PSG – ASSE (3-0) : la Forez Académie prend sa rouste annuelle

Forcément, la série allait s’arrêter. 3 pions plus tard, les Verts redescendent de leur nuage.

Le match résumé en 1 phrase : « Beaucoup trop sévère »

Un mâche au Parc n’est jamais facile quand on s’appelle Saint-Etienne. 42 rencontres officielles pour seulement 3 victoires stéphanoises (dont 2 dans les 10 dernières années) et 10 nuls. Autant dire que ramener ne serait-ce qu’un point de ce déplacement aurait déjà un goût d’exploit. 3 buts plus tard, on a quand même un sacré goût d’inachevé dans la bouche : les Verts n’ont pas démérité, loin de là, mais au final ils repartent quand même avec une rouste. Dommage.

 

La compo :

Purée… Bon, alors ces changements tactiques farfelus, qu’est-ce que ça me gonfle. Non, ce n’est pas une erreur dans la compo, Dabo a bien démarré ce mâche au poste d’ailier gauche dans un 3-4-3 que l’on va qualifier d’original. J’avais déjà pesté contre le 4-2-3-1 de Galtier pour sa dernière dans le Chaudron, alors quand j’ai vu la compo, j’étais pas super jouasse. On va encore se retrouver avec un milieu à 2 pour faire face au trident parisien, et vu la boucherie de la saison dernière, je sentais la raclée arriver. Garcia a tenté un truc, Galtier l’avait déjà fait auparavant, et la réussite n’a pas toujours été là. Cette fois-ci encore, ça n’a pas marché, il va peut-être falloir arrêter d’insister avec ce système face à Paris.

 

Le mâche :

Dans ce dispositif un peu bancal, les Verts n’ont pas perdu leurs habitudes du début de saison. Ils défendent en avançant et essaient de sortir la balle proprement pour aller ensuite très vite devant. Malgré cela, Sainté ne se montre pas très dangereux et trop brouillon dans le dernier geste pour inquiéter Areola. Paris, comme d’hab, met le pied sur le ballon et tente de trouver Cavani dans le dos de la défense. C’est d’ailleurs sur un bon service de Neymar, légèrement dévié par RPG que Cavani part défier Ruffier. Janko l’a suivi et pose ses mains sur lui, l’Uruguayen joue bien le coup et se laisse tomber, penalty logique. Oui, logique car Janko n’a pas à mettre ses mains sur Cavani, et si la faute démarre bien en dehors de la surface, ça ne change rien au fait qu’il y a penalty comme le rappellent les Cahiers du Foot.

Janko découvre la Ligain et l’arbitrage au Parc : ce genre de gestes, il faut que tu les oublies, b’let. A coup sûr tu auras penalty contre toi, et ça ne sert à rien de râler parce que la faute existe et qu’elle était évitable vu que Cavani semblait ne pas pouvoir se saisir du ballon derrière. Bref, sanction immédiate, Cavani transforme d’un tir puissant dans le petit droit de Ruffier (1-0, 19e). On pourrait penser les Verts assommés, mais non. Bamba, magnifiquement lancé par Maïga depuis sa moitié de terrain, va défier Areola mais sa frappe est détournée du pied par le gardien parisien (24e). Les Verts poussent pour revenir au score : Maïga, auteur d’un très bon début de mâche, tente lui aussi sa chance de loin mais ça passe au-dessus (30e) avant que Perrin ne voit sa tête contrée sur corner par Kimpembe (31e). Hamouma réussit une de ses seules accélérations du mâche pour déposer Kurzawa, centrer en retrait pour Dabo qui glisse à Selnæs : sa frappe est elle aussi contrée par Marquinhos cette fois-ci (37e). Paris subit mais ne rompt pas, la mi-temps est sifflée sur ce score de 1-0.

La 2e mi-temps ne nous laissera pas beaucoup espérer : sur un coup franc à 40 m, sur le côté droit, Neymar dépose la balle sur Marquinhos, qui remise en retrait de la poitrine vers Motta qui tacle la balle dans le but (2-0, 51e). A noter le magnifique marquage de RPG et surtout de Perrin qui semble complètement perdu dans la surface tandis que KTC se prend pour la statue de la liberté et reste immobile, le bras en l’air pour réclamer un hors-jeu au lieu de suivre l’action. Bravo les gars, vraiment. Le KO est proche et sur une ouverture de Marquinhos, Cavani loupe un peu son contrôle ce qui permet à RPG de revenir sur lui. Sainté ne baisse pas les bras, Maïga est très bon au milieu et tente de trouver Bamba en profondeur (62e) ou sur un centre (63e), mais ça ne passe pas à chaque fois. Au lieu de ça, Ruffier va sentir son poteau trembler pour la 4e fois en 4 mâches avec ce coup-franc de Di Maria sur lequel il semblait un peu mou (67e). Bamba et Areola vont nous rejouer leur duel de la 1e mi-temps : bien lancé par Dabo, l’attaquant stéphanois frappe du gauche mais le portier parisien capte en 2 temps (73e). De l’autre côté, Di Maria repique au centre et frappe, KTC détourne vers Perrin qui a un mauvais réflexe et envoie la balle vers le but. Enorme parade de Ruffier à bout portant qui remet malheureusement sur Cavani. Heureusement, il veut frapper très fort et satellise le ballon au lieu de marquer (74e). La messe sera dite dans les arrêts de jeu : Neymar plein axe décale Meunier à droite qui centre sans contrôle vers Cavani dans les 6 m. Il fusille Ruffier à bout portant (3-0, 90e).

Voilà, on a encore pris une danse contre Paris, qui reste donc sur 8 buts marqués et 0 encaissés sur les 2 dernières rencontres. Vivement qu’on les tape de nouveau en coupe au Parc, comme chaque année ou presque. Sur l’ensemble du mâche, les Verts n’ont clairement pas démérité, mais les erreurs individuelles coûtent cher. Le score est très sévère au vu de la prestation qu’ont livrée les Verts, ça arrive. Malgré tout, on sent que l’état d’esprit est là, et Sainté a joué sans complexe face à une équipe qui lui est largement supérieure à tous les postes ou presque (même en prenant 3 buts, Ruffier >> Areola). 1e défaite de la saison, rien de catastrophique donc, surtout que la trêve internationale arrive et va permettre de digérer cette petite claque. Prochain mâche à domicile contre Angers, on espère que ça se passera mieux cette fois.

KTC est mûr pour aller jouer en MLS.

 

Le résumé du mâche :

Les notes :

Ruffier (impuissant, 3/5) : il encaisse 1 penalty, et se fait fusiller 2 fois à bout portant. Pas grand chose à faire sur les buts donc, même s’il a encore été sauvé par son montant.

Janko (novice, 2/5) : il a passé 20 premières minutes absolument horribles à courir dans le vide et ne pas savoir où se mettre. Sa faute est débile mais témoigne surtout d’un manque d’expérience. C’est le métier qui rentre on va dire.

Théophile-Catherine (à l’ouest, 1/5) : à la ramasse en permanence sur ce mâche, il a été  souvent débordé et n’a jamais dégagé une impression de maîtrise derrière. Le problème, c’est que c’est qu’on a pas grand chose derrière lui…

Perrin (lourd, 1/5) : son mâche face à Amiens n’avait déjà pas été flamboyant, cette fois il a coulé. A la rue sur les buts, il n’a jamais semblé en mesure de contenir Cavani. Et si c’était le début de la fin ?

Pierre-Gabriel (le futur, 3/5) : on peut lui reprocher son marquage élastique sur Marquinhos, mais le reste du temps, il a fait le taf. D’un joueur prometteur mais sans plus, on semble se diriger vers un roc sur lequel construire une défense. Et il n’a que 19 ans…

Selnæs (enfin, 4/5) : il a été vraiment très fort. Dans un milieu à 2, il a lessivé le milieu de terrain et fait passer Pastore pour un vulgaire Marvin Martin. Gros mâche du Norvégien qui confirme ses prestations face à une équipe de niveau européen.

Maïga (surprise, 4/5) : alors lui, je l’attendais pas à ce niveau-là. Enorme volume de jeu sur ce mâche, il a été le parfait complément de Selnæs au milieu. S’il confirme, Diousse peut se faire du soucis.

 ==> remplacé à la 65e par Pajot (non noté), sans impact et assez fade.

Gabriel Silva (c’est oui, 3/5) : il ne m’avait pas laissé une bonne impression face à Amiens, il a su renverser la tendance. Tonique et disponible sur son aile gauche, il nous fait espérer qu’enfin on pourra avoir un bon joueur sur ce côté.

==> remplacé à la 71e par Lacroix (non noté), qui fait plus l’unanimité dans le vestiaire que sur le terrain, clairement.

Hamouma (invisible, 1/5) : on ne l’a quasiment pas vu du mâche. Romain est complètement passé à côté, il n’a jamais été dangereux et c’est bien dommage.

==> remplacé à la 77e par Tannane (non noté), pour un mec qui pensait avoir le niveau pour jouer au PSG il y a 18 mois, je l’ai trouvé bien pourri perso.

Bamba (j’ai hésité, 3/5) : parce qu’il a été le seul joueur à se procurer des occasions côté stéphanois, il mérite qu’on le mette en avant. Il aurait été statufié s’il avait réussi à marquer au moins une fois. Jonathan prouve quand même qu’il est l’homme en forme de ce début de saison. Prolongez-le bordel, avant qu’il ne soit trop tard.

Dabo (couteau suisse, 3/5) : il a encore joué les utilités dans un poste inhabituel pour lui (ailier gauche). Peu en vue au début du mâche, il est progressivement monté en puissance pour rendre une copie assez propre. C’est le joueur qui a le plus touché de ballon côté stéphanois.

 

Les adversaires : Kimpembe ne doit jamais finir le mâche, il a été intelligent dans ses fautes qu’il commettait à 40 m de ses buts. Pastore et Di Maria ont été invisibles, Neymar s’il n’a pas marqué ou passé reste quand même impliqué sur les 3 buts de Paris. Areola a fait son unique bon mâche de la saison.

 

La question minitel : la question relativise.

Voilà, ça finit à 3-0 sans qu’on ait vraiment eu l’impression que la raclée était là. Score sévère, sans doute trop, mais l’histoire retiendra qu’on a encore pris cher à Paris. Vous en retenez quoi de ce mâche ?

Turpin arrive en tête, c’est étonnant… Ou pas. Sans dire qu’il a faussé le mâche (le penalty y est), son arbitrage laxiste m’a cassé les couilles par moment. Kimpembe ne doit jamais finir la partie, et le jaune pour KTC est juste risible. Bref. Je suis quand même assez dégoûté de voir qu’Areola qui a passé la saison dernière à se faire trouer de part en part décide de sortir un bon mâche juste face à nous. 2 arrêts à faire, il les fait. Après, encore une fois, je ne suis pas convaincu par le fait de jouer sans véritable attaquant. Bamba est bon, mais c’est plus un ailier qu’un véritable 9 pour moi. Janko n’a que 22 ans et il découvre le Parc : on ne va pas l’enfoncer trop tôt.

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, il faudra aller le chercher du côté des communistes (oui, oui) de la Porte de Saint-Cloud Académie… Si le Comité leur a laissé regarder le mâche bien sûr.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

4 Comments

  1. Petit correctif : il semblerait que ce soit Dabo et non pas KTC qui joue à la Statue de la Liberté sur le 2e but.

    Sa performance est donc plus nuancée, il a tout juste la moyenne du coup.

  2. Putain qu’est-ce qui s’est passé, je connais plus la moitié de l’effectif. Faut que j’aille relire ton bilan bordel.

    Sinon, Perrin axe gauche, c’est pas un peu dangereux vu la lenteur du bonhomme?

    • On a un nouveau coach qui a beaucoup dégraissé et donc beaucoup recruté. Sans compter les joueurs comme Dabo ou Bamba qui ne jouait pas sous Galtier (placard et prêt).

      Sinon, Perrin joue axe gauche depuis 5 ans, c’est son meilleur poste :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *