Laval – Lyon Duchère (0-1) : La ButàLaval Académie est dans l’horizontale du vide

LE CONTEXTE : La saison du Stade lavallois c’était un peu Jean-Claude Dusse : on avait oublié qu’on avait aucune chance, et sur un malentendu on était (re)venu jouer la montée. Six victoires et deux nuls sur les huit derniers matchs : la série allait forcément se poursuivre face à Lyon Duchère, dixième…

LES PÉLERINS :

LE MACHE : C’est pas que le comité Frantix est mauvais perdant, mais cette Académie sera courte parce qu’il n’y a vraiment pas grand-chose à raconter. Et puis comme l’a un jour dit un brillant joueur du Stade lavallois dans les DM de Frantix : « reste dans l’humour stp , essaye pa d’analyser le foot c est trop dur pour toi » (sic).

Du coup on ne s’attardera pas sur l’improbable schéma sans milieu défensif, où Makhedjouf s’est retrouvé à devoir jouer en 6 par moment. Mais il a eu le comportement du mec qui veut faire « tssh tssh » en faisant des passements de jambes et pas défendre. Du coup, deux petits croche-pieds bien sentis en cinq minutes et une expulsion dès la 24e minute.

Besoin de deux jaunes en cinq minutes ? Appelez le 3615 Makhedjouf.

On ne s’attardera surtout pas sur la façon dont TOUT A ÉTÉ NUL EN PREMIÈRE MI-TEMPS. Relances défensives dans l’axe, ou en touche. Incompréhension sur incompréhension ; pire que le jour où tu dis à ta meuf « je ne veux plus que tu sois ma copine », qu’elle te dit « moi non plus, t’es qu’un bouffon immature, tu baises mal, je t’ai trompé avec ton père », alors que tu voulais dire « …je veux que tu sois ma femme ».

On ne s’attardera pas non plus sur le fait que le seul tir lavallois en première période est un coup-franc de Bosetti dans le mur (35′). Ni sur le fait que les deux tirs dangereux en seconde période viennent des arrières latéraux Perrot (70′) et Scaramozzino (73′).

On ne s’attardera pas non plus sur ce but improbable : Ayari qui s’emmêle les crayons à l’entrée de la surface, Ba qui intervient comme il faut mais est déséquilibré par Ayari qui fait un tiers de son poids… Le ballon revient sur Camara (Oumar de son prénom, ancien d’Orléans pour ceux que ça intéresse) qui décoche une frappe flottante dans la lucarne opposée (0-1, 80′). Une frappe flottante pour un match où Laval n’a pas fait surface et noie une belle part de ses espoirs de montée. Comme dirait @Paolito53 (qu’on embrasse) « ça se tient ».

Voilà, on s’est déjà beaucoup trop attardé sur ce qui pourrait bien être LE tournant de la fin de saison lavalloise. Dans le mauvais sens. Saleté de vendredi 13.

 

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

 

LES NOTES :

Hautbois (2/5) :
Il n’a pu que retarder l’échéance, comme on dit…

Mendes (1/5) :
Je crois que ça fait deux matchs qu’on nous a échangé notre prometteur défenseur contre un sosie boiteux.

Ba (1/5) :
Un physique de colosse pour tant de fébrilité… Ayari t’aurais dû le casser en deux à un moment ou l’autre et on n’en serait pas là.

Dembele (1+/5) :
S’est bien rattrapé de deux premières minutes où il rate deux relances plein axe dans les pieds adverses…

Scaramozzino (2+/5 ) :
Le meilleur Lavallois. Sa détermination l’a poussé de l’avant… Mais trop seul pour faire des miracles dans ce sport collectif.

Neyou (2/5) :
De retour comme titulaire, un des rares à avoir mis de l’impact en première mi-temps.

Makhedjouf (expulsé/5) :
Expulsé après 24 minutes pour deux cartons jaunes, sur deux croche-pieds, à la suite de deux pertes de balle. Besoin de personne, envie de rien.

Zeoula (1+/5) :
Ce n’est pas lui qui aurait fait les conneries de Makhedjouf vu qu’il n’a rien fait pendant 25 minutes. Un festival pas récompensé à la 70e minute : une envie d’uriner sans doute.

Etinof (1+/5) :
Quand il a commencé à lever la tête pour demander le ballon et le donner en deuxième mi-temps, ça ressemblait à du foot.

Bosetti (2/5) :
Aligné en soutien de l’attaquant, il est venu chercher les ballons en 6, puis s’est retrouvé excentré à gauche après l’expulsion. Une détermination apparente. C’est déjà ça.

Etshimi (1/5) :
Paraît qu’il a composé le numéro de SOS Amitiés tellement il était seul et perdu devant.


Le comité Frantix

@FrantixLeBasser, fan de Titanic.

Frantix Le Basser

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.