Hongrie-Belgique (0-4), la Jup’ fait un match pas dégoulash

Salut les filles !

Après une phase de groupes parfaitement menée pour éviter l’Espagne ou la Croatie en 1/8, la Belgique est aujourd’hui opposée à la Hongrie, qui a eu la bonne idée de terminer logiquement en tête d’un groupe également composé du Portugal, de l’Islande et de l’Autriche. Belle équipe, son côté joueur la rend sans doute prenable pour les Diables Rouges, au contraire d’équipes plus défensives.

Finalement sortie 2e de son groupe sans trop trembler, la Belgique n’a pas tout à fait convaincu pour autant. Seul Wilmots semble l’être, puisqu’il estime que « les supporters neutres ont pris du plaisir en voyant la Belgique ».

Heureusement, nos Diables semblent avoir un bel avantage sur d’autres : la condition physique. Grâce à différentes blessures au bon moment de la saison, certains joueurs majeurs semblent être en pleine possession de leurs moyens, tandis que certaines équipes paraissent bien fatiguées. On pense évidemment à Eden Hazard qui, à son retour de blessure, n’a joué à fond que jusqu’au match retour contre Paris avant de prendre son temps pour arriver en pleine forme à l’Euro.

Quant à la Hongrie, ses 2 matchs nuls contre le Portugal et l’Islande, ainsi que sa victoire face à l’Autriche ont suffi pour terminer en tête du groupe F. Sans star internationale, elle essaie toutefois de proposer un jeu attractif qui lui réussit plutôt bien jusque là.

On espère évidemment venger La Gantoise, humiliée à domicile contre Videoton en 2012. En contrepartie, La Gantoise en avait profité pour repérer et recruter Renato Neto, titulaire indiscutable de Hein Vanhaezebrouck depuis 2 saisons.


LES COMPOS


Belgique

Belgique

Décevant contre l’Irlande et la Suède, Carrasco est sur le banc. Mertens le remplace.


LE MATCH


-4’ LE ROI, LA LOI, LA LIBERTÉÉÉÉÉ !

3’ Cette vieille pute de Balkany.
Balkany

5’ Première tentative. Ca passe bien au-dessus, mais la vitesse d’exécution de l’action était bonne.

7’ Après avoir manqué de peu de couper un centre de Hazard, Lukaku se retrouve une nouvelle fois en bonne position. En pivot, sa frappe est déviée en corner par le torse du gardien hongrois qui, figurez-vous Bicheeennnteee, s’est pris un but en mars 98 par Marc Wilmots.

7’ Toujours. De Bruyne trouve les gants de Kiraly. Pour le moment, tout est très bon : tout le monde se trouve, il y a des espaces, du rythme et des frappes.

10’ GOOOOAAAAAL ! De Bruyne provoque une faute et se charge du coup-franc. Au deuxième poteau, profitant d’un marquage laxatif des Hongrois, Alderweireld envoie le ballon au fond ! 0-1 !

11’ Notons que ça n’est que le deuxième but international de Toby, mais qu’à chaque fois c’est important : le 1er avait permis de revenir à 2-3 contre le Japon en match amical en novembre 2013.

15’ La Hongrie perd très facilement le ballon, c’est très agréable. Toutes les récupérations mènent à un jeu direct et à des situations de un-contre-un.

 

Courtois

« CHUTE A L’ARRIERE DU PELOTON ! NICOLAS GEAY, SUR LA MOTO 2 »

 

Belgique

Et là évidemment, ce ne sont pas les coiffures qu’il faut regarder.


24’ Complètement bouffé par Vertonghen, Dzsudzsak en a marre et va voir ce qui se passe dans l’axe. Il a un peu plus d’air et parvient à frapper. Courtois est là, natuurlijk.

25’ Mertens est lancé dans la profondeur sur l’aile droite. Y’avait deux bons choix, et c’étaient les deux seuls possibles : le centre en retrait pour Hazard ou le centre en retrait pour De Bruyne. Dries, toujours aussi étonnamment mauvais dans le dernier geste, choisit la passe au gardien.

28’ Alors non seulement les appels de Lukaku sont pas bons, mais ses passes non plus : Hazard peut partir seul au but, mais Romelu attend qu’Eden soit hors-jeu pour le servir.

35’ La barre ! Sur un coup-franc à 20m, De Bruyne trouve le cadre mais Kiraly dévie sur sa latte.

38’ Lovrencsics tente sa chance. Ca frôle la lucarne et ça touche le poteau derrière le but, ce qui fait trembler les filets. C’est pas bon pour le cœur.

41’ Dzsudzsak a une nouvelle fois la possibilité de frapper. Une nouvelle fois, le poteau derrière le but est trouvé.

42’ Mertens ! Sa frappe est repoussée par le bras droit de Kiraly. Encore une fois, une récupération haute avait permis à la Belgique de profiter d’espaces dans les 30 derniers mètres.

 

Mi-temps. Face à un adversaire très joueur, il suffit que les Belges gagnent leurs duels pour s’offrir de très belles situations, en témoignent les 16 frappes tentées. Les individualités sont ainsi mises en valeur. Hazard, De Bruyne et Nainggolan sont excellents. On peut toutefois reprocher un manque d’automatismes : balle au pied, un joueur ne semble jamais savoir ce qu’un coéquipier s’apprête à faire. De ce fait, certaines actions ont été mal jouées et la Hongrie n’a qu’un but de retard alors que le match aurait déjà dû être plié.

 

46’ Dès la reprise, Hazard s’amuse et frappe. Kiraly s’envole le temps de détourner en corner, puis redescend sous l’effet de la gravité.

De Bruyne

Illustration du manque d’automatismes : De Bruyne file au but n’a aucune idée de ce que va faire Lukaku. Cette hésitation permet aux Hongrois de revenir en nombre, tandis qu’aucun autre Belge ne semble faire l’effort d’accompagner. De Bruyne fait demi-tour.


56’ La Hongrie domine depuis 7-8 min et s’approche plus facilement des buts de Courtois. Les Belges perdent en qualité de transmiffion.

60’ Quand on veut pour se mettre à l’abri hein !

62’ Hazard a choisi de faire une deuxième mi-temps encore plus exceptionnelle que la première.

66’ Pinter frappe à 25m du but de Courtois. Alderweireld dévie le ballon, ce qui modifie totalement sa trajectoire. Courtois claque en corner.

68’ Vermaelen rate son intervention et ne prend que le joueur, ce qui est toujours mieux que rien du tout quand la situation peut-être dangereuse derrière. Carton jaune et suspenfion lors de l’éventuel quart.

69’ Sur le cul-franc qui suit, Juhasz (l’ancien Mauve) tente un extérieur du pied dans un angle compliqué. Ca passe au ras du poteau.

70’ Mertens est remplacé par Carrasco.

75’ Hazard continue son récital. Il récupère près d’un poteau de corner belge et remonte la moitié du terrain.

76’ Batshuayi remplace Lukaku.

78’ BUUUUUUUUT ! Suite à un corner, Hazard récupère au coin de la surface. Sa passe pour Witsel, hors-jeu, n’est pas récupérée. Alors Hazard accélère, prend de vitesse tout le monde, est à la réception de sa propre passe et centre pour Batshuayi, seul dans l’axe ! 0-2 !

80’ BUUUUUUUUT ! Le chrono n’est pas encore réapparu qu’Hazard repart s’amuser. Il reçoit le ballon le long de la ligne de touche, repique dans l’axe et trouve le petit filet opposé ! 0-3 !

81’ Fin de la représentation pour Eden. Changement de style aussi, puisqu’il est remplacé par Fellaini.

83’ La Hongrie ne change pas de philosophie et continue à attaquer. Courtois est une nouvelle fois impérial.

90’ Encore Courtois, pour son arrêt le plus difficile du match.

90’+1 BUUUUUUT ! La Belgique se propose une dernière action en contre : De Bruyne lance Carrasco, qui bat Kiraly au premier poteau. 0-4 !

90’+2 Le coup de coude de Fellaini <3

 

Terminé. La Belgique s’impose logiquement, mais aura dû attendre une baisse de forme physique et encore plus d’espaces pour tuer le match.

Merci à la Hongrie, c’était bien. N’oublie pas d’aller lire la Magyarok Académie sur Horsjeu.

Au prochain tour, vendredi soir, nos Diables affronteront le Pays de Galles, qui nous a bien fait chier en qualif (à l’aller et au retour).


LES NOTES


Courtois (4+/5) : il continue dans la lancée de son tournoi. Excellent.

Vertonghen (4+/5) : il a mangé tout le monde et n’a plus faim.

Vermaelen (4/5) : une nouvelle fois très bon, comme il y a quelques années. Après avoir enchaîné 4 fois 90 min, il ne jouera pas le prochain. Pour une fois, ça ne sera pas sur blessure : il est suspendu. Dommage.

Alderweireld (4/5) : V’là qu’il nous met des buts lui.

Meunier (3/5) : Moins en vue. Faut dire que ça allait tellement vite dès la récupération qu’il n’avait pas forcément le temps d’apporter le surnombre. Une seule fois pris en défaut, me semble-t-il.

Witsel (4/5) : Très, très bien. S’il était un peu plus rapide dans l’exécution, ça serait parfait.

Nainggolan (5/5) : Quelle que soit la passe hongroise envisagée, Nainggolan allait se placer entre les deux joueurs concernés et récupérer le ballon. Très impressionnant. Ou très con de la part des Hongrois, j’sais pas.

Hazard (5+/5) : Le problème de l’utilisation du mot génie galvaudé à la moindre bonne performance de Corentin Jean ou Steeven Langil, c’est que ça perd en force quand il faut l’utiliser à bon escient. Alors on va le dire autrement : c’est son meilleur match en équipe nationale. Être à 100% le 26 juin, ça aide. 1 but, 1 passe décisive, une dizaine de dribbles réussis (record de la compétition), une qualité de passe extraordinaire et un rôle de capitaine complètement assumé. Remplacé par Fellaini, qui a eu le temps de prendre son jaune pour coup de coude.

De Bruyne (4/5) : précieux dans tous les domaines. Aurait pu avoir plus de précision sur ses nombreuses frappes plutôt que de viser le gardien.

Mertens (2/5) : on peut pas lui reprocher son implication, son activité, son envie de bien faire, son côté déroutant. Mais cette capacité à faire régulièrement le pire choix possible dans le dernier geste est stupéfiante. Remplacé par Carrasco, qui trouve le chemin des filets pour la première fois en équipe nationale.

Lukaku (1/5) : C’était le match parfait pour lui. Des espaces, du mouvement… Mais il est passé à côté. Sa compréhension du jeu semblait très limitée. Remplacé par Batshuayi, buteur 2 min après sa montée et bêtement averti. Lukaku étant en difficulté face aux équipes au style de jeu comme le Pays de Galles, je ne serais pas surpris de voir Michy ou Benteke titulaire vendredi.


Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

On a récemment accueilli Lika dans l’équipe. C’est un Liégeois mais il ne se gaufre jamais.

Photo du profil de Jean-Marie Pfouff

Jean-Marie Pfouff

10 Comments

      • Evidement que c’est plus propre, on a offert notre cul pendant 25 ans de beaux jeu en flinguant 2 générations. Ben on joue la gagne et contre la Hongrie on n’a pas fermé le jeu il me semble…

        • Tout à fait, je ne parlais que de ce match moisi contre Matchtoupouric en 8ème.

          N’empêche que y’a quand même de bons tripoteurs de ballons, et que c’est triste (mais pragmatique ?) de passer en détruisant tactiquement l’autre équipe.

        • Je ne sais pas ce que Santos va tenter contre la Pologne, en plus si on doit Aligner Eliseu on ne peut pas défendre, il ne sais pas faire…
          Mais on peut en parler chez la Bacalhau plutôt que chez nos merveilleux amis Belge ;)

  1. Je ne vois qie trop bien ce que viens faire un nain (même ggolan) au milieu d’une passe hongroise.. coquin va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *