Bordeaux – Monaco (4-1) : La Scapulaire Académie savoure

Passer le dimanche à 21h sur Canal ça fait toujours peur, surtout quand on sait qu’a priori on va recevoir le fiel de Pierre Ménès. Et quand en plus c’est Monaco en face on se dit qu’on va passer une mauvaise soirée à serrer les fesses et insulter son chien (parce qu’il m’en voudra pas). Sauf que bizarrement cette année Monaco fait moins peur, pas parce qu’ils ont perdu contre Lorient le week-end dernier mais plus parce qu’on sent que l’équipe a moins ce côté « Cavaliers de l’Apocalypse » que lors de la saison passée. En effet, James Rodriguez parti, Falcao revenant tout juste de blessure et Jardim pas encore au point avec son groupe, on se dit que s’il y a bien un moment où Monaco est prenable dans la saison c’est maintenant. Il reste de quoi trembler tout de même, notamment avec Berbatov, l’homme qui dégage un je-m’en-foutisme absolu à chaque match quand bien même il claquerait un quadruplé en finale de Coupe du Monde. Mais en face y’a Sagnol, qui est passé par Monaco, même s’il ne reste plus rien du club qu’il a connu.

 

Pour ce match, le nouveau coach girondin doit ajouter à la liste des blessés Abdou Traoré, blessé chronique mais emmène avec lui Plasil qui a passé la semaine à se soigner et s’entraîner à l’écart, la faute à un coup reçu contre Montpellier. Il envoie aussi Badin et Touré renforcer la CFA et part avec un groupe un poil léger au milieu de terrain (Kaabouni, Plasil, Sertic, Khazri). Du coup ça se ressent dans sa composition ultra-offensive :

tactique_bordeaux_monaco

A cette compo on peut rajouter cette image pour Willy Sagnol (spoiler) :

Genie5

Le match :

BvQy98jIcAE_2cu

Putain je comprends mieux pourquoi Zinedine voulait pas venir en L1.

2ème : Déjà 2 corners pour les bordelais qui étouffent les monégasques. Madame me demande si je me suis pas trompé de chaîne.

5ème : Ocampos tente un tout droit face au spécialiste de la discipline : Julien Faubert. Ce dernier utilise toute son expérience pour faire chuter l’argentin en utilisant son pectoral droit, plus musclé qu’un bœuf aux hormones.

7ème : Berbatov claque un centre extérieur pied droit en marchant. Plus il donne l’impression de se foutre du match, plus il me fait peur. Pallois est solide devant Germain et concède le corner.

12ème : Carrasso engueule sa charnière. On renonce pas aussi facilement aux classiques à Bordeaux.

17ème : Sagnol change de système, sentant que l’équipe est à la rue au milieu de terrain. Maurice-Belay passe relayeur et Sala ailier gauche dans un 4-3-3 un peu bancal.
18ème : Après une perte de balle conne, Maurice-Belay démonte Ocampos et sa tête de con. L’arbitre se montre clément bien qu’il s’appelle Tony et ne sort pas le jaune pour Nicolas.

20ème : Tout droit et frappe d’Ocampos qui croit pouvoir tromper Carrasso de la sorte. Pitre.

31ème : Rolan accélère plein axe, dépose Kondogbia (qui a déjà lui-même déposé ses espoirs de carrière internationale), dépose Toulalan qui sort sa classique en faisant une faute bien dégueulasse, à l’ancienne. Pas de mansuétude pour l’ex-international qui prend un jaune.

KeyRingedDiscus

Berbatov peut se servir de Chapron comme paillasson. La classe.

32ème : Le coup-franc frappé par Khazri est malheureusement trop axial pour surprendre Subasic qui boxe la balle.

BvRVWbHIAAIWBUB

– Tu sais quoi Jaro, j’ai une idée géniale. En 2ème mi-temps je te fais rentrer et tu joues au foot

– Vous êtes sur coach ? Ca fait 3 ans que j’ai arrêté

42ème : Sauvetage de Sané sur un corner monégasque. Vivement la mi-temps. Madame se fout de moi et annonce un but monégasque avant le coup de sifflet de l’arbitre.

45ème : Suite à une belle action monégasque et grâce à un marquage fantasque des latéraux bordelais (Contento n’est pas sur le centreur, Faubert est parti cueillir des fraises), Germain dépose le ballon sur Berbatov qui s’agenouille et marque de la tête. J’hésite entre virer Madame de la maison et admirer la classe naturelle de Berbatov. D’ailleurs quand il s’est agenouillé avant son but j’ai cru qu’on allait l’anoblir. En tout cas ça fait 1-0 pour les monégasques et des soucis en perspective pour Sagnol à la mi-temps.

BvQ9gUfIAAEjFDU

Quand Berbatov a mis un genou à terre, toutes les femmes présentes au stade ont dit « oui, je le veux ».

 46ème : Nouveau changement pour Sagnol, d’hommes cette fois ci : Plasil remplace Diabaté pour reprendre la Terre du Milieu. D’ailleurs Plasil c’est un croisement entre Legolas (pour la blondeur) et Aragorn (pour le côté cheveux sales).

48ème : Tu voulais voir du jeu ? T’es servi. Au milieu, Plasil et Sertic s’amusent. Le ballon arrive à Faubert qui dépose Ocampos sur 5m. Son centre prend une trajectoire refusée par la NASA et termine sur l’autre latéral (Contento pour ceux qui suivent pas) qui remet de la tête pour Rolan, lequel est plus rapide que la défense adverse pour égaliser. Coaching.

BvRD8yQIcAE-Kvj

Pendant ce temps, Falcao attend toujours une grosse offre

54ème : La Croisière s’amuse dans la défense monégasque et c’est Khazri qui se présente devant Subasic après un amour de passe de Plasil qui a retrouvé l’envie (d’avoir envie) de jouer au foot. Bon c’est à côté mais c’est beau alors on aime ça.

57ème : Ocampos et Khazri se prennent la tête mais seul le bordelais est sanctionné. On ne peut hurler au délit de sale gueule vu que le monégasque échappe à la sanction.

59ème : Servi par Maurice-Belay, Khazri dépose Abdennour sur son crochet. L’ex-toulousain se dit qu’il serait intelligent d’empêcher cela en déposant amoureusement son gros bras sur le torse du bordelais. Tout comme Ben Ali il y a quelques temps, Khazri tombe, obligeant Tony Chapron à siffler penalty. Alors qu’on est à 1-1 et que c’est le tournant du match c’est Sala qui prend ses responsabilités et transforme la tentative. Bordeaux mène et la joie de gamin du jeune argentin n’a d’égale que la mienne dans mon canapé, à jeter de la bière et des pistaches sur Madame qui gueule du coup.

62ème : Le terrible Valère Germain et son cheveu sur la langue sortent, remplacés par Falcao et ses cheveux gras.

64ème : Côté droit, Rolan fait danser Monaco, obligeant Kondogbia à la faute. Le coup-franc frappé par Sertic est dévié par Sané vers Rolan qui marque à bout portant. Alors oui, l’Uruguayen est hors-jeu mais honnêtement, on s’en fout (même si on aurait hurlé au complot international si ça avait été contre nous).

BvRGUdQIEAAQs52

Le plus choquant dans cette image c’est quand même le marquage monégasque.

70ème : Kondogbia, nul, est remplacé par Ferreira Carrasco qui a un nom beaucoup trop long à écrire.

71ème : Alors que Rolan régale, Pallois lance Sala de l’extérieur du pied. Facile.

72ème : Bonne relance de Maurice-Belay vers Khazri qui perce plein axe. Il tarde à donner la balle à Sala qui rate un peu son contrôle avant de frapper au-dessus. Bordeaux est sexy, ça fait plaisir.

73ème : Enorme boulette d’Abdennour qui lance Khazri en profondeur. Subasic ne peut que chausser le tunisien. Nouveau péno et c’est au tour de Khazri de se présenter et de transformer la sentence. 4-1. 4-1 putain.

BvRInffIUAAgd_z

Khazri tente de faire un coeur avec les doigts. Il imite celui tout pourri de Loïc Rémy par contre.

76ème : Kaabouni remplace Khazri.

84ème : Sacko remplace Rolan, ovationné par le public.

90ème +3 : L’arbitre siffle la fin du match sur cette superbe victoire bordelaise.

 

Les gars :

Carrasso (2/5) : Faut pas déconner Cédric, même si t’as pu réviser ton BTS Tourisme en seconde période faudra justifier ta sortie sur le but monégasque.

Faubert (3/5) : Un marquage douteux comme un slip à la fin d’un week-end de beuverie sur le but monégasque mais un centre à la trajectoire plus surréaliste qu’un poème d’André Breton pour l’égalisation. Heureusement Mariano revient.

Sané (4/5) : Putain arrête avec tes prestations Lamine, je vais bientôt plus pouvoir dire du mal de toi. Un roc.

Pallois (4/5) : C’est solide dans les duels, ça coupe bien les trajectoires, ça joue au physique et ça met des grands coups de chausson devant si besoin. Pallois c’est Henrique avec une muselière (pour le moment).

Contento (3/5) : Absent sur le but (Germain se sert un White Russian avant de centrer) il a fait une grosse prestation pour sa première en France. On pourrait bien avoir trouvé un mec encore plus offensif que Trémoulinas.

Sertic (3/5) : Dépassé par le milieu monégasque en première période, il a marché dessus en seconde période. Like a boss.

Khazri (4/5) : Aura mis moins de temps que Ben Khalfallah pour marquer sous les couleurs bordelaises. Ou même pour être plus important dans le jeu. Remplacé par Kaabouni à la 75ème.

Rolan (5/5) : Deux buts de renard des surfaces et une aisance technique qui a rendu Echejile fou. Quelqu’un a des nouvelles d’Henri Saivet ? Remplacé à la 84ème par Sacko.

Maurice-Belay (3/5) : Pas brillant mais important. Maurice-Belay c’est un slip en fait.

Diabaté (2/5) : Sacrifié pour que Sagnol fasse ses ajustements tactiques il n’avait pas semblé être en grande forme. Pas grave, c’est Nice qui trinquera. Remplacé à la mi-temps par Plasil.

Sala (4/5) : Parfois un peu maladroit mais il s’est battu devant pendant tout le match. Une joie de gamin sur son but vraiment rafraîchissante.

 

Les entrants :

Plasil (4/5) : A retrouvé la joie de vivre et l’envie de jouer au football. Sagnol serait donc meilleur qu’un marabout.

Kaabouni (non noté) : Une entrée pleine de fougue pour apprendre

Sacko (non noté) : A permis l’ovation de Rolan. La meilleure action de sa carrière bordelaise jusqu’à présent.

 

En vrac :

  • Tiago Ilori était dans les tribunes et a priori pas parce qu’il avait gagné des places sur Gold FM. On le tient notre nouveau défenseur
  • Classe, Toulalan a préféré expliquer la défaite par l’arbitrage plutôt que par la faillite totale de son équipe en seconde période.
  • Sadran recherché par Interpol, le Président de Toulouse accusé d’avoir arnaqué Monaco de 15M€ en leur fourguant Abdennour.
  • Pierre Ménès aurait dit du bien de Bordeaux au CFC. La NSA refuse de confirmer.
  • La réserve a battu Vitré 3-1, le résumé de CFA Girondins
  • A Monaco il n’y a pas que des mecs qui parlent d’arbitrage, il y a aussi les Mousquetaires

Claude Pèze

Claude Pèze

9 commentaires

  1. Une victoire sans toi, Claude, n’aurait jamais le même goût.
    Merci !

  2. Très bonne académie, ça fait plaisir de revivre ce match. Après s’être tapé des 0-0 dégueulasses au stade sous la pluie, une récompense telle de temps en temps n’est que justice.
    Et comme toi, j’ai eu des sentiments mêlés quand Berbatov a marqué. Ce salaud a tellement de classe…

  3. Nous étions au stade avec ta mère et ta sœur (la parigot)

    Sagnol est un génie : 6 points en jouant un seul match (1 mi-temps à Montpellier + 1 contre Monaco)

    Pendant la 1°, j’ai cru que la saison 2013/2014 n’était pas finie….mais après du jeu, du Plasil, de l’envie, une ambiance incroyable dans le stade

  4. « Plasil c’est un croisement entre Legolas (pour la blondeur) et Aragorn (pour le côté cheveux sales) »

    J’aurais plutot dit qu’il avait des faux airs de Kurt Cobain. Il ne lui manque qu’un gilet tout degueulasse

    Sinon, excellente academie comme d’habitude. Merci Claude!

  5. Une acad moins de 24h apres la fin du match ?
    ca sent les vacances ou quoi le claude ?

    Pour info, BenK etait dans les tribunes hier soir :)
    il a du admirer les débuts reussis de khazri ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.