Porto – Guimarães Taça (4-0) La Dragão livre ses notes

Il faut gagner un titre donc même pour la Taça on ne rigole pas.

Bom Dia,
Après la victoire tranquille à Setúbal nous voici près pour les huitièmes de la Taça.
Le tirage au sort nous est favorable car on reçoit le Guimarães qui n’est pas à l’aise à l’extérieur cette saison.
Si Guimarães est pour l’instant connu pour être le dernier club a avoir vu jouer s’échauffer Patrice Evra, c’est surtout une équipe de coupe qui aime faire des gros coups.
Nous on le sait on a besoin d’un titre, il faut briser la spirale car le club n’a jamais connu une telle disette depuis plus de 40 ans.

O Equipe :

Sergio le dit et le répète il est là pour tout jouer à fond. C’est donc une équipe mixte entre titulaires et habituels remplaçants qui est mise en place. Casillas est un peu à part, difficile de le considérer comme un remplaçant une telle légende.

FCPORTO Guimarães Compo

O Jogo :

C’est Guimarães qui essaie de se montrer dangereux dès le début. Mais le coup franc dans la boite est bien géré par Casillas.
On réagit par Marega dans un de ses raids le long de la ligne de six mètres mais son centre est contré. Sur le corner Danilo reprend d’une superbe tête décroisée qui touche le second poteau longe la ligne et est sorti par le défenseur in extremis.
Merde sérieux, pas de Goal Line au Portugal pour valider un but inexistant.
C’est un match de coupe, Guimarães est venu pour gagner en pressant et jouant les coups à fond ; nous fidèle au jeu de Sergio, il faut attaquer pour marquer.
On a fait reculer Guimarães, mais Aboubakar, et Marega ne trouvent pas la faille.
Le fait du match se produit à la douzième. Aboubakar contrôle dans la surface, le défenseur intervient mais lui enlève le ballon avec la main. YAPENO ABOU 1-0.

 

Guimarães tente de réagir mais n’arrive pas à s’approcher de la cage de Casillas.
Nous on veut planter le second.
Danilo manque de doubler la mise mais trouve le poteau ce qui calme et fait reculer à nouveau les joueurs du Vitoria, tandis qu’on gère une main dans le slip en faisant tourner la balle.
On se fait une dernière occasion par Aboubakar suite à un beau mouvement collectif qui voit le ballon traverser le terrain, mais sa volée frôle la barre.

On attaque la seconde période comme on a fini la première.
Malgré le pressing haut et la volonté d’imposer un combat plus physique, Guimarães joue à l’arroseur arrosé tant notre faculté à déjouer le pressing nous ouvre des espaces sur le terrain.
Après dix minutes de pressing agressif, mais surtout de rattrapage à l’arrache, les visiteurs se replient comme les courageux chevaliers du roi Arthur face au terrible lapin de Caerbannog

Bref sur un nouveau corner de Telles, Danilo conclut seul au premier poteau d’une tête décroisée imparable.

On déroule baroule sur leur boule, et suite à un beau jeu en remise, Herrera pique pour Aboubakar. Sa volée est repoussée sur André André qui conclut. 3-0

En face ? Ben une lourde d’Heldon permet de voir Casillas qui semble dessus, mais le ballon prend le poteau sortant.
On va tranquillou vers la fin du match en se faisant plaisir. Nouveau corner de Telles pour Reyes au second poteau qui remet sur André André pour le doublé.

O Resumo :

O Dragoes :

Casillas (2+/5)
Peu à faire mais bien fait, c’est toujours beau d’exhiber les trophées.
Maxí (3/5)
Il semble apaisé, même plus une petite embrouille ou des coups de pute, je suis nostalgique.
Reyes (3/5)
Sûr défensivement et offre une passe décisive en bonus. Ce n’est pas Felipe mais c’est sérieux.
Marcano (2/5)
Serein, a failli concéder un pénalty mais costaud.
Telles (5/5)
Le terminator du couloir gauche. Centre millimétré et corner chirurgicaux.

Danilo (5/5)
Un niveau qui ne cesse d’augmenter, une courbe ascendante comme Christopher Froom.

Herrera (4/5)
C’est Speedy Gonzales, il est de partout et réussit tout. Aïe Caramba !
Ricardo (3/5)
Capable de jouer tout les postes du couloir, manque de réussite ce soir.
Corona (3/5)
De belles choses mais pas le tranchant de Brahimi.
Marega (3/5)
Des occasions, du niveau, mais pas de réussite.
Aboubakar (4/5)
Des ratés, oui. Mais encore le pion qui débloque la situation.

O Banco :

André André (5/5)
Une entrée, deux pions, qui dit mieux ?

Oliver (3/5)
Très précieux pour conserver la balle, manque de réussite dans les 20 derniers mètres.
Soares (2/5)
Un buteur qui ne marque pas c’est compliqué.

Remarque à la con :

Le fils de Freddy Rincon joue à Guimarães, il ne fait pas de porno donc, ni du trafic de drogue apparemment.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

7 Comments

  1. Si l’on se fie à sa note, Telles, c’est du très très lourd. Alors même qu’il n’est cité que 2 fois dans le résumé. Mais je sais à quel sein me vouer.

    • Chaque montée amène du danger. Ses corners font but peut être une fois sur quatre et defensivement sauf si c’est un contre dans son dos car il a débordé pour centrer, il est quasiment jamais battu.
      Vraiment une machine

        • Alors soyons clair, Luis Gustavo a sa place à Porto peut être Thauvin, sinon à Marseille personne ne joue titulaire. C’est moche c’est malheureux, c’est la réalité.

    • Ben Mandanda non, déja que Casillas n’a plus sa place.
      Amavi à la place de Telles? Un mec qui délivre une passe décisive par match depuis 8 matchs en étant supervisé par la seleção alors que Amavi n’entre pas dans le groupe France malgré Kurzawa et Digne
      Doria c’est vrai ça se discute

  2. Je savais que doria finirai par te convaincre.
    Par contre pour steave. ..
    Bon il est vrai qu’il fini sur deux Mach bizarre. Mais putin sur l’année il est sacrément bon !
    M’enfin bon. On est d’accord sur les boobs. Ça reste le principal.
    Sophieduddment.
    Blon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.