Portugal Chili (0-0) Le Chili Con Penal ça se digère mal

Sortir invaincu ça laisse toujours un gout d’inachevé, mais quand tu n’arrives pas à coller un péno il faut dire BRAVO.

 

Bom Dia,

Après un premier tour facile où seules nos erreurs individuelles nous ont coûté des buts, c’est serein que nous nous présentons pour ce match des champions.

Ben oui le champion d’Europe face au champion d’Amérique du Sud, toute une affiche.


O Equipe :


Fernando Santos doit faire sans Guerreiro blessé et Pepe suspendu, mais Bernardo peut finalement tenir sa place.

chili

 


O Jogo :


Ce match part sans round d’observation.

Le ping-pong débute dès la 3e minute. Bernardo met le feu en décalant Gomes mais sa frappe est captée sans souci.

On poursuit avec un coup franc qui navigue vers Alves qui centre pour Ronaldo mais sa tête est à côté. La réponse vient d’Alexis Sanchez qui lance Vargas mais Patricio gagne le duel.

A peine le temps de jouer un 6 mètres qu’Alves lance Cristiano qui sert Parfaitement Silva mais il perd son duel avec Bravo. Sur le corner Alves ressort pour Gomes qui envoie le ballon un peu plus près des étoiles.

On est à la 10’, Vidal veut mourir et chauffe Alves.

On a posé le pied sur le ballon, le Chili fait le dos rond et veut placer des contres car ils ne peuvent pas faire autrement dans le premier 1/4 d’heure.

Mais du coup le match se calme. Le Chili con cerveau se rend compte que s’ils emballent le match, ils vont se faire punir par nos sorties de balles rapides sur Cristiano ou Silva.

23’ Jara prend un jaune pour avoir écrasé la cheville d’André Silva, il doit mourir.

Si des débuts d’action sont bien menées, elles sont souvent avortées par une mauvaise passe de Gomes ou un mauvais centre de Cédric. Le Chili se montre 2 fois menaçant aux 29’ ET 30’ mais ni la tête d’Hernandez ni le retourné de Vargas ne trouve le cadre.

Fort de ses 2 actions le Chili remet le pied sur la balle ce qui nous permet de récupérer haut pour jouer vite dans leur dos mais encore une fois Gomes ne trouve pas le cadre sur un contre mené par Cristiano (34’)

A la 43’, sur un centre d’Eliseu André Silva se fait balancer par Hernandez, se relève et joue puis prend un jaune pour simulation, pas de vidéo. Il y a une action litigieuse, l’arbitre central prend sa décision ok. Mais du coup ça gueule car il ne demande pas la vidéo, formidable innovation.

La mi-temps est sifflée, sur un match tendu.

La première partie était vivante avant que la crispation et la peur de prendre un but n’apportent qu’une grosse bataille au milieu.

Au retour des vestiaires on prend les choses en main, la première frappe est pour Gomes mais encore une fois elle est complètement ratée.

Le Chili reste sur son schéma de contre pour éclater vite sur les côtés afin d’éviter notre axe qui les empêche de passer.

La stratégie porte ses fruits puisque le Chili se montre dangereux par Vidal qui comme Gomes ne cadre pas (54’). Puis Vargas qui claque une volée qui permet à Patricio de sauver la partie (57’), et sur le contre Cristiano tente sa chance mais Bravo repousse sa tentative.

Le match semble reprendre la partie de ping-pong des premières minutes quand une nouvelle fois Vidal se retrouve en position de frappe mais il imite à la perfection Gomes, sacré troll le Arturo.

Sinon on tente des trucs histoire de faire rire à défaut de marquer. A la 68’ alors que tu as 4 super joueurs de tête, tu vas jouer un corner à deux tout pourri avec un centre de merde qui n’arrive même pas à la surface. Fonte et Alves veulent tuer leurs coéquipiers.

Le Chili n’arrive plus à s’approcher de notre surface et on opère en contre : Gomes trouve Ronaldo pour un une deux avec Silva mais sa frappe est détournée en corner par Bravo qui est chaud comme Christine.

76’ Nani entre pour André Silva.

83’ Entrée de Quaresma pour Bernardo.

L’entrée de Nani et de Quaresma est un superbe coup tactique de Pizzi, le coach chilien, car on ne se trouve plus et le match se termine sur un rythme aussi intense que le Derrick spécial halloween.

Prolongation

La première prolongation voit une action de chaque côté, d’entrée Quaresma centre pour Ronaldo c’est repoussé sur Gomes mais sa frappe est encore hors du cadre (91’).

A la 95’ nouveau contre chilien avec un centre d’Isla pour Sanchez mais ça frôle le poteau de Patricio, adieux slip fétiche, tu es mort au combat.

101’ Entrée de Moutinho pour Adrien Silva.

2eme mi-temps :

109’ Eliseu se fait démonter mais l’arbitre dit de jouer.

111’ Bruno Alves prend un jaune pour un petit coup de coude.

114’ Cédric prend le plus beau jaune de la compétition pour une vielle faute de district sur Alexis.

116’ Gelson entre pour André Gomes.

Duel Vargas-Alves tout le monde réclame la vidéo et jure que le Chili se serait fait voler…Niquez vous avec la vidéo (twitter).

Il ne s’est rien passé, jusqu’à la 119’ : double occasion énorms Vidal frappe sur le poteau et Rodriguez reprend et met sur la barre.

Péno :

Après la fin de match, on se dit que Patricio a la baraka, que rien ne peut nous arriver, c’est donc sur 3 arrêts de Bravo et 3 buts pris par Patricio que la série de pénalty la plus rapide de l’histoire des compétitions de la FIFA se termine.

peno

Les Chiliens étaient très heureux

 


Os Quinas :


Rui Patricio (5/5) Il a sauvé la patrie jusqu’au pénalty, on aurait dit Braveheart il a beau repousser ces enculés d’Anglais, il meurt à la fin.
patricio

Un match énorme

Cédric (3+/5) Il a dégouté les Chilien défensivement qui ont tout joué côté Eliseu, mais ses centres doivent plus trouver les cibles.

Fonte (3+/5) Il a tenu les attaquants chilien en leur imposant un duel de chaque instant.

Alves (4/5) Une légende raconte que son dernier duel perdu de la tête il était en minimes, Un regard à suffit à calmer Vidal.
Bruno

Il a fait joujou avec les attaquants chilien

Eliseu (2/5) Pas ridicule mais se faire déborder par Isla, bordel, Isla.

William (3/5) son jeu de transition à la récupération et au pressing est top. Par contre autant demander à son banquier d’ouvrir le lundi plutôt que de voir William compenser sur un côté.

Adrien (3/5) Beaucoup de compensations qui l’ont cramé.

Gomes (2/5) Il fait tout bien jusqu’à la dernière passe ou la frappe. Il est frustrant comme un diner romantique où ta conquête te laisse dans la voiture avec une bise sur la joue après t’avoir chauffé tout le repas.

Bernardo (3/5) un début de match en feu, une fin de match en fuego.

Silva (3/5) Indispensable dans le système pour être un point d’appui qui donne de l’espace aux autres, il a raté son duel.

Ronaldo (3/5) Est tombé sur un grand Bravo, quand il a décalé les autres ils n’ont pas conclu.

 


O Banco :


Nani (1/5) La dernière chose aussi inutile que son entrée, c’est le ralliement de Dupont-Aignan à Marine Le Pen.
Nani

Quand Nani a demandé comment était son entrée

Quaresma (2/5) deux coup de pattes de génie mais un péno ignoble.

Moutinho (1/5) Stabiliser le milieu ok, se chier comme ça sur un péno c’est non.


Remarque à la con :


Eliseu avec son bouc on dirait Dieudonné jeune.

Les péno ont tellement était raté qu’il faut absolument les inclure dans la formation des jeunes pour arrêter les courses d’élan de merde.

 

Merci à l’ami @FrigoLuis pour la note de Nani.

 

 

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

 

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique.
Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *