La Canebière académie note Inter-OM (2-1)

Le Mad Professor a regardé Inter-OM (2-1), un match aux rebondissements excitants et sales ou quand la souffrance devient victoire. Un délice.

 

Les faits marquants :

  • On n’a jamais été aussi heureux de perdre un 5ème match d’affilé. Les plus courageux d’entre vous expliqueront pourquoi à leurs femmes, en plus de la règle du hors-jeu. Bon courage.
  • Pour l’occasion, Mbia avait appris plein d’insultes anglaises et italiennes, indices éventuels sur sa prochaine destination mercatesque.
  • Morel et Diarra qui jouent enfin au football, c’est choquant.
  • Lizarazu, en bon professionnel, a souligné à la mi-temps sa déception de ne pas avoir vu Marseille inscrire un but rapidement. Les supporters marseillais ne l’ont pas contredit. Oui, il est payé pour ça.
  • René est en pleine tragédie quand Bob Loulou balance sur le divin.
  • “Oui, j’ai dit à Deschamps avant d’entrer en jeu que j’allais marquer et je l’ai fait. Je remercie dieu pour ça.” Brandao n’oublie pas de remercier Mandanda, c’est beau.
  • Qui perd gagne certes, mais l’euphorie de la qualification ne doit pas faire oublier la prestation offensive plus que moyenne de l’OM.

 

Les notes :

Mandanda (5/5) : a tenu le monde dans ses mains avec deux miracles à bout portant très tôt dans le match puis a continué de tenir son rang. Va même jusqu’à délivrer une passe décisive pour Brandao. Prend malheureusement deux jaunes (dont un sévère et un autre qui donne le penalty) et sera privé de quart. L’assistant ne l’a pas trouvé bon. En même temps, ce n’était pas Lucho dans les buts.

Morel (2 puis 3/5) : la première mi-temps a prouvé que les Italiens avaient regardé les derniers matches de l’OM tant ils ont attaqué sur son côté. Totalement noyé d’abord, Jérémy a pensé très fort à Mémé Jacquet pendant la pause pour mieux muscler son jeu et enfin être défenseur.

Diawara (4/5) :  n’a pas réfléchi et c’est comme ça qu’il est le meilleur. La présence physique d’un Rocco en tournage et la réactivité d’un jeune fougueux qui ne s’emmerde pas avec des préliminaires.

Nkoulou (3/5) : un match sérieux du minot même si certaines approximations auraient pu être fatales. – 1 pour le slip foutu du Mad sur sa « protection » devant Cambiasso.

Azpi (4/5) : a encore été un yoyo dont la ficelle ne semble pas vouloir céder. Attentif derrière, force de propositions devant, l’Espagnol ne surfe plus, il vole.

Diarra / Mbia (4/5) : un monstre à deux (grosses) têtes alternant récupération, jaillissement et  jeu vers l’avant. Une belle surprise.

Valbuena (2/5) : a trop vouloir être partout, on n’est nulle part. Un zébulon sans folie ni frayeur.  Rassurez-vous, il va marquer en quart.

Amalfitano (2/5) : Le pire d’Ayew et de Valbuena réunis dans un seul homme. Va s’enfermer dans son coin droit pour mieux plonger la minute d’après. Un joueur sans expérience qui veut justement la jouer à l’expérience. Face à des Italiens. LMFAO. Fatigant pour nous et pour ses genoux. Pierre Ménès lui a déjà envoyé des cacahuètes pour ses soirées télé devant l’Euro.

A. Ayew (2/5) : avec une épaule restée à Marseille, son implication ne fut pas aisée. Invisible devant, il a toutefois fait le boulot défensif.

Rémy (2/5) : volontaire mais juste physiquement, il a tenté des accélérations sans patate ni colin. (Remplacé par Brandao)

 

Kickboxer 9 : Nutsuko Vs Tong Po – The Descendents

Les remplaçants :

Cheyrou (non noté) : doit vraiment arrêter de trainer avec Gignac.

Brandao (non noté) : contrôle orienté du dos, frappe dans la foulée, but. Si Messi réussit ce geste, Youtube explose. Là, c’est juste Brandao et il ne le fait exprès, donc ça finira dans le bêtisier de Téléfoot, au mieux.

edit Bracigliano (non noté) : Le Mad Professor l’avait oublié mais les lecteurs les plus attentifs veulent en parler. Voilà c’est fait.

 

BONUS IMAGES ET ANALYSE

Pensez à jouir avec les buts et cette analyse plus pointue qu’une frappe de Djibril Cissé.

 

Malgré un effectif de qualité, la rédaction d’horsjeu.net joue plus le maintien que la Champion’s League. Si vous souhaitez que l’aventure continue, n’hésitez pas à soutenir le site par une passe décisive ici ou là. Merci.

Vous pouvez également retrouver le Mad Professor sur Facebook et Twitter et aller parler de votre équipe favorite ici. Isidore dit qu’ils sont sympas.

Barème des notes :
– 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur.
– 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser.
– 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel.
– 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste.
– 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant



L'ancien

37 commentaires

  1. @AlexMinot: Je me suis dit pareil, personne a l’air de s’en faire que ce soit Bracigliano en quarts.

    Sinon, merci pour: « Brandao (non noté) : contrôle orienté du dos, frappe dans la foulée, but. Si Messi réussit ce geste, Youtube explose. Là, c’est juste Brandao et il ne le fait exprès, donc ça finira dans le bêtisier de Téléfoot, au mieux. », ça va me faire marrer tout l’aprem :D.

  2. Et Deschamps qui declare que pour reussir au foot il faut un grand goal et un grand buteur… resultat il finit le match avec Bracigliano et Brandao…
    Et pan dans ta gueule la theorie …

  3. Qui ? Que ? Quoi ? Dont ? où ? Oui c’est ça où! ILS SONT OÙ LES MARSEILLAIS ??? ;)

    Deschamps Président! Deschamps Président!

  4. “Oui, j’ai dit à Deschamps avant d’entrer en jeu que j’allais marquer et je l’ai fait. Je remercie dieu pour ça.”

    Que vient faire Carrasso dans tout ça ?!

  5. Diarra leur a mis la diarrhée, et Morel leur a mis la Môrée… Visualisez Pintus. :-D

  6. Ce match une grosse purge ! deux équipes nul de chez nul !

    pire match des 8eme de finale !

  7. en général j’adore les nichons, mais celui-là fait de la peine

    FORZA OM !

  8. Pourquoi faut-il que le bonheur ne soit pas total putain? je bloque sur Bracigliano depuis hier soir… me rappelle facheusement Castaneda. ça sent un vieux but de la main de cardozo au stadio de la lose cette histoire.

  9. Cher type, vous êtes trop dur avec nichon, qui nous livre là une analyse de classe PIP…
    Sinon, Herr Professor, sous entendriez vous que la règle du hors-jeu est inaccessible à l’intelligence féminine?

  10. Après avoir fait jouer Jérémy Gavanon en finale de la coupe UEFA en 2004 pendant une mi-temps face à Valence, Marseille va avoir l’occasion de faire disputer à Gennaro Bracigliano un quart de finale de la Ligue des Champions.

    Marseille, n°1 dans les expériences européennes pourris depuis… trop longtemps.

  11. Putain JPR, tes vannes sont des énigmes.

    La côte du but de sauveur Brandao était à combien ?

  12. “Oui, j’ai dit à Deschamps avant d’entrer en jeu que j’allais marquer et je l’ai fait. Je remercie dieu pour ça.”

    de rien mon fils mais la prochaine fois ce sera 5000e ce genre de miracle!

  13. Désolé Madame De mais effectivement, les femmes c’est comme Djibril Cissé, en général ça comprend pas la règle du hors jeu.

  14. J’ai pas osé assister au massacre munichois, et j’ai regardé ce match super chiant de la part des deux équipes. Ceci dit, il y a eu un grand patron malgré un petit Valbuena, quoiqu’on en dise, si l’OM avait son grand attaquant, ou du moins un mec qui courait un peu plus vite avec le ballon, il y avait moyen d’en mettre au moins trois. Après fallait assurer la défense, et ça a été fait. Bravo aux marseillais, mais si vous vous agitez pas plus devant, je vous pronostique l’élimination au prochain tour.

  15. @ Madame De : et pourtant on m’a lavé le cerveau à base de théories sur le gender studies!

    @ Moké: Évidemment, ce principe du 11 anal des lecteurs c’est vraiment la porte ouverte au trolling compulsif! c’est bien parce que ma connexion est à chier par terre que je ne me mobilise pas plus!

  16. Entre l’arrêt de l’aisselle de Mandanda et le contrôle du coccyx de Brandao, félicitations aux marseillais qui réinventent le football.

    C’est peut-être la seule façon pour eux de gagner d’ailleurs, parce que pour ce qui est du foot… :o

  17. J’aouve que j’étais plié en deux quand j’ai vu marquer Brandao son but improbable avec contrôle du dos, mais quand Mandanda prend son deuxieme jaune a peine une minute après, la crise de fou rire était consommée

  18. Le Perfettu peut-il faire sa pub? En fait non, il pose ça ici. Comme sa bite sur ton épaule.

  19. Oh mon Dieu! Que ce fut dur, que ce fut long mais qu’est ce que c’est bon!!! Et cette qualification est méritée même si elle a été acquise dans la douleur, les Interistes ont voulu la jouer à l’expérience, mettant sous pression très tôt dans la partie la défense olympienne ainsi que le corps arbitral qui lui était consentant, en témoigne le premier carton de Saint Steve. On a répondu présent dans le combat, Morel a sorti son deuxième bon match de la saison (après le PSG) et Brandao a inscrit le but le plus important de sa carrière (après celui qui nous qualifiera pour les demis), C.U.S.
    En espérant que l’expulsion de Mandanda reste anecdotique, que l’OM conserve toutes ses chances de qualification au prochain tour après le match aller, et que l’on se remette à gagner des matchs parce que là ça fait quand même 5 défaites d’affilée et ça commence à piquer un peu.

  20. Hé le corse, elle est où ta pub pour horsjeu.net sur ton site ? Fais gaffe à ta bite, certaines épaulettes sont tranchantes.

  21. Cette équipe de l’inter en aurait pris 4 à Nicosie.
    Je vous souhaites de ne pas tirer l’apoel en 1/4 pour éviter l’humiliation suprême que nous avons subit.
    Sinon, avoir brêlao comme sauveur ultime … c’est fort!

  22. Tout ça pour se faire taper par Benfica au prochain match.

    Morel, sérieux ! je suis meilleur que lui (si, si, je vous assure)!!!

  23. Brandao, 13 matchs, 6 buts et un sourire d’enfant naïf, c’est beau.

    Dejan S(a)tankovic m’a fait peur sur un gros-plan.

    Et le Bayern en quarts.

  24. Je dis bravo à l’Homme pour ce match et dernier geste improbables. Brandao non seulement touche mais contrôle du dos et marque. Je l’ai bien supporté malgré l’éviction pénible de Steve, mais l’arbitre par contre a fait un malaise cardiaque après le match.

  25. Bracigliano après Gavanon, c’est l’ASNL connexion. Il a été bon, Gennaro, même si en coupe d’Europe ça n’a jamais été trop son truc; je me souviens d’un vieux match en Pologne contre Lodz ou un truc comme ça, ou il avait grave chié dans la colle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.