LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUE OHE OHE – La Coupe de France

« Entre la CFA2 et la PH, il n’y a pas un niveau d’écart, il y en a plusieurs. Il y en a 2. »

Il joue en CFA2 et raconte, à visage masqué ohé ohé, chaque semaine pour Horsjeu.net, les nénettes, les dessous, pas toujours propres et rarement lavés, de son quasi métier. Mais vous n’en saurez pas plus sur John-John-Kevin*.

Cette semaine, le joueur masqué, décalecatan, décalecatan, ohé ohé, rebondit sur la chaude actu du 7e tour de la Coupe de France pour parler de la Promotion d’Honneur. Et de la Coupe de France, et peut-être un peu de vous, de nous, et de la vie, qui sait. Le joueur masqué ohé ohé avance toujours fidèle à lui-même : masqué. Ohé ohé.
« Ce qui m’a surpris, dans le foot amateur et surtout en CFA2, c’est qu’on est heureux quand le maintien est vite assuré. Un jour, j’ai signé dans un club qui venait de terminer sixième. Ils ont fait un énorme méchoui pour ça ! Entre 2 tranches de gigot, j’ai compris qu’on parlait du maintien économique. Les enjeux financiers sont tels que les dirigeants et les joueurs se lâchent une fois que le budget est assuré. Franchement, le maintien économique et sportif, c’est bien. Mais ce qui compte le plus, c’est une belle aventure en Coupe de France. Je me suis rendu compte de ça au fil de ma carrière. Plus tu approches des hautes sphères du foot amateur, plus tu as de chances de briller en Coupe de France.

Parce qu’entre la CFA2 et la Promotion d’Honneur, il y a un énorme écart. Et là, je parle de terrain. J’ai joué les deux championnats, et on sent vraiment la différence. Il n’y a pas un niveau d’écart, il y en a plusieurs. Il y en a 2. Ca dépend des régions mais dans ma ligue Guadeloupe-Ardennes-Outre Mer*, c’est comme ça. PH, DH et tu fais le grand saut dans le monde de la CFA2.

Et franchement, jouer la Coupe de France en PH, ce n’est pas excitant, c’est compliqué de passer 3 tours. La Coupe de France avec une CFA2, en revanche, ça peut très vite devenir sexy. Tu gagnes 2 matchs, et tu te tapes une équipe de National ! Avec un peu de chance, tu joues une Ligue2 dès le 7e tour !

Tu rentres dans le stade, après des heures de bus, et tu as des frissons, comme un clébard engourdi. Tu croirais être devant ton match France3 Région, mais tu es acteur ! C’est indescriptible. C’est une sensation unique.

Cette compétition est extraordinaire. La couverture médiatique est impressionnante. Le pire, c’est que tu la joues en sachant que tu ne vas pas la gagner, mais elle fait rêver. Tu ne veux pas te réveiller, profiter au maximum, aller le plus loin possible, jouer un grand club de Ligue1, passer à la télé, te faire interviewer par Daniel Lauclair ! Mais tu sais pertinemment que tu ne la gagneras pas, et que ta chance d’être au micro d’un grand journaliste est infime.

« J’ai peut-être connu cette folie trop jeune »

Petit lapereau, à mes premiers bonds en CFA2, j’avais participé à une épopée comme on dit dans le jargon. On était parvenu au 4e tour, avec la dose de chatte qu’il faut pour en arriver là et nous avions eu l’honneur de jouer une grande équipe de Bundesliga* ! J’avais assisté au massacre du banc, mais des souvenirs plein la tête, comme une prime de match de 150 deutsche mark* et le maillot Pitch des brioches Pasqua* en cadeau. J’ai peut-être connu cette folie trop jeune pour l’apprécier à sa juste valeur. Ce week-end par exemple, pas de Coupe pour nous, on s’est fait sortir dès notre entrée au 3e tour… par une PH putain ! Tu tombes de haut, tu ressens la honte de se faire sortir par plus petit que soi. Ca t’apprend l’humilité, et la patience. Une année à attendre, pour caresser à nouveau l’espoir de jouer une Ligue1, le rêve de faire un exploit, d’approcher Daniel Lauclair, tout ça. C’est long.

En Coupe de France, plus que des joueurs professionnels en particulier, ce sont les collectifs qui sont impressionnants. Individuellement tu as quand même des bons. J’ai eu Pancarte* dans ma zone de terrain, et lui, il avait quelque chose en plus. En CFA2 il aurait tout défoncé. C’était un niveau vraiment supérieur. Mais sinon, les collectifs sont tous impressionnants. J’ai joué plusieurs fois contre des formations de Ligue2. Le plus souvent, peu d’individualités sortent du lot, mais tu vois une équipe impressionnante. Tu as en face de toi une sorte de casse-burnes chinois très physique, extrêmement complexe mais parfaitement préparé, où chaque joueur est complémentaire de l’autre. Tu as la sensation que chaque joueur est fait pour jouer à ce poste-là et te briser la gueule. Physiquement c’est parfait. Tu te fais déboîter. Et j’aime ça. ».

John-John-Kevin

* Le prénom a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense

* Le nom de la Ligue a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense

* La devise a été changé pour des raisons de cohérence parce que le joueur masqué ohé ohé a dit que c’était un club de Bundesliga, et de secret défense.

* Le nom de la brioche a été changé pour des raisons de sécurité et de non-lieu.

* Le nom de cet ancien joueur du PSG, Nantes, du Mans, mais encore Guingamp, né le 2 mai 1980 à Paris, a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense.

Retrouvez l’épisode 1 des confidences du joueur masqué ici.

LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUE OHE OHE – LES CLICHES

LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUE OHE OHE – LES CLICHES

L’épisode 4 – Les arbitres

L’épisode 5 – Les huîtres

Photo du profil de academicien

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

9 Comments

  1. C’est tellement beau, on dirait presque un repoartage de Sophie Thalmann

  2. J’ai l’impression d’entendre la majorité de mes potes me raconter leur soit-disant exploits lors de leur soit-disant carrière. Ca sonne très juste.

  3. C’est super drôle. C’est fou comme 10 minutes d’investigation sur le forum de Foot-Nat ça suffit pour faire des articles rigolos.

  4. J’aime beaucoup ce que vous faites. Continuez, avec un peu plus de polémique.

  5. Le joueur masqué a-t-il déjà connu le bonheur de gagner sur tapis vert un match précédemment reporté pour cause de stabil impraticable suite à l’oubli des Licences par Gérard, l’arbitre de touche/intendant/alcoolo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *