Crystal Palace – Arsenal (3-0) : la Gunners Academy veut voir des têtes tomber

Comment ressentir autre chose que de la honte ? Comment ne pas avoir peur en se demandant où va le club ? C’est avec une infinie tristesse que je prends pour la Gunners Academy la plume.

Une fois de plus, si le ridicule ne tue pas, il frappe, il fait mal. Une fois encore, Arsenal a explosé en direct, a atteint des sommets de facétie et de foutaise. Mais sans déconner, qu’est-ce qu’on va foutre avec des tocards pareils ?!

Bref. Arsenal affrontait donc Crystal Palace pour ce match en retard de la 32e journée. Et Arsenal débute avec un XI inchangé par rapport à l’équipe qui a miraculeusement gagné avec la manière contre West Ham quelques jours plus tôt, 3-0.

Que dire du match ? Crystal Palace affiche tout de suite plus de volonté qu’Arsenal. Alors comme d’habitude, on a le ballon, on fait tourner autour de la surface et il ne se passe… rien. Pas de mouvement, des passes à la con. C’est minable. Et Crystal Palace de marquer, sur une nouvelle faille spatio-temporelle de notre défense (17’). Beaucoup, BEAUCOUP d’entre eux créent de la dette. On se dit qu’Arsenal va réagir après la pause. Mais bien évidemment que non ! Palace est passé dans un système parfait pour nous flinguer : TOUS DERRIÈRE. Faut bien voir la masse d’incompétents dans notre équipe. Le p’tit jeu de la baballe se poursuit et pan ! Benteke score. Air défense, royal air fantôme mais hors-jeu.

Wenger réagit – non, c’est une vanne, il est complètement dépité sur le banc. Mais fait quand même des changements. Même pas le temps qu’ils touchent la balle – plus ou moins – que Cabaye lâche une magnifique frappe qui lobe Martinez (63’). Et Zaha de lâcher sa deuxième passe décisive en glissant, c’est surréaliste. Pour couronner le tout, Bellerin est pris de vitesse (coucou) et Martinez dézingue (ou pas, rien à foutre) Townsend. Un type au nom imprononçable nous enterre, 3-0 (68’). L’affaire est dans le sac. Arsenal n’a pas frappé une seule fois au but en deuxième mi-temps. Je vous la fais courte parce que franchement, ça n’a AUCUN intérêt.

Les employés fictifs…

Martinez 2/5 : Tu vois dans le merdier qu’tu débarques toi, mon vieux. Je ne suis pas persuadé qu’il y avait penalty mais par contre je suis sûr que sans ses quelques parades on en prenait 6. Il est bien ce gars.

Monreal 1/5 : Offensivement, il ne sait pas centrer, mais ses dédoublements sont plutôt utiles. Pas forcément pour recevoir, mais parfois pour attirer. Défensivement, je suis à chaque fois stupéfait : il est toujours en retard sur son côté.

Gabriel 0/5 : En vacances. On ne va pas être loin de revoir Holding à ce rythme. Et pourquoi pas.

Mustafi 0/5 : Deux trois tacles de débile, des interventions douteuses. Nul à chier, comme souvent.

Bellerin 0/5 : Affligeant. Je n’ai même plus les mots. Pas un duel remporté, la moitié de ses passes moisies, constamment pris de vitesse, jamais placé où il faut. Et va chez le putain de coiffeur !

Xhaka 1/5 : Alors… Il a raté beaucoup de passes. C’est emmerdant quand il doit orienter de plus bas, forcément, tu te fous dedans. Pas stratosphérique, un des « moins » mauvais.

Elneny 0/5 : Son seul fait d’arme ? Une belle frappe en première mi-temps. Et puis bah… comme les autres, de la merde.

Özil 0/5 : Le cadavre. TOUT. Il a TOUT foiré. Dégueulasse du début à la fin. Pas un corner de bien tiré, des passes en touche, des pertes de balle. Vraiment, il a l’attitude d’un mec qui n’en a rien à secouer et qui attend l’ouverture du mercato. MAIS POUR ALLER OÙ DUCON ?

Walcott 0/5 : Captain Theodore James. Quelle monstrueuse farce. Quelle honte. Quelle ignominie. A vendre. 1€ symbolique. Transport assuré en Kangoo sans frais. Vite, déstockage massif.

Alexis 0/5 : Il me donne le tournis à courir autant. Par contre, quand il garde la balle 30 secondes, j’ai le temps de me reposer. Rares ont été les fois où l’on aurait pu prendre Palace de vitesse, avec lui, c’était réglé. Il a essayé de se bouger quand même, mais c’était minable.

Welbeck 0/5 : On est encore très loin d’en tenir quelque chose. Mais je ne veux pas tirer sur l’ambulance.

Les figurants…

Ramsey : Catastrophique. Emploi fictif.

Giroud : Emploi fictif. Catastrophique.

Chamberlain : Emploi catastrophique et fictif.

Alors oui, je demande à chacun de prendre ses responsabilités. Je ne le demande pas aux investisseurs, déjà parce qu’ils n’en ont rien à carrer et que leur but n’est absolument pas la réussite sportive du club. Je vise particulièrement M. Wenger, qui ne cesse de renforcer son image de despote, de dictateur qui refuse de quitter le trône. 21 ans. Je vous demande donc de vous arrêter, partez tant que vous le pouvez encore avec le peu de dignité qu’il reste. Annoncez votre départ. Je prends le pari que tout le monde sera au diapason, joueurs comme supporters.

Dans ce bordel sans nom qu’est le classement de Premier League, la Ligue des Champions s’éloigne plus que jamais. Bien qu’avec deux matchs en retard – qui sont loin d’être gagnés – l’espoir d’accrocher la 4e place est mince. Et ne serait-ce finalement pas l’arbre qui cache la forêt et pousserait à la continuité ?

En début de saison, j’avais établi une liste de joueurs que je souhaitais garder. Je crois qu’ils étaient à peine une douzaine. Elle se restreint. Trop de chouchoutage, trop de tendresse et de dorlotage. Il faut arrêter ces conneries. Maintenant. La moitié des joueurs est irrécupérable. Un grand ménage s’impose.

Des priorités, vite. Régler le cas de Wenger. Régler les cas Özil et Alexis : soit ils prolongent, soit ils dégagent. Régler le cas des planches-pourries : les fans boys British, les mauvais et les inutiles. Turnover dans le staff. Dehors. Puis construire, réfléchir, utiliser les cerveaux restants pour en amener d’autres et se relever. Il va y avoir du sang et des larmes.

7 défaites sur les 12 derniers matchs, 2 victoires en Premier League. Sinon tout va bien.

J’ai d’autres stats à la con:

  • Arsenal a encaissé 3 buts ou plus lors de ses 4 derniers matchs à l’extérieur pour la première fois depuis 1929.
  • Sur les 8 derniers matchs, seuls West Ham, Sunderland et Middlesbrough ont pris moins de points qu’Arsenal.
  • Arsenal a perdu 4 matchs de suite à l’extérieur pour la première fois depuis qu’Arsène Wenger dirige le club.

Enfin, bon, ce n’est que du football.

Ray Parloir

Franco-australien au cerveau complètement azimuté par tant d'années de dépression

2 Comments

  1. Les fans d’Arsenal seraient prêts à passer 3 ou 4 saisons dans le creux de la vague, enfin, pareil que maintenant mais sans la branlée annuelle en 8ème de Ligue des Champions ?
    Et puis si tu vires tout le monde, comment tu attires autre chose que des seconds couteaux ? Le PSG v2.0 ne s’est pas fait en une saison – rappelle toi les branques qui y ont signés à l’arrivée de QSI
    Dernière chose : ils vont aller où tes ouailles ? Qui va signer des mecs qui, chaque année, prennent 4 mois de vacances ?
    Et surtout, lesquels d’entre eux sont prêt à choper des conditions moins intéressantes alors qu’ils sont encore sous contrat au club med ?
    Je n’aime pas vraiement Arsenal et j’ai l’impression que vous allez au devant de grosses saisons à la St Etienne/ Girondins / OM (choix non exhaustif)
    J’en profite donc pour vous souhaiter bien du courage

  2. Que dire, si ce n’est que je suis désabusé… Déçu de voir que cet effectif ne marche pas… et surtout grosse déception pour mousse ta fi, je pensais vraiment que ça marcherait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *