Juve – Napoli (0-1) La Bianconero Académie aurait aimé voir un match de football.

Salut les zèbres,

 

La Bianconero Académie dilette un peu ces temps-ci, vous ne trouvez pas ? Faut dire que souvent, les jeunes joueurs qui effectuent leur première saison en pro en chient un peu vers la fin. Et ben figurez-vous que c’est pareil pour les académiciens. Ou pour les feignants je sais plus trop. Par contre je néologue toujours, dans l’espoir de percer à l’Académie Française. Pas l’excellente version de chez nous, mais plutôt celle qui sent l’urine et l’escarre. Trêve de fluides et d’odeurs de mort, parlons de ce match capital comptant pour la 34e journée. Les méchants partenopei viennent pour entretenir l’espoir. En cas de victoire, ils reviendraient à un point. Ce qui multiplierait par deux le nombre de machines de sous-vêtements dans la casa Bettégras jusqu’à la fin de la saison. En cas de victoire bianconera, on aurait sept points d’avance à quatre journées de la fin. On pourrait donc quasiment porter le même slip jusqu’au 20 mai. Enfin, faut vite le dire. On joue quand même l’Inter et la Roma.

 

LE MOT DU VIL

L’étau s’est refermé. Je suis désormais prisonnier. Sûrement condamné d’ailleurs. Ceux qui jadis étaient mes frères me retiennent dans ce qui s’apparente plus à une des salles de la Fistinière™ qu’à une salle d’interrogatoire du 36. Je suis déshydraté, et la pisse d’âne à 11° qu’ils m’accordent me file la nausée. Ils appellent ça la  »JustBraü », un savant mélange de bière, de penthotal et de fluides corporels variés mis au point par un ancien de la Reds Academy. Puis ils disent que c’est  »à la limite du zythologiquement correct », et ils se marrent. Je sais pas combien de temps s’est écoulé depuis que le Paysan Breton m’a assommé et chargé dans son tracteur. Quelques heures ? Quelques jours ? J’aurais mieux fait de signer chez Trombino tiens. Leur approche disruptive, les Pepsi football stories… Bon j’aurais été auto-entrepreneur, j’aurais dû dormir dans ma voiture en mangeant des sandwiches triangle, mais j’aurais fait partie d’une grande famille et d’une aventure formidable qui… Putain, la JustBraü me fait perdre pied. Costaud le bordel.

1 point d’avance ?

Tristesse ?

Je ne comprends pas la question.

Mission possible?

Ces phrases sont diffusées volume à fond dans ma cellule. Le Napoli aurait-il gagné ? Le VIL essaie peut-être de me faire passer un message pour me sortir de là… Où alors non ? Un coup derrière la tête met fin à mon interrogation…

 

LA COMPO DE MAX

 

Le 11 qu’on l’aime bien et même qu’il a un mec qui s’appelle Bénédicte dedans.

 

LA PARTITA

Qu’il est difficile d’être le Roi de la France… Mais ce qui est au moins autant difficile, c’est de faire le résumé d’un match de football quand une seule équipe sur les deux a pratiqué le sport susnommé. Par où commencer ? On a été affligeants dans tellement de compartiments du jeu, ça m’a procuré autant de plaisir qu’un coup-franc dans les burnes. Enfin, je crois qu’on peut dire que la blessure de Giorgio a pas été une aubaine. Remplacé dès la 11e par le Suisse que tout le monde aime détester, j’ai nommé Lichtsteiner. On peut dire que ça pose les fondations d’un bon match de merde. Alors oui, on pourra regretter le poteau sur le coup-franc de Pjanic à la 18e, et la reprise Ocamposienne de Pipita dans la foulée. On pourra aussi regretter que les nombreux arrêts de Gigi n’aient servi à rien. Le mec n’aura pas fait ses quarante ans ce soir. Il ne peut strictement rien sur le boulet de canon de Koulibaly (imaginez ici une vanne impliquant Didier Deschamps et le Sénégal) (0-1, 90e).

Je sais que je suis pas sensé trop parler des méchants, mais ils ont réussi leur coup et je crois qu’il faut leur reconnaître ça. En pressant haut et en forçant la Juve à relancer à la zob, ils ont sevré Higuain de ballon (19 ballons touchés, ça pique le cul quand même) et fait disparaître Dybala (16 ballons, ça pique tellement le cul que ça fait des trous dans le slip). Je sais bien que le foot n’est pas un sport de statistiques mais celles-ci sont assez évocatrices. Jorginho qui fait un match de président du MEDEF pissant inlassablement à la gueule des ouvriers, du genre qui ferait passer Pierrot Gattaz pour Nathalie Arthaud.

Mais ne soyez pas dupes. Ce n’est pas tant le Napoli qui a été très bon. C’est surtout la Juve qui a été nulle à chier.

Koulibaly qui chie sur la Juve, une allégorie.

 

N’oublions pas que le calendrier est tout sauf clément. Un déplacement à Milan pour y affronter l’Inter, un autre à Rome pour y jouer la Roma… N’y allons pas par quatre chemins, ça pue. Oui on est maîtres de notre destin. Mais je sens bien qu’il va venir nous enculer dans notre sommeil le destin. Et il va pas s’enduire amoureusement le bout de lubrifiant. Oh non, n’y comptez pas. La fin de cycle tant redoutée semble plus que jamais là. Si on accroche un miraculeux septième scudetto d’affilée, ce sera vraiment pas mérité. Attention, je m’en branle comme un adolescent qui trouve la VHS de Détective Porno chez tonton une après-midi du mois d’août où il est complètement seul hein. Si on est champions, je ressortirai l’arrogance que j’ai rangé au placard depuis un moment et j’irai la tartiner à la face du monde avec plaisir. Mais j’en reste pas moins lucide. On ne mérite rien. Si on parle de la qualité de l’équipe, on est très loin du compte si on y regarde de plus près. Et je suis pas sûr que les problèmes se résolvent cet été. Soyons réalistes, on allait pas rester tout en haut éternellement. On le sera donc encore peut-être cette saison, même si ça va être compliqué. Mais on va rentrer dans le rang et laisser les autres un peu gagner. La guigne des Bettégras, c’est un peu la Splendeur des Amberson. En moins grandiloquent. Mais la fin n’en reste pas moins tragique. Oh ça va, pas la peine de maronner parce que je vous ai gâché un film de 1942, vous l’auriez pas regardé de toute façon.

 

LES NOTES

BUFFON (5/5)
Je pourrais lui mettre 5 par complaisance, pour services rendus, pour tout et n’importe quoi en fait. Mais s’il mérite son 5 ce soir, c’est parce qu’il a tout repoussé jusqu’à cette tête de cochon de Koulibaly. Ces derniers temps, Gigi a tendance à finir ses matches plus tôt que ses coéquipiers.

CHIELLINICHTSTEINER (2/5)
Georges blessé suite à un contact avec Insigne dès le début du match, c’est le Suisse qui a pris le relais.

Tu ne nous dois rien du tout. Alors merci pour tout, continue à vieillir loin de la Juve. On te sera à jamais reconnaissant t’en fais pas.

 

HÖWEDES (3/5)
Il est redevenu un joueur de foot, content pour lui. Et puis il a le courage d’exister en étant un mec qui s’appelle Bénédicte. Alors bravo.

BENATIA (3/5)
En vrai il fait un match de patron, ce qu’il va être forcé de devenir de toute façon. Mais j’aurais tant aimé qu’il sorte ce corner à la 90e…

ASAMOAH (2/5)
Alex Sandro a la chaude-pisse ou quoi ?

PJANIC (3/5)
Un match d’assez bonne facture. Le bianconero le plus dangereux, il a réussi à livrer une prestation plus qu’honorable pour un mec qui a joué en se faisant pisser sur la gueule par Jorginho et ses copains du milieu partenopei.

MATUIDI (2/5)
Très très bof. Il n’a jamais fait les bons choix, dommage.

KHEDIRA (0/5)

 

 

DYBALHIGUAIN (2/5)
Sevré de ballons comme le poivrot ricardologue qui est sur liste noire dans tous les bars du village mais qui essaie quand même, le duo argentin n’a pour ainsi dire pas existé.

DOUGLAS COSTA (2+/5)
Un petit plus pour les deux-trois chevauchées qui ont commencé à me faire frémir avant que je réalise qu’il était à 70 mètres des buts de Reina à chaque fois. Parfait exemple de nos velléités offensives de pisse-froid, il aura passé le plus clair de son temps à défendre. Remplacé par MANDZUKIC pour les vingt dernières minutes, qui aura fait ce qu’il a pu, soit pas grand chose.

 

Un grand merci aux mecs de juvefc.com qui me laissent utiliser les feuilles de match, ils ne le feraient probablement plus s’ils pouvaient comprendre mes articles. Merci à Ambrose Bierce pour l’accroche, lisez son Dictionnaire du Diable si vous voulez rigoler.

FINO ANAL FINE,

un baccio nel culo.

Roberto Bettégras

Pharaon Gérontophile. Bianconero Académie. l'Académie des Poteaux Bizarres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.