LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUE OHE OHE – LES FEMMES

 

«Il n’y a pas que le sexe et le football dans la vie. Il y a…euh…»

Il joue en CFA2 et raconte, à visage masqué ohé ohé, chaque semaine pour Horsjeu.net, les dessous affriolants, pas toujours avouables et rarement avoués, de son quasi-métier. Mais vous n’en saurez pas plus sur John John-Kevin*.

Cette semaine, nous ne nous attendions pas à être contactés par le joueur masqué ohé ohé, pensant que les derniers évènements tragiques, comme son absence d’épopée en Coupe de France, lui couperaient le sifflet. Que nenni ! Le joueur masqué ohé ohé, le cœur lourd mais la réflexion légère, vient nous parler des femmes, qui ne tournent pas assez à son goût autour des footballeurs amateurs. Ahlalalala les gonzesses…quelle plaie ! (Mais on aimerait bien en avoir une aussi).

En France, on m’a dit que les filles étaient mieux dressées que dans les autres pays. Un ancien coéquipier tchadien* que j’ai connu en CFA2 m’a expliqué que chez lui, ça tournait au harcèlement, que la tenue en laisse était obligatoire. Ca fait chier qu’on n’ait pas les mêmes chez nous. Je dis ça, c’est surtout pour les copains, moi je suis marié. C’est leur préoccupation majeure, alors que ça n’a guère d’importance. Il n’y a pas que le sexe et le football dans la vie. Il y a…euh…les gens…la nature…tout ça tout ça quoi…perso j’aime bien les documentaires animaliers par exemple. C’est au choix de chacun comme on dit.

Pourtant je les comprends les collègues. Comme les pros, on aimerait être vus par les jolies filles comme un investissement, un actif physico-financier désirable. On rêve de leur présence à la sortie de l’entraînement, devant nos matches, à repérer ceux qui portent bien le short, pour nous mettre le grappin dessus. Le grappin sur les copains bien entendu, moi je suis marié.

Pourtant de nos jours, avec Snapchatte, Instafouf, Twittfouf, ou Foufbook*, c’est de la folie. Moi, ça ne me concerne pas, je suis marié, mais ça me fait marrer d’entendre les histoires de certains coéquipiers, surtout les jeunes. Ils sont dans un monde où ils sortent énormément, et il y a beaucoup de femmes qui sortent énormément aussi. Mais ils galèrent. En boîte, les femmes ne se regroupent pas autour des footballeurs amateurs. Tu te sens impuissant, tu ne te sens pas trop bien. Tu leur parles de ton club, de la CFA2, de tes épopées en Coupe de France, de la seule fois où tu as réussi un passement de jambes suivi d’une frappe cadrée… Non ça ne prend pas, elles ne s’intéressent pas à ta carrière, et encore moins à ta personne. Alors tu te rabats sur ton verre et les sites de rencontres.

A ce sujet, et parce que je suis masqué ohé ohé sûr sûr, j’avoue aller sur Grounder* de temps en temps, pour ne pas dire très rarement, voire jamais. Je rencontre des transsexuels*, à qui je ne parle quasi-plus de mon quasi-métier de footballeur. Parce que 75 fois sur 100, ils/elles ne connaissent pas le nom du club. 90 fois sur 100, ils/elles ne savent même pas ce qu’est la CFA2. Et 99 fois sur 100 mon/ton/son/sa * s’en foutent complètement. Heureusement, pour mais/où/et/donc/or/ni/car* 100e trans’, ça marche !

« Quand tu paies, tu es certain de besogner la fille »

Dans mon club, les jeunes essaient carrément de se partager les femmes. Il y en a un qui demande à l’autre : « Tu as son Snapchatte ? Alors elle est comment cette Asiat’ ? Style Lucy Cambodgienne* ? » L’autre lui répond : « Elle est hyper goûtue…150 € l’heure, mais bien ! » et d’autres détails… Donc le premier devient fou en se shampouinant, il dit : « 150 € ?! Putain mais t’as payé vieux crevard ! … Ecoute, vendredi soir, je fais une soirée à la maison, tu peux la ramener ? Ses tarifs sont négociables ? Est-ce qu’elle est épilée, pas épilée ? Elle a des copines, elle a pas de copines ? ». Je me suis vite sauvé de la douche, ça commençait à me travailler. Les mecs aujourd’hui, ils sont malins. Ils habitent seuls et font la fête à la maison pour dépenser en femme ce qu’ils économisent sur l’alcool. Ils jouent à domicile, ils ont les repères, c’est sans risque. Ils invitent les filles et claquent les primes de match comme à la parade. Quand tu paies, tu es certain de besogner la fille.

Dans le vestiaire, on se dit tout. Mais on sait que ça ne doit pas sortir. Par exemple, vendredi soir, j’ai fait un saut à la soirée, comme ça, pour voir les copains et accessoirement les Lucy Cambodgienne* (mais je suis marié). Je suis malheureusement parti avant que ça dégénère.

Ce n’est que ce lundi, à mon arrivée à l’entraînement, que j’ai appris la mauvaise nouvelle. Notre capitaine s’est fracturé la quéquette ! Il était tout vent debout, à sauter à pieds joints sur le lit et bien introduit dans la Lucy Cambodgienne, qui essayait de se rattraper aux rideaux. Ca a craqué, la tringle je crois, pas d’échappatoire possible, il s’est pris tout le poids de la bête sur la matraque. Ca a viré de suite au violet, il s’est retrouvé avec une aubergine. La blessure idiote, inimaginable, hyper douloureuse, et on perd un taulier de l’équipe. Sa position, on l’a tous déjà pratiquée dans le vestiaire. Faut dire qu’elle est ludique et sportive. Tu sautes, tu portes, tu travailles ta coordination saut/pénétration, ton cardio… C’est complet, une vraie performance niveau Ligue des Champions, mais attention aux lombaires ! C’est avant tout et surtout du plaisir, une excitation. Ta partenaire est perdue, se cramponne à ce qu’elle peut, ses seins font ploploplop !

Brutalement, le fragile équilibre pénien se rompt : aubergine. Le grand Manu* dit qu’il ne reviendra pas avant un moment. J’espère qu’il passera au vestiaire nous faire un petit coucou, nous montrer son bazar qu’on rigole. Une bite violette, pensez-vous, c’est pas commun. » .

 

John John-Kevin

* Le prénom a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense

* Le nom des sites a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense

* Le genre des personnes rencontrées a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défense

* Les pronoms sujets ont été changés pour des raisons de sécurité et de secret défense par des déterminants possessifs

* Et là par des conjonctions de coordination, pour des raisons de sécurité et de secret grammatical

* Le nom de cette actrice de film à caractère sexuel a été changé pour des raisons de sécurité et de secret défonce

* Le prénom du coéquipier a été changé pour des raisons de sécurité et secret défense

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

15 Comments

  1. Je voulais savoir si c’est déjà arrivé au Joueur Masqué, ou à un autre lecteur de rêver qu’il sodomisait sa copine et que suite à ça elle arrosait la pièce de caca vert ?
    Un ami proche fait souvent ce rêve, avec sa copine, ses ex, sa famille, et il me demandait si ce n’était pas inquiétant quelque part ou si c’était signe de future prospérité et santé ?

  2. J’ai un copain qui rêve à peu près des mêmes scènes mais l’anus a des dents et essaie de te croquer à chaque va-et-vient, ce qui rend la sodomie pénible car très saccadée. Une fois finie, l’anus vomit et arrose la pièce de caca vert.

    Ça m’inquiète pour lui, et ton ami Warren.

  3. Pénétrer dans l’intimité de ce vestaire, c’est une chance voire un viol.
    Merci joueur masqué olé-olé (enfin pas trop puisque marié hein)

  4. Si l’anus a des dents, c’est que c’est la bouche. Ne pas oublier de retourner la fille le moment opportun.

    Si l’anus a des dents, du poil autour et qu’il grogne, c’est un raton-laveur.

  5. C’est du niveau Francis Van. C’est beau. Bien sûr je n’ai pas esquissé un seul sourire pour des raisons de secret défense et de solidarité nationale.

  6. Après vérification auprès de mon pote, il me dit qu’il y a pas de dent sur l’anus, pas un anus dentata donc, et que le caca est plutot kaki et très collant. D’ailleurs il demande si quelqu’un a une astuce pour retirer du caca kaki collé à des murs blancs, juste au cas où il refait ce rêve.
    Merci

  7. Si l’anus a des dents, des poils et qu’il gueule, ça doit être Marilyne Jesse

  8. Si l’anus a des dents, du poil autour et qu’il grogne

    c’est que l’anus a surement une carie, on doit pouvoir faire quelque chose contre ça

  9. Répondez s’il vous plait. Mon ami me dit qu’il a de la visite ce soir et doit vite nettoyer. Il en a rêvé si fort que les murs s’en souviennent me dit il.

  10. Le message sublimanal doit être pour ton ami et le mien de limiter les aliments gras, sucrés, épicés et l’alcool. Nos amis devraient faire attention à leurs hémorroïdes.

  11. Cher Warren, je pense qu’aucun lecteur de ce glorieux site ne possède un logis propre. Posez donc votre question sur Doctissimo, là-bas, le nombre de névrosés est bien plus important.

    Quant à moi, j’ai bandé à la lecture de cet article. Et j’en suis fier. J’aime imaginer que certains font des coïts. Ça me rappelle le bon vieux temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.