L’Anatolie Académie est de retour et t’explique son nouveau fonctionnement.

 

 

L’Anatolie Académie revient encore une année pour te faire rêver avec son championnat et son pays pas toujours bien vu mais tellement bon à voir. Cette année, Hakan Direktendöndü, maître esseulé de l’Anatolie Académie, te propose une nouvelle formule. Il a été décidé d’adopter une forme d’Académie plus classique, où le championnat turc et le football turc vont être explorés à travers le prisme d’une équipe. Cette équipe, c’est celle que je soutiens depuis que mon père a pensé à faire un enfant, cet enfant étant moi-même.

Et cette équipe, pour ceux qui me suivent adroitement, c’est bien sûr Fenerbahçe. Fenerbahçe est un club honnête, pas disqualifié d’office de la ligue des champions, avec un groupe de supporters fidèle et créatif. Que dire d’autre si ce n’est que l’année dernière nous avons joué une demi-finale d’Europa League que nous avons offert à des portugais qui ont perdu 7 finales…bref on revient en force et on va tout niquer surtout les équipes d’anatolie, car finalement c’est bien ça le but … que peut-on faire de mieux… allez on va la gagner celle là… mort instantanée sang partout …. CRÂNE ECRABOUILLÉ … LOBBYING COMMUNAUTAIRE ………ARBITRAGE CORRECT ……… GALATASARAY FENERBAHCE MEILLEUR DERBY DU MONDE …………. ANTISEMITISME MODERÉ…. LE SANG COULE SUR MES MAINS JE PORTE UN MAILLOT BLEU ET JAUNE, QUI DEVIENT ROUGE ET JAUNE, PUIS NOIR ET BLANC  ? CE BLANC DEVIENT DE PLUS EN PLUS AGRESSIF, JE NE VOIS QUE LUI IL VA M’EMPORTER AVEC LUI JE NE RESISTE PLUS……et….puis…une petite étincelle verte apparaît dans tout ce blanc. Tout autour de moi se purifie et tout devient apaisement. Le vert auquel j’accorde une confiance instinctive est cultivé par mon esprit et grandit. Il devient aussi fort que le blanc. Ces deux couleurs commencent à coexister en harmonie et je me retrouve dans un monde où le mot «  supporter  » a vraiment un sens.

 

Ah l’enculé  ! Et aucun de vous n’a réagi. Je commençais à devenir un anatolien vendu à Istanbul et au grand capital et vous regardiez ça sans agir. Heureusement qu’il me reste un peu de bon sens et de force mentale pour avoir tenu et résisté à cette abomination vers laquelle je tombais. Je suis en sueur et j’ai du mal à écrire. Moi, une salope  ? Jamais  ! Vous l’aurez compris, je me tourne cette année vers Bursaspor, l’équipe que je vais exposer sous des académies classiques avec des notes et tout. Bien sûr, je n’oublierai pas de conter les événements du pays et de parler de l’équipe natianale. Cela va de soi. Si j’ai décidé d’adopter cette approche, c’est parce que la vie active qui m’attend va sans doute me manger du temps et regarder tous les matchs, les résumer et les commenter risque de devenir difficile. Impossible aussi de quitter horsjeu.net, mon anal de toujours. Revenons aux choses sphériques, et parlons foot, quand même  !

 

NATIANALE

Il se passe quoi dans le national  ? Bah déjà qu’on est quasiment éliminé de la coupe du monde, voilà que notre désormais ancien coach, Abdullah Avci, démissionne et tout. Bah bravo le type qui assume ses erreurs. Bon je pense qu’il est parti parce qu’on l’avait quand même restreint dans ses choix. Le mec connaît tous les jeunes prodiges de Turquie (pas formés à Istanbul d’ailleurs) et te forme une équipe mélange entre Galatasaray et Fenerbahçe qui se prend des 1-0 à domicile contre la Roumanie. Pardon au frère Tasca mais il comprendra mon étonnement et ma déception, tout comme j’ai compris sa joie lors de cette défaite.

Exit Avci donc, et qui a-t-on mis à sa place  ? Un nom que vous connaissez déjà  : Fatih Terim. C’est le premier ministre en personne qui lui a demandé le service car tout va bien dans le pays, sauf le foot. Il a accepté et bien sûr sans salaire. Galatasaray le payant déjà assez je pense, et aussi parce qu’il fut sujet à une polémique à l’époque où il touchait un salaire mirobolant avec des résultats plutôt médiocre. Quand on voit ce qu’on a donné à Hiddink et les résultats qu’il a eu, on a bien envie de dire qu’on est un peu cons sur le coup. On a été un peu cons sur le coup. Mais le voilà de retour pour un an et il ne pourra sans doute pas sauver la qualification, mais pourquoi pas faire commencer à remonter la pente. On pense à l’euro incroyable de 2006, et on se dit pourquoi pas. Rendez-vous le 6 septembre à Kayseri pour le premier test, contre l’Andorre, avec normalement les 3 points.

 

6+0+4

Il vient d’être voté par la fédération douteuse, une nouvelle règle qui oblige les clubs à n’avoir que 6 étrangers maximum sur le terrain, zéro en remplaçant, et 4 dans les tribunes. Allez savoir à quoi servent les 4 dans les tribunes…mais tout ceci est fait dans le noble sentiment de laisser la place aux jeunes du pays pour rehausser le niveau. C’est vrai qu’on en a besoin et que c’est pas en faisant jouer un défenseur et un gardien turc qu’on va y arriver. On verra ce que donne cette curieuse règle au fil du championnat.

 

AVEC MASTERCARD

Avec Mastercard, c’est la ligue des champions. Donc, Galatasaray est qualifié d’office car champion. Fenerbahçe vient tout juste d’être radié de la compétition par l’UEFA, mais c’était déjà fait par Arsanal  sous le score cumulé de 0-5 (0-3  ; 2-0). Besiktas attend son tour pour se faire dégager aussi mais la décision tarde. Elle viendra peut-être pendant l’écriture de cet article. Pour l’instant ils ont juste perdu 2-1 contre Tromso à l’extérieur. Trabzonspor eux, ont passé le deuxième puis le troisième tour en éliminant Derry City (Irlande) et Dinamo Minsk (Biélorusse), et jouent les playoff contre Kukësi (Albanie). Le premier match ayant été remporté par les fils de la tempête (Trabzon quoi) 2-0 à l’extérieur, le deuxième match qui se passera sans doute sans problèmes se jouera jeudi à Trabzon.
Maintenant que Fenerbahçe et (sans doute?) Besiktas écartés des compétitions européennes, que va-t-il advenir de Bursaspor  ? Et qu’a fait Bursaspor pour que je sois deg dans les prochaines lignes  ? Vous le saurez en lisant ma première académie classique  !

 

 

BURSASPOR  ! BURSASPOR  ! HEY  ! OLEY  !

Ca y est  ! Je fais mon coming out. Fini l’objectivité, fini de parler de plusieurs équipes froidement, fini de soutenir Istanbul et ses projets malhonnêtes, c’est parti pour parler de Bursaspor. Pour vous intéresser au mieux, j’ai du Taiwo pour monter à Istanbul enculer Fenerbahçe, Civelli et Frey le gardien chauy. Un trio défensif tant rêvé par nos équipes de ligue 1 qui ne se contentent que de Thiago Silva, Maxwell, Carvalho et autre Abidal. Quelle tristesse  ! Qu’a donc fait Bursaspor pendant les vacances  ? On a élu un nouveau président, Erkan Korustan, assez enthousiaste sur l’année à venir. Puis, on a joué le troisième tour des qualifications de l’Europa League, le tirage au sort ayant désigné Vojvodina (Serbie) comme adversaire. Et bien ça a donné quoi  ? Match nul 2-2 à l’extérieur sauvé in extremis par Taiwo. Et le match retour. Le. Match. Re. Tour. Putain de défaite 3-0 avec un Bursaspor complètement nul à chier de chez chier. On aurait dit Istanbul BB. Un Bursaspor qui a complètement entré sa ville en dépression, qui a rempli les nuits des habitants de cauchemars, comme celui de jouer les dernières places en championnat ou de celui de laisser un boulevard aux équipes d’Istanbul.
Un seul responsable désigné, le coach Hikmet Karaman, automatiquement congédié après 6 mois de pratique. On me souffle à l’oreille que cette défaite lourde contre une équipe largement abordable (encore une fois en témoigne la joie du confrère pas con Tasca, agréablement surpris de cette qualification de Vojvodina) était voulue par les nouveaux dirigeants qui ne voulaient plus travailler avec Karaman. Le championnat démarrant dans une semaine, il fallait trouver rapidement un remplaçant pour Karaman. Et on l’a trouvé en Allemagne, en train de siroter un cocktail, Christoph Daum. Je vous invite à voir sur Wikipédia son palmarès, notamment en Turquie. Le mec connaît la Turquie et son foot, «  c’est mon deuxième pays  » dit-il, et y a connu de nombreux succès. Il a été, à mon avis, bien trouvé.
Première journée de championnat avec Daum, nous jouons Eskisehirspor à l’extérieur qui vient d’embaucher Ertugrul Saglam, notre ancien coach champion, et N’diaye, notre ancien 6 français, trop insuffisant pour l’île de Bretagne. Défaite 2-0, penalty raté, équipe pas très convaincante. Je n’ai pas vu le match mais le pater a bien déprimé. Ca va mal et je commence à écrire des poèmes gothiques sur des crampons qui marchent sur mon cœur et mes fesses. Et puis…

Hakan Direktendöndü.

 

 

 

 

 

 

 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

5 Comments

  1. eh bé, ca revient plus fort que jamais ca fait plaisir.

    Du coup je viens d’aller m’instruire et découvert que Bursa fut capitale de l’empire Ottoman. Est-ce la raison de ton affection pour cette équipe, et de ta haine pour Constantinople? Es-tu un adversaire d’Ataturk?
    Est ce que c’est le statut de bénévole qui te plait sur hors jeu? Comme ca tu n’es pas considéré comme journaliste et tu évites la prison. Est ce que tu sais si les équipes du Nord de Chypre ont un championnat de football ou jouent dans le championnat turc? Aimes tu les questions? Tu connais Kudsi Erguner? Si oui t’aimes bien? Si non bien écoutes, c’est bien.

  2. Salut Willy, je réponds avec joie à ton interview improvisée :

    – Ce n’est pas la raison primaire mais ça compte aussi.
    – Je ne suis pas un adversaire d’Atatürk.
    – Oui j’aime contribuer à cette noble passion commune qu’ont tous les lecteurs et rédacteurs d’horsjeu. Cela dit j’aime bien dire que je suis journaliste sportif, mon autre métier me renfermant socialement quand je l’annonce.
    – Il y a un championnat au nord de Chypre, exclus du turc, mais je t’avoue que je ne m’y suis jamais intéressé.
    – Oui j’aime les questions n’hésite pas à m’en poser d’autres !
    – Je connais Kudsi Erguner, j’aime beaucoup écouter de la musique traditionnelle. C’est un joli rappel des origines.

    Je me demande d’où est-ce que tu connais Kudsi Erguner et pourquoi tu aimes ? C’est intéressant.

    Salut Mèch, quel plaisir de te retrouver. Les habitants de Bursa n’ont pas d’appellation officielle, je propose d’adopter la tienne qui me convient. Les boursins sont verts et blanc ça correspond bien.

  3. oulala, du coup on se demande quel est ton autre métier, ca sera pour la prochaine interview.
    Merci d’avoir répondu en tout cas.

    Pour Kudsi Erguner, et bien je connais par ce que je m’intéresse beaucoup aux musiques de tous les pays, et qu’il est si j’ai bonne mémoire celui qui a réveillé la « conscience musicale » des derviches tourneurs. Et puis la Turquie contemporaine comme l’empire Ottoman me fascinent. J’ai même lu le que sais je sur l’histoire de la Turquie, rien que pour épater en société !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *