PSG – RC Strasbourg (5-2) : La Porte de Saint-Cloud Académie remonte la pente

Au nom du Prince, de Nass, et du Saint Unaï, je vous salue amis parisiens, et autres provinciaux.

L’état de stress post-traumatique (ESPT) est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l’exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle.

Papus ne va pas bien cette semaine, menaces de grèves au boulot (non, je ne suis pas SNCFist’), mais pas bien du tout de passer pour un amateur à cause de ce léger désagrément causé par la prestation des poulains. Si tu veux un petit rappel des faits, vois avec Georges.

Où sont les guerriers ? Où sont les mecs qui vont te chercher un maintien du bout des crampons ? Où sont passés les hommes bordel ????

papus

Votre académicien.

 

Bref, retour aux affaires courantes, retour à la maison, là où on ne se fait pas voler par plus riche ou plus puissant que le chéquier de Nasser (oui, par procuration).


Compo :


Unaï reste dans le classique, petit costume sombre chemise blanche, coupe parfaite, on sent qu’il est prêt à être exécuté à tout moment.

Sinon 4-3-3 habituel, Lo Celso reste dans le onze pour le relancer, suite à la tarte qu’il a pris par l’arbitre et le milieu du Anal Madrid. Et ça c’est sympa de la part du Naï.

rcsa/psg


La mètch :


Oulala ! Panique à bord, nouveau record, nouvel élément à utiliser, nouvelle stat à publier : ON A PRIS UN BUT À LA 6e MINUTE !!!!!!

Le temps pour nos petits de finir les échauffements, pour Kurzawa de se faire déborder, et pour Aréola de commencer son après-midi ensoleillée de la meilleure des façons : une action, un tir cadré, un but, c’est la fête en Allemagne Alsace, d’où une célébration militaire du plus bel effet d’un point de vue historique.

Bon, comme dans chaque bon film, il y a un traître. Manque de pot, le traître est plutôt pas mal dans son style, et a l’air dans un bon soir, alors il remet les choses en place à la 10e minute. Mauvaise relance, finition froide et clinique, Draxla ne sourit pas, Draxla détruit.

Neymar, fâché d’avoir pris une mauvaise de note de la part de Georges, tente une imitation de moi au milieu de mes neveux, jongles, tout le monde se couche, on pousse le ballon sans forcer (21e minute).

Di Maria, fâché (à juste titre) d’avoir épluché les oranges à Madrid, décide de rappeler au Parc son nom : pressing, le défenseur tente un dribble digne de mes neveux, 3-1. Pas de stress, Unaï commence un débat avec son staff pour deviner le poids de Lass’ (23e minute).

Finis les saluts militaires en face, Lala et son pseudo d’actrice porno est maltraité par Neymar, quand Neymar ne rend pas le ballon aux autres comme un con.

Petit rythme au retour des stands, Paris veut gérer, et laisse Neymar faire n’importe quoi, dribbler, perdre le ballon, se faire savater (ou pas), râler sur l’arbitre, jusqu’à ce qu’Alphonse nous rappelle qu’il est en mode L1, 2e frappe cadrée, 2e but.

Unaï envoie Pastore pacifier le Parc, et calmer les esprits.

Cavani, fâché d’être sorti à Madrid (non, il s’en fout, il pensait probablement à sa prochaine récolte), décide de clore le match en claquant son doublé.

Hop, trois nouveaux points, on redémarre le moteur pour chauffer jusqu’au 6 mars, histoire d’entrer dans l’histoire dans le bon sens cette fois, et pas de se faire rentrer l’histoire du mauvais côté.

En attendant, deux matchs contre l’OM à venir la semaine prochaine, histoire de leur apprendre ce que le terme « champion » signifie.


Les notes :


AREOLA : 2/5
Commence bien, première frappe cadrée, but. Contrôle son match, avec des sorties maîtrisées, puis une seconde frappe cadrée, un second but. Bipolaire, ou bien encore endommagé par la parade du nez face à la danseuse portugaise du Real. +1 pour la sortie contrôle de la tête relance sereine, j’ai le cuir du canapé encore marqué.

ALVES : 0/5
Note classique dans les compétitions nationales. Faut consulter mon pote, on a Hatem à disposition si tu veux parler de ta bipolarité.

TIAGO SILVA : 2/5
Capitaine blessé dans l’âme, par le fait qu’on découvre tous que Kimpembe est le boss, Silva a sorti un bon match, surement grâce aux conseils tactiques de sa femme.

KIMPEMBE : 2/5
Bon, quitte à tuer Silva, autant donner le brassard de suite au futur patron de Paris et de l’EDF. #KimpembeTitulaireEnRussie.

kimpembe

Kimpembe après le sacre en Russie

KURZAWA : 3/5
Comme toujours défensivement, pas trop violent. Comme toujours offensivement, discret. +1 pour le seul centre de son match qui fait but.

kurzawa

Kurzawa tentant de défendre.

LASS : 2/5
Fait son match, il monte en pression, mais pas trop en raison du risque d’explosion dès que le rythme augmente.

LO CELSO : 3/5
En rééducation suite à son bizutage européen, Lo Celso a beaucoup couru et fait admirer sa technique, malgré des imprécisions inhabituelles. Vous êtes prêts pour la vengeance de Lo Celso?

DRAXLER : 3/5
Julian, t’as l’impression de pas le voir, surtout parce qu’il joue à côté d’une otarie et de 2pac, mais si tu t’intéresses à son placement, tu verras qu’il est doté d’une intelligence supérieure à la tienne. Il donne quand même l’impression de se brider dans les duels, là où il pourrait faire encore plus mal.

NEYMAR : 3/5
Un but et une passe dé’, tu t’inclines, des ouvertures dignes d’un coup droit de Federer, t’admires, mais pour le reste, autant offrir une apparition à Hatem.

neymar

Ney’marre

DI MARIA : 3/5
Fâché, revanchard.

CAVANI : 5/5
Ben oui, Cavani c’est 5, parce que deux buts pour plier le match, et des célébrations qui puent le respect du maillot, y en a qui montrent leur nom, et y a Edi qui signifie clairement pour qui il roule. Ave Edi, ton peuple te salue.

MOTTA : N/N
56k.

PASTORE : N/N
Amour : inclination envers une personne, le plus souvent à caractère passionnel, fondée sur l’instinct sexuel, mais entraînant des comportements variés.

NKUNKU : N/N
…Concrètement, c’est quoi le projet avec la pépite?

 

PS : Un hommage au MVP du dernier All Star Game, accessoirement meilleur joueur du monde s’est glissé dans cette acad’.

PAPUS

Papus Camarade

One Comment

  1. Ah ah l’hommage au Gros est un peu trop voyant tout de même… Bon avec sa nouvelle équipe toute neuve vont-ils réussir à finir troisième ou continuer à looser ? En fait on verra bien, les pronostiques c’est du pif :-) (enfin sauf pour l’autre pignouf footballologue ah ah).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.