Internazionale – Fiorentina (3-0) : Benvenuto Spalletti !

Buongiorno a tutti !


C’est avec grand plaisir que je vous retrouve pour une nouvelle saison ponctuée de succès, de grands matches européens… Merde premier fail.

L’inter (milan) saison a été plutôt calme du côté du Centro Sportivo Suning. L’arrivée de Luciano Spalletti, en provenance de l’AS Roma, était actée depuis la fin de saison dernière, c’est donc sans surprise que l’on a vu la tête coiffée façon boule d’escalier diriger les entraînements de reprise. Mauro Icardi est toujours là, bien que les Marseillais, emmenés par KevDu13000 et FloThauvPayetTroForsAléMarseilleAlaVieAlaMaur avaient sérieusement envisagé le recruter pour une quarantaine de millions d’euros. Le feuilleton de l’été concernait Ivan Periši?. Partira ? Partira pas ? Manchester United lorgnait grandement dessus. J’ai même cru il y a trois semaines que c’était fait pour environ 50M€, mais finalement il était bien là hier, titulaire, et déjà en feu comme pour prouver qu’il faudra compter sur lui cette saison. Du côté des départs, exit Banega que je regrette, Palacio parti à Bologne pour voir si là-bas le vent ferait mieux virevolter sa queue qu’à Milan, Kondogbia qui devrait partir en Espagne dans les prochaines heures, Murillo qui l’attend déjà à Valence, Caprari que l’on n’aura pas eu le temps de voir sous la tunique nerazzura qui s’en est allé du côté de la Sampdoria de Gênes. Gabigol ne devrait pas s’éterniser longtemps (alors lui, ça restera une énigme XXL). Du côté des arrivées, outre Spalletti sur le banc, on a le jeune Skriniar au poste de défenseur central qui vient de la Sampdoria, Dalbert de Nice, Vecino et Borja Valero de la Fiorentina, et c’est tout. Ce qui est tout de même fort appréciable, c’est que l’on a soigné deux lignes qui posaient problème la saison passée. La défense a longtemps été problématique, notamment sur les ailes. Dalbert devrait stabiliser ce merdier, et au milieu Vecino et Valero ça devrait être du feu. Nagatomo, Ranocchia (pour quelques heures encore?), Ansaldi, eux sont toujours là. Bin ouais, ça serait pas marrant sinon.

Après une campagne de pré-saison très intéressante, le plus grand championnat du monde reprenait ses droits. La Juve a écarté Cagliari en ouverture samedi, l’Inter faisait sa rentrée dimanche soir à Meazza devant un peu plus de 50 000 spectateurs.

Balzac disait « l’Espoir est une mémoire qui désire ». Comment, en connaissant l’histoire de l’Inter, ne pas espérer une grande saison cette année ? Enfin le retour de l’Inter en Europe dans la plus grande compétition s’il vous plait, laissons l’Europa Ligue au Milan, ils s’éclatent visiblement. Chaque année, je me dis ça, « je désire avant tout…blablablabla » et puis la réalité revient et BOUM!!! « FERME TA GUEULE MOTHERFUCKER! »


Sans transition, Inter – Fiorentina.


Les compositions : 

Oui bien vu !!! Pioli est passé du côté de Florence cet été, donc il connait le groupe de l’Inter, méfiance tout de même. Je me méfie aussi de Simeone, le fils de, qui a un bon sens du but et est assez rapide, notons également la présence de deux français Valentin Eysseric et Jordan Veretout pour animer le milieu de la Fiorentina.

Du côté de l’Inter, Nagatomo est titulaire, une brume s’installe dans mon esprit, D’Ambrosio à droite, Skriniar et Miranda dans l’axe, Valero Vecino Brozovic au centre, et Candreva / Periši? pour tenir les ailes et servir Icardi seul en pointe. A noter le bon positionnement de Ranocchia.


Le match :


Primo tempo :

  • 4e : Nagatomo, du rond central, adresse une longue balle en profondeur pour Mauro Icardi. A la réception, Il Capitano est accroché dans la surface, même la vidéo a rigolé tellement la faute est flagrante. Icardi contro Sportiello, IL TIROO, RETEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE DELL’INTER !!! 1-0 !!!! Sportiello est parti à gauche, Icardi a frappé à droite, imparable. Démarrage idéal de l’Inter.
  • 9e : Belle combinaison entre Valero, Vecino et Candreva qui lance Nagatomo dans la surface, le Japonais remise en retrait à ras de terre pour Vecino, qui reprend du plat du pied, à côtééééééééé…
  • 14e : D’Ambrosio à la touche côté droit, il trouve Perisic qui transmet à Candreva, Antonio persévère et remet à Periši? le long de la ligne de touche. Le Croate lève la tête, voit l’appel d’Icardi dans la surface, prépare son centre, CON IL SINISTRO ???? ICARDI ???? RETEEEEEEEEEEE !!!!!!! Centre parfait dans la course pour Mauro Icardi qui reprend d’une tête croisée dans le petit filet droit de Sportiello, INARRESTABILE ! 2-0 pour l’Inter ! Deux occasions, deux buts, c’est 100% de réussite.
  • 25e : Brozovic hérite du ballon, plein axe, il s’enfonce, voit qu’il n’est pas attaqué et décide de frapper, ça part à ras de terre, Sportiello se couche et détourne en corner.
  • 27e : Réaction de la Fiorentina, Eysseric, très intéressant dans son rôle de meneur de jeu, transmet à Simeone dans la surface, il reprend de la tête, Handanovic pour la parade sur sa ligne, c’est dégagé.

Secondo tempo :

  • 7e : Candreva, le long de la ligne de touche côté droit, centre à mi-hauteur, Icardi se projette sur la trajectoire et reprend, Sportiello détourne en corner.
  • 14e : D’Ambrosio balance dans la surface, mésentente dans la défense de la Fiorentina, Vitor Hugo (hey ouais !) est à deux doigts de marquer contre son camp. Sportiello se saisit tout de même du cuir.
  • 20e : Joao Mario à grandes enjambées fonce dans la défense de la Viola, aux abords de la surface il trouve Periši?, qui reprend comme ça vient et ça frooooooooooooole la lucarne de Sportiello, qui semblait sur la trajectoire.
  • 25e : Gil Dias à 20 mètres réceptionne une passe de Benassi, il retrouve Babacar dans l’axe, passe au sol que le Sénégalais reprend instantanément, c’est puissant, Handanovi? se détend et repousse en corner.
  • 34e : Joao Mario dans l’axe, lance Icardi en profondeur. En bout de course, Il Capitano temporise et trouve Gagliardini dans la surface, démarqué. Roberto reprend, au dessus… Toujours 2-0. J’avoue que la passe d’Icardi n’est pas bonne et demande à Gagliardini de s’excentrer et de voir revenir la défense sur lui, donc précipitation et donc merde derrière.
  • 36e : Corner pour la Fiorentina, Veretout à l’entrée de la surface hérite du ballon, il se positionne et décoche une putain de frappe tendue à mi-hauteur qui va fracasser le poteau d’Handanovi?, totalement battu, et ça ressort…
  • 38e : Sur l’action qui suit le poteau de Veretout, l’Inter remonte la balle, Candreva à l’angle du terrain retrouve Joao Mario sur la ligne des 16 mètres, il voit l’appel de Periši? dans le dos de la défense, centre millimétré, IVAN ???? RETEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!! Periši? !!!!!!!! SPLENDIDA PRESTAZIONE !!! Il ajuste d’une tête plongeante Sportiello quasiment à bout portant, tête croisée, 3-0 !!! C’est dur pour la Fiorentina qui avait eu juste avant l’occasion de revenir dans le match, et finalement c’est l’Inter qui durcit la marque. 3-0 !

Les images ici : 

L’Inter démarre idéalement son championnat, qui plus est face à un outsider à l’Europe la Fiorentina. Tout n’a pas été parfait, il y a notamment eu un trou d’une grosse vingtaine de minutes en seconde période qui aurait pu voir la Viola revenir à la marque, avec un peu plus de pêche dans le jeu et une meilleure transmission du ballon dans la zone de vérité. Néanmoins, ça fait trois points et ils sont toujours bons à prendre, surtout que la Juventus, Naples, la Roma ou le Milan ont réussi leur entrée également. Le week-end prochain Spalletti aura droit à son retour dans l’antre de la Roma, Stadio Olimpico, pour un AS Roma – Inter qui s’annonce bouillant.


Les notes : 


Handanovi?  3+/5 : Pas si inquiété de ça durant 90 minutes, il s’est tout de même fortement illustré sur les tentatives de Simeone et de Babacar, une à chaque période, souverain dans les airs. Attention toutefois aux relances courtes qui ont eu tendance à foutre la panique dans la défense face au pressing haut de la Fiorentina.

Skriniar 4/5 : Propre, net, sans bavure. Intelligent au sol, bon dans les airs, cette belle petite tête blonde a parfaitement rempli son rôle et a réussi son baptême du feu au Meazza.

Miranda 3+/5 : Propre également, pas de problématique réelle à relever, peut être comme je l’ai dit pour Handanovic, les relances peuvent être compliquées à faire face au pressing de la Viola, cependant, comme son compère de défense centrale, il a été bon.

D’Ambrosio 3/5 : Il a alterné le jeu court et long tout en se rendant disponible sur les côtés lors des phases offensives. Je l’ai trouvé moins offensif toutefois sous Spalletti que sous Pioli, c’est peut être pour ça que l’on s’est moins fait bouger sur son côté.

Nagatomo 3+/5 : Bin ouais 3+ ! Putain j’ai cru revoir, à certains moments, le Nagatomo fou fou qu’il était lors de son arrivée à l’Inter en 2011 lorsqu’il avait réussi à prendre la place de Chivu (qui commençait à bien fatiguer quand même). De la percussion, des débordements qui apportent un réel danger et derrière une présence dans sa défense pour soulager les centraux. Un vrai bon match. Le Japonais se serait enfin débridé.

Vecino 3+/5 : Très juste et propre également, peu d’erreurs dans les transmissions de balle, il oriente le jeu vers l’avant, ça change des ballons donnés en retrait de Kondogbia ou Brozovic par exemple. Il aurait pu (dû) cadrer sur la remise de Nagatomo en première période, mais un bon match de sa part. Je veux en voir plus.

Brozovic 3/5 : Je l’ai trouvé dans la moyenne, moins en vue qu’un Valero ou même Joao Mario lorsque celui ci est entré à la place du premier nommé. Une bonne opportunité en première mi temps lorsqu’il voit sa frappe à ras de terre être sortie par Sportiello. Mais après je sais pas, je l’ai trouvé nonchalant, pas toujours dans le tempo. La moyenne tout de même. J’ai toujours autant de mal avec lui. Gagliardini a pris sa place à la 71ème, j’étais content de le voir, il semblait un peu emprunté à certains moments, il manque de confiance et ça s’est vu sur son tir suite à la remise d’Icardi (certes la passe n’était pas terrible…).

Valero 4/5 : Gros travail entre le milieu et les avants, les passes sont justes, il sait cadencer le jeu, tantôt rapidement par l’orientation offensive de ses transmissions, tantôt il le ralentit pour trouver la solution idéale. Quand il a signé, j’étais content car je l’avais vu X fois jouer à la Fiorentina et j’avais toujours apprécié ses prestations et sa façon de jouer. Pas étonné de son apport. Remplacé par Joao Mario à la 64ème. Il a apporté sa fraîcheur et sa vitesse au jeu quand Valero n’était plus capable de le faire. Passe décisive s’il vous plaît pour le but de Periši?.

Periši? 4+/5 : Partout. Il était partout, et là où je lui gueulais régulièrement dessus la saison passée car je trouvais qu’il en faisait trop, hier c’était nickel! Rapide, technique, il y est allé de sa passe décisive sur le second but d’Icardi et a crucifié la Fiorentina en fin de match sur une merveille de centre de Joao Mario. Grande Ivan.

Candreva 3+/5 : Autant Periši? a progressé dans ce que je lui reprochais l’année dernière, autant Antonio accumule toujours les touchers de trop. Il tergiverse trop dans son jeu, je pense qu’il gagnerait à jouer en première intention et moins dans la réflexion. Plusieurs fois hier, il a loupé les appels d’Icardi car il a préféré revenir en retrait ou patienter. Cependant quand il décide d’aller vite, ça se voit comme sur son centre en deuxième mi-temps repris par Icardi et écarté sur sa ligne par le portier de la Viola.

Icardi 4+/5 : Deux occases en première période, deux pions. Que dire? Si ce n’est qu’il est indispensable à l’Inter. Combien vous dites ? 60 millions d’euros ? Je préfère me taire sinon je vais faire planter le serveur. Un vrai virus dans la défense adverse, il est guidé par la balle et se trouve très très fréquemment là où elle va arriver, il est exigé que les défenseurs soient 100% concentrés sinon priez pour que votre gardien soit là. Il aurait pu inscrire deux autres buts après la pause, mais on ne va pas faire la fine bouche hein. Remplacé par Eder à la 84ème.

 

Samedi, l’Inter défie la Roma, qui s’est imposée à Bergame face à l’Atalanta (0-1). Premier gros test pour les Nerazzuri de Spalletti, j’espère qu’il sera victorieux. J’ai l’impression que cette année c’est vraiment la bonne pour le retour en Ligue des Champions. J’en avais déjà ras le cul de l’Europa Ligue mais là cette année ils ne pourront pas dire qu’ils sont allés puiser dans leur énergie en milieu de semaine… Avec de la régularité et de la rigueur, ça peut le faire.

« Prête à dégommer la Roma? »

Forza Inter,

Baci anali,

Diego.

 

 

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *