ASSE – LOSC (2-0) : la Forez Académie livre ses notes

Les stats de l’Institut Patrick Caïazzo :

Cette semaine, c’est l’Institut Patrick Caïazzo (frère de, les relations ça aide) qui nous livre l’avant-mâche. L’Amstrad a chauffé, et les stats sont sorties. Rien à dire, c’est du lourd. extrait :

8 – Comme le nombre de points qui séparent les 2 équipes au classement avant ce match (49 contre 41). C’est aussi le nombre de canines que possède Florent Balmont, ce gnome mi vampire, mi Gremlin #VaTeCacherVilain ;

Patoche avait senti que Nolan Roux n’était pas un attaquant fiable, les chiffres ne mentent jamais. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Globalement maîtrisé »

Enfin ! Enfin, les Verts arrivent à profiter des faux-pas des concurrents directs (défaite de Montpellier, Bordeaux, et… Lyon) pour enfoncer le clou et mettre un peu de distance avec eux. Et noix de sarasson sur la râpée, ils battent un autre concurrent direct. Enfin, une équipe qui pense encore pouvoir jouer quelque chose cette année alors qu’elle a passé la moitié de l’année dans le ventre mou. Perso, je ne me plaindrai pas de les voir retourner se battre pour la 8e place, et ça serait même leur rendre service: avec une saison dégueulasse, Girard pourrait dégager, ce qui serait une excellente nouvelle pour Lille et la Ligain en général.

 

La compo :

Même si on assiste à des retours dans le groupe (Baysse, Diomandé), l’équipe est toujours un peu bancale en défense. Du coup, Théophile-Catherine se retrouve encore en défense centrale aux côtés du beau Loïc. Clerc occupe le flanc droit de la défense, et Tabanou fait son retour à gauche. Au milieu, c’est du classique avec le trident Clément-N’Guémo-Lemoine. Devant, toujours pas de Ricky qui semble avoir été remisé très profondément à la cave. A moins que Galtier veuille capitaliser sur la confiance d’un Erding qui semble revenir en forme.

 

Le mâche :

Rien à redire, les Verts méritent amplement leur victoire face à une équipe limitée qui ne se sera procuré des occasions qu’une fois le score acquis pour Sainté. Dans les stats officielles, on trouvera toujours trace de « tirs » pour le LOSC, mais finalement, la seule occasion dangereuse qu’ils auront eu sera ce tir de Koubemba à la 81e contré par l’omniprésent Théophile-Catherine. Certes, Ruffier dévie un tir du même Koubemba du bout des gants, mais si Enjmi n’avait pas eu de la merde dans les yeux (comme souvent), il aurait aussi vu que ce dernier s’était emmené la balle du bras.

Parce que oui, encore une fois, le bon Saïd a bien failli nous la mettre profondément. La faute à son strabisme très convergent qui l’empêche de voir plus loin que le bout de son nez et donc d’apercevoir Corchia sortir la balle volontairement du coude alors que celle se dirigeait dans le but vide. Mes félicitations aussi à l’arbitre de touche, particulièrement amorphe (à la limite du coma) qui n’a lui aussi rien vu alors que cela se situait complètement dans sa zone de vision. Encore une fois, les arbitres de Ligain montrent qu’ils sont plus prompts à dégainer des cartons pour contestation que de voir des faits de jeu autrement plus importants. La blague a assez duré avec Enjimi, merci de le renvoyer dans des divisions où son talent ne fera pas de dégâts. En gros, faîtes le arbitrer du handball.

Pour en revenir au match, certains diront que ce fût équilibré. C’est vrai : au milieu, les 2 équipes ont livré une belle bataille pour la possession de la balle sans jamais rechigner aux efforts. Par contre, les Verts se sont procurés nettement plus d’occasions que les Lillois qui n’ont jamais inquiété Ruffier ou presque. Au contraire, Enyeama a pu se chauffer les gants à plusieurs reprises. Si les 1ères tentatives stéphanoises de Erding (repris par Kjaer) ou Gradel (à côté) sont sans danger, arrive alors la 31e minute où va se jouer une partie du match. Parfaitement lancé en profondeur par Lemoine, Gradel va défier Enyeama. Crochet sur l’extérieur, le gardien nigérian est aux fraises et le fils de Dieu tire dans le but déserté. Corchia revenu en catastrophe contre la balle en sortant le coude, lais ni Enjimi, ni son assistant ne voient la faute. Explosion de colère dans la Divette, on sent qu’on est encore en train de se faire mettre. La mi-temps se termine sans grosse occasion, et on sent que ce penalty non sifflé risque de coûter cher.

