à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Roma – Napoli (2-1) : La Napoli Académie livre ses notes

Lundi 20 mai 2013

Voilà, c’est fini. Nous concernant, le championnat d’Italie 2012-2013 était, de toute façon, déjà terminé depuis deux journées ; la deuxième place était assurée depuis cette victoire à Bologne, sur le score sans appel (bogoss) de 0-3. Par conséquent l’enjeu et la motivation n’étaient pas grands et ce, même s’il s’agissait d’un derby. Dans l’ensemble, la partie a été relativement équilibrée, et le match nul aurait été logique selon moi. Je n’ai pas ressenti une grande supériorité côté Giallorossi. Mais voir Cavani marquer et conforter son statut de capocannoniere, était déjà une satisfaction en soi, sachant en plus qu’il s’agissait très probablement du dernier match de l’Uruguayen, sous le maillot azzurro. De leur côté, les Romains terminent la saison sur une bonne note devant leur public, et enregistrent une victoire qui fait du bien au moral, avant d’affronter le rival laziale en finale de Coppa dimanche prochain. Il y avait donc des motifs de satisfaction pour tout le monde, et surtout on s’en fout. En revanche, ce qui est important, c’est que Walter Mazzarri l’entraîneur du Napoli, a annoncé son départ hier soir. Ira-t-il à l’Inter, au PSG, ou encore à l’Anzhi Makhatchkala ? Et surtout, qui le remplacera à Naples ? Les deux noms qui reviennent le plus souvent, sont ceux de Rafael Benitez et Roberto Mancini. Pour ne rien vous cacher, je préférerais le premier… Selon moi, son échec à l’Inter ne signifie rien ; pouvait-on imaginer tâche plus difficile, que de succéder à Mourinho à l’Inter Milan ? La situation devrait se décanter dans les prochains jours, d’ici là prions pour que les bonnes décisions soient prises. Car nous sommes dans une période charnière de l’histoire du club.

Les notes :

Rosati (2/5) : Il s’en va, et on le regrettera pas franchement. Auteur d’une belle parade en fin de première période, il est redevenu lui-même en deuxième période. Un gardien essentiellement mauvais, donc.

Rolando (2/5) : Mis sur le cul par Destro comme le premier défenseur rooky venu, il est fautif sur le deuxième but. D’ailleurs, il s’est vengé sur le même Destro, et a écopé d’un carton jaune pour lui avoir mis une balayette. Qui a gagné testa di cazzo ? Lui ou toi ?

Cannavaro (2/5) : Match très décevant de notre capitaine, le manque d’enjeu n’excuse pas tout. Trop souvent en retard, il n’a pas brillé dans la relance non plus. (Remplacé par Calaio : Qui n’aura donc jamais marqué avec Naples cette saison).

Britos (2/5) : Le meilleur défenseur en première période. Mais il a mal débuté la deuxième moitié (intervention sur le premier but?), et a vite été remplacé par Armero : Une fois n’est pas coutume, son entrée n’a pas été décisive.

Maggio (2/5) : Il a multiplié les efforts inutiles, n’étant pas capable de réaliser un centre correct. Même Daniel Congré pourrait lui donner des leçons à ce niveau là, c’est dire…

Dzemaili (3/5) : Encore beaucoup d’efforts, même s’il n’a pas toujours été heureux balle au pied.

Behrami (4/5) : Valon n’est pas un « dirty player », c’est un bon professionnel. Et l’arbitre, de toute façon, n’a pas beaucoup sifflé contre lui. Un des trois meilleurs joueurs de la saison selon moi, derrière Hamsik et Cavani.

Zuniga (3/5) : Trop d’imprécision dans les vingt-cinq derniers mètres, on aurait dit Christian Maggio. Mais du bon boulot défensivement parlant.

Hamsik (3/5) : Il n’a pas toujours fait les bons choix dans ses passes, préférant parfois le joueur marqué au joueur démarqué, ou recherchant des attaquants hors-jeu de plusieurs mètres… S’il porte parfois des lunettes, ce n’est donc pas pour le swag uniquement.

Pandev (non noté) : Le pauvre, il s’es blessé après sept minutes pour le dernier match de la saison. (Remplacé par El Kaddouri (2/5) : Nul à chier, mais vraiment).

Cavani (4/5) : Le premier joueur du Napoli, à succéder à Maradona au palmarès des meilleurs buteurs du championnat d’Italie. Encore une fois, il ne s’est pas cantonné à son rôle de buteur, mais s’est mis au service du collectif, en effectuant un pressing et des retours défensifs toujours bienvenus. Ce qui ne l’a pas empêché de marquer un but opportuniste en fin de match.

Diego Marulanda

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)

Laissez un commentaire