Setúbal Porto (0-5) La Dragäo livre ses notes

Se plaindre dans la presse ou faire diversion, c’est bien, mettre des branlées sur le terrain c’est mieux comme argument.

Bom Dia,
le FC Porto enchaîne donc à Setúbal après avoir une nouvelle fois éclaté le fion des Monégasques.
Ce déplacement est le match le plus simple avant la trêve, avant de recevoir  en coupe de Guimarães, puis le Maritimo cinquième de la liga.

Le terraun est dégueulasse, l’adversaire est premier non relégable et a besoin de point.
Sinon niveau presse, n’oublions pas les scandales du moment : le quotidien sportif pro-Benfica; Abol;a a préféré parler de l’historique victoire de Porto contre Pénarol en 87 pour la coupe intercontinentale que sur les leaks des mails qui mettent en difficultés les responsables du Benficaca, de la ligue et la Fédé…

voilà diversion :

via GIPHY

O Equipe :

Privé d’Otavio, Sergio décide de mettre Reyes à la place de Felipe, visiblement le rouge débile contre Monaco ne passe pas.
Setubal Porto Compo

O Jogo :

Le début de match est très surprenant.
On essaie de trouver vite et haut nos latéraux ce qui donne des boulevards en contre pour Setúbal qui en profite en étant tranchant. Il faut 2 retours consécutifs en 3 minutes de Danilo et Telles pour éviter la honte. Oui en 3 minutes comme depuis le coup d’envoi.
On répond à la 4e avec un coup franc long sur Marcano qui remet à Aboubakar mais sa tête passe au dessus.
Du coup on arrête ce merdier en confisquant la balle. On va moins dans la verticalité et on construit en jouant au toro.
On commence à tester Cristiano le gardien adverse mais Aboubakar n’est pas assez dangereux.
On a passé la vitesse supérieure mais les dernières passes sont déviées.
En face Amaral sur un contre manque de mettre le but de sa vie sur un centre raté mais Sá vigilant capte au premier poteau.
La pression grimpe autant qu’à une réunion de travail avec George Tron sur une collaboratrice. Mais Brahimi ou Telles se heurtent à un Cristiano qui commence à nous les briser menues.
Cependant tout se débloque à la 34’ sur un corner, Telles dépose la balle sur Aboubakar qui a pris le meilleur sur Edinho sur un appel contre appel.
Le coach de Setúbal réclame la vidéo car il voit une faute d’Aboubakar, L’arbitre l’exclut.
La vidéo va sauver le football…
On continue de pousser avec un Danilo très offensif qui prend sa chance de 30 mètres mais Cristiano repousse en corner.
On double la mise à la 40e sur un centre repoussé. Aboubakar enchaine contrôle poitrine et demi-volée, Cristian repousse sur Maxi qui trouve le poteau mais Marega suit et conclut. 0-2.On finit sur une bonne note avec Aboubakar qui fait une roulette et se fait faucher.
C »est clair, l’arbitre siffle pénalty puis va consulter le VAR pour perdre 3 minutes et confirmer YAPENO!
Heureusement Aboubakar transforme et on va au vestiaire avec un avantage confortable 0-3.

MI-TEMPS :

Bon ben finalement la motivation est là avec un jeu de possession (peu vu depuis le début de saison) efficace  et un Danilo offensif qui apporte beaucoup.

Corona remplace Brahimi.
les conditions climatiques se dégradent avec du vent qui se mêle à la pluie.
On tient la balle et on a des occasions mais pas de folie, c’est pas fini, folie fini.
Setúbal ne veut pas prendre une branlée et nous on est tranquille. Donc le temps s’égrène même si Corona essaie de faire un peu bouger tout ça.
Marega décide de se montrer et se débarrasse de trois adversaires le long de la ligne de but pour offrir le triplé à Aboubakar. 0-4 à la 69e, soirée érotique.
Les entrées de Soares et André André en remplacement de Danilo et Ricardo, amènent de l’envie car les joueurs ont faim.
On conclut en beauté avec Aboubakar à 50 mètres lançant parfaitement de l’extérieur Marega qui trompe Cristiano d’un piquet parfaitement maitrisé.

O Resumo :

O Dragoes :

Sá (3/5)
La sérénité de Vitor Baia, rien que ça.
Maxí (3/5)
Sérieux, sobre et discret…On en viendrait presque à regretter le sanguin qui dans un match comme ça à 3-0 prenait un rouge pour la forme.
Reyes (3/5)
Propulsé titulaire plus vite qu’un Will Coyote dans un mur par les réacteurs ACME, il semble maîtriser son sujet contrairement au canidé sus-cité.
Marcano (3/5)
A fait le boulot avec deux trois belles ouvertures et en gérant le reste en se grattant les couilles.
Telles (4/5)
Paraît que des club en huitième de Ligue des Champions n’ont pas d’arrière gauche. C’est con ça distribue tellement de bonbons.
Setubal porto telles
Danilo (5/5)
Prend tellement de formes différentes dans son jeu qu’on dirait un Barbapapa.

http://the-wonderful-darcie-dolce.tumblr.com/post/168662256113/sophie-mudd-1


Herrera (3/5)
C’est le même que l’an dernier ou ils nous ont envoyé le vrai ?
Brahimi(3/5)
Toujours de la magie mais sans réussite.
Ricardo (3/5)
Latéral, ailier, passeur, Ricardo lui son truc c’est de jouer et de bien le faire.
Marega (5/5)
La dernière fois que j’ai vu une telle transformation avec autant de puissance c’est Cell face à Végéta.

http://the-wonderful-darcie-dolce.tumblr.com/post/168663609589/sophie-mudd-4


Aboubakar (5/5)
Record de buts, le remplaçant de Jackson tant attendu est enfin là, il devient un vrai 9 portista et ça c’est un compliment.

http://the-wonderful-darcie-dolce.tumblr.com/post/168662702049/sophie-mudd-2

O Banco :

Corona (3/5)
La différence entre un bon joueur et un très bon joueur? la régularité.
André André (3/5)
Quel couteau suisse.
Soares (2/5)
Va falloir être d’un sacré niveau pour faire plus que de la rotation avec les deux monstres devant.

Remarque à la con :

On garde la tête de la liga et on jouera lundi encore après tout le monde pour le dernier match, oui tout est complot.

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

10 Comments

  1. Ben écoute même Marega qui hier a claqué autnt de but en championnat que lui… Sergio > Guardiola, il n’a pas besoin de prendre des super pour en faire des top, il prend des branques pour en faire des tueurs

  2. Ah les fameux e-mails, Porto parle d’un Rio Ave-SLB de 2015 pour lequel Benfica aurait eu le numéro de tél de l’arbitre pour faire pression. Bah le gars devait sûrement plus avoir de batteries, parce que le SLB a perdu 2-1 avec un premier but sur péno, une expulsion de Luisao et un but victorieux de Rio Ave à la… 95e. Les dirigeants des trois grands sont pathétiques.

    • Disons que clairement c’est la foire d’empoigne, ce qui pourrit toute les décisions arbitral, et qui font que la vidéo pourrit encore plus les matchs, car un arbitre qui utilise ou pas la vidéo, ben c’est pro ou anti un des trois gros. Autnat le Sporting Porto avait été propre, autant le Porto Benfica pose problème. ALors le Sporting Benfica vaut mieux que ça se passe bien car là ça pourrait dégénérer en tribune avec le mort de l’an dernier.

      • Ouais, ça pourrait vraiment partir en couilles. Je comprends pas aussi que les arbitres ne se foutent pas en grève, quand leur honnêteté est remise en question à chaque match, chaque décision.

        • Surtout que la ligue n’arrange rien en nommant les arbitres dans la journée des matchs…
          Franchement ils devraient se foutre en grève ou demander un échange, genre se faire arbitrer par des espagnols une ou deux journées comme au rugby.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *