Caen-Lens (4-1), la Stade Malherbe Académie livre ses notes

Salut les leaders en 2015. En fait je me suis dit que vous n’auriez pas grand-chose à faire d’une quelconque introduction. Et puis j’avais surtout la flemme, alors passons directement aux choses plus réjouissantes.

La compo :

Pour ce match, Patrice Garande reprend les mêmes que face à Paris, à l’exception de Lenny Nangis de retour de suspension qui remplace Nicolas Bénezet, pourtant intéressant lors de sa première comme titulaire le week-end dernier.

compo

Le match :

3ème : Dans ce début de rencontre, les Lensois laissent le monopole du ballon à leurs adversaires et les regardent faire pour s’en inspirer.

tifoVous voyez les Parisiens, c’est pas compliqué de faire un tifo à peu près lisible.

7ème : Lancé en profondeur par Nangis, Emiliano Sala allait tranquillement finir sa course en six mètres si Abdoul Ba ne l’avait pas fauché en pleine course dans la surface de réparation. Julien Féret transforme le pénalty sans trembler. Plat du pied sécurité.

11ème : Sur un centre qui semblait pourtant anodin, Rémy Vercoutre préfère ne pas prendre le moindre risque et claque le ballon en corner.

15ème : Les Lensois commencent à pointer le bout de leur nez. Nouveau corner tiré fort devant le but en direction de Touzghar. La reprise de l’attaquant Lensois prend le chemin des filets mais Féret sait garder la classe en toutes circonstances et sauve sur sa ligne d’une aile de pigeon.

20ème : N’Golo Kanté laisse toute la défense lensoise sur place mais commet une main involontaire juste avant de frapper. Belon s’apprêtait déjà à aller chercher la balle au fond des filets.

23ème : Hervé Bazile permute avec Lenny Nangis le temps d’une action. Forcément, Bazile se retrouve sur son mauvais pied et son centre arrive directement dans les gants du gardien Lensois.

28ème : Parti dans le dos de Loïk Landre, Sala est fauché par le défenseur central mais est signalé en position illicite par l’arbitre assistant.

rsaExplosion du nombre de bénéficiaires du RSA dans le Calvados.

34ème : Sala récupère le ballon et s’engouffre dans la défense Lensoise avant de décocher une frappe limpide des 30 mètres. Le concours l’Equipe du top but de la 26ème journée est clos.

37ème : Les Caennais nous laissent à peine le temps de savourer le chef-d’œuvre de Sala que Bazile a déjà profité d’une erreur de Gbamin pour s’en aller mettre le troisième. On prend quand même, mais c’est un peu gâché. Comme quand tu nais le 26 décembre et que tu dois fêter ton anniversaire le même jour que Noël.

39ème : Caen ne s’arrête plus et Nangis profite d’une nouvelle approximation lensoise pour centrer au point de penalty mais Sala ne cadre pas sa frappe.

44ème : Les Lensois tentent de balancer comme ils peuvent le ballon dans la surface Caennaise, et sur un long centre venu de la droite, la tête de Chavarria est contrée involontairement du bras par Damien Da Silva. L’arbitre désigne le petit point blanc. Il estime que Da Silva doit retirer sa main, une phrase souvent négligée dans le Nord.

45ème : Vercoutre repousse la première tentative d’El Jadeyaoui, mais l’attaquant suit parfaitement et pousse le ballon au fond des filets. Avec ce 13ème pénalty, Malherbe conforte son statut d’équipe qui encaisse le plus de peno en Europe, devant l’Udinese figurez-vous. Mais est-ce vraiment étonnant quand on sait que les Italiens comptent deux anciens défenseurs caennais dans leurs rangs ?

RaspentinoVous aussi vous voyez des Raspentino partout depuis qu’il a quitté le club ?

46ème : Au retour des vestiaires, Yohan Touzghar simule une blessure et préfère céder sa place plutôt que de devoir se coltiner la charnière centrale Felipe Saad – Damien Da Silva 45 minutes de plus. Sage décision.

48ème : En contre, Emiliano Sala fait encore la différence à lui tout seul. Il déborde côté droit et résiste d’abord au retour de deux défenseurs Lensois et élimine ensuite Boulenger d’un grand pont, mais son centre à ras de terre ne trouve personne.

50ème : Lancé par El Jadeyaoui, Pablo Chavarria se retrouve seul face à Damien Da Silva. Deux solutions se présentent à lui :

  • Frapper en première intention.
  • Rendre gentiment le ballon au défenseur Caennais, sans faire d’histoire.

Paniqué, l’argentino-lensois opte pour la première solution. Ça passe à côté.

55ème : Le taquet des familles de Nicolas Seube, accompagné de la petite biscotte qui va bien.

56ème : Kanté lance Bazile qui laisse les défenseurs sur place mais croise légèrement trop sa frappe.

59ème : Sur une déviation de la tête de Sala, Bazile décidément intenable s’échappe dans le dos de la défense. Les Lensois doivent s’y mettre à deux pour stopper l’attaquant Caennais.

62ème : Corner frappé de la droite vers la gauche directement les gants de Belon, qui n’en demandait pas tant pour relancer à la main et amorcer un contre. Julien Féret vient de gagner un spécifique corner lundi matin 9h, avant le début de l’entrainement collectif.

66ème : Ce héros est remplacé par Jordan Adéoti.

69ème : Felipe Saad intervient parfaitement sur un décalage à droite. Il concède une touche peu académique qui aura le mérite de permettre à la défense de se replacer.

74ème : L’énième récupération de Julien Féret dans les pieds adverses débouche sur un nouveau but d’Emiliano Sala, d’un petit extérieur du droit plein de tendresse.

76ème : Le seul endroit où les Lensois n’encaissent pas, c’est à la banque.

80ème : Hervé Bazile laisse sa place à Thomas Lemar pour les 25 dernières minutes.

82ème : Malherbe déroule, et se dirige tranquillement vers un cinquième succès en six matchs. Mais Monsieur Chapron doit renvoyer tout le monde au vestiaire plus tôt que prévu. Merci aux supporters Lensois de faire durer le plaisir.

fumiCraquage : fumigènes 4 / défense lensoise 4.

83ème : Après une dizaine de minutes d’interruption, les Caennais peuvent reprendre leur récital. Mais que les supporters Lensois se rassurent : le tarif c’est 4-1. Pas plus, pas moins.

86ème : Les 22 acteurs peinent à se remettre dans le bain. RAS après l’interruption, mis à part Chavarria qui essaye encore de passer face à Da Silva. Il est têtu le mec.

88ème : Guillaume tente de lober Vercoutre légèrement avancé, mais le portier Caennais ne s’est pas refroidi pendant la coupure et capte le ballon d’une seule main.

90ème : Monsieur Chapron abrège les souffrances Lensoises et siffle la fin du match à l’issue du temps réglementaire. Les Patoches Boyz s’imposent face à ce qui doit être la plus faible équipe de Ligue 1 actuellement, et consolide leur place de leader en 2015. Malherbe a pris plus de point sur les six derniers matchs que sur toute la première moitié de saison. Certes, le maintien est encore loin d’être acquis, mais on peut espérer des lendemains plus tranquilles au vu de notre belle série.

Les notes :

Rémy Vercoutre (3/5) : Si on commence à encaisser des penalties même quand Rémy Vercoutre les arrête, on n’a pas fini d’affoler les compteurs.

Dennis Appiah (2/5) : Il a pris le bouillon sur la première demi-heure, sans conséquence avec la maladresse des offensifs Lensois. Il s’est bien remis dans le match ensuite.

Damien Da Silva (4/5) : Une main involontaire quelques secondes avant la mi-temps qui amène le penalty Lensois mais ne vient pas ternir la prestation d’Ô Monstro caennais.

Felipe Saad (4/5) : C’était sa première titularisation de la saison et on avait l’impression qu’il jouait avec Da Silva depuis 10 ans déjà.

Emmanuel Imorou (4/5) : Il s’est rarement laissé déborder et a apporté le surnombre devant à chaque fois que l’opportunité s’est présentée. Un match de bonne facture, mais on attend toujours son premier but.

Nicolas Seube (4/5) : « C’est qui le petit jeune qui court partout au milieu, là ? Ah c’est Nicolas Seube ?! »

N’Golo Kanté (2/5) : Un petit peu en-dessous de ses partenaires. Il s’est contenté d’attaquer et a perdu deux trois ballons faciles. Une information qui reste à confirmer, mais N’Golo serait donc bel et bien humain.

Julien Féret (4/5) : Un but et une passe décisive de plus pour Saint Julien Féret, assurément la bonne pioche du mercato hivernal.

Hervé Bazile (4/5) : En pleine confiance depuis son coup-franc, il s’est montré opportuniste sur le troisième but en profitant d’une erreur de Gbamin. Généreux tout le long du match.

Lenny Nangis (3/5) : Il a exploité les espaces laissés par la naïve défense Lensoise et ses accélérations ont fait mal. Un bon petit match de reprise.

Emiliano Sala (5/5) : Son incroyable débauche d’énergie à la pointe de l’attaque a permis de provoquer le penalty du 1-0. Il a été récompensé par un doublé, dont un premier but magistral qui rentabilise déjà son prêt.

Cyril Water.

Roazh Takouer

One Comment

  1. C’est toujours facile de bâtir avec un Da Silva, même une défense!
    C’est bien de finir la série au vélodrome communsymbole de je sais pas quoi mais parfait que c’est bien de le placer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *