Debuchy (ça arrive, 3/5) :

Il ne peut pas marquer à tous les mâches. Défensivement, il n’a pas été trop inquiété et n’a pas su peser comme sur ses dernières prestations offensivement. Fade.

Subotic (trop lent, 2/5) :

Il a été souvent mis en difficulté par Tavares, et se fait avoir comme un bleu sur le but de Saïd. On sentait qu’il restait perfectible sur certains points, on l’a encore vu samedi soir (souvent un peu lent à démarrer).

Perrin (les 400 coups, 1/5) :

Les Magic Fans lui avaient dédié un magnifique tifo pour son 400e mâche sous les couleurs stéphanoises, il faut croire que ça l’a plus perturbé que transcendé. Il explose sur le duel à l’épaule face à Tavares, mais réalise un sauvetage face au même joueur en seconde période. Dans l’ensemble, il a été très moyen, pour ne pas dire faible.

Gabriel Silva (passeur, 3/5) :

Double passeur pour Beric, il est aussi très passif face à Balmont qui a tout le temps de piquer son ballon vers Saïd. Il fait malgré tout un bon mâche, sans doute son meilleur sous le maillot vert.

M’Vila (aminci, 3/5) :

Gasset disait que M’Vila était en train de perdre du poids, on commence à en voir les effets. Affûté physiquement, il a joué 123 (!) ballons avec un taux de 90% de passes réussies. Toujours précis dans la relance, il régale aussi sur ses renversements de jeu. Le patron, c’est lui.

Selnæs (bulldozer, 4/5) :

J’ai toujours en tête cette passe laser qui a pété les deux lignes de la défense dijonnaise, mais aussi ses tacles pour freiner leur attaque. Sans compter qu’il a décoché aussi deux belles frappes, preuve qu’il est beaucoup mieux dans sa tête. Ole s’affirme, et moi j’aime ça.

==> remplacé à la 78e par Hernani (non noté), qui confirme qu’il est un joueur plutôt moyen.

Cabella (facile, 3/5) :

Lui aussi a touché énormément de ballons. Techniquement, c’est souvent très propre et s’il n’a pas réussi à trouver la faille par une passe ou un tir, il a quand même plutôt bien joué dans l’ensemble, sans jamais chercher à trop en faire comme ça peut lui arriver.

Hamouma (transparent, 2/5) :

Je ne l’ai quasiment pas vu du mâche, sauf sur ce centre vers Beric en première mi-temps. Avec N’Tep sur le flanc, il peut malheureusement se permettre de ne pas forcer son talent pour gratter du temps de jeu.

==> remplacé à la 62e par Vagner (non noté), qui n’a jamais eu l’occasion de se mettre en valeur par sa vitesse ou sa technique. Dommage.

Beric (il a doublé, 3/5) :

Il signe son premier doublé chez les Verts, et pourtant il aurait pu mettre au moins un but de plus. Robert a croqué mais Robert a marqué, et si on a pas gagné, on ne va quand même pas lui casser trop de sucre sur le dos.

Bamba (mimétisme, 1/5) :

Même mâche qu’Hamouma mais sans le centre. Pas terrible donc.

==> remplacé à la 63e par Monnet-Paquet (non noté), qui a tenté, a poussé mais n’a pas trouvé.

  

La question minitel : la question ne connaissait pas Wesley Saïd.

1 point de gagné ? 2 points de perdus ? Pfff, dans tous les cas, c’est pas la meilleure opération de réalisée par les Verts. Mais on en retient quoi de ce mâche ?

Beric loupe donc son deuxième penalty chez les Verts, il va peut-être falloir arrêter de les lui faire tirer. Même celui qu’il a marqué face à Toulouse n’était pas spécialement bien tiré. Et l’image sale du soir c’est Perrin qui mange la pelouse et regarde Tavares s’échapper pour fusiller Ruffier. Si le Cap’tain a subi toute la partie, Robert s’est lui bien rattrapé notamment avec cette tête déposée dans la lucarne de Reynet, beau geste. J’en place une pour Saïd, le genre de joueurs qui s’invente une vie en allant chambrer le Kop Nord après son but. Mec, on ne sait même pas qui tu es, à part que tes parents t’ont sans doute conçu après avoir vu Demolition Man et bien apprécié le jeu d’acteur de Wesley Snipes. Dernière place pour Beric qui apparaît donc dans 3 réponses : sa frappe est très puissante et sèche, mais le fait qu’elle passe entre les jambes de Yambéré surprend Reynet qui se troue bien comme il faut sur le coup quand même.

  

Roland Gromerdier

  

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous ! 

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 Comments

  1. Y a pas une petite poussette de Tavares dans le dos de Perrin quand même ? Il est trop classe notre Lolo, d’autres auraient direct couru vers l’arbitre en gueulant.

    • En fait, j’ai l’impression qu’il se casse déjà la gueule avant que Tavares le pousse légèrement. Il m’a porté peine sur cette action quand même…

  2. Bon oki Bob n’est pas Messi, sinon il aurait claqué un quintiplué samedi soir…Mais la défense centrale, ce n’est pas Assurancetourix quand même non plus… »la poussette » sur Perrin ne se siffle pas, c’est épaule contre épaule et sur le coup Captain Perrin s’est pris les pieds dans le gazon…
    et ça fait qques mâches que ça dure…va falloir resserer les boulons les gars ! Le Sumo et Captain doivent accorder leur violons et mieux que cette « muzac » indigne de leur potentiel ! Samedi soir les 3 pts !! ALV !

  3. Pour teerminer sur Bob : le gars a un mental de malade : pour être encore dans le coup et claquer un doublé quand tu en as raté quasiment 3 avant, ça doit faire mal à la tête n’est-ce pas Diony…J’adore ce mec et je pense qu’il va encore bien claquer d’ici la fin de saison !! ALV !

    • Et bien Chris, je suis d’accord avec toi sur tes 2 commentaires. La défense centrale n’a pas rassuré samedi, manque de communication flagrant sur le but de Saïd. Et Beric, faut juste arrêter de lui faire tirer les penalties : même quand il avait marqué contre Toulouse, ça respirait pas la sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.