Fenerbahçe-OM (2-2): La Canebiere académie livres ses notes

Le Mad Professor a regardé Fenerbahçe-OM (2-2), une rencontre comme on aimerait en voir plus souvent. Après avoir été mené 2/0 jusqu’à la 83è minute, Marseille a su démontrer que le pantalon phocéen était habité. 

Les faits marquants :

  • Cet OM en a et ça fait plaisir. La plupart des joueurs pourrait avoir un point de plus pour les dix dernières minutes mais on note le match entier.
  • Equation de la soirée : (Talent – erreurs individuelles) + mental + abnégation = point du nul qui a le goût des 3.
  • Deschamps à croisé José. Non pas celui là, l’autre.
  • Les supporters turcs savent donner du sens à l’expression « stade en feu ». On comprend mieux le véritable challenge sportif pour les joueurs : Réussir à se faire entendre sur le terrain malgré l’ambiance de dingues.
  • René Malleville chante lui aussi, parfois il écrit mais il parle toujours. Tant mieux. Bob Loulou, lui, voit tout.
  • « Une sincère et complète abnégation est une vertu préférable à toutes les vertus. Aucune oeuvre d’importance ne peut être faite sans elle. » Maître Eckhart

 

 Raul Meireles et son entraineur Aykut Kocaman avant le match, no stress.

 

Les notes :

Mandanda (2/5) : une sortie aux fraises que n’aurait pas reniée Vercoutre suivie d’un sauvetage sur la ligne imaginaire aérienne (les turcs l’ont tous vu dedans, les marseillais au dessus), il encaisse au final deux buts dont un entre les jambes ouvertes comme une femme trop facile.

Morel (2/5) : introduction presque prometteuse, un milieu de rencontre révélateur du rien pour une fin habituelle. Un livre de gare ou de plage, à vous de voir. Jérémy le couvert et les assiettes sales.

Nkoulou (2/5) : une copie avec des imprécisions, chose assez rare pour le signaler. Il partage en effet la faute avec Fanni sur le second but. Sauve sa partie avec des relances assez justes et une grosse intelligence mais -1 quand même.

Ndiaye (nn) : sort sur blessure à la 40′. Dommage, ses placements et interventions avaient été plutôt propres (Remplacé par Cheyrou avec Kaboré glissant à droite et Fanni en DC).

Fanni (2/5) : un début de match tonitruant en tant que latéral, tellement sous nitro que ses centres étaient souvent pour le 3ème poteau. Il lâche toutefois son poste sur l’ouverture du score et le marquage (tout comme Nkoulou) sur le second but. En fait, une prestation pourrie si on regarde un résumé du CFC. Le football est cruel.

Barton (2/5) : n’a pas pris de carton. Toutes les rédactions sportives étaient dégoûtées de devoir changer les titres de leurs « Une » du lendemain. Sur le terrain, Joey est apparu toute façon bien trop mou pour frapper correctement qui que ce soit à commencer par la balle. S’il n’a pas gâché beaucoup de ballons, il n’a pas pour autant pesé énormément. Un Barton trop sobre par rapport à l’annonce de son arrivée. Mais il reprend à peine, ceci expliquant sûrement cela. On l’espère.

Kaboré (2/5) : perd le ballon et ses nerfs trop rapidement. Même si à l’instar de Fanni, il rend service avec une schizophrénie de postes utile, Charles possède néanmoins une polyvalence de l’a peu près : moyen dans tout mais finalement bon à rien. Un choix financier donc.

Amalfitano (3/5) : sait véritablement amener le danger par sa technique et sa vision du jeu. Pourtant, tel l’amoureux qui prépare un bon diner aux chandelles pour sa douce afin de conclure, il oublie la dernière touche et reste sur sa faim. Nous aussi.

Valbuena (4/5) : tout simplement partout. Petit Vélo a muté en mobylette pour offrir du dynamisme en action et à l’arrêt avec un corner décisif (vous avez bien lu). Marque son pion et c’est mérité, pour services rendus à la nation.

A.Ayew (4/5) : des retours défensifs magnifiques, de l’abnégation, un visage meurtri sur chaque action loupée, André en voulait hier. Une passe décisive et un but dans les arrêts de jeu pour le récompenser de ses efforts.

Rémy (2/5) : une tête dangereuse d’entrée puis plus rien. Physiquement à l’ouest, puis à l’est, rien de nouveau. North to South, empty. Le corps de Taïwo mais la condition de Kele Okereke. Blague Party.

Les remplaçants :

Cheyrou (3/5) : un verre d’eau à moitié plein ou vide, à l’image de sa carrière.

Gignac (nn) : ça va.

J.Ayew (nn) : percutant mais agressif. Enérvé donc énervant.

En face :

Une bien belle équipe de Galatasaray. Ouais, Fenerbahçe, c’est pareil non ? Allez y, insultez-moi, salement.

Les autres apparitions :

L’arbitre : Ivan Bebek. Sa soeur s’appelle Nadine.

 BONUS NOTES

Il est bien plus gentil que votre serviteur 


Vous pouvez également retrouver le Mad Professor sur Facebook et Twitter et ainsi prêcher la bonne parole olympienne. Le Mad Professor essaie d’être moderne et va y faire un tour de temps en temps…

Barème des notes : – 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur. – 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser. – 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel. – 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste. – 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant.

L'ancien

17 Comments

  1. Malgré le score, il m’a fait zizir ce match. Beaucoup d’imprécisions mais une réelle envie de bien faire, comme un symbole de contraire de Lucho.

    La bise, et merci pour les notes.

  2. Amalfitano qu’a une des meilleures notes ? on a n’a pas vu le même match, il a été aussi bon que nolan roux. aussi altruiste aussi.

  3. beau match belle ambiance
    vive l’europa league !! yeaah
    d’ailleur ya meme un « hymne » maintenant
    dj rod fanni a kiffer la vibes !
    a part sa je pense que yeti n’diaye va realiser une saison pleine !!

  4. je l’imagine bien se reconvertir en catcheur ndiaye , il a le physique pour !!

  5. Je n’ai pas vu ce match mais je me demande s’il arrive parfois que le MAD regarde vraiment un match de l’OM.
    Donc je vais le dire une bonne fois pour toute, la chèvre qui n’est pas capable de tirer un coup de pied arrêté correctement c’est Cheyrou et personne d’autre!

    Valbuena en 2011/2012 c’est 12 passes décisives dont 8 sur CPA (le meilleur total du championnat) avec 4 corners et 4 coups-francs.
    Total auquel on peut au moins rajouter le corner pour Ayew contre l’Inter. Les coupes nationales je me rappelle plus et j’ai la flemme de vérifier.
    Enfin, j’imagine que tu considères aussi que sa frappe de balle est pourrie,non?

  6. @Laurent RF : Ta réclamation est acceptable. On dira entre 2 et 3.

    @Kaiser Sauzée : Tu as tout à fait raison. Il faudrait déjà que tu regardes les matches, pendant toute une saison, avant de contester de simples observations. Je pourrais même arrêter de commenter après cette confession.

    Tes stats sur Valbuena sont réelles et flatteuses mais cachent le nombre de tentatives qu’il a du avoir pour y arriver. Regarde les matches, une nouvelle fois, tu comprendras tout seul. Mais heureusement qu’il en réussit et tant mieux si c’est lors de matches importants comme tu le soulignes.

    Mais les stats ne sont pas le football, demande à Jean Louis Triaud.

    Finalement, tu restes meilleur sur le débat Nkoulou.

  7. Et encore, si il lachait sa balle plus souvent le biclou, il pourrait en avoir 5/6 de plus de passes dé.

    Et sinon, faire jouer Joseph et loïc carbos, ainsi que Leyti sur un genou, j’ai presque cru qu’il voulait qu’on perde, Charlélie.

    Enfin pour rebondir sur Moké, c’est vrai ça, il est ou Mamadou?

  8. C’est vrai qu’il en tire beaucoup, 54% des corners obtenus par l’OM l’année dernière pour être précis. Et si on regarde les corners qui ont amenés un but, et bien ils sont tous de lui. C’est vraiment un salaud il devrait en laisser plus aux autres.

  9. Vu la taille qu’il fait, vaut mieux qu’il les tire plutôt qu’il essaie de mettre la tête.

  10. quand même, après avoir regardé le match, valbuena aurait qd même mérité un bon 5/5 non ?

    Je ne parle pas du but (sublime en passant, même si son « emmenage » de ballon suite à la passe d’andré tiens du miracle), ni de la passe dec’, mais bien de l’abnégation qu’il a mis dans chacun de ses gestes.

    Je l’ai quand même trouvé très très au dessus des autres dans l’envie et le pressing. Je pense que sa mentalité sur le terrain y a été pour beaucoup dans cette égalisation.

  11. Puisqu’on parle d’un club turc, j’en profite pour demander où est ARDA66. Il n’est plus là pour militer contre l’horrible racisme anti-turc de HJ.net, je m’inquiète. Il n’est jamais intervenu dans l’Anatolie Académie, d’ailleurs.

  12. Ambiance stade 4/5, et dire qu’il y en avait plus encore à Beskitas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.