Crotone – Internazionale (0-2) : Miracoloso…

Buongiorno a tutti,


Bin putain, 3 matchs 3 victoires toi ! C’est pas beau ? Mamma Mia ! Démarrage idéal de l’Inter en ce début de championnat. La Fiorentina c’est fait, la Roma (avec du mal et de la peur) fait aussi, et SPAL « ciao il muro » fait aussi. Maintenant voilà le déplacement à Crotone. Crotone c’est le match piège. Le match où l’Inter peut aussi bien repartir avec un 0-5 bien crade pendant lequel Crotone n’aura rien vu du match tellement on aura été lumineux, ou perdre lamentablement comme une merde 1-0 parce qu’on aura jamais réussi à contourner le bus qu’on s’apprête à rencontrer en espérant qu’on ne se le prenne pas en pleine gueule. De plus, on joue en ouverture de cette quatrième journée de Serie A donc une victoire et on serait leader avant le déplacement de la Juventus à Sassuolo.

Sans transition les compositions :

Spalletti fait à nouveau confiance au onze de départ de la victoire contre SPAL le week end dernier, en face Crotone offrira sans doute le même style de jeu avec un gros bloc défensif et user des contres. L’Inter devra faire le jeu, tenter de manipuler Crotone pour faire bouger les lignes et espérer s’y engouffrer. Typiquement le match piège qui peut nous échapper si l’Inter ne marque pas rapidement pour obliger Nicola à modifier son schéma tactique.

Primo Tempo :

8e :  Tonev jaillit sur Dalbert et lui chipe le ballon, il déborde et décoche une frappe excentrée à l’entrée de la surface repoussée par Handanovic puis dégagée par Skriniar.

12e : D’Ambrosio exécute une touche sur le côté droit de la défense de Crotone, il trouve Perisic dans la surface, il se retourne et frappe. Cordaz se couche et capte sans problème.

28e : Skriniar récupère le ballon et donne à Borja Valero, il remonte le terrain et sert Perisic qui trouve Joao Mario en profondeur, il entre dans les 16 mètres, seul, mais son tir est trop croisé et échoue au ras du poteau de Cordaz.

41e : Perisic dans le camp adverse perd le ballon, il est récupéré mais la passe vers Miranda n’est pas assurée. Faute du défenseur central (carton jaune par la même occasion). Martella à 30 mètres, frappe en force, à côté.

Fin de la première période sur ce score de 0-0. 45 minutes insipides de l’Inter qui fait n’importe quoi. Gagliardini est encore à la sieste, Borja Valero est à côté de ses pompes, Candreva inexistant, Dalbert comme la SNCF en retard, Icardi comme contre SPAL n’arrive pas à être servi dans de bonnes conditions. Seuls motifs de satisfaction, Skriniar toujours aussi précieux en un contre un, Perisic bien qu’en deçà de ses 3 premières prestations est présent, et Joao Mario avec ses accélérations malgré un manque criant d’efficacité en finition. C’est tout et c’est triste à souhait. Crotone effectue un pressing assez haut et se regroupe très rapidement en défense et ça biiiiiiiiiiiiiin c’est problématique pour l’Inter, on l’avait déjà vu contre SPAL. Il faut attendre une erreur pour espérer ouvrir le score. 

« Moi à la fin des 45 premières minutes… »

 

Secondo Tempo :

5e : Tonev est lancé en profondeur, Miranda a été trop court pour intercepter le ballon et se retrouve derrière le cul de l’attaquant de Crotone, il se présente face à Handanovic, IL TIROOOOO????? SAMIRRRR!!! GRANDE SAMIR!!!! CHE GRANDISSIME GIOCATORE!! Miracoloso per Inter… Samir est parfaitement sorti, Tonev frappe mais il détourne le ballon.

10e : ENFIN!!! Superbe action de Gagliardini qui réussit sa sortie. Entrée en jeu de Vecino.

22e : Crotone à l’attaque côté gauche, ça bouge à l’entrée de la surface, centre de Stoian, la défense Interiste est prise de vitesse, le ballon rebondit au niveau du point de penalty, ROHDÉN DE LA TETE??? SAMIR!!!!!! MIRACOLO MIRACOLO MIRACOLO DI SAMIR!!!! La tête partait sous la transversale, elle est à bout portant mais superbe claquette d’Handanovic qui met en corner.

25e : Perisic dans le camp de Crotone, temporise, puis donne à Joao Mario sur le côté gauche, il s’avance, se fraie un chemin, repique dans l’axe, voit qu’il n’est pas attaqué, il tire à l’entrée de la surface, au dessus…

37e : Coup franc obtenu côté gauche aux abords des 16 mètres. Borja Valero et Joao Mario autour du ballon. Perisic donne à Joao Mario, ça part dans la surface, Candreva de la tête, Skriniar récupère, rate se reprise, se retourne, ça cafouille, il fait face à des centaines de guibolles, arme, CON IL DESTRO??? RETEEEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEEEEE FINALMENTE GOL DI SKRINIAR!!!!!!!!!! Guerrier en défense il vient crucifier Cordaz qui n’a pas bougé et délivre enfin les Nerazzuri, 0-1 pour l’Inter!!!

45e +2 : Joao Mario récupère côté droit, il avance pour se remettre dans l’axe du but de Cordaz, c’est du deux contre deux car Perisic est sur sa gauche, il accélère et sert Perisic, contrôle d’Ivan, il efface Faraoni et IL TIRO!!!! RETEEEEEE RETEEEEEEE I-V-A-N P-E-R-I-S-I-C!!!!!!!!! 0-2!!!! Encore une fois Cordaz n’a pas bougé, la frappe de Perisic n’est pas puissante mais du bout du pied il arrive à placer dans l’angle du petit filet sur la gauche de Cordaz qui n’a peut être pas vu partir le ballon, et c’est fait la messe est dite 3 POINTS 3 POINTS 3 POINTS!!!

Fin du match, l’Inter s’impose sans briller face à Crotone qui aura tenté par trois fois d’ouvrir le score mais les Nerazzuri ont une force, elle s’appelle Handanovic qui a, encore, été brillant aujourd’hui. Plus préoccupant, la première mi-temps juste scandaleuse car jamais les Nerazzuri ont su élever leur jeu, accélérer pour déstabiliser le bloc défensif de Crotone, pire l’Inter aurait pu rentrer aux vestiaires menée au score. L’Inter est leader de Serie A en attendant le résultat du déplacement de la Juventus à Sassuolo demain à 12h30.

« Moi à la fin du match »

Les notes : 

Handanovic 4/5 : Superbe copie encore une fois de Samir qui lui était en forme contrairement à la majorité de ses partenaires. Il sauve par trois fois son équipe dont deux occasions bouillantes. Serein dans les airs, agile sur sa ligne et décisif en duel. Grande Samir.

Dalbert 2+/5 : Je suis peut être dur, sans doute même, car il découvre encore la Serie A et l’Inter club dans lequel il n’y a pas de droit à l’erreur, mais Dalbert a eu des difficultés à faire son taf en première période, il n’a pas pesé en attaque, il manque clairement d’assurance, et en défense il a eu quelques frayeurs. Remplacé par Yuto « Jacky Chane » Nagatomo à la 64e sur blessure.

Miranda 3/5 : Miranda est capable d’être tellement fort quand il hausse son jeu et fait preuve d’une concentration sans faille. Aujourd’hui ce n’était pas le cas, il retombe de temps en temps dans ses travers qui le font passer pour un défenseur potable mais avec des faiblesses. Quelques erreurs sur l’appréciation des trajectoires de balle, totalement fumé sur le face à face remporté, heureusement, par Handanovic.

Skriniar 4/5 : Et encore une fois le grand Skriniar à la manœuvre. Propre dans ses interventions comme lors du contre qu’il déclenche en récupérant le ballon dans l’axe et en annihilant une action offensive de Crotone pour servir Valero pour la contre attaque qui verra Joao Mario rater l’ouverture du score. C’est lui qui s’arrache en fin de match pour marquer ce but qui fait tant de bien. A t-il des défauts? J’en sais rien…

D’Ambrosio 3/5 : Comme son compère juste devant lui (Candreva), il a saupoudré du néant ici et là sur son côté, rien d’exceptionnel à se mettre sous la dent, quelques interventions pour ralentir le jeu de Crotone, quelques bonnes transmissions. Remplacé par Andrea « Casper » Ranocchia à la 85e.

Borja Valero 3/5 : Une première période très compliquée par XX pertes de balle, un jeu lent et des passes molles qui n’arrivaient pas à destination. Du mieux en seconde période quand l’Inter a commencé à accélérer.

Gagliardini 2/5 : Je ne peux pas faire mieux dans la notation. Roberto est plus qu’en dessous sur ce match. Que d’erreurs en première période… je ne les compte plus comme je ne compte plus le nombre de fois où j’ai gueulé comme un connard devant mon écran parce que j’étais excédé devant tant de merdes… ça dégage n’importe comment, ça joue dans les airs quand ça appelle le ballon au sol, jamais dans le tempo, jamais dans le bon sens, il a réussi (et encore…) ses passes quand elles étaient à destination de Miranda ou Skriniar. Remplacé par Vecino à la 56e.

Candreva 2+/5 : Pouaaah j’ai mis 2+ pour pas me faire flinguer par une tarée sur Twitter (la nana est amoureuse de ce type sans dec… et c’est moi le gringalet hein). Que dire… il a couru. Ouais comme beaucoup d’autres… Hum… ah euh nan rien…

Perisic 3+/5 : Pas le Perisic intenable aujourd’hui mais voilà quoi tu sens qu’il est là, qu’il est capable de faire basculer le match à n’importe quel moment. Pas auteur d’une grande partie mais son but fait un bien énorme à l’Inter en fin de match. Quel début de championnat pour celui que Mourinho (Grande Mou…) attend toujours à l’aéroport de Manchester.

Joao Mario 3+/5 : Un 3+ pour encourager ce brave Joao Mario qui n’a jamais baissé la tête même s’il a disparu des radars quand Crotone avait le ballon au retour des vestiaires. Il rate son duel en première mi-temps qui aurait décanté la rencontre mais file un bon ballon à Perisic pour le 0-2 en fin de match. J’espère le voir marquer contre Bologne mardi.

Icardi ??/5 : Je ne sais pas quoi vous dire mis à part que la seule manière de le voir sur le terrain était de chercher une couleur de cheveux juste dégueulasse. Rien. Le ballon n’est jamais arrivé, il l’attend toujours 4 heures plus tard… Comme contre SPAL, il aurait fallu un penalty pour le voir en position de frappe. Il a dû plusieurs fois descendre de deux crans pour toucher un peu le ballon. Long… très long ce match pour Icardi, en espérant qu’il ait une occasion de la mettre au fond avec Wanda ce soir.

 

Mardi, 5e journée de Serie A et l’Inter enchaîne un second déplacement de suite en se rendant à Bologne, capitale de la bolognaise. Tout comme face à Crotone, l’Inter devra faire le jeu, Bologne réalise un début de championnat assez bon pour ses ambitions, il faudra viser la victoire et uniquement la victoire. A mardi !!!

 

Forza Inter,

Baci Anali,

Diego.

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *