La Meufs Académie note Ecosse-France 0-5

Marinette a mis du temps à retrouver le match dans son sac. Normal.

C’est en tout cas une France déjà qualifiée directe pour l’Euro 2013 en suède qui joue « ce soir » face à des Écossaises qui doivent décrocher une victoire avec 4 buts d’avance pour espérer éviter les barrages. Je ne le dis pas souvent mais « lol. »

 

La stratégie du jour, comme à l’entraînement :

Bini qui sous-entend avant l’entame du match qui faut savoir surprendre les adversaires, aligne un 442 (« étonnant » pour Alexounet qui n’a donc pas l’air d’en avoir croisé souvent)… Eugénie est de fait reconnue à sa juste valeur en étant associée à Marie-Laure clean-sheet Delie, ce qui nous donne une meilleure chance d’efficacité. Un soi-disant milieu en losange avec Necib en pointe offensive et Soub’ seule à la récup ; Gaët et Abily en relais sur les côtés. En défense, seule variation sur le même thème de l’ennui professionnel, Ophélie Meilleroux remplace Laura Georges en défense centrale. Oui, ça veut dire que Laure Boulleau est, elle, toujours bien là. Mais Corine poignets-non-chalants Franco et Wendie peu-de-chance-que-je-me-luxe-la-nuque-pour-marquer-de-la-tête-malgré-ma-grande-taille Renard complètent le dispositif…

 

Le film du tout début du match, voire d’avant-match :

Les hymnes pendant lesquels on peut admirer les techniques de boulonnage de la structure des sièges du rang 27 dans le stade vide :

Français : On sent une légère désaffection des joueuses tricolores pour le chantage de Marseillaise, qui, revenant 25 fois par an, doit être relou.

Écossais : Attention voilà la cornemuse qui fait penser à Titanic et fait chialer dans les chaumières… (Pourquoi ? Pourquoi n’est-il pas monté sur cette stupide planche en bois ???)

 

 

Les notes :

 

Céline Deville (qui, dixit Alex Delp’ avant le match, « risque d’avoir du travail ») : NN. N’a donc pas eu de travail. Sa barre transversale si.

 

Les défenseuses que j’ai décidé de tutoyer :

Laure : 4/5. Elle prouve sur cette campagne pré-européenne qu’elle mérite sa place aussi d’un point de vue footballistique.

Wendie: 3/5. Elle a sa place, certes. Mais merci de ne pas occulter la notion de « marge de progression ».

Ophélie (puis Julie Soyer, 62e) : 3/5. On appelle ça « faire du turn over pour garder tout le monde mobilisé. » Rendez-moi Laura.

Corine : 3/5. Je commence à me lasser de ses montées stériles…

 

Le milieu patronymique :

Soubeyrand : 2/5. Une frappe cadrée et puis s’en va (remplacée par Catala, 62e, aka « la Relève »)

Le Sommer : 5/5. But de la tête (0-2, 34e), passe décisive de la tête… heureusement elle nous rappelle par sa frappe décroisée qu’il y a aussi des pieds au bout de son mètre soixante et un (0-4, 66e). Même que c’est ma joueuse préférée en ce moment d’abord.

Abily (puis Thomis, 78e) : 4/5. Fait le taf. D’autant que toute seule à la récup’, ça en fait du taf.

Necib : 4/5. 13e minute : Louisa part dans la profondeur, Louisa contrôle, Louisa feinte, Louisa crochette, Louisa se démarque, Louisa se la joue perso et tire dans un angle plus aigu que ça, ça fait mal aux oreilles. Ça donne une femme du match crédit agricole. Mais pas de but. Enfin si, coup de pot, à la 64e ça l’a fait (0-3).

Thiney : 4/5. Y’a un truc bizarre dans son positionnement : pourquoi est-elle la seule française qui se retrouve prise en sandwich à chaque pressing de l’adversaire ? C’est sûr que ça limite un peu sa liberté de mouvement, d’action, de jeu. Bon. A son actif, elle « pèse sur la défense adverse » et délivre une passe décisive pour l’ouverture du score. C’est mieux.

Delie : 5/5. Deux buts en un match (0-1, 17e ; 0-5, 72e). Même à elle, ça a dû lui faire bizarre.

 

Les autres :

Les Écossaises en 442 à plat (courage Alexounet, tu peux réussir à connaître d’autres choses que le 4231) ont beaucoup couru entre les passes à dix des Françaises. On aurait dit une humiliation de cour d’école perpétuelle. J’ai failli pleurer. Mais failli seulement parce que je suis une vraie pouffiasse.

 

La conclusion de ces qualifs pour l’Euro 2013 en Suède :

  • selon L’Equipe « Sans faute pour les Françaises ! »
  • selon Marinette « Bon ben c’est bien gentil tout ça mais maintenant stage commando pour toute la défense ! Et hop ! Plus vite que ça ! »

 

Les qualifiées direct pour l’Euro 2013 en Suède :

Suède (pays organisateur), Italie, Allemagne, Norvège, France, Finlande, Angleterre, Pays-Bas, Danemark.

Les passeuses de barrage pour l’Euro 2013 en Suède :

Russie, Espagne, Islande, Écosse, Ukraine, Autriche .

 

Bon ben il ne me reste plus qu’à étudier mon planning jusqu’à l’Euro 2013 en Suède : http://www.uefa.com/MultimediaFiles/Download/competitions/General/01/68/19/07/1681907_DOWNLOAD.pdf Le nom du lien est compliqué mais le planning aussi. Je vais mettre les mecs des chiffres et des lettres dessus, on verra bien si la Marinette est bien là pour les prochaines échéances non connues à ce jour.

 

La bisette

Marinette Picon-Bière

 

ps. ça va? J’ai assez dit « Euro 2013 en Suède »? Alors, c’est quoi la prochaine compét’? Et elle a lieu où ? Hein ? Hein ?

Ps². Si d’ici à là, je vous manque, passez claquer la bise sur Facebook. J’y passe régulièrement dire des conneries.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Même si elle est très forte Eugénie, sa capacité à prendre les ballons de la tête me rappelle étrangement les cheats Fifa, où Léo Messi vient prendre la balle sur corner de la tête devant cette grande saucisse de Mertesacker…
    Comme un bug, ou des adversaires vraiment nulles.

    bref Eugénie elle est bonne, sans l’être, mais bonne quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.