Suisse – France (0-0), l’Académie Française a cru que la L1 était revenue

La composition :

Le match :

0 : Balbir, Ferreri, la pelouse du stade Pierre Mauroy, Cabaye titulaire. Tous les ingrédients du match pourri sont réunis. Mais le professionnalisme me pousse à regarder ce match (et surtout à priver Madame d’un énième visionnage de Dirty Dancing).

8ème : Sur un corner, Schär dévie de la tête pour Djourou qui est repris en plusieurs fois par l’intervention de Pogba.

12ème : Après un pressing suisse aussi intense et insistant que Denis Baupin avec ses collègues féminines, les français se procurent la 1ère vraie grosse occasion du match avec Pogba qui profite du bon travail de Gignac dos au but pour déclencher une frappe enveloppée déviée par Sommer sur sa barre. Ça salit du slip côté suisse.

13ème : A l’entrée de la surface, Pogba fait parler la technique, donnant à Kévin l’occasion d’étoffer sa compil’ « Pogba Incredible Skills » sur Youtube. Bien que ce soit bordélique à souhait, le ballon finit par revenir sur Pogba qui colle une mine déviée par Sommer.

17ème : A 25m du but, Pogba décide de coller une mine du gauche sur la barre qui en tremble encore.

21ème : A l’entrée de la surface, Mehmedi tente une réplique suisse et colle une mine dans les tribunes. Sûrement une attaque personnelle contre Clément d’Antibes.

25ème : Jaune pour Rami qui enchaîne un contrôle de la tête avec une tentative de décapitation de Mehmedi.

45ème : Mi-temps, on s’est quand même un peu fait chier, la défense suisse étant plus solide que ses maillots.

55ème : Alors qu’on se fait chier comme devant un match de « insérez votre club de L1 favori », Griezmann et Behrami font le spectacle en crevant le ballon.

57ème : Du foot, un peu. Après un bon travail de Pogba et un relais avec Gignac, Griezmann déclenche une frappe du droit que Sommer est obligé de détourner en corner.

62ème : Seul joueur visiblement pas emmerdé par l’état déplorable de la pelouse, Sissoko explose son vis-à-vis sur une accélération, puis glisse parce que bon quand même, cette pelouse est vraiment à chier.

63ème : Payet remplace Coman.

74ème : Embolo sort, Seferovic entre

76ème : Côté droit, Sissoko place une accélération qui laisse tout le monde sur place. En bout de course il centre pour Payet qui tente un « plat du pied sécurité » aérien qui vient lui aussi fracasser la barre de Sommer.

78ème : Griezmann sort, Matuidi rentre. Deschamps vient de siffler la fin du match.

79ème : Shaqiri (sorte de Valbuena croisé avec Mollo et une boîte de stéroïdes) sort, remplacé par Gelson Fernandes (un mec qui joue à Rennes, aucun risque qu’il essaye de gagner)

82ème : Il s’était tenu pendant 2 matchs mais Koscielny craque et prend un jaune débile après un contrôle raté et une faute sur Lichtsteiner.

86ème : Lang remplace Mehmedi.

88ème : Coup-franc pour la France, 20m, Payet, les rédactions écrivent déjà : « Quel but de Payet ! », le joueur s’élance, caresse la balle, ça part bien mais un Moussa Sissoko sauvage débarque de nulle part et contre la balle.

90ème +2 : Sur un centre de Lang, Sagna commet un splendide tirage de maillot sur Dzemaili mais heureusement le corps arbitral est atteint de cécité temporaire et ne siffle pas péno.

90ème +3 : C’était chiant, c’était long, ça s’est fini en 0-0 mais c’était pour autant pas de la L1. Mais bon la France finit 1ère de son groupe, c’est le principal.

Les gars :

Lloris (3/5) : A passé son match à faire du repérage en tribunes.

Sagna (2/5) : Aurait pu coûter un péno en fin de match. Tellement peu incisif qu’il a failli repartir avec la sélection suisse.

Evra (2/5) : Encore une fois il y avait suffisamment de place dans son dos pour y organiser le Hellfest.

Rami (3/5) : Un jaune stupide, des relances stupides, une gueule stupide mais pour le moment ça tient la baraque.

Koscielny (4/5) : Rami en mieux. Et en plus il fait aussi le boulot de Patrice Evra.

Cabaye (3/5) : Propre, sérieux à la récupération comme à la relance, il a fait son match.

Sissoko (4/5) : J’en fais mon favori pour gagner le prochain Prix d’Amérique.

Pogba (3/5) : Très gros match du turinois qui montre que côté gauche on peut avoir autre chose qu’un pantin désarticulé. Malus d’un point, à 23 ans il devrait savoir choisir ses crampons correctement.

Griezmann (2/5) : Un doublé en finale et j’oublie tout. Remplacé par Matuidi à la 78ème.

Coman (3/5) : A chaque accélération son adversaire prend 10 ans. Dommage qu’il ne tienne pas un tel rythme pendant 90 minutes. Remplacé par Payet à la 63ème.

Gignac (1/5) : Un match estampillé « Anelka 2010 ». Il était partout sauf dans la surface. Mais lui n’a pas insulté son coach.

Les entrants :

Payet (non noté) : A failli être une nouvelle fois le sauveur de la nation. A une barre près.

Matuidi (non noté) : Habitue-toi à ton nouveau poste : milieu gauche du banc.

Claude Pèze

Claude Pèze

Plus proche du comptoir PMU que de l’homme, licencié des emplois fictifs de la Mairie de Paris, supporter bordelais depuis 3 générations, j’ai décidé d’associer mes passions en résumant les matchs des Girondins en picolant et en faisant croire qu’il s’y passe quelque chose.

8 Comments

  1. Sur les crampons j’suis pas d’accord. Beaucoup disent « oui les suisses ils glissent pas »? Les suisses ils ont les changements de rythme de Pogba? Le gars a des appuis fous pour pouvoir feinter de la sorte ses adversaires. Donc forcément sur une pelouse pourrie, même avec des vissées (qu’il portait bien lors de ce match) il glisse. D’ailleurs Coman a également glissé. Et pas Rami.

  2. C’est la description parfaite pour Shaqiri, c’est exactement ça. Bravo.
    Trop gentil avec Patévra, il était nulle part derrière, et ratait tout devant. Pour moi c’est 0.
    Quant à Gignac, y’en a encore pour penser qu’il est meilleur que Giroud ? J’adore le type hein, mais se défoncer et avoir la grinta, c’est bien quand tu rentres et qu’il reste 15 minutes. Là, il a pas usé la défense, pas été utile en appui, pas été à la réception des centres… Bwef, pas Giroud.

  3. Alors qu’on se fait chier comme devant un match des Girondines de Bordel, Griezmann et Behrami font le spectacle en crevant le ballon. sans glisser.

    Gignac en appui pour Griezmann et sa frappe au milieu ? sans glisser.

    Et sinon, quand essaies-tu le trapèze ?

  4. On commence quand à lui jeter des caillasses au gros connard qui se croit footballeur et joue à gauche (Non pas le mannequin désarticulé, l’autre, celui qui fait que des fautes de merde) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *