Monténégro – Angleterre (1-1), La Three Lions Academy livre ses notes

Afternoon.

Me revoilà donc pour vous narrer des évènements tragiques. Alors que la plupart d’entre vous, lecteurs horjeuiens étaient plantés devant votre écran de télé ou devant un streaming d’une bien mauvaise qualité, les yeux rivés devant la prestation des Bleus, à espérer un éventuel exploit de Valbuena et consorts devant l’armada espingouine menée par la salope, «la meilleure d’entre elles », Sergio Ramos, j’ai moi-même enduré mille souffrances. Tel le titan Prométhée, condamné à voir son foie dévoré par un aigle le jour pour voir celui-ci régénéré le soir venu, j’ai encore vu un match de l’équipe d’Angleterre lors duquel elle m’aura fait subir la plus belle compilation de ses erreurs et tourments passés.

 

L’avant-mâche du mâche du jour : Monténégro – Angleterre (6ème journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014).

La situation est la suivante : Suite à sa victoire arrachée sur le terrain de la Moldavie , le Monténégro conserve ses deux points d’avance sur l’équipe aux trois lions qui avait fait du petit bois de Saint-Marin.
A l’image de la majorité des équipes qui avaient un match « facile » le vendredi, Roy Hodgson avait fait tourner une partie de l’effectif pour garder au frais certains cadres. On s’attend donc à une équipe fraîche et dispo, prêts à subir les assauts des gentils copains de Jovetic.
Enfin, ça c’est dans les termes, parce que sur le terrain…

La Composition Rugissante :

Retour de Johnson et Gerrard que j’accueille avec plus ou moins de joie, car s’il est vrai que Walker avait été plutôt moyen, Lampard me semble être davantage en forme que Stevie G. Mais comme on l’a enfin compris, faire jouer ces deux types ensemble, c’est un peu comme jouer à Assassin’s Creed Revelations, beaucoup de promesses, mais on reste sur notre faim. Ce sera donc Cleverley qui accompagnera la légende d’Anfield.

Hodgson passe d’ailleurs au 4-5-1 avec l’inclusion de Milner sur l’aile, et surtout de Carrick, au milieu de terrain. Ceci peut vouloir dire deux choses. Soit on se chie dessus un max, face à cette équipe à fort potentiel offensif et on oublie qu’on a des joueurs de talent pour maîtriser ce genre de rencontres, auquel cas, Parker aurait sûrement été un meilleur choix seul devant la défense. Soit, on estime que cette équipe a largement ce qu’il faut pour jouer en contre. MONUMENTALE ERREUR quand sait que la charnière défensive est composée de Smalling et de Lescott. De plus, est-ce que quelqu’un dans l’assistance a le souvenir d’un match que l’Angleterre a gagné en adoptant une tactique basée sur le contre ? Non ? Personne ?

Comop Angleterre

 

Subs : Foster, Walker, Lampard, Defoe, Baines, Caulker, Parker, Osman, Oxlade-Chamberlain, Young, Sturridge, Forster

En face, on aligne bien évidemment tous ses meilleurs éléments, Jovetic, Vucinic et Vuckcevic en tête. C’est du solide mais si on commence à avoir peur de ce genre d’équipes, on peut rester à la maison et oublier le Brésil.

Compo Monténégro

Subs : Jovanovic, Kecojevic, Delibasic, Beciraj, Blazic, Damjanovic, Igumanovic, Kasalica, Krkotic, Poleskic

 

Le live où tu te dis que finalement, Sven-Göran Eriksson, c’était pas si mal :

-2’ : Tout le monde chante God save the Queen côté anglais. REPONDS A CA RIM-K !

1’ : Le jeu est arrêté quelques en raison d’une trop grande quantité de P.Q envoyée devant Bozovic. Aaaaaah, les ambiances folkloriques.

3’ : D’une belle feinte de corps, Rooney se joue de son adversaire direct côté droit et accélère. S’apercevant qu’il est esseulé, il se dit qu’il ne va quand même pas déjà devoir envoyer le ballon sur Welbeck, seule coéquipier ayant un peu suivi l’action. Il coupe alors son effort pour mieux piquer son ballon, pour un lob aussi subtil qu’inattendu. Bozovic est battu, l’élastique de mon caleçon se détend brusquement mais la gonfle vient mourir sur le poteau. Déception.

6’ : Corner côté droit pour Gerrard. Le ballon, repoussé, revient sur le capitaine anglais, lequel peut servir Johnson à ses côtés. Le Red crochète puis tente sa chance d’une très belle frappe du gauche que le gardien adverse repousse sur le dessus de la transversale.
Nouveau corner, de l’autre côté et toujours Gerrard pour le frapper. Le ballon est déposé sur la tête de Rooney qui profite d’un marquage adverse indigne d’une équipe de poussin pour marquer son deuxième but en autant de match. Finalement, ce n’est pas mal parti. 1-0

11’ : Le match a du mal à trouver son rythme, avec toutes ces imprécisions techniques de part et d’autre.

15’ : Toujours rien de notable, si ce n’est une frappe de Vucinic à côté.

16’ : Servi côté droit par Cleverley, Milner avance dans la surface et profite de l’appel de Johnson dans son dos pour frapper en angle fermé. A côté.

18’ : Volkov fait chier tout le monde pour effectuer une touche longue pour finalement foirer son lancer et rendre la touche. Bien joué.

21’ : Vucinic, au sortir d’une belle phase de possession monténégrine, balance un centre hasardeux que Lescott dégage n’importe comment en corner. Mes premiers frissons de la soirée, et je me dis que c’est parti pour durer.

24’ : Contre-éclair mené par l’Angleterre. Si. Rooney se sert d’un bon relais de Cleverley pour approcher de la surface, côté gauche et centrer au deuxième poteau vers Welbeck, auquel il ne manque que quelques centimètres pour ajuster sa tête. Ce qui n’est pas le cas sous la douche. Oui, les centimètres, pas la tête, voyons.

27’ : Alors que Cole se fait découper par Novakovic en récupérant la balle au milieu de terrain, Welbeck enchaîne jusqu’aux abords de la surface sans que personne ne l’attaque. Il peut aisément transmettre à Gerrard, lequel s’y reprend à deux fois pour transmettre à Milner dont le centre très puissant au second poteau ne peut être repris par Rooney.

36’ : Cleverley stoppe Vuckcevic à l’entrée de la surface anglaise puis combine avec Welbeck pour remonter tout le terrain. Celui-ci termine l’action par un centre à ras de terre contré.

42’ : On prend les mêmes et on recommence. Ou presque. Cleverley trouve Welbeck dans la surface côté gauche et l’attaquant s’écroule dans la surface. Et là, c’est le bordel. Pour les commentateurs, yapéno parce que Danny s’est fait retenir le bras. Pour les Monténégrins, il n’y a rien, évidemment, alors que le reste de l’équipe anglaise à l’air de s’en foutre un peu. Quant à moi, je n’y ai pas cru, à partir du moment où Welbeck s’écroule n’importe comment, je me dis qu’il doit pas y avoir grand-chose.

Mi-temps : Une première période très pauvre techniquement. Je note la sérénité de Carrick au milieu, le travail de Rooney devant et le manque de pêche de Gerrard. La défense a montré de légers signes de nervosité alors qu’on était loin d’être en danger. Il n’y a plus qu’à espérer que les mecs en face continuent à dormir.

48’ : Alors, il s’est passé un truc, mais mon streaming pourri me permet simplement de voir un centre hyper dangereux venir de la droite, centre que coupe Jovetic de la tête. Fort heureusement, le cuir arrive dans le petit filet extérieur de Hart.

53’ :  Si techniquement, le match est reparti sur de bien meilleures bases, la défense anglaise est en train de me proposer un best-of de ses meilleurs errements. Principalement les plus belles cagades des années 90 et 2000 compilées par les quatre de derrière. A recommander d’urgence à tout supporter français au bord de la dépression.

54’ : Corner côté droit dont se charge Vuckcevic. Le ballon arrive sur la tête de Basa qui voit sa reprise de la tête être détournée en corner, qui ne donnera rien.  C’est passé près. Le marquage anglais m’a fait vomir.

56’ : Ça arrive de partout maintenant. Jovetic, qui se souvient qu’il est un bon joueur de foot depuis la reprise arrive à trouver Bozovic au point de penalty, mais celui-ci se rate inexplicablement. Jovetic n’en a cure et centre au deuxième poteau pour une reprise de Vucinic non cadrée.

58’ : Et allez, c’est portes ouvertes ! Cole et Lescott permettent à Vucinic de déborder tranquillou. C’est vrai que ce n’est pas lui qui va apporter le danger. Putain… Heureusement que sa passe en retrait est mal ajustée.

60’ : Nouveau corner côté gauche pour Jovetic. Lescott tente, je dis bien « tente » de dégager. Evidemment c’est incroyablement nul et arrive dans les pieds de Jovetic. Ce qui est encore plus incroyable, cependant, c’est que Jovetic ne profite pas de l’offrande et met un terme à la vie d’un petit enfant en tribunes.

61’ : Nouvelle frappe de loin pour Vucinic. Celle-ci est trop molle et captée par Hart.

65’ : Welbeck se souvient qu’il a le droit de jouer au foot lui aussi et obtient un coup franc côté droit, à environ vingt-trois mètres, côté droit. Rooney se charge de le frapper, et c’est plutôt bien placé sur la gauche de Bozovic, mais le gardien Monténégrin peut néanmoins s’emparer du ballon.

70’ : Très bonne ouverture de Vokov vers Vucinic, lequel entre dans la surface, repique au centre et frappe directement sur Hart. Le gardien anglais se voit brièvement habité par l’esprit de Scott Carson : Il relâche en effet le ballon de manière inexplicable mais se reprend rapidement.

71’ : Contre-attaque pour l’Angleterre. Gerrard décale Milner et voit le Citizen exécuter un bon crochet extérieur, suivi d’un très bon centre fort devant le but, mais la défense monténégrine est présente. In extremis, mais présente.
Dans la foulée, nous avons droit à un nouveau rush de Jovetic. Le Florentin embarque toute la défense sur la gauche et sert Vucinic plein axe et alors que que Krkotic est idéalement placé sur sa droite, le joueur de la Juventus tente de placer une frappe. Ça passe de peu à côté.

74’ : Jovetic profite d’un contre favorable pour tenter un enchaînement poitrine-demie volée à environ vingt-cinq mètres plein axe. Hart boxe en corner.  Sur celui-ci, un Monténégrin non-identifié voit sa reprise détournée par Gerrard sur son propre poteau. Nouveau dégagement en corner et en catastrophe.

76’ : L’exécution du corner prend du retard après qu’un défenseur du Monténégro a simulé la mort dans la surface. Jovetic se charge finalement du coup de pied arrêté et c’est reparti pour un peu de flipper. Une première reprise est sauvée par Hart au prix d’un réflexe incroyable, une nouvelle reprise est contrée, puis une autre encore. Enfin, Damjanovic trouve l’ouverture dans la confusion générale. 1-1 et on se demande comment ça n’arrive que maintenant.

83’ : Les actions collectives ne passent pas, alors, Gerrard tente la frappe aux trente mètres. De peu à côté, sans être vraiment dangereuse.

86’ : Et c’est le retour du chat noir anglais ! Il nous avait pas manqué celui-là. Gerrard tente de dégager un ballon, que contre un Monténégrin. La gonfle prend un effet et une trajectoire fuyants et Hart doit s’employer pour détourner le cuir au-dessus de la transversale.

90’ : Gerrard et Johnson font preuve d’une belle maîtrise technique (c’est bien le moment, tiens !) et parviennent à conserver la balle en jonglant près de la surface de réparation. L’action se termine par une vollée puissante du pied gauche de la part du capitaine mais Bozovic capte bien la sphère.

93’ : Dernière action. Welbeck est accroché et obtient un coup-franc assez excentré sur la gauche à environ vingt-sept mètres. Après discussion avec Rooney, Gerrard décide de s’en charger. La balle prend une belle trajectoire et un sourire synonyme de libération commence à s’inscrire sur mon visage alors que je vois le ballon épouser une courbe presque parfaite vers la lucarne droite de Bozovic. Tous mes espoirs s’effondrent lorsque le gardien monténégrin détourne la tentative anglaise.

Fin du match : Un bon match pathétique tel que l’on n’en avait pas vu depuis longtemps. Après une première période qui la voit récompensée de ses rares efforts offensifs, l’Angleterre s’est littéralement fait bouffer par l’opposition.  Le résultat arrange bien évidemment le Monténégro, qui conserve ses deux points d’avance en tête du groupe H.  Le résultat me semble pas mal imputable au coach. D’abord pour sa composition d’équipe ultra frileuse. Puis pour son manque de réaction. Pourquoi garder les mêmes joueurs pendant le match alors que certains étaient en méforme et d’autres tiraient carrément la langue après une heure de jeu ? Pourquoi Milner ? Pourquoi Baines n’est pas titulaire ? Por qué ? Por qué ? Bien évidemment, les joueurs sont également responsables de ce niveau de jeu très faible.

 

Les Lions :

Hart (4/5) : Sans lui, on en prend plus d’un. Mention spéciale à ses superbes réflexes. Il y a du mieux dans ses sorties aériennes, mais son jeu au pied reste passable.

Johnson  (3 puis 2/5) : Plutôt bon en première période, dans la lignée de ses prestations avec Liverpool, avec un apport offensif à noter et cette belle frappe du gauche. Il a pris le bouillon comme tout le monde ensuite.

Smalling (1/5) : Placement foireux, relances calamiteuses, air –interventions, air-marquage…

Lescott (0/5) : Oh, pitié, je ne veux pas en parler.

Cole (1/5) : Et encore, je me trouve généreux.  Aux fraises défensivement, il a parfois pu apporter un peu de danger sur le côté gauche. Mais c’est un peu tout. Rendez-moi Baines !

Carrick (2/5) : Je l’ai trouvé extrêmement serein en première mi-temps. Son jeu de passe est toujours un régal. Forcément, quand ça s’est gâté et que ça arrivait par vagues, il n’était plus trop à son aise. Faut dire aussi que l’organisation tactique aurait pu lui convenir… Si l’Angleterre avait conservé le ballon, par exemple.

Gerrard (3/5) : Accuse le coup physiquement au bout de soixante minutes environ, mais est conservé sur le terrain pour sa capacité à faire la différence à chaque moment. Sauf qu’il n’a pas eu l’occasion de le démontrer. De très bons coups de pieds arrêtés et quelques passes bien senties cependant. Il aurait pu se transformer en héros s’il avait transformé ce coup-franc de la 93ème.

Cleverley (3/5) : Peut-être un poil surnoté, à vous de voir. Mais j’estime qu’il n’a pas vraiment eu de mauvaise passe dans ce match. Il n’a cependant pas été extraordinaire non plus. Néanmoins, on sent qu’il en veut et  essaie toujours d’orienter le jeu vers l’avant.  Remplacé par Young.

Milner (2/5) : J’ai un gros problème avec ce joueur. Enfin, avec tous les joueurs capables de faire une action de classe, pour ensuite foirer un truc tout simple l’action d’après. Et c’est comme ça pendant tout le match. Et s’il a été aligné pour bloquer le couloir, ça ne s’est pas trop vu.

Welbeck (1/5) : Au manque d’efficacité chronique est venu s’ajouter un manque de pêche dont Danny n’est vraiment pas coutumier. Du coup, il ne reste plus grand-chose à raconter.

Rooney (3/5) : Son ballon piqué en tout début de match méritait un bien meilleur sort. Un but, de belles passes, un sacré coup d’œil… Du Wayne Rooney dans le texte.

L’Autre Membre de la Harde :

Young (Non noté) : Entré à la 76ème, il n’a pas eu le temps d’influer sur le match.

La Hot Fan :

Coup double pour moi avec la multitâches Gemma Atkinson (actrice, présentatrice, modèle…), fan de l’équipe d’Angleterre et de Manchester United.

gemma-atkinson-12

Rendez-vous le 6 septembre pour la suite des éliminatoires. A moins que je me décide à faire une académie pour un éventuel match amical sans intérêt.

 

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien so British puisse être fourni régulièrement en pudding et en litres de Darjeeling jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (La Reine te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, L’Infernal Wayne Boulet a récemment pété un plomb et dévoilé son identité secrète,  comme ça. Tu peux venir lui faire coucou, pour papoter, comploter avec lui pour que Rooney obtienne le ballon d’or, échanger tes meilleurs souvenirs  de bourdes de gardiens anglais et lui demander pourquoi trois lions, d’abord ? Une page Facebook pour l’academy sera créée si elle rencontre un franc succès.
Quant à Twitter, Wayne devrait débarquer bientôt ! 

Anal kisses

L’Infernal Wayne Boulet. 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

13 Comments

  1. Bozovic, c’est plutôt drôle comme nom de famille non ?

    Et sinon, je pense que RoyHodgson est la Kryptonite de Steven Gerrard. Genevois pas d’autre explication.

  2. J’ai hésité à faire tout un tas de blagues sur le cirque, mais au final, je me suis abstenu.

    Merde alors ! Voilà une explication à laquelle je n’avais pas pensé. Je m’étais sottement dit que rien n’était fait pour mettre Rooney et Gerrard dans les meilleures conditions en équipe nationale. Mais ça se tient aussi.

  3. Un peu déçu par ces photos de «fan» à la longue, je trouve ça vraiment inutile on se croirait sur FHM sérieux !
    Et pourquoi d’ailleurs ? C’est pour faire du clic ? je comprends pas…

  4. Ben, le pire, c’est que je les ai trouvé en-dessous de leur meilleur niveau. Et bien comme il faut en plus. Je ne parle pas de la première mi-temps, durant laquelle ils n’ont pas mis un pied devant l’autre, mais même au plus fort de leur domination, j’ai pensé qu’ils auraient pu faire mieux. Vuckcevic a été sous-utilisé, Vucinic a raté à peu près tout ce qu’il était possible de louper… Jovetic a tenu son rang, en revanche. Et si la défense panique très rapidement, les milieux défensifs m’ont paru pas trop mal.

  5. @pfff : Je comprends ton point de vue. Mais, sans prendre cela comme une « attaque » personnelle, je pourrais simplement te dire que je ne suis pas le seul à le faire, loin de là, que je ne comprends pas pourquoi tu en parles sur cette académie et qu’à partir de là, je crois que bon…

    Cependant, si tu n’aimes pas ça, tu peux très bien zapper la photo. Elle est là, mais tu n’es pas forcément obligé de t’attarder dessus. Je pense que pas mal de monde considère ça comme anecdotique. Je l’ai fait au départ sur la Raide et Vile Academy pour diversifier un peu le propos, pour finir sur une note un peu plus légère et depuis, c’est resté.

    D’autre part, tu remarqueras qu’environ deux ou trois lignes sont consacrées à cette « rubrique ». Sur plus de deux mille mots en moyenne, tu remarqueras que ça fait peu.

    De plus, j’adorerais faire un article de 8500 mots, rien que sur de la tactique, mais je pense que cela pourrait être rébarbatif et j’essaie de garder de la matière pour les commentaires.

    J’espère avoir répondu à tes questions.

  6. OK merci Wayne. Enfin le Montenegro reste invaincu contre la Perfide Albion.

    Vucinic me semble être ce genre de joueurs, capable de tout louper pendant 88 minutes puis de planter un pion incroyable. Enfin faudrait demander à Michel Panini.

  7. Oui oui tu y réponds, et si je l’ai mis ici, c’est parce-que c’est pas la première fois que je le remarque en effet,jusqu’à maintenant j’arrivais à y faire abstraction. Mais comme je me rends compte que ça devient quasi systématique, et que c’est pas mal repris par d’autres académiciens, je trouve ça chian et dommage.

    Après c’est juste une remarque, peut-être que tout le monde trouve ça super. C’est toujours cool de voir des jolies nanas dévêtues, mais je ne peux m’empêcher de penser que ça reste un peu nul et un peu facile.

    Vous valez mieux que Vincent Moscato je crois…

  8. @Tristan : Je le vois plutôt comme un joueur capable de faire un excellent match et de foirer le suivant, perso. Même si, évidemment, c’est un très bon attaquant. Faut dire que d’être seul en pointe en sélection ne doit pas l’aider.

    Oui, le Monténégro est toujours invaincu. Mais tout est fait pour que les médias puissent décrire le match retour du 11 octobre comme une « finale ».

  9. @pfff : Ah merde alors, il fallait qu’elles soient habillées ?!

    Blague à part, je vois ce que tu veux dire. Et je suis assez content d’avoir un avis là-dessus, même s’il est assez négatif.

    S’il se trouvait qu’une bonne partie du lectorat de mes académies souhaitait moins de filles, je pourrais espacer ce genre de trucs.

  10. Se dire que Lampard et Gerrard alignés ensemble, ça ne marchera jamais, ça me fait mal au cul

  11. @Bart : Je précise ma pensée. J’ai pendant longtemps été le premier à clamer que ça pouvait fonctionner. Mais il fallait que les deux soient alignés à des postes différents. Chose que les divers sélectionneurs nationaux n’ont semble-t-il pas eu envie de comprendre.

    Lampard en milieu axial avec un récupérateur à ses côtés et Gerrard placé en soutien de l’attaquant, évidemment que c’est du tout bon. Mais on dirait qu’on le leur a interdit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *