ASSE – OGCN (1-0) : la Forez Académie bégaie en catalan

Alors c’est à ça que ça ressemble, le football ?

Le match résumé en 1 phrase : « Une bonne surprise »

Alors que j’avais quitté les Verts sur une triste note, le vent du changement a soufflé. Galtier est parti, Garcia est arrivé et Sainté s’est transformé. S’il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions sur la suite de la saison, ce premier mâche nous aura juste permis de voir enfin 3 passes enchaînées, chose qui n’était pas arrivé depuis au moins janvier. Putain… C’est bien de voir une équipe jouer en fait.

  

La compo :

Bon, alors si derrière on pouvait s’y attendre, on a une petite surprise au milieu avec la titularisation de Diousse alors qu’il était annoncé comme remplaçant. Devant, le trio offensif rase la moquette, mais on se dit que Garcia cherche à donner de la vitesse à son jeu. Bon, par contre, le message envoyé à Beric et Diony est clair : on a pas forcément besoin de vous, ou alors il va falloir que vous prouviez que vous êtes utiles à l’équipe.

  

Le mâche :

Purée, d’entrée de jeu j’ai rien compris. Les mecs se faisaient des passes, pressaient haut et cherchaient constamment à jouer vers l’avant. Je crache pas sur les années Galtier, mais sur les derniers mois de son mandat, c’est des choses qu’on était plus trop habitués à voir. Et ça démarre tellement fort qu’après une récupération au milieu de terrain, Hamouma percute plein axe et décale Tannane côté droit qui centre immédiatement pour Bamba au second poteau, plat du pied et but (1-0, 4e). Incroyable… Non mais c’est quoi ce truc ? Du foot ? Purée… Bref, passé le moment d’ébahissement, on se rend compte que les Verts continuent de presser. Tannane très en jambe en de début de mâche allume un pétard côté gauche après un bon crochet, mais Cardinale repousse (6e). Sainté joue, et ne lâche pas sa proie : suite à une lourde de Bamba que Cardinale repousse difficilement, Dabo a suivi pour doubler la mise, mais Sarr le fauche. Dans la surface, donc penalty. Oui mais non, l’arbitre et son aveugle de touche n’ont rien vu donc on joue (16e). Les Verts dominent, mais ne parviennent pas à aggraver le score même si Bamba essaie encore de loin (36e). On en restera là à la mi-temps, et même à la fin du mâche, puisque la 2e période ne donnera même pas l’occasion de s’enflammer, à part sur ce petit front contre front de Janko et Pléa.

Dominateurs en 1e mi-temps, solides en 2e, les Verts empochent une victoire logique. Pressing étouffant, but supersonique et plus de 3 passes enchaînées : sérieusement, le contraste est quand même saisissant avec la saison dernière. Si Sainté a eu plus de mal en 2e mi-temps, l’impression globale reste vraiment très bonne. 1er mâche et 1e victoire : Garcia ne pouvait pas mieux démarrer son idylle avec les Verts, surtout face au 3e du dernier championnat. On va attendre avant de s’enflammer, mais purée qu’est-ce que ça fait du bien d’apprécier une victoire méritée. Le seul bémol à ce mâche, c’est du côté des tribunes qu’il faut aller le chercher : suite aux feux de joies lors de la recontre face à Paris en fin de saison de dernière, les Kops ont pris une fermeture partielle pour 2 rencontres. Garcia attendra donc encore un peu avant de connaître le véritable Chaudron.

Heureusement, la rue reste encore ouverte tout le monde.

  

Le résumé du mâche :

 

  

Les notes :

Ruffier (enfin, 3/5) : il n’a pas eu grand chose à faire, mais sur l’une des rares frappes niçoises, il a sorti la main ferme. Même quand Marcel est hors-jeu (.net), il fait le taf en détournant sa frappe. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas gardé ses cages inviolées en championnat.

Janko (Musclor, 3/5) : purée, le mec c’est un sacré morceau. Il sera pas évident à passer à l’épaule. Après, il a été peu mis en danger par Eysseric, donc bon, on va pas non plus en faire des tonnes.

Théophile-Catherine (same same, 3/5) : costaud dans les duels, comique dans la relance. KTC a bossé la muscu mais pas la relance cet été. On fera avec, pour l’instant.

Perrin (la base, 3/5) : le cap’tain a géré sans soucis. Il a fini avec Plea dans sa poche, un peu encombrant comme porte-clefs quand même.

Pierre-Gabriel (coucou Cheick, 3/5) : il est parti pour s’installer à ce poste, sauf si l’arrière gauche tant recherché arrive avant la fin du mercato. Quelques bons retours, quelques bonnes montées. Quelque bon match.

Selnæs (wow, 4/5) : il a enfin posé ses couilles sur le milieu de terrain, chose que l’on ne l’avait plus vu faire depuis au moins 6 mois. L’absence de Seri a sans doute joué, mais avoir Diousse et Dabo en forme devant aussi.

Dabo (recrue, 3/5) : enfin on le voit jouer à son niveau, celui qui m’avait fait croire que c’était un bon joueur quand il jouait encore à Montpellier. Doit encore améliorer son tombé dans la surface pour obtenir des penalties.

Diousse (purée…, 3/5) : alors ne nous enflammons pas, mais bon… Ce qu’il a montré sur ce mâche est tellement prometteur. L’impression d’avoir un nouveau Zokora. Mais ne nous enflammons pas.

Hamouma (inchangé, 2/5) : il s’empale toujours sur les défenseurs au lieu de frapper ou de passer son ballon. Il a quand même mené un bon rush sur l’ouverture du score en décalant intelligemment Tannane. Il n’a toujours pas prolongé, les discussions s’éternisent encore plus qu’un démarrage de Léo Lacroix.

==> remplacé à la 69e par Diony (non noté), qui a au moins pris le relais de Malcuit au niveau de la coupe de merde.

Bamba (+20 M€, 4/5) : lui non plus n’a toujours pas prolongé, et si son agent estime qu’il vaut 20 M€, il vient de doubler sa valeur avec ce but. On est pas près de voir la fin de cette saga.

Tannane (bouilloire, 2/5) : du contrôle soyeux, de la frappe lourde, mais un repli défensif inexistant et une tendance à donner l’impression d’être sur le point de péter les plombs à chaque fois qu’il va au contact. Du Tannane dans le texte.

==> remplacé à la 79e par Souici (non noté), pour pas grand chose.

  

Les adversaires : pas de Balotelli, pas de Seri et plus de Belhanda. Du coup, Nice a été moins fringant. Mangé au milieu, les Aiglons ne se sont jamais montré dangereux, et auraient pu repartir avec une défaite plus lourde si ce penalty avait été sifflé.

 

La question minitel : la question ne s’y attendait pas.

Oh bordel… Non mais faut prévenir là. On joue au foot ET on gagne. Pas vu ça depuis 2 ans… On en retient quoi de ce mâche ?

Alors ça doit être la 1e fois que j’ai quasiment 3 réponses à égalité ou presque. Selnæs, Dabo et Ruffier ont sorti un (très) bon mâche qui a permis aux Verts de dominer facilement Nice. Si Ruffier est un habitué des honneurs, le Norvégien s’était fait beaucoup plus discret en 2017 et Dabo lui revient carrément de l’enfer puisqu’il avait été mis à l’écart en fin de saison par Galtier. C’est bien, il a compris qu’un nouveau départ était possible et il semble vouloir saisir sa chance. Quant à KTC, son score s’est écrasé comme une de ses relances.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, faut pas trop y compter dessus. Malgré les bons résultats, les académiciens niçois sont aux abonnés absents.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

One Comment

  1. Selnaes a fait de la muscu cet été et Ruff’ a bossé son jeu au pied. C’est beuon toussa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *