Salut les accidentés de la verge. S’agirait peut-être de rester en liguain aussi, nan? C’est bien beau d’aller envahir la cacapipitale dans deux semaines si c’est pour retrouver les bas fonds dans un mois. Pour cela, il reste cinq matchs où il faudrait quand même empocher cinq-six points pour être peinard des panards. Bordeaux n’est pas l’adversaire le plus compliqué de cette fin de saison, mais les Guingampais sont dans une mauvaise dynamique en championnat depuis un mois. Quatre défaites en quatre matchs, c’est pas fameux. Les paysans pointent à une dangereuse 17ème place avec Sochaux et Valenciennes en embuscade derrière. Néanmoins leur calendrier me semble compliqué pour espérer un maintien. Les Bretons peuvent s’appuyer sur leur très belle performance de mercredi dernier pour retrouver un nouveau souffle. En réitérant se genre de prestation le maintien se fera facilement. Dans ce cas pourquoi ne pas espérer à une victoire en terre Girondine? Bordeaux n’a plus gagné depuis le mois de février et risque de finir la saison en Nolan roue libre. Ils sont sur une série de 5 matchs nuls, dont le dernier face à Ajaccio. À l’aller les Bordelais avaient livré un excellent match face à des Guingampais dépassés. Ils avaient cassé l’élan Guingampais, puisque les Bretons pointaient à la 9ème place avant ce match et ont dégringolé jusqu’à la 16ème place par la suite. Neuf matchs sans victoire après leur visite, con de chat noir. Pour ce match, Gourvennec chamboule pas mal son équipe. Lemaître effectue son retour à la place d’un Lévêque convaincant. M.Pereira, Kerbrat, Sankharé et Mandanne sont également absents. À la place, Dos Santos, Cerdan, Atik et Douniama sont alignés. Team slip sale.

Les paysans:

fcgb-eag

L’ivresse :

3ème : Frappe non cadrée de Douniama.

4ème : Atik trouve Giresse qui crochète Mariano. Il est un peu court pour pouvoir récupérer la balle, Douniama prend les devants et frappe. À côté.

7ème : Face à une défense qui prend des photos, Mariano arrive à trouver tranquillement Sertic. En une touche il remet la balle dans l’axe et Diabaté se jette devant Sorbon pour la mettre au fond. FCGB 1-0 EAG.

khPNnuhSorbon y était presque.

10ème : Giresse élimine Sertic et frappe de loin. Carrasso détourne en corner.

19ème : Giresse foire son contrôle, Sertic tacle et lance Mariano. Pas attaqué, car ça serait trop dur sinon, il peut déborder et trouve M-Belay dans l’axe. En une touche, il trouve Diabaté qui score à nouveau malgré un tacle ravageur de Dos Santos et la sortie musclée de Samassa. FCGB 2-0 EAG.

tumblr_n0tujkC6cy1r539hzo1_400L’intervention de Dos Santos au ralenti.

25ème : Ça va? C’est pas trop dur? On peut demander aux Bordelais s’ils veulent pas faire une pause sinon. Corner de Sertic que reprend victorieusement Diabaté malgré le marquage autoritaire de Cerdan. FCGB 3-0 EAG.

UcS2yl0C’est bel et bien Cerdan qui abandonne le marquage de Diabaté au dernier moment.

27ème : Vous dites? Dé? Fendre? Curieux.

b5ClrC’est un mot bien curieux.

28ème : Coup franc d’Atik. Diallo, seul, place une tête qui ne laisse aucune chance à Carrasso. FCGB 3-1 EAG.

33ème : Bordeaux a eu une action et il y a pas eu de but, c’est incroyable cette chose que vous appelez « défendre ».

40ème : Sorbon paume tous ses duels face à Diabaté, c’est fou.

Mi-temps Pipi-bières : Rien. On dirait que tout le monde s’en branle. Un peu comme quand tu te fais violer. Tu finis par te laisser faire et tu attends que ça se passe. Les avants mettent pas un pied devant l’autre, les milieux sont noyés et les défenseurs dépassés. Le but de Diallo permet d’y croire un petit peu.

47ème : Qui dit entame de période, dit but. Et on a presque failli attendre. Mais heureusement les Bordelais en claquent un 4ème. Et cette fois c’est Jussiê, histoire de forcer un peu la blague. Accélération plein axe de M.Belay qui décale Orban. L’Argentin centre vers le Brésilien qui rate sa première tentative, mais Cerdan lui redonne la balle pour qu’il y arrive. FCGB 4-1 EAG.

tumblr_n33quwMljT1r539hzo1_500Sur le papier ça avait l’air bien de défendre comme ça.

50ème : On laisse M-Belay frapper après une course de 60 mètres. SORTEZ DESSUS, METTEZ-LUI UN TAQUET.

