Internazionale – Milan AC (3-2) : È semplici, Milano… SIAMO NOI!!!

 

Buongiorno a tutti !

 


 

 

Le voilà le premier derby della Madonnina de la saison ! L’Inter réalise un très bon début de championnat. Aucune défaite, un seul match nul concédé à Bologne et six victoires en sept rencontres, bref autant dire que même si dans le jeu je trouve encore que l’on peut grandement s’améliorer (on va pas s’mentir, parfois c’est digne de la Ligue 1), les points sont là. Cette année, je l’ai déjà dit 100 fois, l’unique objectif est la Ligue des Champions et plus si affinités mais je serai déjà très heureux de retrouver la C1 la saison prochaine. Du côté du Milan, oh oh oh ce n’est pas très folichon. Alors oui, après avoir été champion du monde du meilleur mercato réalisé cet été, Milan devait rapidement prouver. Beh alors?

« Si petit, si loin… si ridicule »

Le Milan n’avance pas. 200 briques dépensées cet été pour se faire maraver par la Sampdoria ou arracher dans les ultimes minutes la victoire contre la légendaire équipe de Rijeka en Europa League, mais 12 points au compteur et déjà trois défaites. Quelle vie… Bref, j’attendais ce match avec impatience, j’ai même repris BeIn pour le voir dans les meilleures conditions, enfin Genin & Cheyrou on repassera hein.

Les compositions :

Du classique chez l’Inter, on ne change pas une équipe qui fonctionne, Spalletti garde son onze type. Notons le retour de Cancelo, enfin remis de sa blessure de cet été, et qui fait son apparition sur le banc. Du côté de Montella, on ne change pas une équipe qui perd.

J’ai tellement pris mon pied que je vous propose le résumé en vidéo. Ça sera nettement plus bandant !

Le match : 

L’Inter s’impose 3-2 au terme d’un match engagé où Tagliavento aura été bien dégueulasse pendant 90 minutes à distribuer des cartons pour des fautes minimes et à laisser passer des trucs pas possibles. Mais l’essentiel est là, l’Inter engrange les trois points et envoie le Milan à … 10 POINTS derrière après huit journées. Les Nerazzuri profitent aussi de la défaite samedi de la Juventus, à domicile, face à la Lazio pour lui prendre trois points et pointer, seuls, à la deuxième place derrière l’impressionnant Napoli. Cette saison de Serie A semble partie pour être haletante et beaucoup plus disputée que les dernières éditions. Naples semble au dessus techniquement et tactiquement, la Juve va se reprendre et rester au contact, l’Inter se doit de continuer d’être la tueuse de match qu’elle est depuis le début de saison, à aller chercher des buts dans les ultimes minutes pour s’imposer. On ne voyait pas ça l’année dernière, ni la saison précédente, c’est porteur d’espoir. Pis le Milan… champion du monde du mercato 2017/2018, ça fera beau dans leur vitrine.

Les notes : 

Handanovic 4/5  : Un grand Handanovic qui prend tout de même de but sur lesquels, hélas, il ne peut pas grand chose. La frappe de Suso est dû à l’appel de Borini qui attire les deux joueurs interistes, ensuite sa trajectoire est parfaite, et le but contre son camp suite à une reprise de Bonaventura, il arrive encore à détourner sur le poteau mais pas de bol son genou pousse le ballon derrière la ligne. Pour le reste, il est présent. Toujours. Grande Samir.

D’Ambrosio 3+/5 : Match intéressant de D’Ambrosio qui a parfaitement alimenté Candreva sur son côté. En fait quand il est moins offensif, D’Ambrosio sait faire le taf, il l’a fait contre Milan. Il obtient le penalty du 3-2.

Skriniar 4/5 : Popopopopopo… impressionnant. Ce joueur est un vrai régal à regarder. Dur sur l’homme tout en restant correct, il a annihilé les attaques Milanaises en repoussant tout ou presque.

Miranda 4/5 : Tout près de scorer en première période, il a néanmoins été en difficulté à deux/trois reprises quand il fallait relancer le jeu car le Milan jouait très haut donc sous pression il n’a pas toujours fait les bons choix, mais après comme Skriniar il a fait un très bon travail.

Nagatomo 3+/5 : Je craignais grandement pour l’Inter de le voir encore titulaire contre Milan, mais finalement il a joué proprement. Cette fois, au lieu de balancer comme il le fait souvent, il a plutôt temporisé en donnant en retrait pour mieux démarrer la construction de l’offensive.

Valero 3+/5 : Gros gratteur de ballon, disponible, pas ou peu de déchets dans les transmissions, il est une des rampes de lancement de l’Inter. Bon match de Valero. Remplacé par Eder à la 85ème.

Candreva 4+/5 : Quel feu!!!!!!! Antonio a foutu un merdier pas possible sur son côté, offre un ballon en or à Icardi pour l’ouverture du score, mais qu’est ce que c’est bon de le voir jouer en première intention et moins dans la temporisation. Candreva c’est ça, le vrai Candreva, un petit bijou de vitesse et de finesse. Remplacé par Cancelo à la 73ème.

Perisic 4/5 : Il a encore mis au supplice ses adversaires, il a fait de Musacchio sa trainée sur l’offrande pour Icardi pour le 2-1. Tout y passe, les pieds, la tête, les passements de jambe, tout, énorme.

Gagliardini 3+/5 : Bon match dans l’ensemble de Roberto, il a su cadenasser les offensives milanaises dans l’axe tout en apportant un surnombre lors des contres. Il revient bien le petit Gagliardini, et c’est pas pour me déplaire.

Vecino 3+/5 : Gros match aussi de Vecino qui, avec plus de concentration, aurait pu marquer sur ce superbe ballon en retrait de Candreva en seconde période, il était tout seul mais ne cadre pas. Dommage.

Icardi 5/5 : TRIPLETE!!!!!! Digne successeur de Diego Milito dans le rôle de tueur lors des confrontations avec le Milan, il s’est enfin réveillé après quelques matches plus ou moins compliqués, trois tirs trois buts dont un penalty décisif à la 91ème, en renard des surfaces il n’y a pas mieux en Europe mais visiblement pas assez fort pour être la pointe en équipe d’Argentine…

 

L’Inter compte 22 points au terme de cette rencontre, soit dix de plus que sa victime du soir. On est 2ème derrière le Napoli et où va t-on samedi??? A SAN PAOLO!!!!!! Napoli – Inter, samedi à 20h45!

 

Forza Inter,

Baci Anali,

Diego.

 

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

One Comment

  1. Il manquerait pas une beauté italienne avec du chien comme possible dans cette acad?? Oui, je suis le premier depuis 1992 à emplouer l’expression avoir du chien, je sais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *