Porto Benficaca (0-0) Le Scandalico anti-Vidéo

Pour un bon Clássico il faut : la pression de la presse, un match engagé, un public surchauffé, un arbitrage contesté… Bem-vindo em Portugal

Bom Dia,
La presse a chauffé toute la semaine. Entre les rumeurs de corruption avec une enquête ouverte contre Benfica, la contre-attaque pour le même motif envers Porto, et les débats sur le fait que la VAR n’est jamais appelée pour Porto, alors qu’elle a déjà sauvé 3 fois le Benfica, l’ambiance est plus que jamais délétère sa mère.
Le nul de la semaine dernière à Aves avec le pénalty non-sifflé à la dernière minute sans appel à la VAR a fini de mettre en fusion les supporters des 2 camps.
Mais « place au terrain » lance la presse.

O Equipe :

Sergio possède tout son effectif ! Tous ? Non un irréductible mexicain a décidé de prendre un rouge débile la semaine dernière.

Porto Benfica

O Jogo :

Le début de match offre sur une désagréable surprise. Les salopes en rouge qui contournent le pressing et se retrouvent dans notre camp. On commence donc par subir avec des corners qui voient tour à tour sur la même action Sá rater une sortie au poing et claquer la parade derrière.
Mais à la première sortie de balle, Marega remonte 70 mètres comme un draxter et obtient un premier corner faisant passer les premiers frissons dans nos slip mais côté poche kangourou.
Brahimi sur ses premiers ballons fait danser les Benfiquista et rétablit l’équilibre de la force.
Plus le match avance et moins Benficaca parvient à s’approcher de notre surface.
La bataille du milieu fait rage mais Danilo commence à marcher sur les salopes en rouge et Marega impose son physique dans le couloir.
Sinon ? L’arbitre ne se laisse pas abuser par les simulations du camp d’en face et Felipe remet en place Jonas par une intervention un pied sur le ballon l’autre pour le balayer. Je vous ai déjà dit à quel point il est beau ce Felipe?
À partir de la quinzième, on est installé dans le camp adverse, on se rapproche de plus en plus de la cage de Varela mais la réussite dans le dernier geste manque. Notamment pour nos trois joueurs les plus haut, Marega, Aboubakar et Herrera qui sont trop imprécis pour que l’on parle de vraies occasions. Comme le temps qui court, court et nous rend sérieux.

Arrivé à la vingtième il n’y a plus qu’une équipe qui a la balle.
Les Lisboètes défendent et se replient et sortent des ballons en corner ou en touche… Des phases arrêtées qui sont devenus nos spécialités.
On voit donc suite à une longue touche déviée au premier poteau Danilo tenter un ciseau qui s’envole découper les nuages, car sur le terrain pour découper ces guignols encore faudrait-il qu’ils aient le ballon plus de 5 secondes.
Le match est âpre, dur, puissant et arrive à son premier tournant à la 31e quand Brahimi lance Marega. Le Malien à la lutte avec Jardel semble prendre le dessus et se faire faucher mais YAPAPENO, y’a corner. L’arbitre, sûr de lui ne demande pas la VAR.
Sur le corner Herrera récupère et arme mais Varela la sort, la balle pas sa bi… Enfin Varela repousse la tentative.
On est de plus en plus dans la surface, par des centres et des frappes mais les frappes ne sont pas assez franches ou appuyées pour battre Varela qui a décidé d’être bon ce soir, hélas.
Alors qu’on arrive presque à la mi-temps avec une défense rouge aux abois Marega déborde une nouvelle fois et centre. Luisão mal placé se rate, se jette comme un cachalot échoué sur une plage et dévie nettement du bras le ballon.
Vu la gueule du geste et la position du joueur, au mieux l’arbitre à un doute, au pire c’est la VAR.
MAIS NON! ENCULADE! L’arbitre laisse les encu….Paneil….Salopes en rouge dégager en touche et siffler la mi-temps!

Mi-temps :

Après donc 5 minutes sous domination puis 10 minutes équilibrées il n’y a eu qu’une équipe. Les autres attendent une décision arbitrale un coup du sort pour espérer conserver le nul ou faire le hold-up.
Déjà deux situations arbitrales chaudes qui ont fait gueuler le public qui est bouillant. La pression est toujours aussi forte.

On est revenu pour gagner. Les occasions se multiplient avec Brahimi qui trouvent ou crée les décalages mais soit c’est Varela qui repousse soit Aboubakar et Marega sont maladroits.
Sur un nouveau décalage de Brahimi, Telles déborde Almeida et sa moustache d’acteur porno. Son centre est repris par Herrera et finit sur Aboubakar, Varela repousse mais Herrera suit et ouvre le score ENFIN!!!!!
L’arbitre de touche lève son drapeau… Bon, on va vérifier, on a la vidéo, on a la VAR, on ne peut pas se faire encu….5 points de sutures plus tard posé à l’agrafeuse. Je me rassois sur une bouée.

On ne relâche pas, on les accule à défaut de mieux, mais suite à une belle ouverture de Marega, Brahimi perd son duel avec Varela qui repousse en corner. Enfin ça, c’est ce que tout le monde a vu, sauf l’arbitre de touche et l’arbitre central.
Soyons clair :
– une fois ça arrive
– deux fois coïncidence
– trois fois il n’y a plus de doute on se fait enculer.
En plus c’est compliqué, il n’y a qu’une équipe qui joue au foot, donc c’est difficile de voir qui fait les fautes, ne compte que sur le gardien et devrait déjà avoir concédé au moins un pénalty et un but…

Sergio tente alors un coup. Il ne garde qu’un milieu défensif avec Danilo et sort Oliveira pour Otavio.
On passe alors ne 4132 avec Otavio et Brahimi sur les côtés et Herrera en 10.
Otavio tente le péno sur un de ses premiers ballons mais bizarrement l’arbitre ne se laisse pas prendre et lui met un jaune.

On continue de les bouffer mais il manque toujours ce dernier geste comme Herrera sur une frappe ou Felipe sur un ballon mal dégagé sur corner.
Il reste vingt minutes mais on pousse encore avec une triple occasion. Varela relâche devant Otavio qui ne peut conclure.
On continue d’essayer à tel point que nous sommes en tête du trophée Jean-Claude Dusse.
On a oublié qu’à pousser n’importe comment on n’avait aucune chance, on fonce.
A la 80e Zivkovic prend un rouge pour 2 jaunes en 3 minutes, il remporte le challenge Jordan Ayew.
Le drame est évité de justesse à la 85e, sur un ballon coupé, Felipe dégage dans la tête de Marcano. Le ballon arrive alors devant Servi qui ne peut rien en faire car Sá sort à 2000 à l’heure et contre la gonfle puis la récupère pour une relance rapide.
Dans la continuité, Marega hérite d’un centre de Ricardo mais rate le cadre seul à six mètres!

Et il ne manque pas un truc là ? La tension, les contacts, les polémiques arbitrales….AH oui LA BAGARRE!
Un ballon sort en touche. Marega va le prendre pour jouer vite. Mais il est dans la zone technique des GROSSES SALOPES EN ROUGE! Un assistant de Benfica met un shoot dedans au moment où Marega se baisse pour l’attraper.
Insultes, tension, ça se pousse, les bâtons des drapeaux volent, des supporters veulent entrer sur le terrain… AH on a failli se passer du BINGO Clássico.
Bref pour terminer on s’offre encore deux occases pour la gagne, mais Ricardo décalé par Brahimi préfère prendre sa chance que de lui remettre. Sur la dernière Otavio dépose le ballon sur la tête de Marega qui rate le cadre.

O Resumo :

O Dragoes :

Sá (4/5)
A grand club, grand gardien. Et c’est le cas pour lui.
Sa Porto Benfica

Ricardo (3/5)
Dans un élan de générosité il a laissé Servi croire qu’il était devenu bon. Ah oui moins de cinq minutes hein, faut pas déconner il a dominé comme chez Kink les 85 autres.

Felipe (4/5)
Visiblement les attaquants adverses ont préféré ne pas venir

Felipe Porto Benfica

Marcano (3+/5)
Jo qui?

Telles (3/5)
Il vous a débordé, il sait bien centrer, vous ne l’arrêterez jamais

Danilo (5/5)
Paraît qu’il n’est pas bon balle au pied. Roulette sur les zoulettes qui ne peuvent que courir après les miettes.
Danilo Porto Benfica

Oliveira (3/5)
Toujours précieux à la récupération, capable de la passe qui lance la relance. Enfin au niveau, toujours plus haut.

Herrera (3/5)
Si tu mets une de tes occases tu es le héros, enfin si on valide les buts valables aussi remarquez.

Brahimi (4/5)
Relance chaloupée, passe enlacée, sortie de balle collée-serrée.
Brahimi Porto Benfica

Marega (3/5)
Tant d’effort pour si peu de récompense, on croirait une allégorie de la France Macroniste qui demande aux pauvres de se sortir les doigts.

Aboubakar (2/5)
Poison mais pas de réussite. On t’attend là mais tu n’y étais pas.

O Banco :

Otavio (3/5)
De retour! Ce petit crochet et ses caresses de balles sont plus excitants que les lives chaturbate.

Soares (2/5)
Entré pour marquer, n’a pas accédé.

Remarque à la con :

La VidéO C’eSt l’AvEnIr du FoOtBalL.
Ça vA EnleVer les InjUsTiCeS PoUrQuOi On Ne L’UtIlIsE PaS?
Porto Benfica
Ben parce que le problème, c’est que du coup, tu l’utilises pour TOUT et TOUS ou PAS!
Ce n’est pas grave que l’arbitre prenne sa décision, s’il n’a pas le choix. Mais quand il l’a et ne le fait pas, la frustration que ça suscite, tout est multiplié par mille et du coup tu bascules directement dans le malhonnête.
Les images parlent, l’enjeu était là, la VAR elle, on peut dire ce que l’on veut elle n’est pas sortie pour nous. Mais elle a sauvé sur des « bonnes images » deux fois Benfica.
Bref allez bien vous faire enculer avec votre vidéo.
Sinon on a une vraie équipe « A Porto » de bagarreurs, de gagneurs, rudes et travailleurs.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique.
Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

14 Comments

    • Oui et que les arbitres de surface se manifestent au lieu de juste sonner le principal, qu’on voit à quoi ils servent avec un drapeau par exemple. Plutôt que des trous de balle comme Menes puissent dire qu’ils sont inutiles

      • Je suis pas fan des arbitres de surfaces, pour moi ils entrent un peu en doublon du juge de ligne. Par contre tu créés une mécanique d’arbitrage par la gauche à deux centraux en conservant les juges de ligne sur la droite bah tout de suite plus personne n’est obligé de prendre une décision de 35 mètres. Peut-être même que pendant que deux arbitres discutent, les deux autres pourraient faire de la gestion de joueurs et de coachs.

        • oui mais du coup on ne pourrait pas vendre un super truc télévisuel avec des ralentis à la super loupe

        • Ouais enfin tant en rugby qu’en NBA les mecs reviennent dessus… Tu voudrais dire que les institutions du foot sont vénales et stupides ?

        • Vénales oui. Stupide non vu comment ils font bouffer de la merde à tout le monde

  1. Autant sur la première action litigieuse Marega/Jardel, il y a pas péno car ça s’accroche avant et Jardel tacle le ballon par la suite, autant sur la main du phoque Luisao y’a clairement péno. Pas d’utilisation de la VAR, soit.

    Mais le but d’Herrera, 100% valable, un hors jeu inexistant. Le problème c’est que même les joueurs de Porto n’ont pas protesté. Si l’inverse se serait produit (gros coup de pression sur cet en**lé d’arbitre), la VAR serait sorti.

    Pour finir, Marega 3/5, c’est gentil vu comment il a foiré le but de la gagne.

    UmPortista

    • Si on avait contesté on aurait pris un rouge….
      Marega j’ai hésité, oui il croque 2 occasions énormes. Mais sa débauche d’énergie, ses remontées de balle et il a tout mis sur le terrain pour un retour de blessure donc je l’ai pris en compte.

      • Sur l’action du hors-jeu, l’arbitre ne peut pas utiliser la VAR parce qu’il siffle tout de suite et du coup, l’action s’arrête en quelque sorte. Je pense que les joueurs n’ont pas gueulé parce qu’ils pensaient eux aussi qu’il n’y avait pas hors-jeu. Le gars qui couvre est quasiment collé à la ligne de touche. Sur le direct, je pense qu’on s’est tous dit, « ah oui là il est sacrément hors jeu », non ?

        • * »qu’il y avait hors-jeu », pas « qu’il n’y avait pas hors-jeu »

        • C’est vrai Mr Poulpe. Les joueurs de Benficaca ont arrêté de jouer.

          Mais l’arbitre de touche n’aurait-il pas dû « temporiser » et bien analyser la situation, car l’action du « but » fait suite à un centre de Telles à la lutte avec Almeida et donc, peut-être, que les joueurs n’étaient pas replacés ?

          Enfin bon, on peut en parler des heures, mais c’est vrai que sur le coup, même moi je les voyais hors jeu.

          UmPortista

        • C’est pour ça que j’ai mis le plan le plus large avec l’image arrêté sur le gif.
          L’arbitre de touche est aligné il ne peut pas raté Almeida contrairement à nous qui ne l’avions pas dans le champs.
          Et les mecs au stade qui reçoivent « on se fait niquer, y’a péno, y’a pas horsjeu », ils sont encore plus chauffé

  2. Pour moi, c’est l’arbitre de champ qui n’aurait pas dû siffler tout de suite. Il aurait dû laisser jouer et faire appel au VAR. Enfin bref, je suis contre la vidéo de toute façon.

    • On a trop tendance à oublier que les arbitres fonctionnent ensemble. Si le côté lève vite le drapeau c’est qu’il est ok avec le central. La vidéo c’est de la merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *