à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

La Blues Academy reprend du service : le bilan de la saison (1/3)

Jeudi 13 juin 2013

 

Absente depuis pas mal de temps, la Blues Academy a décidé de faire un bilan en trois parties de cette saison. Dans un premier temps nous reviendrons sur l’analyse de la saison de manière globale en faisant le point sur quelques matchs clés. Puis nous noterons les joueurs pour leurs performances cette année. Nous analyserons ensuite les perspectives d’avenir avec le retour du Special One.

 

Qui l’aurait cru ? Finalement Chelsea est encore une fois champion d’Europe, accède au gratin des clubs européens qui ont gagné à la fois la C1, la C2, et la C3 et a surtout été quelques semaines tenant du titre en Champions League et en Europa League. C’est bien joli pour une équipe entraînée par Benitez, et qui a longtemps peiné avant de trouver son rythme de croisière. Chelsea a disputé quelques 70 matchs cette année, soit un bon paquet de matchs, et il a parfois était dur de dégager des tendances sur la forme de l’équipe à cause des coupes qui sont venues hachées le rythme du championnat. En tout cas, Chelsea est cette année à nouveau qualifié pour la Champions League et à la régulière en plus ! Mais avant de commencer à revenir sur le parcours de Chelsea cette année, rappelons à toutes les équipes rouges d’Angleterre, aux Skyblues, et aux confrères du phénomène Gareth Bale (nous on s’en fout on a Mata et Hazard) que le seul club anglais qui brille depuis 2 ans en Europe c’est Chelsea.

 

Chelsea-Atletico Madrid 1-4, 31 Août 2012

Début de saison compliqué pour les Blues nouvellement rois Européens et qui se prennent une branlée en terre monégasque face à la bande à Falcao (qui a déjà pris ses aises au stade Louis II). L’équipe est malmenée comme rarement, le milieu de terrain est d’une fébrilité absolue, Torres nous pond une prestation digne de ses 24h sans but (c’est comme le Mans mais c’est plus chiant à regarder) en dépit de son but. Ashley Cole n’y est pas, et là franchement on s’inquiète. Di Matteo est bien impuissant en ce début d’année et on a bien du mal à comprendre la politique de recrutement du club : pourquoi laisser partir des joueurs comme Essien ou Meireles alors que c’est eux qui tenaient la baballe au milieu du terrain ? Hé oui, car c’est bien beau d’avoir Oscar, Hazard, Mata, Moses et compagnies mais si déjà on n’a pas personne de concret pour jouer en pointe, et qu’en plus personne ne défend bien au milieu hé bé c’est la cata.

 

Chelsea-Tottenham 4-2, Samedi 20 Octobre

Un des premiers matchs ou le duo Hazard/Mata a commencé à vraiment faire des dégâts dans les défenses de Premier League. Hazard éclabousse la Premier League de son talent en ce début de saison et enchaîne les passes décisives avec il est vrai quelques penaltys litigieux qui lui sont accordés. Tout est au mieux dans le meilleur des mondes pour Di Matteo qui après avoir réussi à sauver sa tête en Mai dernier, semble avoir trouvé la formule pour réussir. Les fans chantent même « André André, what’s the score ? »

 

Chelsea-Manchester United 2-3, Dimanche 28 Octobre

Le jour où la mécanique s’est grippée. Ce match signe un peu le début de la fin pour Di Matteo, avec un match que les Blues n’auraient jamais dû perdre si l’arbitre n’en avait pas décidé autrement.

 

Chelsea-Juventus 0-3, Mardi 20 Novembre

La fin d’un cycle, obligé de composer avec un Torres inefficace au possible alors que pendant ce temps là Lukaku enchaîne les perles à WBA, Di Matteo est obligé d’aligner Mata en pointe dans ce match couperet. Le lutin espagnol n’existera jamais, les Blues seront condamnés à l’élimination et Di Matteo sera décapité. Game Over, please insert some new coins (ce qu’Abramovitch s’empressera de faire en signant l’honni mauvais Benitez).

 

Chelsea-Aston Villa 8-0, Dimanche 23 Décembre

Un des seuls matchs de l’ère Benitez où je me suis dis, tiens l’équipe est pas mauvaise. Les Vilains étaient pourtant arrivés en confiance après avoir collé un 3 à 0 à Liverpool la semaine passée, mais là ce fut une vraie leçon de football comme on n’en avait pas vu à Stamford Bridge depuis l’époque bénie de Lord Drogba et de Sir Ancelotti avec les branlées passées à Wigan et Stoke.

 

Chelsea-Slavia Prague 1-1, Jeudi 21 Février

Pendant que la Premier League pleure ses disparus de la Champions League (RIP Nani, ode à Mourinho), Chelsea est proche de l’élimination à Stamford Bridge jusqu’à ce qu’un missile d’Hazard dans les derniers moments du match ne vienne sauver la saison (après analyse a posteriori) des Blues. Benitez sauve sa tête, malgré son turn-over tout dégueulasse et l’absence de Demba Ba en Europa League.

 

Chelsea Manchester United 2-2, Dimanche 10 Mars

Rapidement mené au score en ce match de FA Cup, Chelsea semblait bien mal embarqué face à l’armada Devils emmenée par Chicharito, mais on va retrouver au fil du match ce qui a fait le Chelsea de 2011-2012. Oui vous savez, ce Chelsea qui peine, qui semble au bord du KO, et qui à la fin reprend le contrôle du match après un but monstrueux de Demba Ba, a de la chance, laisse passer l’orage et finalement triomphe (kikou Naples et Barcelone). Au match retour, les Blues ne se feront pas priés, et gagneront. Le tournant de la saison pour la clique à Benitez il est là, ne cherchez pas plus loin. La paire Mata/Torres se bonifie et ils seront instoppables pour la fin du championnat.

 

Chelsea-FC Bâle 3-1, Jeudi 25 Avril

Encore une fois, un match qu’on était mal embarqué dedans comme on dit. Mené au score à la pause, Chelsea se ressaisit et plie le match en deux temps trois mouvements. Entre la 50e et la 58e Chelsea plante trois pions à Bâle et assure sa qualification pour la finale. On sort le champagne, Torres plante même là son 20e but de l’année. Imaginez donc ! Par contre ce qui est balo et que personne ne dit c’est que mettre 20 buts en ayant joué plus de 50 matchs bé c’est moins cool.

 

Chelsea-Benfica 2-1, Mercredi 15 Mai

Le match qui résume peut-être à lui tout seul la saison. C’est la troisième finale Européenne pour Chelsea en 1 an, et la dernière chance cette année pour gagner un titre (après une multitude de finales perdues). Chelsea a d’abord ouvert le score par l’intermédiaire de Torres (qui au final des ans est peut-être l’homme des grands rendez-vous pour Chelsea), avant d’être rejoint sur penalty par les Portugais et de remporter le match sur un coup de tête rageur du Serbe Ivanovic. Oui messieurs Chelsea est une nouvelle fois champion d’Europe et encore une fois ça c’est joué au fighting spirit. La League Europa ? Déjà fallait la gagner ce qui n’était pas donné (RIP City et autre United), et ce qu’on retient c’est les titres. Dans 10 ans on se souviendra que Chelsea a été champion d’Europe deux fois de suite, et toute l’année prochaine avec le Mou’ à la barre pour peut-être remporter une nouvelle coupe les fans pourront s’égosiller en chantant « We know what we are, we know what we are, Champions of Europe, we know what we are ».

 

 

Masterkoube

 

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Boubou dit :

    Merci pour cette acad’.

    Me semble par contre que le but monstrueux du match du 10 mars, c’est celui d’Hazard ^^

    J’attends la suite avec impatience

  • waynedt12 dit :

    Moi j’aimerais savoir comment un français peut devenir supporter de Chelsea (Un énormé passion pour Lebeuf et Denis Wise ?)

Laissez un commentaire