Portugal Mexique (2-2) Le Portugal oublie la victoire sous le soleil de Mexico

On a chanté les Parisiennes qu’on a fait trainer toute la nuit,

On a battu Les lettonnes qui ont le sang chaud,

Mais on oublie tout sous les corners du Mexico.

 

Bom Dia,

Suite au drame de la région de Leira, c’est une selecão endeuillée qui attaquée son match d’ouverture de coupe des confédérations face au Mexique.

Si dans l’imaginaire du suiveur de football européen fan d’RMCAnal Futball con, «  le Mexique c’est qui hein c’est quoi ? ». Les avertis savent que cette sélection très joueuses domine régulièrement la Gold Cup et est largement au niveau de ses rivales Sud-Américaine.

Certainement pour ces 2 raisons que Santos aligne une équipe expérimenté.


O Equipe :


Fernando rameute Pepe de retour de blessure et conserve ses joueurs les plus expérimentés (Moutinho)  et intègre Quaresma et Nani.

portugal_mexique


O Jogo :


Le début de match voit le Mexique conserver et faire tourner façon OCB (Obligé Conserver Ballon). Pendant ce temps-là à Vera Cruz  on les attend pour mettre du pressing dans notre camp afin de récupérer et vite se projeter.

A la perte de balle, les Mexicains jouent un contre-pressing en étant très haut et nous gênent quand on essaie de relancer que ce soit Fonte ou William. Voilà ça c’est l’instant Chronique tactique ou Vu du banc.

Vu du canapé, William sur ses déplacements est vif comme un fonctionnaire des impôts sous canicule et sans clim, et Fonte nous sort sa panoplie de relance Hugo Lloresque. J’ai déjà tombé 3 bières et me dit que ça va être long.

Après 10 minutes compliquées, on met le pied sur le ballon et les Mexicains reculent comme la Police face à des narcotrafiquants à Monterrey.

Mais c’est là qu’ils semblent  les plus dangereux sur des contres rapides trouvant Vela ou Chicharito qui ne gagnent pas leur dernier duel face à Pepe ou Patricio.

Pour l’instant seul Quaresma et Ronaldo sont à leur niveau.

On s’approche de la surface quant  à la 20’ après un coup franc de Ronaldo le ballon revient, il le reprend de volée sur la barre, le ballon est remis  pour Pepe qui marque.

Le but est refusé par l’arbitre vidéo pour Hors-jeu.

Ça a le mérite de nous réveiller, toujours avec Quaresma, mais Gomes ne peut convertir sa passe et sa frappe n’est pas assez puissante 24’.

Le Mexique n’arrive plus à s’approcher de notre cage sauf sur des erreurs comme la faute de Gomes à la 30’ qui donne un coup franc à Vela : à côté.

Alors qu’on met la pression,  centre de William, Moreno coupe de la tête et manque de tromper Ochoa qui claque en corner.

Le jeu n’est pas désagréable mais sans occasion, c’est alors que sur un dégagement de Cédric, Cristiano profite de l’erreur de son défenseur, rate son crochet mais sert parfaitement Quaresma qui vole l’âme du gardien dribble Ochoa et marque dans le but vide.

Les Mexicains essaient de jouer à nouveau, cependant ils étirent leur bloc et nous laissent de l’espace (que nous exploitons mal). C’est donc de façon absurde que sur un contre  Chicharito manque de marquer de la tête. Heureusement Patricio est vigilant.

Nani lance Ronaldo qui talonne pour Quaresma qui ne décale pas Guerreiro mais revient et frappe juste à côté.
Comme le veut la logique du haut niveau, si tu ne flingues pas quand tu peux, tu te feras fister sous peu.

C’est donc à la 42’ sur un centre de Jimenez, Guerreiro se rate et laisse Vela centrer pour Hernandez seul qui trompe Patricio.

 

 

45’+1 dernière alerte avec Vela qui prend de vitesse Fonte et centre pour Chicharito mais sa reprise part en tribune.

 

On se crée des situations par Quaresma, Gomes ou Cristiano mais la finition n‘est pas là, la dernière passe ne trouve pas la cible.

Le match s’équilibre avec chacune des deux équipes essayant d’imposer son jeu de possession à tour de rôle. Aucun des deux n’arrive à réellement être dangereux même si le rythme du match est bien meilleur qu’en première période.

58’ Entrée de Gelson et Adrien pour Nani et Moutinho.

On passe en 433 avec Cristiano en 9.

Il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent et il faut attendre la 80’ pour frissonner un peu avec un beau mouvement entre Cristiano, Guerreiro et Quaresma qui conclut par une volée mais sans soucis pour Ochoa.

82’ Sorti de Quaresma pour Silva.

On repasse en 442 avec Gelson et Gomes sur les côtés.

Sur les dernières minutes on emballe le match. À la 85’ centre de Gomes pour Silva qui croise sa tête mais Ochoa la sort, comme tonton à la fin du mariage.

On pousse avec un Silva présent et un Cristiano plus libre.

Ronaldo décale Gelson qui centre, Herrera repousse sur Cédric qui frappe et trompe Ochoa 2-1!

 

Le Mexique pousse et crée un mouvement de panique dans la défense mais Cédric dégage. (88’)

Sur le contre Cristiano décale Silva qui fixe et trouve Gelson qui se retourne et frappe : à côté.

90+1’ Sur un corner Fonte se fait prendre par un Moreno qui égalise.

André Gomes demande la vidéo et prend un jaune.


Os Quinas :


Patricio (2+/5) Rien à se reprocher mais il n’a pas non plus sauvé la patrie.

Cédric (3/5) Une bonne tenue en défense (porte jarretelle) un but en prime.

Pepe (3+/5) Un presque but, impeccable en défense, mais ça n’a pas suffi.

Guerreiro(2/5) Il a essayé d’amener de l’allant en attaque, mais il a vraiment été fébrile en défense comme Bayrou face à Radio France.

William (3/5) Je dois reconnaitre qu’être champion d’Europe avec une VMA de 12 c’est un miracle permanent.

Moutinho (2/5) Trop discret n’est pas allé assez vers l’avant.

Quaresma (4/5) détonateur, buteur, casseur de rein dans le pays qui en fournit le plus au marché noir, on a frôlé la perfection.

portugal mexique

Quand Ricardo joue avec les yeux de l’amour

 

Gomes (2+/5) Pour le bac il fallait réviser le courant alternatif en le regardant. Capable de rater des passes à 3 mètres puis d’éliminer 4 joueurs et de faire une passe entre les lignes.

Nani (2/5) Il a bien tenté mais il a malheureusement été inutile.

Ronaldo (4/5) Même dans un match moyen comme ça il est le feu.

portugal mexique

Quand tu fais danser la défense adverse

 


O Banco :


Adrien (3/5) Il a amené plus de jeu vers l’avant et plus de mouvement, un booster comme dans une voiture de kéké

Gelson (3/5) de la vitesse, du talent mais pas de réussite.

Silva (3/5) Le parfait complément de Cristiano des déplacements intelligent, le sens du but et du jeu.

 


Remarque à la con :


Les Simpson avaient évidement prévu ce choc avec une mention à Homer pour son « Je me suicide si le Portugal ne gagne pas »

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

 

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *