La Galicia académie célèbre le maintien du Celta

OH PUTAIN LE PIED ! Le Celta se maintient après deux dernières journées qui auront vu les joueurs de Vigo faire la nique à Mallorca, Zaragoza et surtout au Depor. Dernier au moment d’aborder les deux derniers matchs de la saison, la faute à deux défaites face à l’Atletico et chez le Betis, le Celta possédait parait-il 5% de chances de se maintenir. Une victoire à Valladolid plus tard, conjuguée aux défaites du Depor, de Mallorca et de Zaragoza, le Celta se retrouvait en embuscade pour la dernière journée avec en prime un beau duel galicien.

Oui, avec sa victoire à Valladolid, le Celta avait grillé la politesse à Mallorca et à Zaragoza. Le Depor restait devant au classement, pour un petit point. La donne était donc simple pour le dernier match: une victoire du Celta pendant que le Depor ne gagnait pas, et le Celta se maintenait et envoyait le Depor en Liga Adelante. Tel était donc la situation avant le match. De plus, Javi Varas etait resté sur le champ de bataille de Valladolid: luxation du coude. Il a été remplacé au pied levé par Ruben Blanco, 17 ans, premier match en pro et déjà des cojones grosses comme ça.

Le film de la soirée:

20h25: La compo du Celta sort: Ruben Blanco dans les cages, Bellvis – Tunez – Cabral – Roberto Lago en défense. Oubina – Natxo Insa – Augusto – Alex Lopez – Krohn-Dehli au milieu et Iago Aspas en pointe.

20h26: Je ne tiens plus en place déjà.

20h30: Premier coup d’oeil un peu plus au nord de la Galice pour connaître la compo de la Real Sociedad. Xabi Prieto est titulaire, un miracle est possible. Patxi va finir par me convertir.

20h50: Je décide de regarder un miracle du football: le doublé de Cheikh Diabaté la veille.

20h55: J’opte pour un combo stream du match du Celta + multiplex.

21h: Coup d’envoi des matchs.

21h et 25 secondes: Iago Aspas a déjà mis le feu à la défense de l’Espanyol.

21h03: Le multiplex est dépourvu des matchs Depor – Real Sociedad et Sevilla – Valencia. Les cons.

21h10: RAS. Je flippe.

21h13: But d’Ever Banega. « Un autentico golazo » dixit le commentateur. On veut bien le croire, on a pas les images.

21h17: GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL DEL CELTA !!!! Iago Aspas déborde sur le côté gauche, viole son défenseur, et centre en retrait. Natxo Insa place un plat du pied sécurité dans la lucarne. Propre. 1-0 pour le Celta, qui sort de la zone rouge.

21h18: On est bien. L’Espanyol touche pas un ballon, le Celta a la maîtrise du match. Manque un but de la Real Sociedad.

21h22: But d’Antoine Griezmann au Riazor ! Le Depor est mené 0-1, le Celta est plus que jamais en dehors de la zone rouge.

21h23: Le public de Vigo apprend le but de Griezmann. Ovation. Magique.

21h25: Parade de Ruben Blanco, première.

21h28: L’Espanyol s’est reveillé et envoie du jeu. Un changement de slip est à envisager.

21h29: Stuani met sa reprise de peu au-dessus. Ruben Blanco était sur la trajectoire tout de même. C’en est trop pour mon slip.

21h32: Fail de la soirée. Le stade fête le second but de la Real Sociedad… qui a été annulé pour hors-jeu.

21h36: Le Celta a laissé le ballon à l’Espanyol. Mes nerfs sont mis à rude épreuve.

21h39: Tête d’Alex Lopez. Trop facile pour Kiko Casilla. Non non, je n’ai pas fait de faute de frappe.

21h40: Negredo égalise d’un retourné pour Seville. Toujours pas d’image, on loupe donc les plus beaux buts de la soirée. Dans le cul.

21h41: Parade de Ruben Blanco, deuxième.

21h42: Alerte radio, avec le doublé de Negredo pour Seville.

21h44: Patxi, notre académicien basque, découvre que Seville mène et que Jonas a pris un carton rouge et laisse Valence à 10. Patxi est pas loin de s’envoler avec sa bite.

21h45: Parade de Ruben Blanco, troisième.

21h47: Ruben Blanco sort ses couilles et va chercher un centre. C’est lui le patron aujourd’hui.

21h48: Mi-temps à Vigo. Le Celta mène 1-0. Pendant ce temps-là, le Depor est mené 0-1 par la Real. Pincez-moi, je dois rêver.

22h: On y retourne. A 45 minutes du maitien !

22h01: Allez, plus que 44 minutes à tenir.

22h02: Le temps est aussi lent d’habitude ?

22h05: Il ne se passe pas grand chose. Je viens pourtant de massacrer ma deuxième balle anti-stress.

22h10: Point multiplex. Piti marque pour le Rayo. Un but gag. Le gardien de Bilbao effectue une sortie aérienne et le ballon retombe sur la tête de Piti. Régis est présent ce soir.

22h13: Sergio Garcia se crée une belle occasion mais tire 3 mètres à côté. Changement de slip.

22h14: Point radio, avec Soldado qui égalise pour Valence.

