Le Real se réveille APOEL (6-0)

Pardon pour le titre. Oui on jouait des tanches. Mais gagner 6-0 ça fait toujours plaisir.

« La Maison Blanche ne capte plus la BBC » . Cette semaine, on pouvait lire un peu partout dans les journaux des articles racoleurs sur la méforme du trident offensif du Real Madrid. C’est vrai que 4 buts en championnat ça fait un peu court. Surtout quand tu sais que ce bon vieux Loïc Rémy en a planté autant à lui tout seul dans son club de vacances de Las Palmas.

Mais attention : pour le Real, la Ligue des champions, c’est une autre histoire. Deuxième de son groupe après avoir été largement battu lors de la dernière journée face à Tottenham, les merengues avaient à cœur de se rattraper. Sur le papier la noble équipe de Nicosie faisait office de proie idéale. Ça n’a pas loupé. Un match qui relance une nouvelle fois un débat existentiel en Europe : Le foot chypriote est-il encore plus médiocre que le foot écossais ? Vous avez 4 heures.

Deux changements importants sont à noter dans la composition madrilène : Isco et Casemiro sont sur le banc remplacés par la doublette Asensio-Vasquez. Turnover classique, en somme. Ça nous donne un genre de 4-3-3 avec Ronaldo Benzema et Vasquez devant et Modric-Asensio-Kroos au milieu. Ramos lui n’est pas là. L’icône du Real se raccommode le bout du nez après avoir reçu une cacahuète en pleine face samedi dernier. Prends soin de toi Sergio.

 

El partido :

D’entrée de jeu, Benzema déboule sur le côté droit et laisse sur place son défenseur. On a presque l’impression qu’il est rapide. Y’a quelque chose qui cloche. Le Français sert Ronaldo dans la surface qui se procure la première occase du match. Je vous en parle parce que sur le coup, le gardien chypriote prend le genou de son collègue en pleine gueule. On joue alors la 5e minute du match. Le malheureux ne s’en remettra jamais.

Toutefois, il faut l’avouer, le premier quart d’heure de Nicosie n’est pas si mal que ça. Les compatriotes de Marcos Baghdatis se procurent plusieurs situations intéressantes. Mais ça s’arrête là : nous n’aurons pas davantage de nouvelles de nos amis chypriotes. La suite est entièrement madrilène. Super Momo débloque le compteur du Real grâce à une très belle reprise de volée mal repoussée par le goal encore un peu dans les vapes. 1-0 Pour Madrid (22e).

Cinq minutes avant la mi-temps, Ronaldo dos au but remet sur Kroos qui lance intelligemment Benzema en profondeur. Le Français ne se prive pas pour donner le dernier coup de pinceau d’une magnifique œuvre collective. 2-0 (39e). Dans la foulée le soldat Nacho marque le troisième but merengue sur corner (On se demande de qui il tient…) 3-0 (41e). Et dans les arrêts de jeu, Cristiano Ronaldo offre sur un plateau d’argent le quatrième but du Real à Karim Benzema qui s’offre un doublé. 4-0 (45e) Le français inscrit son 53e but en Champions League et devient le meilleur buteur français de l’histoire de la compétition. Devant un certain Titi Henry. Quand même. Mais on se passera de ce gars pour jouer la Coupe du monde. Une absurdité à la française.

En deuxième mi-temps après avoir joué les entremetteurs, CR7 va lui aussi participer à la fête. Un premier but de la tête à la suite d’un centre de Marcelo 5-0 (49e) et un second après un bon pressing de Benzema sur le gardien. Ronaldo n’a plus qu’a pousser le ballon dans le but vide. 6-0 (54e). 30 min de garbage time plus tard, Madrid est officiellement qualifié pour les 1/8es. Nos muchachos sont assurés de finir 2e de leur poule. Ça risque de faire des dégâts cette histoire. Coucou Paris Saint Germain.

Las notas :

Casilla 3/5 : Il adore jouer les matchs sans emmerde. Pas con le Kiko.

Carvajal 4/5 : Il fait exprès de prendre un carton jaune à la 89e minute pour ne pas être sous le coup d’une suspension en 8e.  En refusant de faire une touche. Génie.

Nacho 4/5 : Buteur sur corner et pas toujours serein derrière. Un vrai défenseur du Real Madrid.

Varane 3/5 : Passeur pour Nacho. Sobre et efficace. S’il avait joué dans les buts on n’aurait pas vu la différence.

Marcelo 3+/5 : Vous le savez Marcelo déteste défendre. Quand tu joues latéral gauche c’est embêtant. Mardi soir y’avait pas besoin. Le kiff pour Marcel !

Kroos 4/5 : Sa passe en profondeur pour Benzema sur le deuxième but est un vrai régal. Et on parle là de grande gastronomie.

Modric 4/5 : Il nous à refait le coup de la reprise de volée. Ça faisait longtemps que le Croate ne nous avait pas fait sa spéciale !

Asensio 3/5 : J’ai toujours tendance à penser qu’il pourrait faire mieux dans le jeu. Décisif sur le troisième but puisque c’est lui qui tire le corner. Une phase arrêtée. Tiens donc. Mais c’est un peu sévère je vous l’accorde.

Lucas Vasquez 3+/5 : Ok il n’a pas marqué. C’est vrai que ce n’est pas le gars le plus bling-bling du Real mais il a joué très juste en première mi-temps quand le Real avait besoin de faire la différence.

Reçus 5/5 : Benzema & Cristiano Ronaldo : En difficulté ces dernières semaines le duo merengue a répondu de la meilleure des manières. Deux doublés qui font du bien au moral, surtout à celui du Français une nouvelle fois critiqué dans la presse. Ce n’est pas comme s’il n’avait pas l’habitude. Le deuxième but de la Benz offert par CR7 illustre parfaitement la relation entre ces deux-là… Ils ont chacun besoin de l’autre.

Raul et Morientes, Van Basten et Gullit, Tito et Totti, Jacky et Michel… et maintenant Benzema et Cristiano Ronaldo.  Puté c’est beau le foot !

Hasta luego

Sergio 

Sergio Jamón

6 Comments

  1. Utilisation d’un tweet de Fred Hermel dans un but positif, je vais vérifier, mais il me semble que c’est interdit dans le code de mauvaise conduite des académiciens.
    Entre ça et les voeux de rétablissements pour Ramos, vous allez passer en cour martianale mon petit Sergio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *