Internazionale – AS Roma (1-3) : Porca miseria…

Buongiorno a tutti !

Une semaine après la victoire de Bologne, l’Inter a repris sa chasse au Napoli et à l’Atalanta afin de s’octroyer ENFIN la troisième place synonyme de Ligue des Champions. Mais, ce dimanche, c’est pas Bologne en face, c’est la Roma. Rome, solide second de Serie A, vient traîner ses crampons de chiennasse sur la pelouse de Meazza. La Roma c’est cohérent, ça joue, ça plante, avec un Dzeko en feu ces dernières semaines la Roma est la 2e meilleure attaque de Serie A. En face d’elle, une défense de l’Inter qui adore se faire peur mais qui peut compter sur un des meilleurs gardiens d’Europe, Samir Handanovic.

La Roma a gagné ses quatre derniers matches de championnat infligeant au passage un cinglant 0-4 à Villarreal en 1/8e de finale aller de Ligue des Champions. L’Inter a tout gagné à part lors du derby d’Italie à Turin.

Les compositions :

Primo Tempo :

6e : Perisic récupère le ballon sur sa ligne de corner, il jongle pour pouvoir donner le ballon de la tête à Samir Handanovic afin qu’il s’en saisisse des mains, AMMONITO!!! Passe en retrait interdite au gardien, coup franc pour la Roma. De Rossi pour le tirer, c’est repoussé.

7e : Kondogbia perd le ballon au centre du terrain, Dzeko récupère puis le transmet à Salah, il s’enfonce, puis tire à l’entrée de la surface, Handanovic repousse.

11e : Dzeko se joue de Medel à 35 mètres des buts de l’Inter, il décale vers Nainggolan côté gauche, Gagliardini est dessus mais d’un crochet il élimine l’ex de l’Atalanta, il se met sur son pied droit à l’entrée de la surface, c’est enroulé, RETE Nainggolan. Handanovic se détend bien mais ne peut aller chercher cette frappe à la trajectoire parfaite. 0-1 per Roma.

12e : Contre d’Icardi côté gauche, il entre dans la surface, centre en retrait pour Joao Mario, le Portugais reprend à ras de terre du point de penalty, Manolas s’interpose et détourne en corner.

35e : Nainggolan dans ses oeuvres, trouve Dzeko côté gauche, il a tout son temps pour tenter sa chance à ras de terre, Handanovic se détend et détourne, c’est dégagé ensuite en corner.

43e : Ouverture de Nainggolan, Dzeko sur le côté gauche bénéficie d’une interception complètement ratée de Murillo, il patiente, voit l’appel de Salah, il passe au niveau du point de penalty mais c’est intercepté par la défense Interiste qui se dégage.

44e : Gagliardini décale Joao Mario côté droit, le Portugais centre, Icardi fait mine de détourner le ballon, Brozovic, derrière, reprend du plat du pied, Szczesny se détend et repousse en corner. Celui-ci ne donne rien.

Mi temps sur le score logique de 0-1. L’Inter n’a rien montré, pour le moment c’est Spalletti qui prend le dessus sur la stratégie de Pioli. Dans les transmissions, dans la construction, dans l’envie, la Roma est clairement au dessus de l’Inter. Score logique.

« Moi en pleine contemplation face à la stratégie bidon de Pioli »

Secondo Tempo :

47e : Joao Mario pour Brozovic, Gagliardini récupère la balle à 25 mètres des buts, il adresse une passe lumineuse à Candreva, il évite un défenseur puis tire, mais Szczesny détourne une nouvelle fois en corner. L’égalisation n’était pas loin.

49e : Centre de Joao Mario, celui-ci passe au dessus de toute la défense de la Roma, Perisic, seul au second poteau, contrôle la balle, puis frappe enchaînée mais Bruno Peres s’interpose, le tir passe finalement au dessus de la barre.

56e : Bruno Peres dégage le ballon, Gagliardini essaie de la jouer de la tête (faute?) mais Nainggolan le récupère, le Belge s’infiltre à toute vitesse, il n’est pas attaqué, il lève la tête, frappe des 20 mètres… RETE Nainggolan. 0-2… La frappe est superbe, elle part directement dans la lucarne d’Handanovic trop court. La Roma fait le break. Je suis au fond de mon canapé…

61e : Kondogbia, aux abords de la surface, trouve Candreva seul sur son côté droit, il est très excentré mais tente sa chance, son tir à ras de terre va se nicher dans le petit filet extérieur.

63e : Joao Mario dans l’axe décale Perisic sur la gauche, centre à ras de terre, Icardi jaillit du point de penalty vers le premier poteau et reprend la balle mais frappe au dessus.

71e : Corner de Candreva, le ballon s’élève dans la surface, personne pour le reprendre, Eder, Kondogbia et D’Ambrosio sont finalement à la retombée, Eder essaie de le pousser au fond mais il est crocheté par Strootman au moment de sa frappe, il s’effondre, Tagliavento ne bronche pas. Faute flagrante non sifflée… Porca puttana troia…

72e : Perotti s’enfonce dans le camp nerazzurro, il élimine Medel puis résiste à la charge de Murillo, il évite la sortie d’Handanovic, voit Dzeko au point de penalty, il centre, l’ex de City reprend de la tête, au dessus.

80e : Touche, Gagliardini s’empare du ballon, il voit l’appel de Perisic en profondeur dans la surface de la Roma, il décoche une frappe trop croisée, ça passe devant Szczesny, Icardi est là pour reprendre la balle, RETEEEEEEEE RETEEEEEEEEEEE RETEEEEEEEEEE MAU-RI-TO ICARDI!!!!!!!!!!! 1-2!!!! Il tacle le ballon qui vient se ficher sous la barre, réduction du score pour l’Inter !!

83e : Coup franc, peu avant le milieu de terrain, pour la Roma. Long ballon qui arrive dans les pieds de Dzeko, il entre dans la surface, Medel tente de l’arrêter… RIGORE PER LA ROMA. A vitesse normale on pourrait croire que Medel joue le ballon et que Dzeko cherche le penalty, pour le coup l’arbitre de surface, ce rompicoglioni de base, indique le point de penalty. Perotti pour le 1-3…. GOL Perotti. Il marche, s’avance lentement vers le ballon et le place dans le petit filet gauche d’Handanovic. C’est plié.

90e +3 : Perisic côté gauche crochète à deux reprises Rüdiger, il centre pour Eder au second poteau, amorti poitrine, puis frappe enchaînée mais Szscesny, bien sorti, repousse.

 

Fin du match, la Roma s’impose 1-3 à Meazza devant une triste équipe de l’Inter qui n’aura jamais réussi à prendre à défaut la défense de la Louve. Spalletti a gagné le match tactique face à Pioli. Gros coup dur pour le coach de l’Inter qui jouait très gros sur ce match. Bien qu’il ait ramené l’Inter à un rang honorable au championnat, mais bien trop loin des places légitimes pour le rang des Nerazzurri, Pioli est clairement dans le viseur des dirigeants Interistes. L’Inter ne profite pas du faux pas du Napoli samedi contre l’Atalanta (0-2) pour se rapprocher du podium. On reste à 6 points. Un gouffre quand on sait à quel point ça cavale devant… Maintenant, et je suis triste de l’admettre, il faut tout miser sur l’Europa League en espérant la respecter la saison prochaine.

 

Les notes : 

Handanovic 3/5 : 2 tirs cadrés pour la Roma, 2 buts et il ne peut rien sur les frappes de Nainggolan tant elles sont parfaites. A part ça, rien à signaler malheureusement. Ensuite le penalty encaissé, baaaah c’est un penalty donc un peu la loterie, lui aussi bien frappé par Perotti.

D’Ambrosio 2/5 : N’a rien apporté autant défensivement qu’offensivement.

Medel 2+/5 : Peu à l’aise contre la carrure de Dzeko, il a fait parler sa niaque pour contrer le Bosnien. Fautif sur le troisième but qui condamne l’Inter dans cette rencontre.

Murillo 2+/5 : Mis en difficulté par la vivacité des attaquants de la Roma. De Dzeko en passant par Perotti ou Salah, il a toujours été dans le dur.

Perisic 2+/5 : Alors tricoter, ça y a pas de souci, mais quand il s’agit de jouer simplement y a pu personne. Perisic nous a encore donnés une copie sympa au niveau de sa vitesse balle au pied ou de sa technique en un contre un, mais que de loupés…  Il se chie dessus sur la frappe qui se transforme en passe décisive pour Icardi.

Kondogbia 2+/5 : Je suis très sympa de mettre la moyenne. Première période compliquée où il n’a quasiment pas existé, mieux ensuite mais toujours insuffisant. L’impression qu’il ne sait pas quoi faire du ballon quand on lui donne. Joue dans l’urgence face au pressing de la Roma, donc fait des conneries.

Gagliardini 3/5 : Putain si seulement Candreva avait plus de jugeote, Gagliardini aurait au moins une passe décisive au compteur. Toujours propre dans ses transmissions, il fut le seul au milieu de terrain à exister.

Candreva 2/5 : Beaucoup me diront que je suis totalement con ou très dur, mais pour moi ça vaut 2/5. Il a trois occases intéressantes, aucune cadrée avec notamment une qui aurait dû se transformer en centre comme il sait les faire au lieu d’échouer comme une merde sur le filet extérieur. Non Antonio là cette fois t’es en dessous. Remplacé par Gabigol à la 75e.

Brozovic 2/5 : Rien ou si peu. Un tir en fin de première période pas assez appuyé pour trouver les filets de Szczesny, ensuite rien. Remplacé par Eder à la 55e.

Joao Mario 3/5 : Il a tenté, il a fait quelques centres intéressants mais qui n’ont pas trouvé preneur. Il n’a pas pesé face à la défense de la Roma.

Icardi 3/5 : Certes un but mais match compliqué du capitaine qui n’a pas donné autant de fil à retordre qu’espéré à la défense adverse. Attend toujours un centre de Candreva à l’heure où j’écris ces lignes.

 

Il va falloir se reprendre très très rapidement. L’Inter n’a plus le droit à l’erreur. J’ai envie de dire qu’aujourd’hui, dans la position actuelle, il faut tout gagner. Alors je rêve, d’ailleurs je ne l’espère même pas car je sais qu’il y aura encore des déceptions. Mais pour espérer accrocher la Ligue des Champions, ne jetons pas tout, il faudra être fort, très fort dans la dernière ligne droite. Elle est là, la Roma n’était qu’un virage, la ligne d’arrivée commence sérieusement à pointer à l’horizon.

Dimanche, l’Inter se rend en Sardaigne pour y affronter Cagliari, englué dans le ventre mou et qui n’a plus rien à jouer dans ce championnat. Il faudra y prendre les trois points et si possible avec la manière pour se refaire une santé dans les têtes tout en espérant un faux pas des équipes au dessus. Ce match permettra aussi de préparer la réception, dimanche prochain, de l’Atalanta, surprenant 4e, et qui a l’habitude de bien nous faire chier.

« Moi, au bord des larmes, après cette défaite… »

Forza Inter,

Baci Anali,

Diego.

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

2 Comments

    • Vu la solidité de l’équipe, comment ça va vite devant, et le facteur X qui fait qu’un joueur (et ils sont plusieurs) est capable de l’exploit, je mise pas grand chose sur Lyon ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *