Roumanie – Turquie (0-2): le choc académique.

 

 

Après la victoire contre la Hongrie 3-0 à Bucarest, l’heure n’était pas à l’euphorie mais on était bien quand même. Une victoire ou un nul contre la Turquie et ça devait passer pour les barrages. Tout le monde s’accordait à dire que ce serait plus compliqué contre les Turcs avec papa Terim aux commandes mais quand même, les Turcs n’avaient pas gagné à l’extérieur en compétition officielle depuis 3 ans. Et ben c’était pour hier soir…

Piturca avait procédé à deux changements par rapport au match de vendredi. Un subi avec la suspension du meilleur joueur roumain actuel Bourceanu et l’autre choisi avec la mise sur le banc de Maxim. Cela nous donnait donc : Tatarusanu – Matel, Chiriches, Goian, Rat – Torje, Hoban, Pintilii, Tanase – Stancu, Marica.

Hop hop hop ! Coup de sifflet ! Qu’est ce qu’il raconte ce gars là sur mon pays. Comment ça on n’a pas gagné depuis 3 ans à l’extérieur. On a bien gagné à Kayseri contre l’Andorre jeudi. Et 5-0 en plus. Vous pensez que Kayseri est en Turquie ? Haha, quels naïfs vous êtes. Vous savez bien que tout ce qui est en dehors d’Istanbul est en dehors de la Turquie selon la fédération…à Kayseri personne n’avait un maillot de la Turquie ou un drapeau, ou bien même un chant !
Donc nous voilà ENCORE pour un match à l’extérieur, et cette fois-ci chez nos amis roumains. Popescu et Hagi accueillent notre Terim, nouveau patron technique, bien décidé à qualifier l’équipe et redonner du baume aux cœurs des Turcs, si fragilisé par la cigarette et les kebaps.

Terim a aligné l’équipe suivante : Volkan, Gokhan Gönul – Semih – Ömer – Caner, Gokhan Töre – Mehmet Topal – Selçuk Inan – Arda Turan, Umut Bulut – Burak Yilmaz. Un 4-4-2 plutôt classique avec le choix de Topal à la place de l’habituel Sahin.

 tur1

C’est beau un stade qui vit

Si la France avait un drapeau dans les Simpson, il serait comme ça.

 

LE MATCH

Le début de match est équilibré même si on sent que les Turcs savent mieux évoluer avec la gonfle.

Effectivement on commence plutôt pas mal la rencontre, même si on a subi une domination en début de partie. On profite pas mal des erreurs des roumains par contre.

5′ : Corner roumain. C’est renvoyé par la défense. Ca revient dans la surface. Caner laisse couler mais il n’a pas vu que Volkan s’en battait les couilles. Pintilii ne met pas en retrait et perd son duel. Putain.

5′: Ah oui j’avais oublié cette occase. Putain à ce moment-là, je me suis dit que cette défense était bien ridicule mais Pintilii a chié l’action.

9’ : Burak Yilmaz se retrouve seul face à Tata, qui l’effraye et gagne son duel.

9′ : Putain de merde que ça commence bien pour Burak. On est habitués à le voir rater neufs face-à-face avant de marquer en général. C’est bien que le premier arrive à la 9e minute.

14’ : Volkan boxe un ballon n’importe comment qui atterrit sur Tanase. Le milieu du Steaua esquisse une volée en lob parfaitement ajustée. Malheureusement Caner détourne le ballon sur sa ligne !

14′ : Volkan te fait une sortie de merde. Mon gars j’ai gueulé quand j’ai vu le ballon attérir sur un jaune, qui reprend super bien. L’anus se resserre pour limiter la douleur du but roumain mais Caner arrive et sauve sur la ligne. Ca m’a rappelé le match aller.

22’ : Sur un centre venu de la gauche, alors que personne ne défend, Burak Yilmaz profite du mauvais positionnement de Chiriches pour planter de la tête. 0-1

22′ : Ca fait un moment que l’on tient mieux le match et qu’on est dangeureux. Umut récupère et donne à Caner qui te fait un centre réussi pile sur Burak qui…MARQUE ENTRE DEUX JOUEURS. KESSKISSPASSE ? MES REPÈRES SONT CHAMBOULÉS. 0-1 !!!

 tur

Il avait démonté le CFR l’an dernier, il nous a encore fait mal hier, méchant Burak

Je pense qu’après quelques années d’études d’astronomie, je vais comprendre le rapport entre l’alignement des étoiles et ses buts qui ne sont pas du tout hasardeux finalement.

 tur4

Le couple buteur, avec ou sans la langue ?

En attendant les Grecs en barrages.

Les Turcs dominent assez largement au milieu sans réellement se créer d’occasions alors que les Roumains sont inexistants. Le 4-4-2 s’avère être un mauvais choix, d’autant plus que l’absence de Bourceanu au milieu se fait cruellement ressentir. Devant, Marica et Stancu se marchent sur les pieds sans avoir de ballons à exploiter.

La Turquie joue plutôt bien, le ballon tourne bien les joueurs sont en confiance malgré l’enjeu du match. Mon ami a plutôt raison même si je pense que les roumains font vraiment de grosses erreurs à base de passes directes à l’adversaire par exemple, ou de contre-attaques mal gérées.

1-0 à la mi-temps. Ça pourrait être pire. Piturca décide de faire rentrer deux milieux offensifs avec Popa et Maxim à la place de Torje et Marica. On retrouve le schéma de la Hongrie avec 3 milieux offensifs.

54’ : Voilà Bulut qui se retrouve seul face à Tata. L’ancien Toulousain perd également son duel. On est encore en vie !

54′ : Gokhan Töre te fait une percée pas persane mais perce-anal vers le centre de la surface roumaine, te file un ballon dorée à Umut Bulut. Même configuration que son 3ème but contre l’Andorre MAIS IL RATE CETTE FOIS DEG.

57’ : Enfin une belle action roumaine qui termine sur la tête de Stancu qui plante de la tête en lucarne ! Le stade chavire. Et ce con d’arbitre de touche signale hors-jeu. Il avait raison cependant.

57′ : Centre roumain du côté gauche. Super Volkan sort, puis se retire. L’anus se resserre encore une fois et je vois le ballon au fond des filets. Je me prépare à crier et insulter Volkan mais l’arbitre le sauve en sifflant horsjeu(.net). Faut vite planter le deuxième ça commence à cogner dans la poitrine là.

Les Roumains ont le ballon en cette seconde mi-temps, sans vraiment réussir à mettre à mal la défense turque.

Les Roumains ont bien le ballon, mais effectivement je ne sens pas le danger par contre envisager le danger me fait pâlir.

67’ : Sur un corner, Volkan se troue mais Chiriches ne trouve pas le cadre.

67′ : Je ne me souviens plus de cette action, mais la moindre des choses est d’accepter par politesse les cadeaux de Volkan…

69’ : Les Roumains arrivent dans la surface. Popa a le ballon à 16m mais son tir meurt sur le poteau…

69′ : Avec le nombre de fois où je serre l’anus dans ce match, je pense être prêt capable maintenant de couper des tuyau en métal avec.

Les 20 dernières minutes sont lassantes avec des attaques roumaines qui terminent toujours sur une bonne défense turque. Les offensifs roumains manquent un peu de créativité ce soir.

Nous tenons bien. Mais essayer de tenir est une erreur. Un but qui sort de nul part est vite arrivé. Putain faut marquer un deuxième vite ! VITE !

92’ : Enorme occase avec Goian de la tête ! Il se retrouve seul à 5m mais tire sur Volkan.

92′ : Putain c’était la fin. PUTAIN HEUREUSEMENT QUE VOLKAN ETAIT SUR SA LIGNE AU MILIEU LA OU UN GARDIEN NORMAL DOIT ÊTRE. JE ME RASSOIS DANS UN FOU RIRE NERVEUX.

95’ : Le calice jusqu’à l’Allier. Bien qu’Erding n’ait pas signé à Vichy, il me fait mal à mon petit cœur en marquant superbement du gauche. 0-2. Triste.

95′ : ERDING. Il reçoit le ballon à droite. Y’a quoi, un Roumain. Passement de jambe, décalage. Y’en a deux maintenant. Il contrôle. Y’en a trois. Et là, il se dit « ça suffit ». Enroulé du pied gauche qui passe entre les trois défenseurs, et le gardien, entre les poteaux. Tout se relâche, tout se détend. Le match est terminé. Et la qué-quête vers le Brésil continue. 0-2. Joie.

 

LES NOTES

Tatarusanu (4/5) : Honnêtement, il ne peut pas faire grand-chose sur les deux buts. Il a gagné deux duels en face-à-face avec Yilmaz et Bulut. Vraiment un grand gardien.

Matel (4/5) : Il est là le gamin et il tient la route ! Très bon défensivement alors qu’il avait Arda Turan en face, il a aussi amené offensivement pendant tout le match. Pas le genre de latéral à envoyer des sacoches devant.

Chiriches (1/5) : Ah Vlad, qu’est-ce que tu nous as fait ? T’aurais dû le savoir après ce premier dribble foiré au milieu de terrain à la 1ère minute qu’il fallait la jouer sobre ce soir. Il a été très décevant et s’est fait manger par Yilmaz. En position très douteuse sur le premier but.

Goian (3/5) : Et oui, qui l’eut cru ? C’est papy Goian qui a tenu la baraque hier soir. Lui, la sobriété, il sait ce que c’est. Mais au moins il a fait le taf derrière.

Rat (2/5) : Notre Patrice Evra à nous. Ça fait longtemps qu’il est plus au top mais y a rien derrière alors sur son aura… Un festival de mauvaises passes et un placement défensif approximatif.

Hoban (3/5) : J’ai pas envie de lui faire mal. Il a fait ce qu’il a pu dans une équipe à la ramasse.

Pintilii (3/5) : Sans Bourceanu, c’est un peu comme mamie sans son chien blanc. Il a couru dans tous les sens pendant 20 minutes avant de comprendre que cela ne servirait à rien. Fatigué.

Torje (2/5) : Il est pas venu défendre sur le premier but, il a pas passé beaucoup de dribbles sur son aile. Sorti à la 45è.

puis Popa (2/5) : Notre Pancrate à nous. Notre tout droit. Il a mis les œillères et a poussé le ballon à chaque fois, c’est jamais passé. Mais il a failli être le héros.

Stancu (3/5) : En 9 et demi, il sert à rien. Ils se sont marchés sur les pieds avec Marica en première. En 2è, seul devant, il a bien bougé. Mais bon, c’est loin d’être un cador.

Tanase (4/5) : Cristi a fait du Cristi. Le long de sa ligne, il a envoyé du dribble de virtuose, c’est passé à plusieurs reprises mais il n’y avait personne dans la surface. Et puis ce lob… Un esthète.

Marica (2/5) : Il méritait de rejouer vu son match contre la Hongrie. Mais il avait pas les cannes pour enchaîner deux matchs en 4 jours. Forcément, le mec a pas fait de prépa physique cet été.

puis Maxim (3/5) : J’ai eu du mal à comprendre sa non-titularisation. Le feu follet, l’accélérateur. Forcément pas mal de déchets mais il a amené cette vitesse qui faisait défaut pendant 45 minutes.

Piturca (3/5) : Le jeu en Roumanie, c’est de le détruire. Soyons honnêtes, il n’a pas une grande génération à disposition, surtout quand il te manque ton patron et que Chiriches te fait une merde. J’ai seulement été surpris de son choix du 442 mais bon…

 tur3

Un mec prévoyant, il est venu avec sa valise

LES NOTES

Volkan (2/5) :Les sorties hasardeuse. Les dégagements qui prennent 5 minutes, donc le flirt avec le carton rouge (et il en est capable). Pas d’arrêts exceptionnels à faire ce soir. Tant mieux.

Gokhan Gönül (3/5) : Il a perdu pas mal de ces duels en défense. Mais véritable piston. Il montait fréquemment pour soutenir les ailes. En fin de match il avait du mal à redescendre et ça créait des occasions adverses tout de même.

Semih (3/5) : Bien présent dans les duels. Pas mal de sang froid et bonne relance derrière. Nos défenseurs ont la fâcheuse tendance à jouer avec le gardien. Pas ce soir.

Omer (3/5) : Performace similaire à son collège Semih. Même si les deux étaient absents sur les corners le boulot a été plutôt bien fait.

Caner (4/5) : Super centre qui amène le premier but. Bien actif sur son côté, il montait moins que Gokhan mais était souvent présent dans les phases de construction offensives.

Gokhan Töre (4/5) : Il a bien travaillé. Assez actif sur son côté et même l’opposé, il a pas mal taquiné les Roumains. Bonne performance physique, il ne s’arrêtait jamais.

Mehmet Topal (3/5) : Présent défensivement et offensivement. Il participe plus à la phase offensive habituellement mais il a laissé Selçuk le faire.

Selçuk Inan (3/5) : Solide, mais en -dessous de ses qualités ce soir. Où sont tes longs ballons précis derrière la défense ? Tu les gardes pour la Hollande ? Moi, ça me va.

Arda Turan (4/5) : Le plus solide de l’équipe. Il a l’expérience, il sait faire. Il sait tenir le ballon dans le camp adverse et te délivre de bonnes passes. Recule rarement et ça c’est bon.

Umut Bulut (3/5) : Fatih Terim avait monté sa note FIFA à 109 contre l’Andorre. Aujourd’hui il a désactivé le cheat, c’était trop grillé. Il nous a bien aidé sur les ballons aériens en les redescendant.

Burak Yilmaz (4/5) : L’alignement de Venus et de Saturne sur l’axe au cinquième meridional au temps t_0 distendu par la poussée electronique provoquée par la rotation des astéroïdes et des satellites de Saturne sont la raison de cette note.

Erding (5/5) : Je rentre en jeu, il reste dix minutes. Et je te marque un vrai but d’attaquant. Putain c’est parfait ! Dire que certains ne marquent pas depuis 1000 minutes. Erding est simplement 100 fois plus efficace, et c’est la science qui le dit. Il a aussi une carte d’identité française.

 

ET MAINTENANT ?

Comme dirait Gainsbourg, que j’aime écouter dans ces moments-là : « Mes illusions donnent sur la cour, des horizons j’en ai pas lourd… »

Avant ce match, le Brésil ou du moins les barrages nous tendaient les bras. Maintenant, on se retrouve 3è ex-aequo. La Hongrie est 2è avec 14 points et on est 3è avec la Turquie en comptant 13 points. Il reste deux matchs mais on compte un allié de poids : les Pays-Bas. En effet, les Néerlandais doivent encore jouer contre la Hongrie (à domicile) et la Turquie (à l’extérieur). Les Néerlandais sont déjà qualifiés mais on peut espérer qu’ils accrochent nos deux adversaires. Dans ce cas, il nous faudra malgré tout gagner nos deux derniers matchs contre Andorre et l’Estonie.

On a plus notre destin entre nos mains mais il est raisonnable de penser qu’on a encore quelques chances. Le Turquie – Pays-Bas sera sans doute décisif ! Je compte sur Rhinit pour nous aider dans notre quête du sable fin du Brésil.

Il nous reste aussi deux matchs à jouer. L’un à l’extérieur contre l’Estonie qui a tenu en échec les Pays-Bas, et l’autre à domicile contre les Pays-Bas. Putain que ça va donner lors de ce match ! Enfin il faut déjà battre l’Estonie d’abord. L’arrivée de Terim a redonné une bonne dynamique, aussi bien à l’équipe qu’aux supporters, en vue d’une qualification. Le pays commence à y croire, et moi le premier. Si on bat l’Estonie, je pense qu’on aura toutes nos chances contre le gouda. Nous savons jouer contre les grandes équipes lors de grands enjeux, surtout à domicile. Alors que je pensais le dossier Brésil 2014 rangé, le revoilà ouvert et peut-être jusque l’été. Rendez-vous en octobre pour la conclusion ! Et bon courage aux Roumains.

Tristan Trasca & Hakan Direktendöndü.

 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 Comments

  1. J’ai pas vu le match mais Tatarusanu s’est fait pourrir dans la presse, Multescu, l’entraineur du Dinamo le designant responsable sur le premier but. Mais bon, comme c’est un gros connard (formé au Steaua, il fait sa carrière au Dinamo comme une petite pute), j’y crois pas trop.

    Sinon bel acad’ à 4 mains, merci messieurs.

  2. Que d’émotion, c’est plus un fantasme qu’un rêve qui se réalise !

    Ca me surprendrait bien de voir la Turquie faire mieux qu’un nul face aux Pays-Bas, qui est quand même la machine de guerre par excellence en phase de poule. Mais bon le football n’est pas une science exacte n’est ce pas!

  3. Multescu a de la merde dans les yeux.

    Keseru n’était pas dans le groupe. Il est loin dans la hiérarchie des attaquants et finalement assez peu connu au pays. Ca devrait changer s’il fait une bonne saison en L1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *