Internazionale – Sampdoria (3-2) : Rispondi Napoli!

Buongiorno a tutti,

 


Quel régal cette première partie de championnat ! OUST les résultats de merde à la même époque que l’an passé, et bienvenue aux espoirs de Ligue des champions et de Scudetto si plus d’affinités. L’Inter régale et déroule. Dix matches, 8 victoires et 2 nuls. C’est ça le bilan à la fin octobre. Il est fameux. L’Inter a répondu présent à Naples dans un San Paolo bouillant où Handanovic a été exceptionnel pour sauvegarder un point qui fait figure de victoire et d’exploit quand on voit à quel point le Napoli est fort actuellement. Pour le coup, l’Inter a marqué les esprits. Assez pour durer sur l’ensemble de la saison ? Nous sommes des millions à l’espérer. Les récents résultats contre le Milan ou comme je le disais à Naples, me démontrent que l’Inter a changé et en bien.

En ouverture de la 10e journée de Serie A, l’Inter recevait la Sampdoria. Mine de rien, les hommes de Giampaolo sont sixièmes et ont su battre des équipes comme la Fiorentina ou l’Atalanta (et des formations moins huppées comme Crotone ou le Milan). La Samp a un jeu séduisant, rapide et met la pression sur son adversaire en jouant assez haut. C’est donc un adversaire, l’Inter, tout à fait idéal pour Quagliarella et les siens car il devra faire le jeu.

Les compositions : 

On ne change pas une équipe qui a fait ses preuves. Spalletti est coutumier du fait, il utilise peu de joueurs comme il le faisait à la Roma. Son onze ne bouge quasiment pas, on repart avec les titulaires habituels.

Le match : 

Les 10 premières minutes sont compliquées. La Sampdoria est partout, elle presse très haut et empêche, les Interistes, de développer leur jeu. Elle est appliquée et l’Inter pas du tout au rendez vous, d’ailleurs et je ne l’ai pas noté (vous ne m’en voudrez pas hein!) mais il y a eu un nombre incalculable de pertes de ballon et donc ce n’était pas du gâteau pendant cette période de domination génoise (…).

Mais…

 

« Il y a toujours une solution à une fin de match bouillante »

L’Inter s’est faite peur, l’Inter a tremblé, j’ai changé plusieurs fois de string en cette fin de match mais la victoire est là!!! 3-2 et la place, temporaire peut être, de leader en attendant le match du Napoli ce mercredi soir face au Genoa. 26 points sur 30 possibles, c’est plus que bien c’est très bien. Je rappelle, et je le dis à chaque académie, que cette année, a minima, je veux la Ligue des Champions. Ce n’est pas possible de faire encore une saison sans une participation à cette compétition. L’an prochain, je ne veux plus faire d’académie en semaine en dehors d’un match de C1. Pis merde, l’Inter et l’Europe… dire que les derniers a nous avoir affrontés sont les Marseillais…

Les notes : 

Handanovic 3+/5 : Grande Samir, après ton énorme match face au Napoli, tu avais le droit à un peu de répit. Tu as été secoué de temps en temps en première période mais tu ne peux rien faire sur les deux buts que tu encaisses en fin de match. Toujours aussi précieux, toujours aussi grand, toujours aussi beauuu aaaahhhhhhhhhhhh, un des meilleurs gardiens du monde.

Nagatomo 4/5 : JE POSE MES BURNES MESDAMES ET MESDAMES et j’annonce que Mr Nagatomo s’est totalement débridé sur ce match (la rédaction va te poser un avis de licenciement ndlr). Non, c’est faux, il est bon depuis plusieurs semaines en réalité, mais là il fut très bon. Ce nain aura même tenté sa chance des trente mètres en première période et a été tout près de tromper Pugioni. Un vrai bon match où il a été excellent sur son côté et a parfaitement su faire le surnombre en attaque. Remplacé par Davide Santon à la 84ème.

Skriniar 4/5 : ON NE PASSE PAS! Un rocher, un roc, une montagne, une falaise, un bulldozer, Skriniar a cette faculté à défense debout et en harcelant son adversaire pour récupérer la balle et en plus de ça il score contre son ancienne équipe. Qu’est ce que je l’aime aussi celui là!

Miranda 3+/5 : Toujours des petites faiblesses dans les relances, surtout en début de match, ça Miranda je ne risque pas de lui offrir une bière car la pression il n’aime pas. Après quand il faut se sacrifier pour dégager son camp, pas de problème il est là.

D’Ambrosio 3+/5 : Bon match aussi de Daniele, moins costaud que Nagatomo pour le coup, moins offensif aussi, mais après une première partie de match assez compliquée, l’ensemble de l’équipe s’est chiée dessus, il s’est repris ensuite en cadenassant son côté.

Vecino 4/5 : Quel match encore une fois. Formidable tampon entre la défense et l’attaque, il remonte le ballon et permet de partir en contre très rapidement. Indispensable et en plus passeur décisif sur le but de Skriniar. Remplacé par Joao Mario à la 74e.

Gagliardini 3/5 : Point faible de cette Inter hier, plusieurs ballons perdus, pas dans le tempo à certains moments, mais Monsieur Gagliardini vous n’auriez pas des problèmes de concentration???? Moins incisif dans les duels, je sais pas, je ne reconnais pas le Gagliardini de la saison passée.

Valero 4/5 : Partout. Il était partout. A la récupération, à la relance, dans la surface, quand il fallait donner du rythme au match et quand il fallait ralentir la vitesse du jeu, il a balayé l’ensemble de sa surface de jeu avec brio.

Candreva 5/5 : Pourquoi 5 ? Parce qu’il a été énorme mardi. Et pourquoi il a été énorme? Parce qu’il a ENFIN arrêté de temporiser quand il peut créer le danger TOUT DE SUITE ! Plusieurs pralines exquises balancées dans la surface, qui n’ont toutefois pas trouvé preneur, mais une énergie de ouf, à vous donner (ou redonner…) le sourire après une journée de merde.

Perisic 4/5 : Comme Candreva, très dispo, indéboulonnable sur son côté et en plus il a bénéficié d’un Nagatomo en feu, il offre sur un plateau le 3e but à Icardi au terme d’une action magnifique partie d’Handanovic.

Icardi 5/5 : IDOLO!!! IL CAPITANO!!! Deux nouveaux buts après les trois face au Milan, il aurait pu en claquer encore 3 ce soir si le poteau ne s’était pas dressé sur son passage. Mauro est en confiance et ça se voit. Le meilleur renard d’Europe ? Assurément ! Remplacé par Eder à la 87e.

 

Ce week end, enfin lundi, l’Inter se déplace à Vérone pour y affronter l’Hellas Verona, 18e de Serie A. Autant dire qu’on doit repartir avec les trois points, d’autant plus que dans un même temps (enfin la même journée), le Milan recevra la Juventus à San Siro. Il y a peut être moyen d’engranger encore des points d’avance sur la Juve. Non je ne compte pas sur une victoire du Milan mais dans une incompréhension pourquoi pas viser un nul ? Pour l’heure, il est 14h30 et nous sommes mercredi, l’Inter est leader de Serie A ! (Spoiler du jeudi matin : L’Inter n’est plus leader de Serie A ndlr)

« Moi serein et détendu avant la suite de la 10ème journée »

 

Forza Inter,

Baci Anali,

Diego.

 

 

 

PS : Double ration aujourd’hui suite aux remarques de nos lecteurs sur l’absence de belles illustrations lors de la dernière académie. Pardonné?

 

 

Diego

Ce qui ne me tue pas me laisse en vie

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *