Notre Footballologue analyse Grèce X Allemagne (2-4)

La phalange…

…grecque ploie dans sa zone rouge et se déploie par la gauche où l’absence de Karagounis contrarie la relance. Incapables d’échapper au « forcing total » teuton, les hellènes cèdent à droite (1ère, 4ème) comme à gauche (6ème) avant d’atteindre le camp adverse grâce à…une touche (7ème, Samaras pour frappe forcée de Makos aux 25 mètres.) Indicateur de santé du système, Samaras prend un carton jaune (13ème) avant de profiter du décrochage de Salpingidis pour la première relance construire grecque (13ème.) De gauche (18ème) comme de droite (19ème), les solutions de relance sont rejetées par l’Allemagne et, devant l’intransigeance de Neuer (27ème, 31ème), la Grèce comprend qu’il n’y pas d’alternative.

  

Génération réunifiée…

…par le marché, le groupe de Löw intériorise tant la contrainte qu’aucune phalange, fut-elle grecque, ne l’émeut. « Forcing total » en écho au jeu catalan, le dispositif « MDK » proposé par la mannschaft détruit la formation adverse en asphyxiant sa relance à la racine. Özil discuté, le stratège allemand lui offre une nouvelle escouade offensive et dévoile ses richesses. Crosses en guise de jambes, Reus-Schurle font admirer une conduite de balle aussi explosive que hautaine sous la baguette d’un Schweinsteiger soulagé. Blessé, défait, le générateur bavarois a des ratés compensées – en partie – par Khedira. Déjà aperçue avec le Real et durant les poules, le passage de Özil dans un couloir fonctionne dès lors comme un moteur alternatif. La relance allemand se fait alors latérale et directe, Boateng-Reus-Özil suivant la craie tandis que Khedira ou Schweinsteiger ferment le chemin du retour. A destination, les allemands placent des combinaisons d’entraînement avec comme particularité la présence de Reus ou Schurle aux côtés de Klöse. Plus joueur que Gomez, le buteur de la Lazio stimule Özil tant et si bien que le duo anime les offensives sans requérir le soutien de Khedira ou Schweinsteiger. Inefficace après une demi heure, le dispositif appelle alors ses deux ingénieurs système. Schweinsteiger dirige le siège, balade Özil de droite à gauche et glisse une dose de patience dans la construction tandis que Khedira gicle à la finition (35ème, arrêt de Sifakis) et que, capitaine, Lahm s’en mêle: 0-1, frappe 20 mètres, 38ème. Preuve de maîtrise, l’ouverture du score déclenche la remise à zéro d’un système en 4231 sans permutation ni latéraux au-delà de la médiane et reposant sur ses jeunes aristocrates de couloir (Schurle, 43ème, 45ème.)

 

Spartes…

…berceau de la Démocratie Libérale américaine, Fernando Santos entrent Fotakis-Gekas (pour Tzavellas-Ninis), déplace Salpingidis à droite devant Maniatis tandis que Torrosidis passe à gauche et sonne l’ordalie. Au rythme de ces contres favorables nommés « puissance », Mokas déboule côté gauche (49ème) en réponse aux occasions de Schurle et Klöse (46ème, 47ème) et Samaras répète le contre avec Gekas (52ème) avant de couper un centre de Salpingidis: 1-1, 54ème. Oubliant ses coéquipiers, Gekas gâche l’ultime contre côté gauche (62ème) de grecs déjà vaincus par un mouvement tout en patience sanctionné par une giclette de Khedira: 1-2, 60ème. Ressuscité, Socrates offre le coup-franc que Özil dépose sur le crâne de Klöse (1-3, 66ème) et paie sa tournée de cigüe pendant que les amants allemands goûtent à la gamelle de Reus (1-4, 73ème.) Fils de la parenthèse enchantée, Löw sépare le couple et oblige Özil, d’abord réfractaire (percée solitaire, 80ème), à faire paire avec Gomez (84ème.) Hummels se refusant à Samaras (84ème), Boateng se sacrifie pour humaniser la Realpolitik d’un penalty transformé par Salpingidis: 2-4, 87ème. TINA l’emporte sur Athena et le capitalisme rhénan peut désormais prétendre faire civilisation.

L'ancien

2 Comments

  1. J’ai vu et entendu le match sur TF1, je voulais savoir si la Grèce a porté réclamation. Parce que il me semble que l’Allemagne a procédé à plus que les 3 changements réglementaires.

    Si on compte les deux changement opéré dès l’entame de la mi-temps:
    – Réhousse remplacé par Reuille-se
    – Ce voleur de Chourre-le remplacé par le multirécidiviste Chourre-les.

    Puis si on rajoute les changements en cours de jeu:
    – Donc Chourre-les qui n’aura joué que 20 minute sorti au profit de Mulaire
    – Reuille-se et Klose qui laissent leurs places à Götzé et Gomez…

    En tout ça fait 5 changement, bizarre qu’il n’y ait pas eu de réclamation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.