SRFC / PSG (2-3) – LA PORTE DE SAINT-CLOUD N’AIME PAS LA BAGARRE

Au nom du Prince, de Nass, et du Saint Unaï, je vous salue amis parisiens, et autres provinciaux.

DEVEZH MAT DEOC’H!

Dans l’épisode précédent, notre cher Georges n’était pas très chaud, alors il nous offre un cours de géopolitique du sud de la France.

Bon, nos amis rennais ont enfin trouvé un peu d’amour propre, et il était temps, parce que ça faisait chier de les voir prendre des gifles à chaque fois, mais on les aime bien, alors on leur pardonne les tacles en l’honneur de Kader Mangane.

Quand à nous, ben c’est une demi-finale de coupe mine de rien, et vu qu’Unaï le Grand connaît les valeurs sûres, on minimise les risques pour ce quatrième volet en mois du PSG vs la Bretagne (oui, j’ai un doute pour Nantes, et personne n’est capable de me dire si c’est en Bretagne ou pas).

Plus sérieusement, Nantes c’est en Bretagne ou pas ?

Sinon, Lucas nous a quitté, on a tous ce gars avec qui on bosse, on ne sait à quoi il sert, on n’est pas sûr qu’il soit qualifié, et on se pose sérieusement la question parfois. Mais il est toujours présent pour prendre un café, fumer une clope (ou autre chose), et te soutenir quand tu fais semblant de bosser. Champion mon frère.

Lucas Moura Psg GIF by Paris Saint-Germain - Find & Share on GIPHY


La mètch :


Sont tendus les Rennais, et ils attaquent le match avec les crampons bien aiguisés, le treillis bien ajusté, et l’envie de contrer. Les Bretons en veulent, foutent des coups sur Neyney. Sabri a dû leur faire découvrir le café, sans tenir compte des effets secondaires de la surexcitation : beaucoup de courses, d’opportunités sur contres, mais la finition d’un Kezman.

L’heure de la leçon arrive, et elle arrive de notre ami belge, qui n’aime pas la simplicité, le but de merde, quitte à savourer la rareté d’un but de défenseur, autant marquer le coup avec classe : une petite reprise de volée comme il les aime tant, qu’il dépose dans le filet (24’). Thomas est un homme de goût, un homme serein, et son chef d’œuvre calme de suite les Rennais, place aux longues conservations de balles pour finir la mi-temps.

Le retour des vestiaires est une répétition de l’acte 1, Rennes est chaud, mais ne conclut pas, alors Marquinhos monte son bouc pour un but de renard que Cavani applaudit, avant que Lo Celso (le tuteur de Lass) n’inscrive son premier but pour le plus beau club du monde.

Et là, ça devient intéressant, des fautes, des tacles d’agriculteurs, Mbappé dégoupille, Neyney passe en mode salope et n’en a plus rien à foutre du match, Rabiot est remplacé, donc on se chie dessus, et on prend 2 buts pour une gestion de fin de match digne de Liverpool.

Bref, l’essentiel est la qualification pour soulever encore une fois la coupe Thiriez.

Les notes :

  • TRAPP (2): T’es pas mauvais, t’as fait de belles parades, certaines décisive, mais on t’attend quand l’équipe en chie, oui oui, même si c’est que Rennes en face.
  • MEUNIER (3): Un nouveau but Puskas pour l’ami belge, brillant devant, plus en dedans derrière, un peu comme Alves, avec plus de vélocité et moins de blabla.
  • MARQUINHOS (3): Ça lui va pas mal le brassard n’empêche, un petit but pour célébrer le départ de Lucas, ouais on a tous vu qu’il simulait ses pleurs.
  • KIMPEMBE (2): Cannibale, se loupe sur un marquage qui offre un but, premier dans les embrouilles en fin de match, sa croissance se passe bien merci.
  • YURI (2): Le Yuri qu’on aime, qui envoie des tacles bizarres, qui est à fond, toujours à fond, mais c’est limité.
  • RABIOT (3): Une mi-temps en sentinelle, l’autre aux 4 coins du terrain, le Duc se porte bien, et il n’a pas finit de piétiner ton milieu de terrain préféré. Catalyseur de l’équipe, ses matchs influent énormément sur le niveau de l’équipe.
  • VERRATTI (3): Il était pas mauvais, et encore meilleurs à 10 contre 11, enfin dès que ça s’embrouillait partout quoi.
  • PASTORE (1): S’est accordé avec le Pastore rennais pour ne servir à rien, et sortir à la mi-temps.
  • NEYMAR (NBA): Des gestes fous, un peu de provoc, le facteur n’importe quoi de l’équipe, JR SMITH
  • DI MARIA (3): Il court partout, est juste techniquement, compense le non-boulot des autres si besoin, il aura tout tenté pour partir cet hiver.
  • MBAPPE (ZI): Un rouge, une petite punchline face caméra, IbraMbappé
  • LASS (NN): Bon, ben il est là, on va attendre de savoir pourquoi, si ce n’est faire chier les suppôts de Blaah.
  • NKUNKU (NN): Chouchou
  • LO CELSO (NN): Le boulot d’un Mascherano, avec les pieds d’un Pastore.

PS: j’ai oublié de vous proposer la compo originale:

srfc/psg

PAPUS

Papus Camarade

2 Comments

  1. Le PSG c’est des tocards.

    tocard \t?.ka?\ masculin. Familier (pardon), Injurieux (désolé), Personne de peu de valeur, sans attrait physique ou intellectuel. « Il me fait de l’œil, il ne doute de rien, ce tocard. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.