51ème : Carton jaune pour Dos Santos pour être intervenu en retard sur M-Belay.

52ème : La chatte. Jussiê trouve Sertic dans la surface qui frappe dans les mains de Samassa.

58ème : Diallo récolte un jaune pour une faute inexistante sur Orban.

59ème : Douniama est remplacé par Dembélé.

60ème : Traoré trouve Rolán qui frappe sous la barre. Samassa claque la balle en corner.

62ème : Le seul Guingampais qui pratique le football cet après-midi est remplacé. Diallo est remplacé par Sankharé.

66ème : Rolán obtient un penalty généreux en envoyant le ballon sur le coude de Cerdan. Sans problème il trompe Samassa. FCGB 5-1 EAG.

fKCQqh6La main n’est pas évidente sur le ralenti, mais vous nous l’avez réveillé.

71ème : Francis Gillot est un homme qui a un sens de l’humour assez prononcé. Il fait entrer Hoarau à la place de Jussiê. Côté Guingampais, la sortie de Lemaître pour l’entrée de Sankoh démontre que Jocelyn s’en branle.

74ème : Poko remplace Sertic.

76ème : Faubert remplace Diabaté.

89ème : Faubert n’est pas trop emmerdé dans la surface Bretonne. Il peut trouver un relais et frapper sans problème. Samassa sauve l’étable.

91ème : Tentative désespérée de Sankharé qui termine dans le Trieux.

92ème : Véritable sketch du début à la fin. J’espère que les Guingampais ne se trompent pas d’objectif en cette fin de saison. Le discours d’après match de Gourvennec m’a quelque peu rassuré. Très lucide, le coach semble avoir parfaitement conscience du raté de son équipe. Il faudra répondre présent face à Valenciennes, samedi prochain. Bahebeck risque de planter treize buts vu qu’il a promis. Je serai au stade pour anal-yser ce match.

Les paysans notés :

Samassa (2/5): Abandonné par sa défense, il aurait pu mieux faire notamment sur le premier où il est un peu court.

Lemaître (2/5): Difficile reprise. Ses montées n’étaient pas très intéressantes et sur le plan défensif il était trop tendre.

Cerdan (1/5): Semblait n’en avoir rien à foutre. Magnifique passe décisive du cul.

cerdan
En plus de défendre comme une gosse de 11 ans, il masque Samassa. Si c’est pour voir ce genre d’analité, je préfère voir un jeune en défense centrale samedi prochain. Sankoh ou Delalande par exemple.

Sorbon (1/5): Dépassé. Avec 6 de tension, c’est compliqué de défendre. Dévoré par Diabaté, il semblait par super impliqué. Déçu.

Dos Santos (1/5): Trop juste. Il a parfois tenté de participer au jeu mais il manque cruellement de confiance. Capable de faire mieux.

Diallo (3/5): Meilleur Guingampais, il était le seul qui se battait. Récompensé par un but. Mais tout seul il peut pas résoudre tous les problèmes. Pouvait faire un peu mieux dans le replacement.

Atik (1/5): Transparent, il ne défendait quasiment jamais. Visible uniquement quand il tapait les coups de pied arrêtés.

Giresse (1/5): Il a perdu beaucoup de ballons et a jamais réussi à faire la différence. Certains matchs sont trop durs pour Thibault.

Beauvue (2/5): C’est le Guingampais le plus cramé actuellement, et il a été oublié pour le turnover. Il s’est battu mais il a été peu en réussite.

Douniama (2/5): Pas bon. Il n’a pas touché beaucoup de ballons. Il s’est créé quelques occasions en début de match avant de disparaître.

Yatabaré (1/5): Lui aussi est cramé. Beaucoup de ballons perdus et une seule frappe.

Les grouillots :

Dembélé: Dix ballons joués, onze en touche.

Sankharé: Il a tenté d’organiser un peu le jeu mais avec des plots autour de soi c’est pas chose aisée.

Sankoh: Me semble être une meilleure alternative que Dos Santos à ce poste.

Gwen Tagrenmer

4 thoughts on “Bordeaux-Guingamp (5-1), la Paysan Breton Académie livre ses notes

  1. Solidarité entre Paysans !! Restez en liguain avec nous !! Et bravo pour la CDF, L’ambiance au Roudoudoudoudou m’a remémoré notre gloire éphèmère l’an dernier.

  2. Nan mais si vous voulez vraiment qu’on reste, allez y à notre place. Vous êtes pas trop loin en plus.

    Je souhaite à l’En Avant un meilleur dénouement que la fin de votre parcours l’an passé.

  3. Si tu vois les choses ainsi, je te souhaite du courage contre Chateau-Roux l’an prochain gros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.