La 2e mi-temps démarre très fort. Les Verts, remontés comme des coucous, agressent leurs adversaires et ne leur laissent que peu d’espace pour développer leur jeu. 7 minutes après la reprise, les Lillois vont craquer. Sous la pression de Lemoine, Lopes perd la balle et dans sa volonté de la récupérer se jette le pied en avant sur la cheville deTabanou. Heureusement que le latéral stéphanois n’avait pas bloqué son pied sinon, c’était une « Eysseric vs Clément » qu’on revoyait sur ce tacle. Rouge logique donc. A partir de ce moment là, les Verts vont dominer les débats face à des Lillois qui vont se regrouper en défense. A la 63e, Gradel va enrhumer Corchia sur un magnifique contrôle orienté en pivot et loger une lourde du gauche sous la barre d’Enyeama. 5e but consécutif pour Max-Alain (une première depuis Aubameyang). Ouverture du score méritée qui devrait appeler d’autres buts tant les Verts semblent au-dessus. Finalement, il n’y en aura qu’un : sur une passe mal assurée de Basa, Enyeama est obligé de se saisir du ballon à la main dans sa surface. Coup-franc indirect  : tout le monde pense que Erding (même lui) va le mettre en force, mais finalement Tabanou décale Max-Alain qui frappe dans un but bien rempli mais surpris, et marque malgré quelques contres. Plus rien ne sera inscrit, les Verts remportent une victoire importante et relèguent leurs adversaires du jour à 11 points derrière tout en prenant 3 points de plus face à leurs poursuivants directs qui ont perdu. Une bien belle opération. Prochain match face à Monaco, équipe qui pointe juste devant, mais qui, on l’espère, aura sa tête au quart de finale de Ligue des Champions face à la Juventus.

Allez dans la paix de Max-Alain, que sa parole guide votre football vers la victoire. Sauf si vous êtes Lyonnais (merci à Fouillasse pour cette création).

 

Les faits de mâche :

   52e : expulsion de Lopes. Le Portugais à la lutte avec Lemoine perd la balle, et débranche le cerveau pour la récupérer. Tacle directement sur la cheville de Tabanou qui entraîne une expulsion logique. Rentre chez ta mère connard : si Tabanou a le malheur d’avoir le pied bloqué dans la pelouse, tu lui fais la malléole sans problème.

   63: but de Gradel, 1-0. Les Lillois sont plantés derrière, du coup Clément allonge une belle transversale (oui, Clément) vers Clerc côté droit. Centre quasi instantané vers Gradel qui fait perdre son slip à Corchia (cette catin) sur un contrôle orienté en pivot de toute beauté. Il enchaîne avec une frappe du gauche qui vient se loger sous la barre d’un Enyeama impuissant. C’est superbe.

   74: but de Gradel, 2-0. Basa envoie une passe en retrait mal maîtrisée vers Enyeama qui est obligé de se saisir de la balle à la main Coup-franc indirect aux 6 m environ, dont on pense que Tabanou va décaler Erding pour une frappe en force. Faux. Il pousse un peu plus loin pour Max-Alain qui transperce le « mur » lillois et marque son 2e but de la soirée.

 

Les notes :

Ruffier (l’international, 3/5): encore quelques gestes de classe même s’il a passé une aprèm plutôt tranquille. Un tir dévié à bout portant sur son poteau en 1e mi-temps (mais Roux était hors-jeu(.net)), un autre de Koubemba dévié en 2e mi-temps et c’est tout. Quand il aurait pu avoir chaud, c’est KTC qui contrait la balle avant même qu’elle ne devienne dangereuse. Pépère.

Clerc (rassurant, 3/5): sans faire d’étincelles, François revient bien dans la rotation de l’équipe et finalement, sa présence nous enlève une sacré épine du pied avec toutes les blessures que connaît l’arrière-garde stéphanoise. Propre dans ses interventions, il s’est contenté d’aborde bien défendre avant de prendre un peu plus son couloir après l’expulsion de Lopes. C’est bieng.

Theophile-Catherine (mammouth, 4/5): encore une prestation de haute volée pour Kevin. Aligné une nouvelle fois dans l’axe de la défense, il prend de plus en plus ses marques à ce poste et prouve qu’il est plus qu’une solution de dépannage en ce moment. Intraitable dans les duels, il a fait un festival de gestes défensif, tant en anticipation qu’en puissance. Gros match.

Perrin (agressif, 4/5): mais dans le très bon sens du terme. Il n’a jamais laissé les attaquants lillois avoir le temps de se retourner, en étant toujours sur leurs talons. Venant parfois chercher son vis-à-vis au milieu de terrain ou carrément sur la ligne de touche, il n’est pas du tout étranger à la performance sans saveur d’Origi et Roux. Sur les 2 derniers matches que j’ai vu de lui (Lorient et Lille donc), je l’ai trouvé plutôt bon. De bonne augure pour la suite.

Tabanou (découpé, 3/5): il s’est fait découpé par Lopes  sur un tacle, il est vrai, plus maladroit que méchant. Maintenant, qu’on arrête avec les « ça ne méritait pas le rouge » : le geste est non maîtrisé et vient percuter directement la cheville sans toucher le ballon. Sinon, un match correct dans l’ensemble, même s’il a encore pris un carton inutile qui pourrait coûter cher à force.

Clément (efficace, 4/5): il a enfin sorti un gros match. Très présent à la récupération (13 ballons gagnés), il a eu peu de déchets (seulement 4 de perdus) alors qu’il en a touché énormément (71 au total), ce qui est assez remarquable. En prime, c’est lui qui ouvre magnifiquement vers Clerc sur le 1er but de Gradel. Seul bémol : il prend une biscotte qui le privera du prochain match face à Monaco.

N’Guemo (du mieux, 3/5): enfin il nous sort un match correct. De l’activité au milieu et de la disponibilité, Landry a évolué à un niveau plus que satisfaisant. Même si tout n’est pas parfait (il récupère finalement assez peu de ballons), il faut qu’il se serve de cette performance pour finir la saison et prouver qu’il mérite de rester après ses 6 mois d’essai.

==> remplacé à la 61e par Corgnet (non noté), un changement plutôt offensif pour forcer la décision. Mais au final, peu d’influence dans le jeu.

Lemoine (plaque tournante, 3/5): 84 ballons de touchés pour Papi, plus haut total côté stéphanois. Grosse activité donc, et sans prendre de carton, ce qui est plutôt appréciable. Bénéficiant du bon travail de nettoyage de Clément derrière lui, il a pu se projeter vers l’avant (c’est lui qui donne le ballon parfait à Gradel sur l’action du penalty non sifflé en 1e mi-temps), mais sans toutefois arriver à se procurer une occasion.

==> remplacé à la 88e par Diomandé (non noté), pour casser le rythme et tenir le score, rien de plus.

Gradel (indispensable, 4/5): son 1er but est absolument superbe, son 2e est très malin. Max-Malin vient encore de livrer une performance de haut vol et signe son 6e but en 5 matches, 5e match de suite qu’il score (performance inégalée depuis Aubameyang). Rien à dire, le poulet d’Abidjan régale en ce moment et Sainté en profite. Par contre, il va falloir faire aussi sans lui face à Monaco puisqu’il a pris un autre carton stupide suite à une contestation (comme face à Lorient). C’est le seul point noir de son match.

Erding (blousé, 2/5): il pensait qu’il allait frapper sur le coup-franc indirect dans la surface de Enyeama, mais Tabanou et Gradel en avaient décidé autrement (et tant mieux). Il a fait quelques bonnes choses mais il a soit été repris par Kjaer (en 1e mi-temps), soit a trop tergiversé au moment de frapper (en 2e). Un match moyen, mais pas inutile non plus. Sachant que Ricky est à la cave et qu’il a pas l’air parti pour en sortir, on va avoir besoin d’un Mevlut en pleine confiance.

Hamouma (la tuile, 3/5): une 1e mi-temps moyenne avec quelques accélérations ou décalages côté droit avec Clerc mais pas de grosse occasion. Il sort à la mi-temps, ressentant une petite douleur au mollet. Blessure qui l’emmerde depuis de la début de la saison ou presque, et qui réapparaît juste au moment où Romain semblait bien revenir. Putain de poisse…

==> remplacé à la 46e par Monnet-Paquet (catastrophique, 1/5), qui a tout raté ou presque. Ses passes en zone d’attaque ne sont jamais arrivées à destination, mais plus grave, ses relances en phase défensive ont failli nous coûter un but. Sa confiance est pas prête de remonter avec ce genre de prestation.

 

Le côche (coup de pression, 4/5): son plus beau coup sur ce match, il l’a fait à la mi-temps. Délégant sa causerie à Romain Revelli son adjoint, il est allé discuter avec le bon Enjimi et ses assistants dans leur vestiaire. En cause : la merde qu’ils ont dans les yeux et qui les a empêché de voir la main évidente de Corchia qui méritait rouge + penalty. Toujours est-il que ce coup de pression a été du meilleur effet puisque, sur le tacle de boucher de Lopes, le bon Enjimi n’a pas hésité une seule seconde à sortir le rouge. Bravo Christophe, c’est aussi ça le rôle du côche.

 

Les adversaires: Balmont, en plus de ressembler à un gnome entre le flic sur le retour et l’acteur porno gay, est devenu un joueur dégueulasse. S’il a prouvé qu’il a pu avoir du ballon par le passé, maintenant il passe son match à mettre des coups et râler sur l’arbitre. Autre mention : Corchia qui, en interview, n’a même pas le courage de reconnaître qu’il a contré la balle de la main. Seuls joueurs à sauver dans cette équipe : Gueye qui abat un gros travail au milieu, Enyeama qui reste un très bon gardien et le jeune Pavard qui a fait un très bon match à un poste inhabituel pour lui.

 

La question minitel : la question enchaîne les victoires.

Voilà làààààà !! Enfin les Verts arrivent à profiter des faux-pas des concurrents directs et coller une défaite à une équipe qui s’y croyait comme si elle avait inventé le sarasson. Allez hop, cou-couche panier les caniches. Mais vous, vous en retenez quoi de ce mâche ?

Caresser l’image avec votre souris pour l’agrandir.

Avec presque 50% des voix, la cellule merchandising de l’ASSE ferait bien de se pencher sur le goodie « Grille-pain Max-Alain ». Je suis sûr qu’avec de telles tartines, ces dernières ne retomberaient jamais du côté de la confiture. Avec un nombre de votants qui ne lui rend pas honneur, KTC arrive en 2e position. Un plébiscite logique pour ce joueur qui n’a jamais déçu ou presque cette saison en disputant quasiment toutes les rencontres des Verts. On ne veut pas revivre un épisode « Tremoulinas » bis. Pour l’anecdote, le gnome Balmont se classe 3e. Tout ce que je retiendrai de ce joueur, c’est son penalty manqué en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue 2013 qui nous met sur le chemin de la finale.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. Jetez un coup d’oeil sur la vague humaine qui déferle du Kop Nord après le 2e but de Max-Alain (à partir de 2’20 »). Toujours impressionnant.

L’avis d’en face c’est Doggy Bakari qui aurait dû vous le donner. Mais la dernière fois qu’on l’a vu, il était nu dans les rues de Lille à hurler « Girard démission ».

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

9 commentaires

  1. Bonne acad ‘ !
    Mais dis moi, il ne fut pas un temps où Enjimi était considéré comme un bon arbitre ?

    Ah et Girard et sa mauvaise foi légendaire:  » On aurait pas perdu a 11.  »
    ( c’est pas ses paroles, mais l’idée y est)

    A ciao bonsoir !

  2. Très sympa comme toujours.
    Je suis cependant en désaccord sur un point, le rôle du coach n’est pas d’aller voir les arbitres à la mi-temps, sinon le rôle d’un président c’est de tweeter sur l’arbitrage en permanence (ô combien est subtil le clin d’oeil). Si le foot peut garder un peu d’esprit sportif et moins un aspect lobbying ca sera pas un mal.

