West Bromwich – Liverpool (0-1) : La Reds Academy livre ses notes

Justice for the 96

Je ne peux commencer décemment cette academy sans remercier SFR Sport grâce à qui je n’ai jamais regardé autant de stream russes de grande qualité, et le cas échéant, des replays des matchs commentés dans la langue de Tolstoï. Merci les gars, sans vous je ne maîtriserais pas les rudiments de cette langue. Zubrowka sur vous ! (Mais vous n’aurez pas mon pognon).

Bon, on ne va pas y aller par quatre chemins qui mènent à Rome pour se raconter des salades. Liverpool fait plutôt une bonne saison. On est à moins de 10 points du leader, on a torché tout ce qui touche de près ou de loin au Top 6, et désormais on arrive même à avoir assez de discipline pour aller gagner à Stoke et à West Bromwich Albion. Non franchement, à l’exception de tous les pitoyables matchs des mois de janvier, février et mars où on a été la pire équipe d’Angleterre et de Navarre en empilant les matchs de merlans frits sous perturbateurs endocriniens, on fait une sacrément bonne saison. Je me comprends.

Comme d’hab, on s’est déplacé à West Brom en serrant les fesses. On s’attendait à prendre 5 buts sur corner, 4 sur touche longue et 8 sur des coups francs excentrés déviés de la tête, cafouillés, digérés, ruminés, contrés, un café, l’addition. Merci et bonne fin de journée, merci de libérer la place.

Et bien figurez-vous que non, on a tenu le coup. L’arbitre a même sifflé une faute d’anti-jeu sur le gardien sur un coup de pied arrêté. En Angleterre ça se siffle aussi maintenant. Si à la 26e minute, vérifiez. Liverpool a été bien organisé et s’est créé de belles occasions en contre-attaque tout le match. Si Coutinho et Firmino sont un peu plus précis on finit avec un 0-3 flatteur. Alors là où ça devient fou, il faut le dire, c’est qu’on a même marqué sur coup de pied arrêté. Un but avec une déviation décisive de Lucas Leiva, alors autant le dire franchement, c’est la fête du string.

Comme si ça ne suffisait pas à notre bonheur, il faut saluer le match très solide de Simon Mignolet dans les buts qui a assuré sur tous les ballons aériens et les 2 minutes de jeu alberto-morenesques d’Alberto Moreno, confortant les fans de Liverpool dans des habitudes qu’il ne faudrait quand même pas perdre.

THE LOCAL HEROES

Mignolet (5/5) Over the top of the pop. Je commence à m’habituer à ses dégagements au poing. La parade qui va bien aussi à 20 minutes de la fin.

Clyne (2/5) Bien bloqué dans son couloir, comme un Syrien dans un aéroport souhaitant s’envoler vers les Etats-Unis.

Matip – Lovren (3/5) Quand on a pas grand chose à dire sur eux c’est plutôt rassurant. Au fait, quelqu’un a une explication quant à la longueur des bras de Matip ?

Milner (3/5) Il a retrouvé ses jambes de début de saison. Mais cette occasion gâchée… Arf, tu dois le tuer ce match et nous rappeler que tu peux marquer autrement que sur penalty.

Lucas Leiva (3/5) Dépanne honorablement à son poste de prédilection. Sa tête de gentil lui sert à ne jamais se faire expulser et accessoirement à offrir le but de la victoire à Firmino.

Can (4/5) Ça ressemble enfin à quelque chose sur la durée. Concentré du début à la fin avec une bonne attitude. Ah il le veut son nouveau contrat !

Wijnaldum (3/5) Il pue le football ce garçon. Indispensable relais de notre milieu de terrain. Notre nouvel homme à tout faire, les gros tacles rageurs en moins.

Origi (3/5) Bien gamin, de la percussion, de l’intelligence pour garder le ballon et faire remonter le bloc. Petit Divock peut devenir grand.

Coutinho (4/5) Oh c’est bon ça. Les prises de balles, les feintes, les crochets. Il n’a manqué qu’un but, ou au moins une frappe cadrée. He’s back baby.

Firmino (4/5) Il semble enfin libéré. Délivré de ses pépins physiques, il a été généreux dans les efforts et il fait la différence sur une action. Le buteur qui nous a tellement manqué début 2017. Ah merde il était là.

Sturridge (!) et Alberto Moreno sont entrés en jeu aussi. Et ouais, sans déconner.

Je ne terminerais pas cette academy sans remercier SFR Sport qui a diffusé le magnifique et poignant documentaire sur la tragédie d’Hillsborough. Nos pensées pour les familles, dont on ne peut qu’effleurer les souffrances. Notre admiration pour leur incroyable combat pour la vérité. La justice triomphera. Justice for the 96.

JustWide

JustWide

Honnête artisan à la Reds Academy. Horsjeu.net m'a donné la vie, et me bourre le cul depuis ce jour.

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *