Roumanie – Suisse (1-1) : La Tuicacadémie livre ses notes

On se retrouve pour le second match des Roumains dans cet Euro. Parce que oui, faire le meilleur match du pays depuis dix ans, face à la France en ouverture de l’Euro c’est bien mignon, mais c’est pas ça qui te file les trois points pour aller te faire éclater en huitièmes par l’Allemagne ou l’Italie. Il était important de marquer les premiers points face à cette équipe suisse, et pour suivre ce match la Tuicacadémie était au Parc des Princes. Avec des places Catégorie 1. Et ouais.

L’arrivée au stade depuis la Fanzone Tour Eiffel ne fut pas des plus discrètes. « Le plus grand cortège de l’histoire du football roumain » comme précise la Fédération Roumaine de Football est parti de la place de Varsovie jusqu’au Parc des Princes, draguant des centaines de supporters chantant pour leur équipe. Au milieu de cette foule, Bogdan Stelea ancien gardien de la Roumanie aux 91 sélections passe quasiment incognito. Après plus d’une heure de marche, tout ce beau monde arrive au stade et il est temps d’apprécier un Coca à quatre euros la bouteille devant ce match.

Les hymnes passées et les « Hop Schwiz » des supporters helvètes résonnant dans le stade, le coup d’envoi est donné. Côté roumain, peu de différences avec l’équipe alignée face à la France, à l’exception notable de l’absence de Florin Andone, remplacé par Keseru et celle de Stanciu, remplacé par Chipciu. Et c’est une jolie purge qui s’annonce. Les Roumains sont solides défensivement, mais n’arrivent pas à se montrer dominateurs devant. Et une nouvelle fois, la lumière viendra de l’arbitrage. Léger tirage de maillot dans la surface de Lichtsteiner, Chipciu s’écroule, hélicobite. Bogdan Stancu pour la deuxième fois depuis le début de l’Euro se retrouve au point de penalty face au gardien et ne tremble pas. Pour la confiance, c’est zéro mais putain que ça fait du bien. Les supporters roumains redoublent d’encouragements, et la Roumanie arrive à la mi-temps avec ce léger avantage après avoir vu Sapunaru frapper le poteau.

Afficher l'image d'origine

Pas cool de claquer que sur péno, hein?

C’est un peu la force tranquille coté roumain. Les Suisses mettent bien le pied sur le ballon, mais peinent à se montrer vraiment dangereux face à une défense bien en place. Tout semblait indiquer à la mi-temps que la Roumanie pourrait engranger ses premiers trois points, pourquoi pas en marquant une deuxième fois.

Mais le retour des vestiaires est catastrophique. Hoban remplace Pintilii, visiblement touché et s’offre une superbe frappe dans les nuages dès son premier ballon. Le collectif roumain gâche ses occasions, et frustré sort quelque peu de sa rigueur défensive afin de marquer ce second but synonyme de victoire. Mais c’est la douche froide à la 56e minute quand un ballon mal dégagé par Stancu revient sur le pied de Mehmedi, qui crucifie Tatarusanu d’une très jolie reprise. Par la suite, hormis une belle tentative de Torje, la Roumanie montre d’inquiétants signes de relâchement. L’entrée d’Andone est des plus insipides, incapable de faire une accélération moins de deux minutes après son entrée en jeu. Au final, la Roumanie qui avait le match en main à la mi-temps s’est fait rattraper et a même manqué d’être défaits par les Suisses. Tout se jouera donc au dernier match contre les Albanais pour espérer pouvoir accrocher une troisième place, peut-être même une seconde si la France se montre clémente.

 

Les notes

Tatarusanu (4/5) : Solide toute la partie, impuissant sur le but. Rien à dire du portier roumain.

Sapunaru (4/5) : Il a mangé tout le monde sur l’aile, pendant 90 minutes. Meilleur joueur de champ du match.

Chiriches (3/5) : Présent dans de nombreuses interventions, n’a pas eu la contribution offensive qu’on lui connaît.

Grigore (3/5) : Voir Chiriches.

Rat (3/5) : Meneur d’hommes, créateur d’occasions sur le côté mais un peu tendre face aux attaques suisses.

Pintilii (2/5) : Absent. S’est fait remarquer lors de sa sortie sur blessure remplacé par un joueur tout aussi insipide.

Prepelita (3/5) : A bien dominé le milieu de terrain, sans être décisif.

Chipciu (2/5) : Comme au Steaua, une arnaque. Le joueur invisible, sauf pour s’affaler dans la surface. Merci quand même.

Stancu (4/5) : Comme contre la France, il ne tremble pas face au gardien. Avec une bonne contribution offensive cette fois-ci.

Torje (4/5) : Le joueur roumain le plus dangereux devant. Rapide, bon tireur et créateur de danger. Bon match.

Keseru (2/5) : Face à face manqués, mal placé… Mais ça reste un mec sympa donc on continue à le sélectionner.

 

Hadrian Stoian

Hadrian Stoian

Tombé amoureux de la Roumanie il y a des années. Supporter du Steaua Bucure?ti, sait apprécier le Petrolul Ploie?ti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *