à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

M’gladbach-Bayern (3-4), die Bayerne Akademie livre ses notes

Mardi 21 mai 2013

Samedi 18 mai. Le Borussia Mönchengladbach reçoit le Bayern. Le jour des derniers. Dernière journée de Bundesliga. Dernier match de la carrière de Metzelder. Dernier match en Bundesliga d’Heynckes. On commence donc le match par un bel hommage à Metzelder et à Heynckes (grand attaquant du Monchengladbach des années 60/70). Au niveau de la composition d’équipe, on retrouve l’équipe-type pour une dernière répétition avant la finale de la Ligue des champions.

Compo Bayern(1)

Première période :

Le match commence sur un rythme élevé. Le Bayern attaque fort et obtient un bon coup-franc dès la deuxième minute. Mönchengladbach arrive à se dégager et ressort bien au pressing pour gêner les munichois dans leur moitié de terrain. Sous la pression Alaba balance devant et le Borussia récupère avant d’obtenir un coup-franc à une quarantaine de mètres des buts. Arango s’en charge et envoie parfaitement le ballon sur la tête de Stranzl, libre de tout marquage, qui n’a plus qu’à ajuster Neuer à bout portant. 1-0 pour Mönchengladbach. Sur le coup d’envoi, Dante foire une passe devant la surface et donne le ballon à Hrgota qui n’a plus qu’à décaler Hanke pour voir ‘Gladbach inscrire le deuxième but du match. 2-0. Un action et demie, deux buts pour les locaux. Mais le Bayern ne met pas longtemps à réagir. Ribéry lance Javi Martinez en position d’avant-centre, il trompe Ter Stegen d’un plat du pied tout à fait basique. Mais ça marche. 2-1. A la 10ème minute, Mönchengladbach profite de l’absence d’Alaba en défense (il était parti se toucher au poteau de corner) et du retard de Boateng pour inscrire un troisième but. Un contre bien mené qui part du centre vers l’aile avant de revenir vers le centre. Classique. Frappe croisée signée Nordveit. 3-1. Derrière on sent clairement un relâchement du Bayern, on n’est pas loin d’une journée portes ouvertes. Mais petit à petit le Bayern reprend le dessus. Et à la 19ème, Ribéry profite d’une bonne remise de Müller dans la surface pour frapper en force et marquer. 3-2. A la 22ème, un tir lointain de Boateng après un coup-franc joué vite frôle la transversale. A la 28ème, c’est Lahm qui s’essaye au tir aux pigeons, puis Schweinsteiger une minute plus tard. A la 32ème, Ter Stegen détourne en corner une frappe à bout portant de Müller. Mönchengladbach s’endort et la domination munichoise est de plus en plus forte. A la 39ème, un centre de X file devant le but de Neuer, mais personne n’est là pour reprendre. A la 42ème, c’est Robben qui tente sa chance dans la surface mais ça finit à côté. Le festival de tir du Bayern continue jusqu’à la mi-temps.

But Stranzl
La pause caca de Neuer l’empêche sortir

But Martinez

Deuxième période :

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases. Et moins de dix minutes après le retour des vestiaires, Ribéry reprend de volée un centre de Lahm à l’entrée de la surface. Un but splendide. 3-3. Möchengladbach l’a dans le cul. Peu après, ils obtiennent un bon coup-franc et sont tout près de reprendre l’avantage, mais la frappe de X part en sortie de but. A la 58ème, la tête de Mandzukic est admirablement détournée par Ter Stegen. FDP. Mönchengladbach n’y arrive plus. Dépassés physiquement, ils en prennent un quatrième de Robben, seul au deuxième poteau, sur un centre de Ribéry. 3-4. Ribéry, encore, n’est pas loin du triplé à la 68ème. Mais Ter Stegen s’interpose. Après le Bayern gère tranquillement, tentant quelques frappes par-ci par-là, mais tombant toujours sur un très bon Ter Stegen. 3-4, score final.

But Ribéry

Elle part bien cette frappe

Les notes :

Neuer 2/5 : Pas aidé par sa défense sur les trois buts. Pas merveilleux non plus.

Lahm 3/5 : A la ramasse en début de match comme toute la défense. Montée en puissance mais pas flamboyant. Passe décisive sur la volée de Ribéry.

Dante 2/5 : Caca. Caca. Caca. On pourrait résumer son début de match ainsi. Une passe complètement raté qui finit dans les pieds d’Hrgota. Derrière il se reprend pour finir le match avec tout de même trois récupérations et deux interceptions. On peut mettre ça en partie sur l’émotion de retrouver son ancien club (hein ouais, d’accord

Boateng 2/5 : En retard sur le troisième but de ‘Gladbach. Après, pareil que Dante, il est plutôt bien revenu avec deux récupérations et trois interceptions.

Alaba 2/5 : C’est super les montées offensives. C’est sympa ça fait un joli voyage. Mais si il pouvait aussi penser à revenir défendre ce serait bien aussi.

Schweinsteiger 3/5 : Match moyen. Toujours exceptionnel sur les passes (95, à 96% de réussite) et les longs ballons (18/19). Mais match moyen.

Martinez 4/5 : Son match ressemble beaucoup à celui de Schweinsteiger. Il gagne un point de plus pour son but où il se retrouve (et j’ai aucune idée pourquoi) en position d’avant-centre.

Robben 3/5 : Un but. Mais pas grand-chose d’autre.

Müller 3/5 : Une passe décisive. Mais pas grand-chose d’autre.

Ribéry 5/5 : Deuxième match de très très haut niveau pour Ribéry en deux semaines. J’avais annoncé sur Radiorjeu qu’il n’avait pas le niveau d’un ballon d’or. Il me prouve le contraire sur ce match. Mais encore une fois, le seul match qui comptera c’est celui de samedi prochain contre Dortmund.

Mandzukic 4/5 : Il a beaucoup pesé sur la défense de Monchengladbach. Bon dans le jeu. Il aurait pu marquer s’il n’était pas tombé sur un excellent Ter Stegen.

On a vu deux Bayern ce samedi. Un Bayern a la ramasse, faible sur coup de pied arrêté, et qui prends trois buts logiques. Mais on a aussi vu la machine Bayern, celle qui étouffe ses adversaires et les met à terre avant de les frapper à coup de couteau. Dortmund ayant perdu dans son match contre Hoffenheim. On ne s’inquiétera pas trop de ces errements bavarois avant la finale de samedi. Ils ont montrés du caractère et des ressources physiques, peut-être le plus important pour la finale.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Der Rekordmeister dit :

    En bon connard, j’ai dis de la merde. Evidemment, Metzelder n’a rien à voir dans tout ça. C’était le dernier match d’Hanke à Monchengladbach (mais je vous rassure il continue sa carrière). Mais alors pourquoi Metzelder ? Je ne sais pas. J’avais bu, son nom sonnait bien alors je l’ai mis. Voilà.

Laissez un commentaire