Porto-Belenenses (3-0) : Une belle en laine ne cesse de voir Porto gagner

Mettre la pression un weekend de festival de la bière, je ne vois rien d’illogique.

Bom Dia,

Il reste 7 matchs à gagner pour espérer passer premier.

On reçoit le Belenenses qui nous a pété 3 fois les couilles cette année, en championnat et en taça da liga.

On joue le samedi, avant les salopes en rouge pour leur mettre la pression, enfin, pour cela, il faut gagner ce soir.


O Equipe :


Nuno revient à sa compo fétiche en 4132 avec le retour de Silva au côté de Soares devant.

 


O Jogo :


Le match est tel qu’on se l’imaginait.

Malgré un bloc en 451 haut pour nous gêner,  on se retrouve rapidement à chauffer la défense du Belenenses.

Silva se retrouve seul mais rate sa passe (2’), puis Brahimi trouve Soares mais il est horsjeu.net (5’).

Les latéraux sont très haut, en mode poppers pour élargir au max la défense des Lisboètes.

Maxi, bien décalé par André, trouve Soares mais sa tête n’est pas cadrée.

On fait tourner la balle en se montrant patient. Ce soir, c’est soirée meetic : on offre des coups, on blague, on charme, en attendant le moment où nous pourrons conclure.

Brahimi se démène et combine avec Telles, Soares ou André, mais on ne trouve pas la faille, même si les sourires sont entrainants.

 

En face, rien, sauf à la 28’ avec Felipe qui, pris de vitesse, prend un jaune.

 

Suite à une accélération, Yacine obtient un coup franc excentré (37’). Il dépose la balle sur la tête de Felipe, qui remise sur Danilo, qui fusille Cristiano. 1-0.

 

On reste haut en contrôlant, et on termine sur une occasion non cadrée de Silva.

 

Une mi-temps maîtrisée avec une ouverture du score logique et un jeu bien en place.

Brahimi confirme son niveau monstrueux et l’association Silva/Soares est très complémentaire même si sans réussite.

J’aime qu’un plan se déroule sans accroc.

 

On attaque la seconde période en voulant marquer le deuxième but mais sans monter à l’abordage. Brahimi crée des décalages en bougeant de gauche à droite, en dédoublant avec Maxi ou en appuis avec Soares et Silva, mais il manque la dernière passe.

Belenenses essaie de jouer plus haut en bloquant nos relances mais n’arrive pas à s’approcher de la surface de Casillas…. Eux, ce n’est pas Meetic pour trouver quelqu’un, c’est la SPA qu’il leur faut.

Par contre, à chaque ballon qui passe le milieu, on crée du danger, toujours par Brahimi.

C’est d’abord sur les corners que nous sommes dangereux avec Soares qui ne cadre pas (58’).

Puis notre jeu de mouvement, des une-deux Brahimi-Oliver, des montées de Maxi et des tentatives de Soares et Silva, voire nos 2 centraux sur les corners tentent de trouver la faille mais Cristiano est vigilant ou ce n’est pas cadré.

68’ Entrée de Corona pour Silva. Passage en 433 pour mettre encore plus de vitesse dans les couloirs.

Coaching gagnant pour Nuno. Sur son premier ballon, Corona casse les reins de son défenseur et dépose le ballon sur la tête de Soares, qui double la mise. 2-0.

 

 

Pas le temps de niaiser, on récupère vite sur le coup d’envoi, Brahimi, lancé, enrhume Duarte, qui le fauche et prend les 2 jambes. Conséquence : Pénalty et carton jaune. Yacine transforme. 3-0.

 

 

76’ Entrée d’Herrera pour Oliver.

81’ Entrée de Jota pour Brahimi.

Le match se finit tranquillou, comme à la parade, avec des tentatives de dribbles ou de volée mais tout le monde s’en branle : le job est fait.


O Dragoes :


CASILLAS (Jorge Abitbolinho 3/5) Tellement classe que, même sans rien faire, tu lui mets plus que la moyenne.

Maxi (4/5) Je suis comme une boule de flipper, qui centre et fait des allers-retours, ça roule.

Felipe (3+/5) Très actif et bon, notamment sur les coups de pied arrêtés, son jaune est limite ainsi qu’une ou deux interventions.

Boly (3/5) Très solide, discipliné, un match rassurant.

Telles (3/5) Très bon match, solide, avec des bons coups de pied arrêtés, mais moins actif que Maxi.

Danilo (5/5) Gagner 10 ballons, marquer un but, être à la relance, ah ouais, ben, un match plein comme un académicien.

 Belenenses

André André (4/5) C’est une bielle indispensable, sans lui nos pistons ne peuvent donner leur pleine puissance.
Belenenses

 

Oliver (4/5) Le talent c’est simple, tu l’as ou pas.

 belenenses

Brahimi (5/5) Comme la bière, moi il me rend amoureux.

 Belenenses

Soares (4/5) Encore un but, encore un gros match.

 

Silva (3/5) Très actif tant dans la construction que dans la finition, mais sans réussite.

 


O Banco :


Corona (4/5) rentrer, casser des reins, délivrer une passe dé.

belenenses

Herrera (3/5) N’a pas fait de connerie.

Jota (3/5) Il a tenté, c’est bien gamin, essaie encore.


Remarques à la con :


Encore des histoires d’arbitrage sur le match de Porto et de Benfica, magique.

Toujours 1 point d’écart, il reste 6 journée. Prochain match : samedi à Braga.

Pour la polémique sur l’ultra de Porto, qui a souhaité qu’il arrive au Benfica la même chose qu’à Chapacoense : je suis de l’avis du club et des Super Dragao qui ont condamné cela, je n’oublie pas que ces conneries entre abrutis peut entraîner des morts. Se chambrer et se chauffer oui, se taper sur la gueule non. Buvons des bières en bouffant des tremoços ! Bon, c’était pour un Classico de hand, faut le comprendre, face à ce jeu aussi…

 

Merci @FCPorto_Fr pour la compo.

 

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici http://horsjeu.net/abonnement/

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

Photo du profil de Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

3 Comments

  1. Vous allez perdre le titre à Braga, je me suis trompé d’une journée, je le sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *