France-Espagne comme à la T.V. mais à l’écrit

C’est avec émotion et humilité que HorsJeu.net vous propose les commentaires d’un quart de finale en direct, soit sans doute le pire moyen de suivre une rencontre quand on n’a pas d’écran, mais que voulez-vous, si vous êtes ici, c’est que vous aimez ça. Non, ne dites rien, vous allez tout gâcher.

Pour cet événement international, HorsJeu.net a mis les petits plats dans les grands et après élimination : Claude Pèze n’est pas là, il voulait rester lucide le temps du match et éviter de passer pour un personnage grossier aux yeux de la planète et de sa maman, l’éditeur est en thalasso-thérapie en Meurthe-et-Moselle, Roazh Takouer fait du vaudou en peau de bête dans un Leroy-Merlin, Luke Seafer se flagelle pour se faire pardonner de l’élimination de son pays, Nando est en stage poney, quant à Mèch’ Tuyot il est encore sous le coup du dernier Public qu’il vient de recevoir (oui, il est abonné…). Les gros membres étant évidemment bourrés, de différentes manières selon les numéros, ce sont donc Didier Féco, notre académicien dijonnais, Jean Colère qui a répondu présent mais ivre mort et le Che Fredac qui vont s’atteler à la difficile tache qui les attend : ne pas se marrer comme des baleines et essayer de vous raconter ce qu’il se passe.

Retrouvez-les à partir de, ben, dans pas longtemps étant donné que ces deux tanches n’ont aucune vie sociale.

Pour vous faire patienter, et vu qu’on a pas de Curly à vous proposer, voici une agréable formation de l’équipe de France de football de ce soir, un 4-5-1 « à la grecque » nous explique Didier Féco, qui ne vise personne. Saluons les Cahiers du Football pour ce dessin chiant à faire mais qui a le mérite d’être clair.

Une interprétation de la compo annoncée (avec un milieu Mvila - Cabaye - Malouda - Debuchy - Ribéry)

Notons que Laurent Blanc qui vise avant tout la Coupe du Monde 2014 malgré ce que l’on peut entendre ici et là, avait défendu l’idée de jeu avant de tomber sur l’Espagne et de se souvenir des préceptes de Chelsea et de l’Inter de Mourinho. Blinder. Contrer. Evacuer. Lloris dans les bois, Mexès et son carton jaune est remplacé par Koscielny, le seul qu’il ne fallait surtout pas refiler aux Polonais, Rami est là (coucou Mapou) Clichy à gauche, et Reveillère à droite pour faire un bisou à Bacary Sagna (merci au jeune twitto Stéphane K. pour cette idiotie bien sentie). On muscle au milieu en se passant du genou de Samir N. et aux relances d’Alou D., pour l’aile gauche, Ribéry qui ira faire mumuse avec Arbeloa au lieu de fréquenter des filles de mauvaise vie, à droite Debuchy, kinder surprise de la soirée pour bloquer et en pointe à trente mètres, Benzéma qui sera assez sympathique pour être décisif ce soir.

Chez nos voisins les Espagnols, aucune surprise si ce n’est que Vicente Del Bosque est toujours lucide et qu’il préfère éviter une rencontre entre Rami et Torres, c’est donc Cesc Fabregas qui sera à la place du neuf (placez ici votre blague sur Cesc en pointe).

20h38 : pour information, Didier et Jean sont confiants avant la rencontre, les urines sont claires et nos deux acolytes espèrent voir la France l’emporter 2-1 durant le temps réglementaire, ils sont très confiants. Le Che Fredac, quant à lui, voit déjà une branloutte poindre, mais il est maso et un peu con.

Main sur le coeur, c’est l’heure des hymnes.

20h41 : Hatem Ben Arfa vient de recevoir un sms pendant la marseillaise. Avec les paroles. Mais il a pas pu le lire pour chanter.

20h44 : La page de pub et Laurent Blanc sont à l’heure, tout va donc très bien.

20h44 : « Zizou a de bons souvenirs de cette coupe du Monde 2006 » Et nous donc, merci CJP.

20h45 : Coup d’envoi.

20h46 : L’orage pourrait montrer le bout de son nez, François Hollande serait donc dans les parages. Pendant ce temps, Adil Rami prouve sa puissance toute soviétique au peuple de Donetsk.

20h47 : « Alba, il m’emballe pas ». Didier Féco a été sanctionné d’une carte Ron Hubbard, ce qui l’ennuie.

 20h48 : La France domine de la tête et des épaules ces premières secondes. Surtout de la tête car les Espagnols dominent des pieds.

 20h49 : Prix sans déconner pour Bichaineté : « David Silva, il va falloir s’en méfier ». Merci mon petit.

 20h50 : Fabregas se prend pour Malouda millésime 2006 pendant que Lizarazu se prend pour Douste Blasy avec un « anéfait » d’un beau gabarit.

20h51 : Sans Evra, l’Espagne a du mal.

20h53 : Xabi Alonso tente sa chance de loin mais il ignore que Lloris est capable de sentir les roux à plus de quarante mètres, d’où la non sélection de Jérémy Mathieu.

20h55 : Point Calenge : l’état de la pelouse ne favorise pas l’entente entre Piqué, Ramos et Casillas.

20h57 : Devant son poste, Dujshebaev doit être bien déçu de ne pas être sélectionné par Vicente Del Bosque.

20h58 : Arbeloa rend un vibrant hommage à Bernard Mendy, de retour dans notre belle ligain. A moins que ce ne soit pour Varrault mais on a un doute.

21h00 : « On fait tourner sur le côté de Réveillère » CJP fait-il référence à Gomis et Benalouane ?

21h03 : But de l’Espagne, tentative de cuiller de Debuchy sur Alba le côté gauche, pendant ce temps, la droite est immobile, but d’un roux.

21h04 : Arsène connait des balles qui ne tuent pas. En même temps, il est manager d’Arsenal, il a l’habitude.

21h05 : Le Che en est à sa troisième bière, Didier est au raki et Jean est à la vodka.  Nos pensées les plus humides au papier de Claude Pèze demain qui s’annonce si bien.

21h07 : Un communiqué de Valence confirme la chance obtenue par le club cette saison pour avoir pu finir troisième.

21h08 : Saluons la défense française capable de défendre à quatre, à cinq, voire à six à plat, ce qui ne sert pas vraiment, mais c’est joli quand ça bouge.

21h10 : le coup-franc de Benzema a été dessiné par Dimitri Yachvili.

21h11 : CJP : « un ballon pour les blanc, la seule solution c’est Cabaye. » Comment voulez-vous que la France évolue politiquement dans ces conditions.

21h12 : alerte succion pour CJP qui semble avoir une dent aussi creuse que le genou de Nasri, comme un symbole de Stade de France.

21h14 : La France respecte les consignes de Laurent Blanc, elle n’a aucune idée de ce qu’elle fait. Pendant ce temps en cabine, c’est dur-dur, pas chez nous.

21h15 : Alou Diarra est confiant sur le banc, statistiquement, la France est bien.

21h16 : Coup-franc obtenu par Benzema, Cabaye tente de titiller les doigts de Casillas. Serait-il le nouveau Gourcuff ?

21h17 : En même temps, en 2006, on perdait 1-0 aussi, alors, même pas peur. L’est où Zizou pour ses 40 berges ?

21h21 : Le jeune Ribéry serait-il la révélation de l’année côté français ? Belle activité du néophyte.

21h23 : Ribéry possède un maillot à son effigie.

21h25 : Jusqu’où ira Benzema ? Après avoir évolué derrière Malouda, il tente à présent de jouer derrière Debuchy, Lloris craint le pire.

21h26 : Cabaye prend un jaune. Nous aussi.

21h28 : L’attaque française est toujours aussi surprenante puisqu’elle s’inspire à présent des Harlem Globe Trotters pour perturber la défense espagnole. M’Vila a officiellement été porté disparu.

21h30 : Alerte stat’ : la France fait deux fois moins de passes que l’Espagne, on a les putes qu’on mérite.

Mi-temps sur un score de 1-0, sans saveur, sans odeur, ignifuge avec une frappe cadrée pour les Français… Le plan A a foiré, Lolo verra-t-il la solution dans un verre d’urine. Samir Nasri sera-t-il le sauveur de la nation ? Les Bleus pourront-ils marquer un jour ? Vous le saurez en regardant le match, on va pas se mentir.

Un match de jeunes avait lieu peu avant le match France-Espagne, et Arsène était naturellement au courant. Un caramel en poche, n’en doutons pas.

Demain, ça devrait être un chouette match.

C’est brouillon ce qu’on raconte ? On se met au niveau, tranquillement.

Pas de changement pour Laurent Blanc, par solidarité, nous ne sommes pas aller aux urinoirs.

21h46 : retour du cauchemar.

21h47 : Instant philosophique HBA : La Bundesliga, c’est comme la France, y a au moins un défense improbable et des buts qui viennent de nulle part.

21h49 : Giroud, Ménez et Nasri à l’échauffement, la voilà la réponse de Laurent Blanc à Del Bosque. Enfin bientôt.

21h51 : Reveillère à deux doigts de centrer… Avec Benzema dans l’axe. La France a peur. L’état ukrainien proteste.

21h53 : Florent Malouda démontre qu’il est ailier droit, le danger est venu de lui sur ce magnifique six mètres obtenu par la France, les gros membres sont des langues de putes.

21h55 : La défense espagnole est à l’image d’un sex-shop : un bordel organisé où personne n’ose franchement rentrer sauf les habitués… Suivez les points de suture.

21h57 : Pendant que l’Espagne attaque, nos consultants débattent conjugaison. C’est vous dire l’intensité de la chose…

21h58 : Les supporters polonais, ukrainiens et russes entameront un Te Deum en cas de changement côté français avant les arrêts de jeu. Pour l’instant, ils prient pour que le match ait lieu.

21h58 : Centre de Réveillière. Seul Benzema est suffisamment en retard pour reprendre le ballon en-dehors de la surface.

22h00 : L’Espagne veut laisser le ballon aux Bleus, pour se marrer. Entendant que Nasri allait raîdement entrer en jeu, ils laissent le ballon filer en touche. Les ordures.

22h01 : Oh, tiens, la France est dangereuse sur un centre…

22h02 : Cafouillage dans l’attaque française (des novateurs, on vous dit) et après le football total, la France invente le contre-football. La lecture de So Foot est donc potentiellement dangereuse. Pour la culture, vous repasserez.

22h03 : Ah, Lloris sauve sa défense. Alou Diarra chausse ses demi-lunes pour regarder les stats. Les Français permutent plus que les Espagnols, ce qui est bon signe.

22h05 : Benzema fait plaisir à son ami Ramos et lui rend hommage sur une frappe à 25 mètres. Logique. Fin de calvaire pour Debuchy remplacé par Ménez, Malouda pour Nasri, l’ego de l’équipe de France est à son plus haut.

22h06 : Un Espagnol a accéléré, créant la frayeur dans notre défense. Le corner qui suit ne les rassure pas. Clichy sur un bon pressing récupère un ballon. Chouette.

22h07 : Torres rentre, comme prévu. On n’a pas suivi l’autre changement mais ce n’est pas bien grave, le meilleur adversaire des Bleus restant les Bleus.

22h09 : OptaPoulos : hier, les Grecs ont cadré six frappes. Record à suivre pour les Bleus.

22h10 : Instant détente : imaginez le même match avec Philippe Mexès. Arrêtez. C’est dangereux, on a eu des Magnotta pour moins que ça.

22h11 : Nous présentons nos condoléances à Claude Pèze, obligé d’abattre son bar de sang-froid ce soir. Madame aura du travail demain.

22h13 : Le dernier espagnol éliminé par un Français serait un membre de l’ETA.

22h16 : Ménez prend un jaune pour protestation. Tant que l’ancien romain ne passe pas au rouge par habitude…

22h18 : Très belle démonstration de la qualité technique de l’équipe de France avec Réveillère et Ribéry qui se percutent magistralement en perdant le ballon dans nos trente mètres.

22h19 : Olivier Giroud rentre. Sans doute pour la déconne, là. Ou parce qu’on est réellement mal.

22h21 : Didier Féco va mal, il vient de sortir un drapeau, d’entonner la Marseillaise et d’insinuer que nous sommes des collaborateurs à la solde de la Castille. Il a un sabre.

22h23 : Jean Colère est définitivement passé à Elephanttube où il a tapé « Götze-cuir-culotte ». Giroud a pu voir un ballon au-dessus de lui.

22h25 : Santi Cazorla pour Andres Iniesta, qui sort comme un petit prince. Alou Diarra aurait physiquement été précieux.

22h26 : Pari du Che : Sofoot.com a déjà fait la blague de M. Rizzoli et les patatas cuitas. Cote 11/1 chez bête&clic.

22h27 : Investigation : le dernier français à avoir éliminé un Espagnol se nomme Florent Serra, sur abandon…  Corner bleu. Rien.

22h30 : Anthony Reveillère se signale avec ce magnifique penalty obtenu par Pedro… qui ne pouvait pas frapper. Rouquin pour 2-0.

22h32 : Rouquin 2, France 0. Warren Tuppett est recherché dans tout le pays, Claude Pèze est sans doute mort d’une cirrhose, l’Irlande est chassée d’Europe par mesquinerie.

22h35 : Quitte à prendre un doublé, on aurait préféré Paul Scholes qui n’est pas Espagnol, c’est pour ça, il avait un mot. La France n’a pas réellement perdu, puisqu’elle n’a pas réellement joué, aussi, aucun regret pour nos Bleus.

22h37 : Bixente Lizarazu aurait pensé « Domenech, démission !  »

22h38 : Relevons ce mérite à Laurent Blanc : il a tenté Benzema arrière gauche, mais ça n’a pas convaincu.

22h39 : Frédéric Calenge est en danger de mort, il a remis en cause la stratégie du coach.

22h40 : Un quart de finale qui fait « pschitt » selon CJP, on aurait choisi « prout » mais bon, la poésie, tout ça…

22h41 : TF1 coupe avec raison pour une fois, pas de football à rediffuser, afin de nous vendre des voitures des Bleus. Blanc visait le 0-0 à la mi-temps. De peu.

22h42 : Merci de nous avoir peut-être croisé, merci Jean Colère, merci Didier Féco, à vous Cognacq-Jay.

 

Le comité

11 Comments

  1. 1 minutes, CJP salut la neutralité suisse dans les conflits internationaux en parlant de l’invincibilité espagnole en phase finale depuis 2006 et la défaite contre les français

  2. le match de BRP est beaucoup moins fin maintenant qu’il n’a plus le droit de faire du 2nd degré.

  3. « 21h26 : Cabaye prend un jaune. Nous aussi. »

    Frederic Mitterrand likes this.

  4. putain de complexe d’infériorité devant 11 nains qui sont au plus bas de leur niveau depuis 2010. les seuls moments ou on se dit en fait on peut leur prendre le ballon comme par magie on y arrive.

  5. C’est moi ou un Kocielny sans automatismes c’est quand même 1000 fois meilleur qu’un Méxès avec automatismes et expérience?

  6. c’est le seul avec ribéry qui a la reconnaissance du ventre… les autres ne vont pas pleurer ils sont en vacances.

  7. On est tombé contre une équipe qui marchait sur l’eau hier soir, complètement injouable, mais franchement je suis fier de nos bleus ! Héroïques, ils ont tout donné pendant 90 mn, ont pris des risques, sont partis à l’attaque avec cette insouciance un peu romantique qui les caractérise, et on a perdu avec panache un peu comme à Séville en 82.

    Le sport est beau.

    Vive le foot, vive la république, et vive la France.

  8. Surla commode qui nous fait de la langue d ‘ébene comme un saint bol.
    On a perdu la bataille mais on prendra notre revanche à l’ Euro .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.