22h14 toujours: Triplé de Negredo. Les supporters valencians pleurent.

22h17: Iago Aspas joue avec mes nerfs. Il intercepte une passe d’un défenseur, fixe le dernier joueur de l’Espanyol, et tire du droit. Arrêt de Casilla. MERDE.

22h18: Quadruplé de Negredo. 31e but de sa saison. La mafia napolitaine prévoit de bientôt l’enlever.

22h20: Putain, il reste 25 minutes encore.

22h25: Point multiplex. Golazo de Jorge Molina pour le Betis.

22h30: Petit miracle. Le multiplex nous offre des images du match Depor – Real Sociedad. Regis joue au Depor et décide de louper le cadre. Ouf de soulagement de ma part.

22h33: Iago Aspas a décidé qu’il y aurait du suspense jusqu’au bout. Il manque encore une occasion de faire le break. Nouveau changement de slip.

22h35: Ruben Blanco, quatrième.

22h38: Sa mère que ça passe lentement.

22h40: Le Celta ne marquera pas de second but. Toutes les contres-attaques sont niquées au moment de faire la dernière passe.

22h41: Bonne nouvelle, le Depor a décidé de ne pas marquer. Régis et sa famille vendangent tous ensemble une occasion, qui finit inexplicablement sur la transversale. Les cages étaient pourtant grandes ouvertes.

22h44: C’est l’heure de gagner du temps près du poteau de corner. On manque le début de bagarre de peu.

22h45: Plus que 3 minutes à tenir !

22h46: Forlin prend son second carton jaune. RENTRE CHEZ TOI, TA MERE T’AS FAIT DES GAUFFRES !!

22h47: L’Espanyol joue à fond la fin de match et obtient un corner. Dernière frayeur.

22h48: Le slip est sauf, le corner ne donne rien et l’arbitre siffle la fin ! EL CELTA ES DE PRIMERA !!!

22h49: EL DEPOR ES DE LIGA ADELANTE !! ADIOS VALERON !

Les notes:

Ruben Blanco (5/5): 17 ans et une grande assurance déjà. Elu homme du match à Valladolid, il a rendu une copie très propre. Il représente l’avenir du club. Il a fait ce qu’on attendait de lui, c’est à dire ne pas prendre de but. Pour le récompenser, il pourra se coucher après minuit. Et pourra même boire une bière.

Bellvis (3/5):  Va falloir qu’il bosse l’exter’ du pied tel un Quaresma s’il veut rejouer arrière droit. Y’en a marre de son crochet pour centre pied gauche.

Tunez et Cabral (3/5): Ils se sont montrés sérieux et pas avares en dégagements en tribunes quand cela était nécessaire. Ça me plait.

Roberto Lago (3/5): Petit, c’était lui qui s’occupait du fameux « chandelle, deux rebonds » qui marquait le coup d’envoi des matchs de cour de récré. De temps en temps, ses dégagements s’en ressentent. Et dire qu’il se casse à Getafe. Quel con.

Borja Oubina (4/5): L’expérience pour faire les fautes tactiques, gagner du temps et aérer le jeu. Notre capitaine quoi !!

Natxo Insa (4/5): Si en début de saison on m’avait dit que ça serait lui qui offrirait le maintien lors de la dernière journée… Il avait mal commencé la saison et il la finit en beauté. Dommage qu’il n’ait pas de dégaine.

Augusto Fernandez (3/5): Toujours aussi déroutant pour son défenseur, il a été moins en vue que lors des derniers matchs. Il nous a quand même bien sortis de la merde avec quelques buts importants. Le grand bonhomme de la phase retour.

Krohn-Dehli (2/5): Quel joueur ça serait s’il était plus régulier. En même temps, s’il était plus régulier, il ne serait pas au Celta.

Alex Lopez (3/5): Toujours aussi volontaire. Meilleur que Valeron en 10. En même temps, c’est pas compliqué d’être plus fort que ce tocard.

Iago Aspas (4/5): Mon dieu. Il effectue un super travail sur le but d’Insa. Il enrhume son défenseur d’une manière magistrale. Il va donc quitter le club en l’ayant maintenu. Il l’avait dit. Bravo à lui. Il a tout pour réussir et risque de faire un malheur du côté de Liverpool. Coucou Just Wide et toute la bande de la Reds Academy.

Les remplaçants:

Madinda, De Lucas et Orellana sont entrés. Surtout pour jouer la montre.

Le public:

(5/5): Au-dessus de tout le monde. Un stade plein, un public, des supporters qui n’ont jamais cessé de soutenir les joueurs et le club. Un envahissement de terrain qui fait passer celui de Rennes pour de la rigolade.

 

La saison se finit sur une bonne note, et une bonne nouvelle. Le Celta sera en Liga l’année prochaine.

A bientôt, pour un bilan peut-être, ou pour une nouvelle saison sur ce beau site qu’est horsjeu.

Dudu

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

5 Comments

  1. Bravo!
    Le fail me rappelle celui à Hannover, où les supporters de Düsseldorf ont fêté l’égalisation dans les arrêts de jeu de Dortmund, leur permettant de jouer les barrages. C’est pire en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *