à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Reims – PSG (1-0) La Porte de Saint-Cloud Académie livre ses notes

Lundi 4 mars 2013

Salut les kids, comme un symbole de vacances, tout comme moi, les joueurs semblaient l’être pendant ce déplacement à Reims! Comme prévu, je laisse la parole à mon intérimaire. Je reviens mercredi pour le match contre Valence, sans toujours pas savoir si je commenterai la rencontre sur Sportdub avec Fra Francesco. Bisous.

 

Oyé oyé braves gens, Petit Louis ce nanti a pris des vacances. C’est donc à moi que revient la responsabilité de vous faire le récit du voyage de Carlo et sa bande en terre Champenoise.

Le contexte

Après deux matchs surmédiatisés contre le rival sudiste pour autant de victoires, le PSG retrouve le championnat face à un adversaire qui doit jouer son rôle de victime expiatoire et permettre un bon échauffement avant la Ligue des Champions.

Reims fraîchement promu et déjà battu cette saison au parc parait en effet bien faible face l’armada parisienne. Il faut dire que malgré son glorieux passé, Fournier et Tacalfred ça a quand même vachement moins de gueule que Batteux et Kopa.

L’adversaire est modeste, il en sera de même pour le dispositif média mis en place par Canal. La Beck’cam est rangée au placard, et très honnêtement on ne s’en plaindra pas.

La nouvelle inutile

Après le match de mercredi, notre beau directeur sportif brésilien s’est fendu d’une sortie médiatique pour vilipender l’attitude et les jugements à l’emporte-pièce de la corporation des journalistes sportifs à l’encontre du beau David.

« On l’a pris uniquement pour faire des photos, des conférences de presse et vendre des maillots ».

On retrouvera le lendemain de cette déclaration, David dans une boutique des Champs à vendre des chaussures et faire une conf’ avec Zidane ; l’humour anglais à son paroxysme, l’ironie et le sens du timing en une seule et même manifestation.

 

Le point fraude à la sécu

Jaja a les adducteurs qui le lancent, effet secondaire de la chimio sans doute. Les deux Thiago continuent inexorablement à se faire porter pâle, retour annoncé cependant pour la réception de Valence.

Le groupe est donc plutôt complet pour affronter les terreurs rouges et blanches. Pourtant Carlo l’a dit, ce match et cet adversaire, c’est un peu de la crotte en barre de 10 tonnes et l’effectif tournera.

 

Les compos

Maxwell doit souffler, David de son propre aveu est trop vieux pour enchaîner deux titularisations en 3 jours,  Lucas et Alex sont guéris et Marco a purgé son match de suspension ; c’est donc une équipe assez différentes de celle qui a joué mercredi qui sera alignée. Autre changement, pour suivre la tendance un match un capitaine différent, après Blaise, Jaja, Jérémy, c’est Sylvain pour son 401e match avec Paris qui hérite du brassard.

Ça donne :

Sirigu, VdW, Alex, Kirikou, Sylvain (cap), Verratti, Blaise, El Flaco, Lucas, El Pocho, Zlatan.

En face, Tacalfred est forfait, je ne sais pas pourquoi et très honnêtement je m’en fout, j’en parle juste parce que je trouve que son blaze et marrant.

Compo de Reims : On s’en branle.

 

Le live en différé

Le terrain est dégueulasse, un pareil champ de patates en ligue ça devrait être interdit.

Le match n’a pas encore commencé que Stéphane Guy nous gonfle déjà avec David. Ça parle beaucoup du match de Sochaux.

1’ : Coup d’envoi donné par Reims.

2’ : Lucas est lancé par Lavezzi côté gauche, il foire sa frappe, normal pour un type qui n’est pas censé être un buteur, c’est juste dommage qu’il prenne autant sa chance du coup.

4’ : Marco se fait balancer par Courtet, quelque chose me dit que ça ne restera pas impuni

5’ : Zlatan est déjà fatigué, pas envie de courir, pas envie d’appuyer ses passes, pense déjà à sa semaine de vacance qui se profile.

7’ : Verratti, le mec qui ne se transcende que quand il a déjà pris un jaune, fait tout ce qu’il peut pour prendre son carton le plus vite possible. Première victime un dénommé Diego.

8’ : Pastore, un dribble, trois joueurs mis dans le vent suivi d’une grosse course et d’un centre… de merde et une faute.  Javier la fusion improbable du football argentin et du football pakistanais.

12’ : Toujours 0-0, petit séquence de possession des joueurs locaux, le stade se permet des olé à chaque passe réussi, c’est mignon des paysans qui se mettent à rêver

14’ : Blaise se prend pour un attaquant, il perce la défense et lance Zlatan, qui prend Agassa pour une pipe en lui tirant directement dans les bras. Malheureusement Agassa n’est pas un peintre et capte le ballon.

15’ : Je me suis réjoui trop vite, ralenti de la caméra isolée sur David lors de la frappe de Zlatan… On attend la palette sur sa manière de mâcher du chewing-gum, prévue a priori pour le match de Valence.

17’ : Finalement on est parti pour en bouffer, deuxième plan inutile en deux minutes sur David. C’était mieux quand Zlatan était le centre de l’attention, parce qu’au moins ça se passait sur le terrain.

25’ : Rien, que dalle, nada, un match chiant comme un épisode de Derick.

28’ : Coup franc à 32m, Zlatan écrase sa frappe et se loupe, c’est toujours pas sur cette occasion qu’on va vibrer.

32’ : Ramaré joue les bouchers et ne montre pas le respect qui est dû aux anciens, semelle en avant sur la cheville de Sylvain pas de quoi améliorer son arthrite. En L1 avec les cheveux courts, c’est carton jaune, en Ligue des champions et catogan c’est rouge.

33’ : Moment ironie du match, Hubert Fournier vante les mérites de Paris en contre, dans la foulée meilleure occaz jusque-là pour Reims par Diego… en contre.

35’ : Le football ça va vite, grosse alerte sur le but de Sirigu, double sauvetage de Verratti et contre de Lavezzi, face à face raté. Ezequiel cache son visage derrière son maillot rongé qu’il est par la honte.

39’ : Zlatan retente sa chance sur coup franc, c’est cadré, mais toujours pas de quoi déclencher une demi-molle, même chez un priapique.

44’ : Lucas nous rappelle qu’il est brésilien et démontre que quand la pelouse n’est pas dégueu, les dribbles il sait faire.

45’+1 : C’est la mi-temps, le match pue la lose, je n’ai pas vraiment envie d’y croire mais les similitudes avec le match de Sochaux (classement de l’adversaire, terrain dégueu, Paris qui n’y arrive pas) sont tellement nombreuses et sont tellement bien vendu par Canal que ça va nous tomber au coin de la gueule.

46’ : Moment jalousie, envieux de son surnom, Glombard découpe Blaise la faucheuse. Atteint de cataracte sans doute, il soutient avec vigueur auprès de l’arbitre qu’il a joué le ballon.

48’ : Énorme ouverture d’un Verratti; beaucoup plus intéressant quand il s’inspire de Pirlo que de Keane, qui lance Zlatan, seul au monde devant et qui trompe Agassa d’une superbe frappe croisée. 23e but de la saison pour Ibra, la classe.

48’ : Match a priori sponsorisé par Afflelou, but refusé pour un hors jeu inexistant.

51’ : Percée de Matuidi sur le côté gauche, putain, la lose c’est quand on se rend compte que c’est lui le meilleur joueur offensif du jour.

57’ : ça pousse, ça pousse, côté Paris, ça résiste, ça résiste côté Reims.

59’ : Glombard, prouve encore une fois sa déficience visuelle, il ne voit pas la cheville de Pastore entre ses crampons et le ballon, rouge, une demi heure à 11 contre 10, ça devrait le faire.

60’ : Stéphane Guy a choisi son camp, après avoir commémorer le match de Sochaux pendant l’avant match et toute la première mi-temps, maintenant il ressert l’exploit de Rennes.

64’ : et merde, corner obtenu par Fortes, déviation de le tête de Fofanna au duel  avec un VdW qui ne saute pas, et but du polak au nom à coucher dehors ce qui semble de ne pas déranger Alex alors en pleine sieste.

66’ : Carlo est all-in, il met David et Jeremy sur le terrain pour multiplier les opportunités.

71’ : Long ballon de Beckham qui jusque là à foirer tout ce qu’il a entrepris, contrôle de Ibra qui décale Ménez, débordement de Armand, centre, reprise de Lavezzi, c’est à côté. Seul moment pour l’instant où ça a bien jouer en seconde mi temps… si bien sûr on met de côté le but refusé.

73’ : Quand ça veut pas, ça veut pas, même quand Agassa fait une bourde, Matuidi foire la reprise. Blaise, prouve encore une fois qu’il est le meilleur attaquant parisien du match, dommage que ce soit un récupérateur gaucher et qu’il tire du droit.

76’ : Kévin prend la place de Lucas, on se dirige vers 15 minutes d’attaque/défense, même si ça ressemble surtout à juste de la défense de Reims tant les attaques de Zlatan et compagnie ne ressemblent à rien.

79’ : Stat hipster du jour, c’est le 828e match pro de Beckham, parce que les comptes ronds c’est trop maintream.

89’ : Rien nada, que dalle, c’est toujours aussi chiant qu’un épisode de Derrick, sauf que maintenant, c’est aussi triste.

94’ : Corner de la dernière chance, Sirigu monte. Le corner est tellement mal tiré qu’il n’aura pas le temps de se foirer.

95’ : C’est fini, et ça fait chier, à force d’invoquer les esprits, Stéphane Guy nous a porté la poisse. Il se permet même de réécrire l’histoire en occultant volontairement le but refusé.  Un match de championnat commenté comme un match de coupe de France face à un petit poucet, c’est un peu déroutant.

 

Les notes

Sirigu (3/5) : Difficile de lui reprocher quoi que ce soit sur ce match, et v’la que je te fasse des arrêts, et v’la de la claquette. Il est impuissant sur le but, bien que s’il avait écouté Jérôme Alonzo et sa réco de mettre un joueur à chaque poteau, on aurait eu l’air un peu plus fins.

VdW (2/5) : Prestation bien terne de l’ami hollandais, comme pour s’excuser de son bon match de mercredi et dire que c’était un accident. Beaucoup de montées inutiles vu la qualité de ses centres, il laisse Diego passer Diego à 2 occasions sur son côté.

Alex (1/5) : C’est bien beau d’être grand et balèze, d’avoir un surnom qui en jette et de gagner des duels en mettant des tampons, mais si on pionce à chaque fois que l’adversaire joue un corne, on fout en l’air tout le travail effectué.

Sakho (3/5) : Match costaud de la part de Kirikou, il gagne la plupart de ses duels et n’a été réellement mis à défaut qu’une seule fois où il termine sur le cul suite à un rush de Fortes.

Armand (2/5) : Le gaillard n’a soit plus les jambes, soit pas le rythme nécessaire pour jouer à ce poste de latéral droit. A la fin du match, il porte plainte contre Fortes pour viol répété sur 90 minutes.

Verratti (3/5) : Occupe les cinq premières minutes du match à faire de la boucherie charcuterie, il se reprend bien par la suite et fait étalage de sa technique. Moins de dribbles inutiles qu’à l’accoutumée, il fait une belle passe décisive pour Ibra qui lui sera enlevée par l’arbitre de touche, chienne de vie.

Matuidi (4/5) : Il a été au four et au moulin, surtout en seconde période. Plus surprenant encore, il a été le joueur le plus dangereux offensivement. C’est à la fois admirable et inquiétant.

Pastore (2/5) : il était bien meilleur quand il avait sa barbe de clodo. Ces passes  et ses ouvertures ont eu la précision d’un bombardement de missile tomahawk sur l’irak. Il a le mérite de cavaler et de montrer de la bonne volonté sur le terrain.

Lucas (2/5) : il commence à gauche, sur la partie défoncée de la pelouse, et n’arrive logiquement à rien. Il est repositionné peu avant la pause à droite et montre de meilleures dispositions. Le tout reste pour autant très brouillon et hésitant. Reste qu’il refuse implacablement de cadrer la moindre frappe. Attention, il ne jouera pas toutes les semaines face à Nkoulou.

Lavezzi (1/5) : Il goinfre une grosse occasion et perdant son face à face contre Agassa. Et puis après, plus rien, il s’est complètement éteint. Un bon match de merde à l’image de celui de ses compagnons d’attaque, à oublier et vite.

Ibrahimovic (1/5) : Comme les autres, il n’a pas été bien inspiré devant. Preuve de son manque d’implication, le peu de véhémence lorsqu’il s’agit de protester sur le refus de son but alors qu’il gueule comme un goret quand il commet une vilaine faute.

 

Les remplaçants

Ménez (0/5) : Normalement, il aurait pu s’en tirer avec un joli « non noté », mais il m’a tellement gavé que la bulle est justifiée. Pas une passe correcte, pas un dribble réussi alors que c’est censé être sa force. Pendant toute la période où il a été sur le terrain, il n’a rien montré, à se demander s’il n’avait pas trop profité de la buvette tenue par la Veuve Cliquot.

Beckham (non noté) : il serait peut être judicieux parfois de refuser certaines manifestations organisées par les sponsors, juste histoire de parfaire sa condition, et peut être aussi d’être la risée du monde entier.

Gameiro (non noté) : on ne l’a pas beaucoup vu.

 

Les adversaires

Reims n’a pas refusé le jeu et a livré un joli match. Agassa a mis la colle sur les gants, Fortes a sans doute abusé du Red Bull et j’ai été surpris de l’activité de Signorino, que je croyais décédé.

L’arbitre

Tout le monde fait des erreurs, on rigole quand c’est pour nous, on pleure quand c’est contre nous. Ce soir on pleure, faut dire on a bien rigolé ces dernières semaines. Putain de karma.

 

Mercredi, place à Valence. Ça devrait logiquement bien se passer puisque le PSG est selon Leo bâtit pour l’Europe et pas pour la L1.

Retour de PLF pour l’académie de ce match.

Quant à moi, je live-twitterai le match. Enfin dès que j’aurai compris ces histoires de hashtags et trend-topics. Ce sera plein de mauvaise foi et de jugement à l’emporte-pièce. Bref, vous pourrez me suivre sur mon compte @interimaireHJ

Une petite pensée enfin pour Jérémy Clément dont l’opération menée par le  Dr Eysseric pour lui faire une nouvelle articulation de la jambe s’est bien passée.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Blaah dit :

    PLF n’est pas fait pour ce genre de match ?

  • Roland Gromerdier dit :

    Merci intérimaireHJ. Je déconseille les services du Dr Eyssreic personnellement, il parait qu’il se sent mal après chaque opération qu’il fait, ce qui ne fait pas très pro.

  • Rom1 dit :

    Non mais Stéphane Guy -_- Passe encore les imprécisions (les investisseurs japonais de Shanghai la série de Sirigu qui s’arrête à Sochaux (Bastia en réalité)) … mais bordel, avant même le match il démarre par ces salauds de parisiens qui s’arrêtent pas pour signer des autographes, il enchaine sur Ménez devait être titulaire (en quel honneur ?), un petit tacle sur les supporters parisiens parqués pour des conditions de sécurité, les frappes rémoises qui « partent bien » (au poteau de corner oui), les joueurs du PSG pas classe sur et en dehors du terrain et il finit par un « c’est plus facile sur les podiums que sur le terrain »… Reste plus qu’à signer Rooney pour espérer des commentaires positifs.

    Sinon Sylvain déjà en latéral gauche il a du mal mais si tu veux le mettre en latéral droit ça va devenir impossible.

  • Jean-Pierre Pétain dit :

    J’ose espérer qu’ils n’avaient pas enlevé leurs casques beat avant de refuser de signer les autographes.

    Sinon, qui est l’auteur de cette académie ? Qu’il signe bon sang.

  • DudU dit :

    Y’a moyen de l’embaucher l’intérimaire pour les matchs qu’on loupe ?

  • Rom1 dit :

    Y’a moyen de lui donner un nom aussi plutôt « qu’intérimaire » tel un vulgaire Benitez

  • H les colles dit :

    L’intérim est de meilleure qualité que notre match !

  • Sloubi dit :

    Stéphane Guy m’a fait vomir, puis je me suis dit que cela pouvais être pire, que ce match pouvait être sur France3 avec Guivarc’h aux commentaires. J’ai tenu comme ça.
    Le match était à chier, comme la pelouse. Le genre de match qui te fais dire que, si, les matchs truqués, en ligue 1 aussi ça existe. Sans déconner, entre le but refusé et les parisiens qui n’ont absolument rien essayé (Purée Lavezzi, ton tir à côté en face à face?!).
    Lucas devait avoir un compte à régler avec le supporter du siège 36D tellement ses frappes étaient millimétrées à 15 mètres au-dessus des buts.
    Sur le but, Alex est clairement un cas clinique de narcolepsie et en fait, s’il n’y avait pas eu de joueurs aux poteaux, Krychowiak (mot compte double) aurait été horsjeu(.net) et puis bon, Sirigu était là (il se fait fusiller le pauvre).
    Sinon, « oyé », « Derick », « un corne », « à foirer » et j’en passe… Faut se réveiller au niveau de la relecture! Mais bon intérim, on sens que tu n’as pas de supérieur à 130% dès le matin.
    La bise(anale, mais moins que le match)

  • Jean-Pierre Pétain dit :

    The interim one, comme disent les supporters de Chelsea.

    Je me suis masturbé sur les comms de Stéphane Guy. Son ultraviolence verbale était plus fort que Sega.

  • EvaristeG dit :

    « il laisse Diego passer Diego à 2 occasions sur son côté. »
    Hop, jolie prose.

Laissez un commentaire