Ukraine – Irlande du nord (0-2) : l’Ulcère Academy livre ses notes

Will Grigg étant toujours fumant, il est toujours sur le banc

 

Salut, le jour de gloire est arrivé.

On a gagné ! Et j’y étais, je pourrais le raconter lors de longues soirées d’hiver au coin du pub à mes petits enfants ébahis. C’était magique, the time of my life !  Une victoire qui rend l’ambiance plus belle, les chants plus mélodieux, la bière moins alcoolisée. On ne la boit plus par litres mais par hectolitres. Oh non, personne n’aurait parié sur nous pour battre les Ukrainiens, ni les Ukrainiennes d’ailleurs. Même pas nous, c’est dire. Il y en a eu un pour y croire c’est notre manager Michael McO’Neill, qui change 5 joueurs de notre défaite contre les Polandais. D’ailleurs l’ingrédient magique, cette pluie dantesque, est venue nous transcender. Il fallait ça pour nous donner l’occasion de renverser les pronostics.

Réorganisée en 4-3-3, l’équipe joue plus haut, avec plus d’intensité et surtout on attaque. Bon on ne va pas se mentir non plus, sortir Kyle Lafferty du onze de départ c’était couillu, mais ça a payé !

View post on imgur.com

 

Grâce à un super but de la tête de McAuley en début de 2e mi-temps et défense de fer, on a tenu jusqu’au bout avant de doubler la mise sur un très joli but.

Dans le stade c’était le folie. J’ai embrassé des hommes, des femmes, des bières, des maillots, des drapeaux. Je suis sorti du stade sans que mes pieds ne touchent terre. Enfin c’est le souvenir que j’en ai. Vous avez cru que la hype de l’Euro ce serait l’Islande ? Raté, c’est nous !

View post on imgur.com

Je pense avoir suffisamment émergé pour vous donner mes notes, très lucides et sans s’emballer du tout.

Les notes

McGovern 5/5 : Certainement le meilleur gardien de la compétition. Il détourne la demi-volée de Kovalenko du regard et se permet parfois d’en arrêter de ses propres mains. Un héros.

McHughes 5/5 : Quel match ! Un héros.

McCathcart 5/5 : Hyper solide derrière, mon joueur préféré. Un héros.

McAuley 5/5 : Un héros. Un but pour l’histoire, un but pour la légende, super bien exécuté en plus.

J.McEvans 5/5 : Rien de particulier à ressortir de son match mais une activité sans relâche et techniquement ce  fut propre. Un héros.

C.McEvans 5/5 : Il nous a fait beaucoup de bien à la relance. Un héros. Remplacé par Paddy McNair pour couper le rythme dans les dernières secondes.

McDavis 5/5 : Ce coup franc fantastique déposé sur la tête de McAuley. Un héros.

McNorwood 5/5 : Un héros. J’adore ses coups de pied arrêtés. We’ve got Norwood, I don’t think you understand.

McWard 5/5 : Un héros. Un pressing habile, il a permis de mettre la pression sur les Ukrainiens, qui l’ont bu, comme un symbole de calice jusqu’à la lie. Remplacé par McGinn, qui entre dans la légende dans les arrêts de jeu.

McWashington 5/5 : J’adoooooooooooore. What a player. Un héros. Remplacé par McMagennis dont le crochet extérieur de fou a permis l’ablation du rein de son latéral et le but de McGinn.

McDallas 5/5 : Un héros. Pyatov n’a fait que retarder l’échéance en détournant sa frappe sur McGinn qui double la mise.

 

Duke O'Denum

La main rouge ensanglantée, j'ai appris à être gai et joyeux ainsi qu'à chanter une reprise de Gala en l'honneur de Will Grigg

2 Comments

  1. Héroïque ce match de héros, t’as du kiffer dans ce formidable outil avec les tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.