  3. Les arbitres de handball supp de l’ASSE ne vous saluent pas !
    Bon, on est de moins en moins ridicules en attaque (7ème de Ligain), 2ème en défense, meilleur total de points depuis la victoire à 3 points, on va les regretter longtemps les points perdus contre Lens, Caen, Bordeaux, Toulouse, etc …
    Parce que hormis les déplacements à Louis 2 et Gerland, on a quand même pas le pire calendrier du monde …
    On en saura un peu plus après le derby de toute manière.

  4. @ Willy : oui, c’est vrai que c’est un peu aulassien d’aller voir les arbitres à la mi-temps. Maintenant, Galtier a eu raison de venir mettre la pression à Enjimi, étant donné le passif que nous avons (comme la moitié de la Ligain en fait) avec ce monsieur. On s’est déjà fait enfler un penalty la semaine dernière pour une main inexistante de Corgnet (heureusement, sans conséquence sur le résultat final), on venait de nous faire l’inverse sur ce match, Galtier a vu rouge et je le comprends. A un moment, faire les gentils ça va bien 5 minutes, mais face à des boulets comme Enjimi, si tu gueules pas un peu (à raison, j’insiste), tu te fais enfler. Tu peux reprendre des conférences de Galtier, il n’a jamais eu un mot déplacé envers les arbitres, comme a pu le faire Girard par exemple. Il a défendu les intérêts de son équipe, et ça nous a servi, merci à lui.

    @Communard : oui, désolé pour les arbitres de handball. Ils ne méritent pas ça.

  5. Rien a en redire vu des tribunes.

    Je rajoutterais une mention spéciale pour Enyeama qui s’est permis de discuter (avec le sourire je vous pris) en anglais avec les supporters stephanois à la fin de son échauffement. Sans animosité de part et d’autre ce fut un moment agréable. Il a pas usurpé son titre de gardien le plus sympa de la liguain

  6. EDIT : un lien ne marchait pas dans le résumé de mâche, je l’ai corrigé. Merci à Fouillasse pour la remarque.

    @Vincent : il paraît aussi qu’Enyeama est allé donner ses gants à la fin du match à un mec du Kop Sud, à qui il l’avait promis. En gros, il a traversé tout le terrain pour ça. Chapeau, c’est plutôt rare et ça change de Vercoutre.

  7. Petite parenthèse pour insister sur un fait décisif et à revoir selon moi : râler auprès des arbitres !

    Alors ouais c’est naze, c’est anti-fair-play, c’est pas le bon exemple pour les gamins et on passe pour une équipe de connards, mais au moins, ça rapporte des points.

    Enjimi expulse Lopes sans hésiter, mais pas sûr qu’il soit aussi prompt à sortir le rouge si il ne se fait pas sermonner pendant 15 minutes à la mi-temps par les stéphanois. Honnêtement sur la faute je suis moins catégorique, ça vaut un jaune foncé disons. Et à 10 contre 11, c’est plus le même match.

    On a connu une époque (il y a quelques années) où Romeyer avait fait passer la consigne de jouer les gentils garçons avec le corps arbitrable. Le résultat : on se faisait enfler match après match (époque Roussey/Perrin, je ne sais plus trop).

    Quoi qu’il en soit, avec ou sans expulsion, c’est une victoire propre et méritée qui fait plaiz. Espérons que la trêve ne coupe pas trop notre élan, histoire de rouler en cubain les cosaques du Rocher.

  8. Un match qui fait du bien, tranquillement dominé, avec Raptor Jésus qui nous met des étoiles dans les yeux. Juste ce qu’il faut, pas besoin de bien plus.

    Par contre, c’est moi ou il y a une incohérence dans ce passage ?
    « Erding (blousé, 2/5): il pensait qu’il allait frapper sur le coup-franc indirect dans la surface de Enyeama, mais Tabanou et Erding en avaient décidé autrement (et tant mieux). »

  9. @Gonzalo : non, non tu as raison. C’est évidemment Tabanou et Gradel qui en avaient décidé autrement. C’est corrigé, merci. J’avais pas les yeux en face des trous quand j’ai écrit ça faut croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.