Heart of Midlothian – Partick Thistle (1-1) : La Cœur Battant Academy a la gueule de bois.

Take your heart into your hand
Always

*Tousse* Oh putain, il est quelle heure là ? 18h du matin ? Ah quand même. Bordel on est déjà lundi ? Je savais que je n’aurai pas du picoler autant. Faut dire qu’on avait de quoi faire la fête. On retrouvait enfin notre bon vieux stade : Tynecastle. Après des mois de retards, la nouvelle Main Stand était enfin ouverte au public. Du moins, il a fallu attendre la veille au soir pour que le certificat de sécurité soit délivré par les autorités compétentes. L’affluence était tellement forte que le coup d’envoi a été retardé de 15 minutes pour laisser rentrer les gens dans les tribunes. Personnellement j’avais attaqué l’apéro très tôt. Champomy, Wati Bulle, tout y est passé.
Je savais que je n’aurai pas du faire de mélange, ça ne me réussit pas. Je suis en vrac, j’ai la bouche pâteuse. Et puis en plus le match était naze. On recevait Partick Thistle, super pour l’inauguration. Il a mis quoi comme team l’autre pignouf ?

11 de départ :

Retour d’Arnaud Djoum, ça fait plaisir, pas de Souttar, blessé, mais bon, il était pas ouf donc ça va. Milinkovic titulaire plaisir. Walker sur le banc.

 

Le résumé du match :

Comme toutes les autres rencontres contre des équipes en bois, on domine. Mais malheureusement, il nous manque des actions franches. On a eu une frappe de Lafferty qui passe proche du poteau, mais sinon, pas de quoi nous faire lever un œil. Par contre, sortez vos boitiers, c’est l’heure du code de la route :

Vous êtes Aaron Hughes, entouré en rouge, que faîtes-vous ?

A : Contrôle, maîtrise, relance au poil.
B : Chandelle, dégueulasse, mais pas trop de risques.
C : En touche, sans risques, le bloc se replace.
D : Contrôle foiré, attaquant qui part seul, slip souillé.

Ne rangez pas vos boitiers, nouvelle question :

Vous êtes Miles Storey, entouré en jaune, que faîtes-vous ?

A : Frappe croisée, but, superbe, 0-1.
B : Balle piquée, geste magnifique, 0-1.
C : Frappe croisée dégueulasse. On dirait Fred Piquionne à l’OL
D : Frappe sur le gardien. Classique.

En effet, sa frappe était daubée, 0-0 à la mi-temps. Je me sers un Pepsi®. D’ailleurs, je suis team Pepsi®. Alors rangez votre Coca-Cola® bien profondément. Deuxième mi-temps nulle. Le coma du dimanche après-midi. Et soudain, surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Gonçalves contre tout chacaux, le Portugais contre tous guerriers. Il reçoit la balle sur la gauche de la surface, il revient pied droit, frappe enroulée, but. Copie conforme de celui marqué contre Kilmarnock, sans la lucarne. Mais ça fait plaisir, les tribunes exultent, je lève le bras pour célébrer, et me servir un ice-Tea, 1-0 Hearts.
82e, Craig Levein sort nos deux attaquants pour faire rentrer Cole Stockton, attaquant de pointe et Jamie Walker, ailier. On passe donc en 4-3-3, le temps de prendre un but 3 minutes plus tard. Coup franc sur la gauche, c’est mal défendu, Kris Doolan qui passait par là, marque son premier but en championnat depuis le 26 aout dernier. Premier tir cadré du match pour Partick Thistle. Qui a remplacé mon match par une partie de Football Manager 2018 ? Ah c’est le vrai match ? Bah niquez vous alors.

Les notes des joueurs :

Jon McLaughlin (3/5) : Pas inquiété du match, fusillé sur le but. J’ai l’impression d’écrire ça souvent.

Michael Smith (2/5) : Bien mieux que contre Kilmarnock. En même temps, il était passé à coté de sa rencontre.

Christophe Berra (2+/5) : Je lui mets un + parce qu’il a été meilleur que son collègue.

Aaron Hughes (2-/5) : Ce contrôle raté en première période, du grand art.

Jamie Brandon (3/5) : #FormidableAcadémie #DeuxièmeAcadémiedEurope. Superbe match du jeune latéral. Des montées incisives, peut être un peu moins bon défensivement, mais dans le global, bonne prestation.

Don Cowie (2/5) : L’expérience à du bon quand même. Heureux d’avoir un milieu plus solide.

Ross Callachan (2-/5) : L’euphorie est retombée, on sent que l’écart de division entre Raith (D3) et nous se fait de plus en plus voir. Dommage.

Arnaud Djoum (3/5) : Welcome Back Arnaud ! Il va nous apporter tellement de points positifs dans la construction et la vision du jeu. S’il a son niveau du Cameroun 2016, il va être la clé de voute.

David Milinkovic (2+/5) : Il a tenté, il a provoqué, il s’est bougé, et c’est superbe. Walker/Milinkovic sur les ailes d’un 4-3-3 dans les prochaines journées ça serait splendide.

Esmaël Goncalves (1 puis 4/5) : Match Ismaesque. On ne le voit pas, il bouge mais c’est pas ouf, et puis l’éclair, l’étincelle. Donc on va glorifier le prête-plume.

Kyle Lafferty (2/5) : Mieux pour Kyle le joueur de flute. Mais on attend qu’il marque pour se relancer et se remettre le moral au top.

Les remplaçants :

Cole Stockton & Jamie Walker: Rentrés à la 82e. Voilà.

Aidan Keena : Rentré à la 88e pour essayer de marquer un but. Jeune de 18 ans qui performe bien avec les U20. J’espère qu’on le verra plus dans les prochaines journées.

Malaury Martin : #FreeTheMartin même si il est encore blessé malheureusement. Retour d’ici 2-3 semaines. Pile quand je vais débarquer à Edinbra. Parfait.

Des enseignements à tirer ?

Bon, heureux d’avoir Tynecastle. Déjà on ne perd pas, et puis c’est notre stade. Deuxièmement, au lieu de pleurer sur un hors-jeu et une main sur le but de Partick, arrête d’être un putain de frileux Craig. C’est casse couilles d’avoir un équipe solide sur le papier et qui se chie dessus à chaque fois. Je sais que t’attend janvier pour te renforcer, j’espère que tu te planteras pas.
Ps : Si tu signes Niall McGinn gratuitement, tu marqueras des gros points.
Troisièmement, on a dévoilé nos résultats financiers. Si tu es la personne qui a donné £2.5M au club, sache que tu peux faire de moi ta chose. Grâce à toi on est clairement en positif malgré la rénovation et la construction de notre nouvelle tribune. The future is Maroon.

N’hésite pas à claquer un follow sur twitter auprès de @HMFC_France @ScottishFR ou @Tololkian si t’aimes le Snooker. Mais j’en doute.

Patrick Kiss-Mambo

7 Comments

  1. Vivre en Ecosse sans boire d’alcool c’est comme vivre en Lorraine sans déprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *