OL – ASSE (1-1) : la Forez Académie refroidit l’outil

Et qui c’est qui signe son cinquième mâche de suite sans défaite ?

Le match résumé en 1 phrase : « La place pour faire mieux »

C’est qu’on serait presque déçu de ne ramener qu’un point. Enfin, bon, on va pas pousser non plus : si on nous avait dit qu’on claquerait un nul au Parc Quenelle il y a encore 1 mois, on aurait signé avec notre sang. En tout cas, les Verts ont livré un vrai bon mâche, avec de la sueur et des larmes chez les adversaires qui se voyaient déjà appuyer sur le bouton « Valider » pour la commande des mugs commémoratifs. Raté mes quenelles, ma Bûche est passée par là, et moi j’ai fini trempé de bière à la Divette.

  

La compo :

La compo était celle qui était annoncée depuis le matin même : pas de N’Tep, plutôt décevant sur ses dernières sorties, ni de Hamouma car pas de Lopes à contourner cette fois. Pour le reste c’est du classique, la défense ne bouge pas, la doublette M’Vila-Selnæs est elle aussi bien en place, et 4 joueurs offensifs pour faire sauter la banque. Est-ce que KMP va rééditer son exploit de la saison dernière et marquer chez les quenelles cette fois ?

  

Le mâche :

Un derby c’est jamais une garantie de beau jeu. Ce sont souvent des parties hachées, avec des coups et du vice. Et là, ça joue pas mal. Des approximations des deux côtés quand même, entre une équipe qui traverse une période de mons bien et une autre qui veut éviter de revivre le traumatisme du mâche aller. Malheureusement, ce sont bien les quenelles qui vont ouvrir le score sur un enchaînement létal amorti poitrine, dribble en pivot et demi-volée du gauche de Mariano face à un Perrin assez passif sur ce coup (1-0, 19e). Les Verts n’ont pas la tête sous l’eau mais n’arrivent pas à inquiéter Gorgelin qui passe une mi-temps plutôt tranquille. En deuxième mi-temps, les quenelles reculent incompréhensiblement et voient les Verts pousser de plus en plus. Beric aura une énorme occase que Marcelo annihile d’un bon tacle (74e), et il faudra attendre les dernières minutes pour hurler notre joie. N’Tep glisse un ballon à Cabella qui centre en retrait vers Debuchy au second poteau, frappe du gauche qui fait poteau rentrant et but (1-1, 90e). Les Lyonnais sont punis dans les dernières secondes et c’est encore plus jouissif comme ça.

C’est donc le 5e mâche sans défaite pour les Verts, une série qui ne s’était pas reproduite depuis le début de la saison 2016/2017. Au-delà du fait de ne pas perdre chez le voisin, Sainté confirme son bon début d’année et son chemin vers la guérison. Sur le papier, cette équipe est très forte, sans doute une des meilleures qu’on ait vu ces dernières années. Maintenant, il fallait que la mayonnaise prenne et ça semble être le cas. Fini les tocards à l’ego surdimensionné, les Verts allient talent et grinta, et le duo Gasset-Printant a remis cette équipe sur de bons rails. La défense est beaucoup plus solide et même si Perrin nous fait de plus en plus peur, la présence de Subotic et Debuchy suffit à rassurer tout le monde, à commencer par Ruffier qui redevient le poulpe infranchissable. Au milieu, M’Vila abat un boulot monstrueux tout en distillant des amours de passes à ses attaquants, et Selnæs prend le pli dans un registre peut-être moins bagarreur mais tout aussi efficace (quand il choisit de jouer vers l’avant). C’est devant que ça tire peine : mon Robert se traîne une caravane tout confort, KMP n’est pas attaquant et pas défenseur, on le sait bien à la Divette, Hamouma et Bamba sont des intermittents et N’Tep ne convainc pour l’instant pas. Seul Cabella envoie du bois, surtout depuis qu’il a arrêté de faire 50 touches de balle inutiles. Prochaine étape : Dijon dans le Chaudron, qui est tout simplement la pire équipe à l’extérieur. Ça serait bien qu’elle le reste encore au moins un mâche.

Un petit aperçu du bordel…

  

Le résumé du mâche :

  

Les notes :

Ruffier (solide, 3/5) :

La claque qu’il a mis dans la frappe de Depay a montré qu’il n’était pas question que lui en foutre plein la cage encore une fois. S’il nous a fait peur en début de mâche sur une sortie digne de Cardinale (Yoann, pas Claudia), la Ruff’ n’a pas gambergé longtemps derrière.

Debuchy (Dieu But Chibre, 4/5) :

Non, vraiment, il est nul. Nul, nul, nul, nul. Quelle erreur de casting. Non vraiment, pas une bonne recrue (voilà, j’ai fait diversion donc maintenant ASSE, tu le signes pour deux ans de plus et fissa).

Subotic (la base, 3/5) :

Il n’est pas dominateur, mais sa présence impressionne les adversaires autant qu’elle rassure ses coéquipiers. Dans tous les cas, il est devenu indispensable aux Verts.

Perrin (le déclin, 1/5) :

Il se fait mystifier par Mariano sur le but et se montre de plus en plus inquiétant derrière. Le capt’ain traverse une sale période, il donne l’impression d’être hors de forme et d’avoir quelques kilos en trop. Pour l’instant, ça peut encore passer, mais pour combien de temps ?

Gabriel Silva (discret, 3/5) :

Le jeu a très fortement penché à droite, du coup on a très peu vu Gabriel Silva sur ce mâche. Faut dire qu’il jouait sur la même aile que Monnet-Paquet donc forcément, le ballon a préféré aller de l’autre côté…

==> remplacé à la 88e par Diousse (non noté), qui a fait une bonne entrée malgré un temps de jeu famélique.

M’Vila (machine à laver, 4/5) :

Lavage, rinçage, essorage : le mec a mis le programme long (90 minutes) et a lessivé le milieu de terrain lyonnais, mélange d’agressivité et d’ouvertures millimétrées comme sur le but de Debuchy. Gros mâche pour un joueur qui estime ne pas avoir été à 100% de ses moyens cette semaine. Prometteur.

Selnæs (calage, 3/5) :

Il a très bien démarré avant de progressivement baisser de pied. Dommage parce qu’il avait montré des choses intéressantes, notamment en étant plus agressif qu’à l’accoutumée.

==> remplacé à la 67e par N’Tep (non noté), qui est dans le coup sur le but égalisateur, mais son apport reste encore beaucoup trop faible.

Cabella (persévérant, 3/5) :

Il n’a pas jamais arrêté de bouger, de proposer des solutions et de provoquer la défense lyonnaise. Et c’est finalement sur son centre que Debuchy trouvera la faille. Un très bon mâche, un de ses meilleurs depuis qu’il est arrivé.

Monnet-Paquet (rôle ingrat, 2/5) :

Il ne fera jamais de différence (ou rarement) sur son côté, mais s’il a été titularisé c’est aussi parce qu’il stabilise l’équipe, surtout avec un Gabriel Silva pas toujours au top défensivement. Après, dans le jeu, c’est toujours aussi pauvre malheureusement.

==> remplacé à la 62e par Hamouma (non noté), qui a tenté de percuter mais sans jamais vraiment arriver à perforer la défense renforcée des quenelle.

Beric (lourdaud, 2/5) :

Il a marqué, mais il était hors-jeu. D’ailleurs, ses occasions les plus dangereuses ont été créées à chaque fois dans ce cas de figure. Trop lent, et pas assez concerné dans le jeu, Robert reste cet attaquant frustrant mais capable aussi de donner les trois points de la victoire comme face à Angers.

Bamba (inexistant, 2/5) :

Un mâche transparent, aucune différence sur son aile, aucune occasion et pas mal de déchet technique. Il devait marquer des points, il en a plutôt perdu.

  

La question minitel : la question aime marquer à la 90e.

BOUM ! L’égalisation à la 90e qui vient claquer le beignet des quenelles. Amplement méritée si on regarde le mâche, mais on en retient quoi finalement ?

Encore un large vainqueur pour cette question. Ma Bûche écrase le concours grâce à son but libérateur. Et la libération, c’est pas un grand souvenir pour les Lyonnais, enfin pour certains d’entre eux. Loin derrière, mais largement devant les deux autres, M’Vila et son 70%. Le mec te pose un mâche de haut niveau sans être à fond, on a hâte de voir ce que ça va donner quand il le sera. Avant dernier, Robert Inzagic qui nous a plus rappelé Djibril Cissé période bastiaise que le renard des surfaces italien. Enfin dernière place pour le Cap’tain : je sais que c’est la saison des raclettes et autres tartiflettes, mais il faudrait voir à perdre un petit cette bouée quand même, Loïc.

  

Roland Gromerdier

 

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

6 Comments

  1. Il tient la route, ce projet « réinsertion professionnelle » avec les Subotic, Vila, Tep et Debuchy. Si on vous refourgue Mitroglou, il se transforme en cheval de course ?

  2. Bon acad’, mais c’est dommage qu’on cause pas de Gasset qui a sort un milieu def pour faire rentrer tous ces offensifs du banc, du replacement de KMP a droite pour que debuchy l’aide a savoir faire quelque chose. Non parce que KMP pour moi c’est 1, le nombre de controles foirées, de passes merdiques qui pourrissent nos actions venaient de lui, il me semble…

    Je saurais aussi un peu plus dur avec Subotic car sur le but, il sert à rien, il est loin du seul attaquant atteignable par la passe longue et ne cherche a aucun moment a aller le rejoindre. P-e avait-il l’habitude de pouvoir faire confiance à son partenaire en centrale a dortmund…

  3. @ Didier : disons que je l’ai trouvé bon, mais pas autant que M’Vila par exemple qui a été constant sur tout le match. Après, son appréciation est très positive donc on va dire que c’est un 3+.

    @ Phoque : non merci, on s’est débarrassé temporairement de Diony, c’est pas pour récupérer une autre chèvre.

    @ Rémi : KMP a fait un mauvais match devant, mais je pense que Gasset l’a titularisé pour équilibrer son équipe. Tu mets N’Tep à la place, et on prend l’eau côté gauche. Maintenant, oui, ça reste insuffisant mais on l’a déjà vu marquer contre la Lazio ou au derby aller. Sur un malentendu…

    • Je l’avais déjà oublié, ce Diony. C’est marqué sur sa fiche : Bristol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.