à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Épinal – Metz (1-0) : La Metz Que Un Club Académie préfère ne pas voir ça ­

Mardi 5 mars 2013

 

METZ QUE OUNE INTERVIEW :

A la place de la traditionnelle Metz que oune interview, une surprise se prépare dans l’ombre des bureaux sales de Horsjeu.net. Cette semaine, la semaine prochaine, ou dans six ans, devrait arriver une interview pleine de zizi tout dur, de Ligue d’Eux sale histoire et d’analité profonde. Soyez-prêts. Et niquez vos sœurs, si vous êtes Vosgiens.

 

METZ QUE OUNE CONTEXTE :

Nous nous quittions la semaine dernière avec un demi-sourire aigre-doux sur une semi-victoire poivre et sel du FC Metz contre la plus que très modeste équipe d’Uzès Pont du Gard au Gorille. Metz respirait enfin après un gros mois d’apnée en eaux troubles. Ce week-end, tous les concurrents directs de Metz fautaient et nous laissaient la voie libre pour reprendre nos aises, et notre sœur si on est Vosgien.

Car Metz se déplaçait dans ces contrées sauvages des Vosges, pour un derby lorrain qui sent le foutre et la nature. Le SAS Epinal, 19ème, équipe élue la plus nulle depuis que le monde est monde recevait le FC Metz, pas loin devant eux. L’occasion rêvée pour prendre trois points à la campagne, quelque chose que le FC Metz ne sait pas faire, à l’inverse des clients de la Fistinière.

 

METZ QUE OUNE MATCH QUI DONNE LA NAUSÉE :

Rien ne sert de raconter par le menu à quel point Metz ne sait pas mettre un pied devant l’autre, mais sait faire des passes en touche ; Rigobert préfère donc laisser ses impressions en quelques points :

  • Olivier Robin, Romain Chouleur, Jérémy Colin… Même Troyes n’oserait pas aligner autant de noms de joueurs de PH dans son équipe
  • Bruno Cirillo, Grégory Proment… Même le Milan AC n’a jamais osé jouer avec des mecs plus vieux que Stéphane Hessel.
  • Le terrain est dur et pourri. Commun saint bol du National.
  • A Épinal, les ramasseurs de balles ne sont pas sur le bord du terrain, mais sur le toit du stade. C’est là qu’arrivent tous les ballons.
  • Bon ok, Rigobert s’enflamme un peu en parlant de stade.
  • Mais au fait, est-ce qu’on est sûr que Sakho connait les règles ?
  • A chaque fois que Cirillo touche la balle, on dirait que c’est la télé qui bug.
  • Quand Métanire déborde, on croirait qu’il fête un but.
  • Les plongeons des Messins dans la surface, c’est pas des simulations, c’est du saut à skis.
  • Le meilleur messin cet aprem est l’ami imaginaire de Sakho par qui passent tous les ballons.
  • Bourgeois a tenu à rendre hommage à tous les morts de la guerre 14-18. Un ballon dans le ciel pour chaque mort.
  • Quand Métanire attaque, on a l’impression qu’il descend une piste rouge.
  • Rigobert a compris le problème de la défense messine. Elle joue en raquettes.
  • Sauf Bussmann, qui est juste nul.
  • Perdre 1 à 0 à Épinal, c’est plus ou moins la honte que de s’appeler Kévin ? Le débat est ouvert.
  • Kévin Lejeune, quant à lui, est tombé dans la honte quand il était petit, du coup il s’en branle de perdre à Épinal.
  • Si Metz ne monte pas, le club perdra son statut professionnel et pourra tranquillement pourrir en CFA avec Auxerre, Strasbourg, Sedan, Grenoble et Le Mans. Bonne ambiance.
  • Dix ans à bouffer de la merde, c’est long.

 

L’oeil du Gobert :

Anthony M’Fa, 2/5 : Dumbo a bien réussi à voler, alors pourquoi pas M’fa à capter un ballon. Qui sait ?

Guido Milan, 2/5 : Quand on est grand et gros, qu’on a les cheveux longs et le regard d’un tueur à gage albanais, on ne laisse pas Romain Chouleur ou autres bouses de vache consanguine nous manger tout cru. Question de principes.

Bruno Cirillo, 0/5 : Cirillo avait déclaré vouloir faire du porno après sa carrière. Mais Cirillo avait tellement hâte qu’il a déjà commencé pendant, en se faisant violer tout le match au ralenti. Et par des Vosgiens qui plus est.

Romain Métanire, 3/5 : Romain Métanire meilleur messin 2.0. Ça y est c’est officiel, les poules ont des dents.

Gaëtan Bussmann, 0/5 : Élu tétraplégique le moins en forme du mois de Février, Bussmann prend dès début mars une longueur d’avance sur ses concurrents. L’ambition n’a pas de limite quand on est une merde.

Ahmed Kashi, 1/5 : Couché Kashi ! C’est bien. Donne la patte ! Non pas celle du mec d’Épinal, la tienne. C’est bien. Maintenant va voir en D2 moldave si on y est.

Grégory Proment, 1/5 : Maintenant Greg va falloir faire un choix : la vie ou la mort mais pas les deux en même temps, c’est plus possible. Même Englebert avait l’air plus en forme !

Génie N’Gbakoto, 1/5 : L’équipe B de l’UNFP vient de faire une offre pour toi mon petit génie. Ils nous proposent en échange, un jeu de douze couverts, une chaise de jardin, et un lot de cinq piles rechargeables. Je crois qu’on ne pourra pas refuser une telle offre.

Bouna Sarr, 0/5 : Le zoo d’Amnéville vient de faire une offre pour toi mon petit Bouna. Ils nous proposent en échange un autre petit noir maladif. Peut-être aura-t-on plus de chance avec celui-ci ?

Thibault Bourgeois, 1/5 : Des frappes de gitans au-dessus, des sprints de mamies après leur bus, y a pas à dire, Bourgeois est vraiment revenu dans sa meilleure forme !

Diafra Sakho, 1/5 : A mangé ses morts avec la conviction d’un affamé, ou d’un serbe devant un Kosovare innocent de huit ans.

 

D’autres saletés ont franchi la barrière du ridicule :

Maxwell Cornet, 0/5 : Alizé Cornet dans un corps de noir.

Kévin Lejeune, 0/5 : Un jour tu paieras ton corner de la 89ème. Ce genre de chose se paie un jour ou l’autre. Sinon en dehors de ça, très bonne rentrée pour un mec sans jambes, avec une bite de moineau et une cervelle de tapis de sol.

Mayoro N’Doye, non noté : Reviens Mayoro. Reviens.

Albert Cartier : Kikoo Albert, juste un petit message pour te dire que non, un club de foot n’est pas vraiment un commando GIGN. Les comparaisons foireuses vont donc devoir s’arrêter ici, de même que les choix foireux de militaire frustré, sinon on ne sera plus copines.

 

D’autres saletés n’ont pas franchi la barrière du ridicule :

Samy Kehli : Mais putain, Alhassane Keita va tâter de la CFA alors que Samy Kehli pose son cul flasque sur le banc ! Même un doublé de Brandao est plus crédible…

Pete Sampras : Toujours rien à faire là lui.

 

Les phrases de conclusion, c’est pour les pd et les homos, Rigobert n’en fait donc pas. En attendant la suite, adieu.

 

Rigobert Pirès.

 

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)

Laissez un commentaire